Statistiques par sujet – Diversité ethnique et immigration

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (215)

Tout (215) (25 of 215 results)

  • Articles et rapports : 11-008-X200700410312
    Description :

    Les politiques d'immigration de plusieurs pays soulignent l'importance d'avoir des travailleurs instruits capables de réussir dans une économie du savoir. Pour cette raison, elles favorisent l'admission au pays d'immigrants qui ont une formation professionnelle. Toutefois, à leur arrivée, les professionnels formés à l'étranger éprouvent souvent des difficultés à trouver du travail dans les emplois appropriés. À partir des données du recensement de 2001, on traite, dans cet article, de la mesure dans laquelle les médecins et les ingénieurs formés à l'étranger sont sous-employés dans les professions pour lesquelles ils ont été formés.

    Date de diffusion : 2007-12-11

  • Articles et rapports : 71-606-X2007001
    Description :

    Le présent article fera état de la situation sur le marché du travail des immigrants du principal groupe d'âge actif (de 25 à 54 ans) à la lumière des données recueillies dans le cadre de l'Enquête sur la population active en 2006, puisque ces personnes sont plus susceptibles d'avoir terminé leurs études et moins susceptibles d'être à la retraite que l'ensemble des personnes âgées de 15 ans et plus. On présentera tout d'abord un bref profil démographique de tous les immigrants, lequel sera suivi d'une analyse de la situation sur le marché du travail des immigrants du principal groupe d'âge actif pour l'ensemble du pays, puis selon la province, selon certaines régions métropolitaines de recensement (RMR) et selon le sexe. On décrira ensuite la situation des jeunes immigrants et des immigrants âgés de 55 ans et plus sur le marché du travail. Enfin, on analysera la situation sur le marché du travail des immigrants du principal groupe d'âge actif selon leur niveau de scolarité, les branches d'activité dans lesquelles ces immigrants travaillent et les professions qu'ils exercent.

    Date de diffusion : 2007-09-10

  • Articles et rapports : 89-001-X20070019644
    Description :

    L'expérience nord-américaine de la migration internationale présente un contraste particulier avec celle d'une grande partie du reste du monde. Dans le présent document, fondé sur des microdonnées tirées des recensements nationaux du Canada, des États-Unis et du Mexique, nous appliquons le même cadre méthodologique aux données pour examiner les répercussions de la migration internationale sur le marché du travail. Nous observons une relation inverse comparable sur le plan numérique et statistiquement significative entre les variations de l'offre de main-d'oeuvre et des salaires attribuables aux immigrants dans les trois pays. Une variation de 10 % de l'offre de main-d'oeuvre est associée à une variation de signe opposé de 3 % à 4 % des salaires. Malgré la similarité de l'élasticité-salaire, les répercussions de la migration internationale sur la structure des salaires diffèrent de façon marquée d'un pays à l'autre. Au Canada, la migration internationale a réduit considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants au Canada ont tendance à être hautement qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Aux États-Unis, la migration internationale a augmenté considérablement l'inégalité salariale parce que les immigrants aux États-Unis ont tendance à être peu qualifiés dans une proportion démesurément élevée. Au Mexique, cependant, les taux d'émigration sont les plus élevés au milieu de la répartition des compétences et les plus faibles aux extrémités. Par conséquent, la migration internationale a entraîné une forte augmentation des salaires relatifs des travailleurs mexicains au milieu de la répartition des compétences et une diminution des salaires relatifs aux extrémités. Paradoxalement, la migration à grande échelle des travailleurs du Mexique a peut-être légèrement réduit le salaire relatif des travailleurs peu qualifiés restés dans ce pays.

    Date de diffusion : 2007-05-25

  • Articles et rapports : 11-010-X20070029571
    Description :

    Le taux de chômage est un indicateur bien connu de la santé du marché du travail. La hausse du taux de chômage national au cours des années qui ont immédiatement suivi l'effondrement du secteur de la haute technologie a fait place à des baisses annuelles soutenues. Évidemment, cette amélioration n'a pas profité également à toutes les parties du pays. Cet article souligne les différents taux de chômage des marchés du travail locaux (les 28 régions métropolitaines de recensement [RMR] et les 10 régions autres qu'une RMR). Il porte aussi sur la durée relative des périodes de chômage.

    Date de diffusion : 2007-03-20

  • Articles et rapports : 11F0019M2007294
    Description :

    La détérioration des résultats économiques chez les nouveaux immigrants arrivés au pays durant les années 1980 et 1990 a suscité de vives inquiétudes dans la population et de nombreux débats stratégiques. En 1993, de nouvelles modifications ont été apportées aux procédures de sélection des immigrants afin de relever leur niveau de scolarité et d'accroître la proportion d'immigrants dans la catégorie économique des travailleurs « qualifiés ». En 2000, le niveau de scolarité des nouveaux immigrants et leur proportion dans la catégorie des travailleurs qualifiés avaient fortement augmenté. Étant donné ces changements ainsi que d'autres, nous nous penchons plus particulièrement dans cette étude sur trois questions : (1) la question de savoir si les résultats sur le plan économique des nouveaux immigrants se sont améliorés après 2000 (la dernière date pour laquelle le recensement fournit ces renseignements), (2) la dynamique du faible revenu chez les cohortes successives de nouveaux immigrants, y compris la variation des probabilités d'entrée et de sortie, et l'étendue du faible revenu « chronique » chez les cohortes successives, et (3) la question de savoir si le niveau de scolarité à la hausse et la proportion croissante d'immigrants appartenant à la catégorie des travailleurs « qualifiés » a entraîné des améliorations sur le plan des résultats économiques tels que mesurés par l'entrée dans la pauvreté, la sortie de celle ci et le faible revenu chronique.

    Date de diffusion : 2007-01-30

  • Articles et rapports : 89-613-M2006010
    Description :

    Ce rapport a pour but d'effectuer un tableau statistique des conditions socio-économiques dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto, Montréal et Vancouver. L'étude met en lumière les tendances liées à la croissance de la population, la croissance de la banlieue, le navettage, l'emploi, le chômage, l'immigration, le revenu, le faible revenu, de même que les conditions économiques des immigrants, des peuples autochtones, et d'autres groupes. Les données utilisées proviennent des Recensements du Canada de 1981 à 2001, de la revue chronologique de la population active de 2005, et de l'édition 2004 du Revenu au Canada.

    Date de diffusion : 2006-07-20

  • Articles et rapports : 91-209-X20030009189
    Description :

    Dans cet article, les auteurs décrivent l'importance de l'immigration au Canada en provenance des pays des Balkans et répondent également à la question suivante : les immigrants des Balkans forment-ils une population qui diffère des autres immigrants et de la population d'accueil? L'analyse des flux d'immigrants au Canada montre que l'immigration en provenance des pays des Balkans s'est accrue rapidement à partir de 1993-1994, en raison notamment d'une forte hausse du nombre de réfugiés en provenance de pays issus de l'ex-Yougoslavie. De 1994 à 2000, une importante proportion des réfugiés admis au Canada provenait de pays balkaniques. En 2001, on recensait quelque 220 000 immigrants balkaniques au Canada. Les résultats montrent également que, dans l'ensemble, les immigrants des Balkans différent de l'ensemble des immigrants au Canada et de la population canadienne totale : ils sont notamment davantage concentrés géographiquement et davantage susceptibles de posséder un diplôme universitaire.

    Date de diffusion : 2006-06-30

  • Articles et rapports : 91-209-X20030009188
    Description :

    La population de minorités visibles est en forte croissance au Canada et représente un poids grandissant dans le bilan de la natalité. Comment les différents groupes de minorités visibles qui composent la population canadienne se distinguent-ils les uns des autres au plan de la fécondité? L'étude montre que la fécondité des femmes de minorités visibles est, dans l'ensemble, plus élevée que pour le reste de la population, qu'elle varie de manière importante d'un groupe de minorités visibles à l'autre et que la prise en compte des caractéristiques socioéconomiques - incluant la confession religieuse - des groupes comparés ne suffit pas à faire disparaître les différentiels de fécondité.

    Date de diffusion : 2006-06-30

  • Articles et rapports : 11-008-X20060019181
    Description :

    Dans le présent article, on utilise des données tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) et de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 afin de suivre l'évolution des pratiques religieuses des Canadiens et de connaître leurs opinions à ce sujet, ainsi que d'identifier ceux qui sont les plus susceptibles de faire partie d'un groupe religieux. Un indice de religiosité a été établi en se fondant sur l'appartenance religieuse, la fréquence de la participation à des services religieux, la fréquence des pratiques religieuses privées et l'intérêt du répondant pour la religion.

    Date de diffusion : 2006-06-28

  • Articles et rapports : 11-008-X20050049127
    Description :

    S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002, le présent article traite de la conservation des langues ancestrale. On y examine jusqu'à quel point les immigrants allophones (c.-à-d. ceux dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français) ont transmis leur langue maternelle à leurs enfants nés au Canada. Dans cette analyse, on se concentre sur les facteurs liés à la probabilité que le répondant parle la même langue maternelle que ses parents, qu'il soit en mesure de soutenir une conversation dans cette langue et qu'il l'utilise de façon régulière à la maison.

    Date de diffusion : 2006-03-21

  • Articles et rapports : 81-004-X20050059112
    Description :

    Le présent article s'appuie sur L'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003 afin d'examiner des profiles de compétences des Canadiens dans quatre domaines : la compréhension de textes suivis, la compréhension de textes schématiques, la numératie et la résolution de problèmes. Les compétences sont comparées pour trois groupes : les personnes nées au Canada, les immigrants récents (qui sont arrivés au Canada il y a 10 ans ou moins) et les immigrants établis (qui vivent au pays depuis plus de 10 ans). Autres dimensions qui sont considérés consiste l'âge, l'éducation et la langue maternelle.

    Date de diffusion : 2006-02-28

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038968
    Description :

    Dans le présent article, on utilise les données des dernières projections de la population des groupes de minorités visibles publiées par Statistique Canada pour dresser un portrait de ce que pourrait être la composition ethnoculturelle de la population du pays l'année où le Canada célébrera son 150e anniversaire, en 2017. L'article aborde un certain nombre de questions, à savoir : Combien le Canada comptera-t-il de personnes appartenant à un groupe de minorités visibles dans un proche avenir? Combien d'immigrants admis le Canada pourrait-il compter l'année de son 150e anniversaire? Quels seront les groupes minoritaires visibles les plus importants au chapitre des effectifs? La diversité ethnoculturelle continuera-t-elle d'être concentre dans les grands centres urbains du pays?

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038966
    Description :

    Les études portant sur le rendement postsecondaire des jeunes adultes fournissent des renseignements valables, mais il convient aussi d'examiner les aspirations des adolescents à cet égard. Ces études font ressortir l'importance que les jeunes accordent aux différents types de programmes d'enseignement formel ainsi que la perception qu'ils ont des perspectives d'avancement professionnel. Le présent article examine les aspirations liées aux études des élèves immigrants de 15 ans appartenant à une minorité visible et on les compare à celles des jeunes nés au Canada et n'appartenant pas à une minorité visible. On détermine ensuite quels sont les facteurs les plus importants à l'origine des grandes différences ethnoculturelles pour ce qui est des aspirations universitaires.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 11F0019M2005267
    Description :

    Nous analysons la mobilité intergénérationnelle du revenu des Canadiens nés de parents immigrants d'après les données du Recensement de 2001. Nous brossons un portrait détaillé de la population canadienne et fournissons des estimations de la mobilité intergénérationnelle chez les enfants d'immigrants originaires de 70 pays différents. Le degré de persistance, estimé au moyen de modèles de régression vers la moyenne, est à peu près le même pour les immigrants que pour l'ensemble de la population, et la mobilité intergénérationnelle chez les immigrants est plus importante au Canada qu'aux États Unis. Nous recourons également à la régression quantile afin de distinguer le rôle du capital social de celui d'autres contraintes limitant la mobilité et constatons que ces contraintes existent et sont associées au niveau de scolarité du père.

    Date de diffusion : 2005-10-25

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028455
    Description :

    Les Sud-Asiatiques, dont le nombre s'élevait à 917 000 en 2001, formaient alors le deuxième groupe de minorités visibles en importance, tout juste après les Chinois, dont la population s'établissait à un peu plus d'un million de personnes. La communauté sudasiatique est l'une des populations les plus diversifiées des minorités visibles, comprenant des groupes distincts sur les plans ethnique, religieux et linguistique et dont l'ascendance, les antécédents en matière d'immigration et l'expérience personnelle des membres varient grandement. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 et du Recensement de la population de 2001, cet article traite de la diversité de la population des Sud-Asiatiques au Canada. On y retrace leur histoire en ce pays, puis on examine comment les antécédents ethniques et culturels de ce groupe se manifestent dans leur vie de tous les jours.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028454
    Description :

    À l'aide des données longitudinales de l'Enquête nationale sur la santé de la population (ENSP), on évalue, dans le cadre du présent article, l'incidence du processus d'immigration sur l'état de santé à mesure que les personnes s'adaptent à la vie au Canada en comparant l'évolution de l'état de santé autodéclaré des immigrants, leur utilisation des services de santé et leurs comportements liés à la santé avec ceux des Canadiens de naissance. Ces données ont été recueillies auprès des mêmes personnes pendant une période de huit ans, soit de 1994-1995 à 2002-2003.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 82-005-X20050018440
    Description :

    Ce sommaire présente les faits saillants d'une analyse fondée sur huit années de données longitudinales, soit de 1994-1995 à 2002-2003. L'analyse fait partie de la publication électronique En santé aujourd'hui, en santé demain? Résultats de l'Enquête nationale sur la santé de la population, 82-618-MWF au catalogue.

    L'analyse a montré que les nouveaux immigrants de pays non européens sont deux fois plus susceptibles que les personnes nées au Canada de connaître une détérioration de leur état de santé.

    Date de diffusion : 2005-08-05

  • Articles et rapports : 11F0019M2005254
    Description :

    Cette étude examine les changements qui ont touché la concentration géographique des principaux groupes d'immigrants au Canada en ce qui a trait à leur destination initiale et redistribution subséquente au cours des deux dernières décennies. En même temps, elle porte sur le rôle des collectivités immigrantes déjà établies à l'égard du choix de leur lieu d'établissement par les nouveaux immigrants. Les résultats montrent une augmentation marquée des niveaux de concentration quant à la destination initiale parmi les principaux groupes d'immigrants tout au long des années 1970 et 1980, tendance qui disparaît au cours de la décennie suivante. La redistribution après l'immigration s'est faite généralement à petite échelle et a eu des effets non uniformes sur la modification de la concentration des destinations initiales chez les groupes d'immigrants et les cohortes d'arrivée à l'intérieur d'un groupe. Même dans le cas des groupes d'immigrants et de réfugiés dont l'établissement initial a été fortement influencé par les interventions du gouvernement, la redistribution n'a modifié que partiellement la répartition géographique générale. Enfin, l'étude montre que la taille de la collectivité immigrante déjà établie n'est pas un facteur important quant au choix de leur lieu d'établissement par les nouveaux immigrants, lorsque les effets fixes du lieu sont pris en compte.

    Date de diffusion : 2005-06-29

  • Articles et rapports : 11F0019M2005255
    Description :

    Le present article résume les conclusions de le document de recherché intitulée: Destinations initiales et redistribution des principaux groupes d'immigrants au Canada : changements au cours des deux dernières décennies. En 1981, environ 58 % des immigrants arrivés au Canada au cours des 10 années précédentes vivaient à Toronto, à Vancouver et à Montréal; en 2001, cette proportion était passée à 74 % (Statistique Canada 2003), ce qui a déclenché une discussion sur les avantages d'une « répartition géographique mieux équilibrée des immigrants » (Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) 2001). Les politiques visant à orienter les immigrants vers d'autres destinations que les villes carrefour de plusieurs pays occidentaux sont axées sur le choix de la destination finale et peu d'efforts ont été déployés pour influencer la mobilité par la suite. Mais ces politiques n'auront les résultats attendus que si les régions qui ne servent pas de porte d'entrée arrivent à conserver les immigrants ou à maintenir l'équilibre entre la migration interne et la migration externe. À cette fin, la présente étude examine dans quelle mesure la concentration géographique des principaux groupes d'immigrants arrivés au Canada au cours des deux dernières décennies s'est modifiée au fil du temps et procède pour ce faire à une comparaison entre les immigrants arrivés pendant les années 1970, 1980 et 1990, d'abord au point de vue de leur concentration dans les destinations initiales, puis de leur dispersion géographique subséquente. Elle accorde une attention particulière au profil de dispersion des groupes dont le lieu d'établissement initial avait été influencé par des politiques gouvernementales et examine le rôle des collectivités d'immigrants déjà établies dans la répartition géographique des nouveaux immigrants.

    Date de diffusion : 2005-06-29

  • Articles et rapports : 82-003-X20040048041
    Description :

    Cet article fait état de la prévalence autodéclarée de l'embonpoint et de l'obésité parmi différents groupes ethniques. L'article se penche également sur l'influence que peut avoir sur la prévalence de l'embonpoint le temps écoulé depuis l'immigration, et ce, tant entre les différents groupes ethniques qu'au sein même de ces derniers. Les résultats reposent sur les données tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2000-2001 et de 2003.

    Date de diffusion : 2005-06-28

  • Articles et rapports : 11F0019M2005262
    Description :

    Il est question dans ce document de l'accentuation de l'écart de gains entre les immigrants et les Canadiens de souche depuis deux décennies, et des explications actuelles de cette détérioration du marché du travail parmi les immigrants récents en particulier. Le document fait état également de l'écart grandissant du taux de faible revenu entre les immigrants et les non-immigrants. Tout comme les études antérieures, l'auteur conclut que l'écart de gains à l'arrivée s'est élargi pour les immigrants qui sont arrivés au Canada pendant les années 1990, comparativement à ceux des années 1970. En outre, l'écart du taux de faible revenu s'élargit sans cesse. Le taux de faible revenu a augmenté parmi les immigrants (particulièrement les immigrants récents) pendant les années 1990, mais il a baissé chez les personnes nées au Canada. La hausse du taux de faible revenu chez les immigrants a été généralisée et elle a touché tous les groupes de scolarité et les groupes d'âge, et la plupart des pays d'origine (sauf les « régions d'origine traditionnelle »). Les immigrants ayant un diplôme universitaire n'ont pas été exclus de cette hausse du taux de faible revenu, malgré les débats au sujet de la demande croissante de travailleurs très spécialisés au Canada. Étant donné à la fois la hausse du taux de faible revenu chez les immigrants et leur proportion sans cesse croissante dans la population, dans les principales villes canadiennes, la presque totalité de l'augmentation du taux de faible revenu dans les villes pendant les années 1990 s'est produite principalement dans la population immigrante.

    Nous examinons ici également les explications données dans les ouvrages publiés de la dégradation des résultats économiques des immigrants. Trois raisons principales sont cernées comme étant importantes sur le plan empirique, qui toutes tiennent à la détérioration des résultats sur le marché du travail. En premier lieu, l'évolution des caractéristiques des immigrants (p. ex., différentes régions d'origine, niveaux de scolarité à la hausse) semble expliquer environ le tiers de l'élargissement de l'écart de gains à l'entrée (c. à d. l'écart entre les immigrants et leurs homologues nés au Canada). En deuxième lieu, la baisse de la rétribution économique de l'expérience de travail acquise à l'étranger semble jouer un rôle également important. En troisième lieu, il y a eu une détérioration générale des résultats sur le marché du travail de tous les nouveaux entrants sur le marché du travail canadien et, lorsque de nouveaux immigrants arrivent au Canada, on observe un phénomène semblable dans leur cas, quel que soit leur âge. D'autres explications possibles sont également examinées. Il importe de souligner que la décroissance de la rétribution de l'instruction ne semble pas être au nombre des facteurs auxquels la détérioration serait attribuable. Les immigrants, en moyenne, reçoivent une plus faible rétribution économique de leur instruction acquise avant l'immigration (mais non pas de l'instruction acquise au Canada), mais cette situation n'a pas beaucoup évolué au cours des deux dernières décennies.

    Date de diffusion : 2005-06-27

  • Articles et rapports : 11F0019M2005253
    Description :

    Le present article résume les conclusions de le document de recherché intitulée Les immigrants achètent-ils pour s'intégrer? : Le rôle du regroupement ethnique dans la propension à devenir propriétaire chez douze groupes d'immigrants à Toronto, 1996 à 2001. La théorie de l'assimilation spatiale est un modèle d'accession à un statut social reliant les positions spatiale et sociale des membres des groupes minoritaires (Massey et Denton, 1985). Lorsqu'on l'applique aux immigrants, le modèle fait ressortir que ceux ci se regrouperont d'abord dans des quartiers typiquement pauvres, où il existe des concentrations élevées de membres de la même collectivité ethnique, mais que cette concentration ethnique est temporaire et perd de son utilité au fil du temps. Dès que le statut socioéconomique de la famille de l'immigrant s'améliore, celle ci s'intègre dans le secteur résidentiel général et s'installe dans un meilleur quartier, où il existe généralement une moins grande ségrégation résidentielle (Massey et Denton, 1985). Par ailleurs, même si le mode d'occupation du logement ne constitue pas une dimension explicite de la théorie de l'assimilation spatiale, compte tenu de la relation bien établie entre le revenu, le capital humain et l'accession à la propriété (Balakrishnan et Wu, 1992; Laryea, 1999), de même que de l'importance de l'accession à la propriété en tant qu'indicateur de bien être et d'assimilation résidentielle (Myers et Lee, 1998), un des éléments de l'ascension socioéconomique d'une famille d'immigrants est la transition de l'état de locataire à celui de propriétaire (Alba et Logan, 1992). Toujours selon la théorie de l'assimilation spatiale, la concentration de membres d'un même groupe devrait être inversement corrélée à l'accession à la propriété, les enclaves ethniques étant généralement perçues comme des zones à logements locatifs pauvres (Fong et Gulia, 1999; Myles et Hou, 2004).

    Selon des recherches récentes (Alba et Nee, 2003; Logan, Alba et Zhang, 2002), toutefois, certains groupes d'immigrants pourraient choisir d'aller à l'encontre de l'assimilation spatiale en formant des « collectivités ethniques » durables (Logan, Alba et Zhang, 2002), exerçant ainsi un « effet d'enclave » positif et croissant sur l'accession à la propriété (Borjas, 2002). Dans le présent rapport, nous évaluons la possibilité d'un effet d'enclave en tant qu'explication des profils d'accession à la propriété observés entre 1996 et 2001 chez les douze plus grands groupes de nouveaux immigrants à Toronto. Au moyen de données sur la composition ethnique des quartiers longitudinalement cohérentes et temporellement antécédentes à 1996, nous déterminons si les immigrants choisissent d'acheter une maison en dehors de leur enclave, ou préfèrent un quartier habité par des membres du même groupe qu'eux qui sont propriétaires de leur logement. À cette fin, nous passons en revue les avantages qu'il pourrait y avoir à vivre dans une enclave et à y acheter une maison. Puis nous élaborons un cadre prédictif, en vue de déterminer quels groupes seraient susceptibles de bénéficier de la création de collectivités ethniques de propriétaires. Nous présentons ensuite le problème du « déséquilibre par rapport au quartier » et nous évaluons l'effet d'enclave sur l'accession à la propriété à partir d'un échantillon de nouveaux résidents (1996 à 2001) et des caractéristiques ethniques du quartier où ils habitaient en 1996, au moyen de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (Van de Ven et Van Praag, 1981).

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005252
    Description :

    De nombreux chercheurs considèrent l'accession des immigrants à la propriété comme signifiant leur assimilation au secteur résidentiel général, même si l'étude du caractère ethnique des quartiers où les immigrants achètent effectivement des maisons confirme rarement cette affirmation. Dans le présent article, nous nous servons des données des fichiers maîtres des recensements de la population du Canada de 1996 et de 2001, ainsi que de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (que nous appelons modèles probit d'Heckman) pour évaluer les déterminants ethniques au niveau du quartier de l'accession à la propriété à Toronto, au Canada. En déterminant si l'achat d'une maison est associé à une faible concentration ethnique, il est possible de préciser si les immigrants quittent leur enclave à la recherche d'une maison dans la « terre promise », comme le laisse entendre la théorie classique de l'assimilation, ou si, aujourd'hui, certains d'entre eux cherchent à s'établir dans les « collectivités ethniques » décrites récemment par Logan, Alba et Zhang (2002) dans le American Sociological Review. L'évaluation du rôle de la concentration ethnique dans des conditions d'équilibre permet de constater que, dans le cas de plusieurs groupes, la concentration de membres d'un même groupe influe sur la propension à acheter une maison.

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005247
    Description :

    Dans la présente étude, nous procédons à trois comparaisons fondées sur les données recueillies au deuxième cycle (1996 1997) de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) au Canada. En premier lieu, nous comparons les résultats sur le plan de la santé des enfants des personnes nées au Canada (canadiennes de naissance ou CDN) et ceux du groupe d'immigrants en général. Nous examinons également les différences entre les trois sous groupes d'immigrants, soit ceux des immigrants américains, européens et asiatiques. En deuxième lieu, nous vérifions l'hypothèse selon laquelle, à niveau de ressources égal, les enfants de n'importe quel groupe d'immigrants au Canada ont de meilleurs résultats en matière de santé. En troisième lieu, nous examinons l'association entre la durée de résidence des immigrants de divers groupes et les résultats en matière de santé de leurs enfants. Une famille immigrante est une famille dans laquelle au moins l'un des parents, soit le père ou la mère, est né à l'étranger. Les résultats en matière de santé sont mesurés selon l'évaluation de l'état de santé de l'enfant par la PCM (personne qui connaît le mieux l'enfant). Nos estimations se fondent sur des modèles logit ordonnés. Les enfants sélectionnés aux fins d'analyse sont âgés de 4 à 13 ans.

    Selon les données de l'ELNEJ, les résultats en matière de santé des enfants des familles immigrantes en général sont semblables à ceux du groupe CDN. Toutefois, les résultats en matière de santé des groupes des immigrants asiatiques sont légèrement inférieurs tandis que ceux du groupe d'immigrants américains sont nettement supérieurs. Mis à part le groupe d'immigrants américains, selon certaines indications, à niveau de ressources égal, l'état de santé des enfants de tout autre groupe d'immigrants serait moins bon. Selon les résultats de la décomposition, les résultats en matière de santé nettement meilleurs du groupe d'immigrants américains sont attribuables à un niveau supérieur de ressources observables et non observables, tandis que les résultats moins bons du groupe d'immigrants asiatiques sont attribuables à un niveau inférieur de ressources observables et non observables. Par contre, les résultats en matière de santé du groupe d'immigrants européens sont meilleurs que ceux du groupe CDN lorsqu'on tient compte de la variation des ressources et moins bons lorsqu'on tient compte de la variation des coefficients de productivité. Enfin, selon certaines preuves statistiques, si les résultats en matière de santé des enfants de familles immigrantes sont initialement moins bons, ils s'améliorent à mesure que se prolonge la durée de résidence des parents immigrants. Les conclusions de l'étude indiquent que, de façon générale, les résultats actuels en matière de santé des enfants des familles immigrantes ne sont pas une source de grave inquiétude. Toutefois, il y aurait peut être lieu de s'inquiéter de ceux du groupe d'immigrants asiatiques.

    Date de diffusion : 2005-04-15

  • Articles et rapports : 11-008-X20040047778
    Description :

    Les Chinois au Canada constituent aujourd'hui le plus grand groupe minoritaire visible, affichant une population de plus de 1 million de personnes par suite de vagues successives d'immigration. Ils constituent un groupe diversifié, tant par leur pays de naissance, leur langue maternelle, la langue parlée à la maison ou l'appartenance religieuse. Néanmoins, ils sont liés par une ethnicité commune. Bien que les premiers immigrants chinois arrivent comme travailleurs manuels, les nouveaux arrivants sont généralement instruits et ont un capital humain à offrir. Le présent article porte sur l'histoire des Chinois au Canada, la diversité de leur population et leur contribution à la riche mosaïque culturelle de la nation.

    Date de diffusion : 2005-03-08

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (215)

Analyses (215) (25 of 215 results)

  • Articles et rapports : 11F0019M2018401
    Description :

    Il n’y a que peu d’ouvrages publiés à l’internationale sur ce sujet et peu de données canadiennes à propos des schémas de sortie et de survie des entreprises appartenant à des immigrants. Le présent document se penche sur cette lacune en répondant à deux questions. Premièrement, les schémas de sortie et de survie (durées) de propriété d’entreprises sont-ils différents entre les immigrants et les personnes nées au Canada? Deuxièmement, quelles sont les caractéristiques associées à des taux de sortie plus faibles (ou plus élevés) de propriété d’entreprises et à des périodes de propriété plus longues chez les immigrants? L’analyse se limite à la propriété d’entreprises privées constituées en société.

    Date de diffusion : 2018-01-19

  • Articles et rapports : 11-633-X2018011
    Description :

    La base de données longitudinales sur l’immigration (BDIM) est une source importante et complète de données contribuant à mieux comprendre le comportement économique des immigrants. Il s’agit du seul ensemble annuel de données canadiennes permettant d’étudier les caractéristiques des immigrants au Canada au moment de leur admission ainsi que leur situation économique et leur mobilité régionale (interprovinciale) sur plus de 30 ans. La BDIM combine des fichiers de données administratives sur les admissions d’immigrants et sur les permis de résidence non permanente provenant d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) à des fichiers de données fiscales provenant de l’Agence du revenu du Canada (ARC). Ces données sont disponibles pour des immigrants déclarants admis à partir de 1980. Les dossiers de déclarants sont disponibles pour les immigrants déclarants depuis 1982.

    Ce rapport vise à discuter des sources de données, des concepts et des variables de la BDIM, du couplage d’enregistrements, du traitement des données, de la diffusion, de l’évaluation des données et des indicateurs de qualité, de la comparabilité avec d’autres ensembles de données relatifs à l’immigration ainsi que des analyses que permet la BDIM.

    Date de diffusion : 2018-01-08

  • Articles et rapports : 11-627-M2017036
    Description :

    Fondée sur les données du Recensement de 2016, l’infographie suivante dresse un portrait de la scolarité au Canada, y compris le niveau de scolarité de la population en âge de travailler ainsi que des faits saillants sur les peuples autochtones et sur le lieu où les nouveaux arrivants au Canada étudient. Cette infographie fournit aussi un aperçu des domaines d'études et des gains des Canadiens selon divers niveaux de scolarité.

    Date de diffusion : 2017-11-29

  • Articles et rapports : 11-627-M2017028
    Description :

    Cette infographie, fondée sur les données du Recensement de 2016, présente un portrait des immigrants au Canada selon leur lieu de naissance et leur période d’immigration.

    Date de diffusion : 2017-10-25

  • Articles et rapports : 11-627-M2017029
    Description :

    L'infographie suivante, fondée sur les données du Recensement de 2016, examine les trois principales catégories d’admission selon lesquelles les immigrants sont admis comme résidents permanents au Canada.

    Date de diffusion : 2017-10-25

  • Articles et rapports : 11-629-X2017007
    Description :

    Cette vidéo, fondée sur les données du Recensement de 2016, présente un aperçu de l'immigration au Canada au cours des 150 dernières années.

    Date de diffusion : 2017-10-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2017397
    Description :

    Le taux de faible revenu chez les immigrants demeure élevé par rapport à celui observé dans la population née au Canada. Le présent article porte sur le taux de faible revenu chronique chez les immigrants au Canada âgés de 25 ans ou plus pendant les années 2000. Un faible revenu chronique désigne un revenu familial qui se situe en dessous d’un seuil de faible revenu pendant au moins cinq années consécutives. Une mesure de faible revenu ajustée selon la région est utilisée aux fins de l’analyse.

    Date de diffusion : 2017-09-29

  • Articles et rapports : 11F0019M2017396
    Description :

    Les travailleurs étrangers temporaires (TET) représentent une importante source de main d’œuvre pour le Canada. Leur transition vers la résidence permanente peut avoir des répercussions économiques importantes, notamment en ce qui a trait à leurs trajectoires en matière d’emploi et de gains. L’effet du changement de statut peut varier entre les différentes catégories de TET qui entrent au Canada sous des conditions et modalités différentes. La question de savoir si les résultats sur le marché du travail des TET changent ou non considérablement après l’obtention de leur résidence permanente est donc une question empirique. Fondée sur un ensemble de données administratives unique en son genre, la présente étude porte sur les trajectoires des travailleurs étrangers temporaires (TET) en matière d’emploi et de gains au cours des quelques années qui précèdent et qui suivent leur obtention du statut de résident permanent au Canada.

    Date de diffusion : 2017-09-21

  • Articles et rapports : 11F0019M2017395
    Description :

    La présente étude utilise de vastes ensembles de données longitudinales nationales, afin d’examiner les tendances entre les cohortes ainsi que les variations au sein des cohortes en matière de revenus pour trois groupes de jeunes diplômés universitaires : des immigrants qui sont d’anciens étudiants internationaux au Canada (immigrants ayant fait leurs études au Canada), des immigrants ayant fait leurs études à l’étranger et possédant un grade universitaire avant leur immigration au Canada et la population née au Canada.

    Date de diffusion : 2017-08-22

  • Articles et rapports : 11-627-M2017025
    Description :

    Fondée sur les données du Recensement de 2016, l'infographie suivante dresse un portrait des langues immigrantes au Canada.

    Date de diffusion : 2017-08-02

  • Articles et rapports : 82-003-X201700714843
    Description :

    Fondée sur le couplage de deux bases de données représentatives de la population (le Fichier d’établissement des immigrants et la Base de données sur les congés des patients), l’analyse présente les taux d’hospitalisation normalisés selon l’âge toutes causes confondues et pour les principales causes, parmi les immigrants des sous-catégories de demandeurs principaux de la catégorie économique, selon le sexe, et les compare à ceux pour leurs homologues nés au Canada.

    Date de diffusion : 2017-07-19

  • Articles et rapports : 11-633-X2017007
    Description :

    La base de données longitudinales sur l’immigration (BDIM) est une source importante et complète de données contribuant à mieux comprendre le comportement économique des immigrants. Il s’agit du seul ensemble annuel de données canadiennes permettant d’étudier les caractéristiques des immigrants au Canada au moment de leur admission ainsi que leur situation économique et leur mobilité régionale (interprovinciale) sur plus de 30 ans. La BDIM combine des fichiers de données administratives sur les admissions d’immigrants et sur les permis de résidence non permanente provenant d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) à des fichiers de données fiscales provenant de l’Agence du revenu du Canada (ARC). Ces données sont disponibles pour des immigrants déclarants admis à partir de 1980. Les dossiers de déclarants sont disponibles pour les immigrants déclarants depuis 1982.

    Ce rapport vise à discuter des sources de données, des concepts et des variables de la BDIM, du couplage d’enregistrements, du traitement des données, de la diffusion, de l’évaluation des données et des indicateurs de qualité, de la comparabilité avec d’autres ensembles de données relatifs à l’immigration ainsi que des analyses que permet la BDIM.

    Date de diffusion : 2017-06-16

  • Articles et rapports : 89-503-X201500114785
    Description :

    Le présent chapitre de Femmes au Canada porte sur la victimisation criminelle des femmes et des filles ainsi que sur leur participation dans le système de justice pénale en tant que contrevenantes. Il traite des types de victimisation criminelle subis par les personnes de sexe féminin au fil du temps, mettant en évidence les différences importantes observées au chapitre des crimes violents selon l'identité autochtone, le statut d'immigrant, le statut de minorité visible et l'âge. La question du recours aux services de soutien officiels et non officiels, notamment l'évolution du recours aux services de police, est examinée. Ce chapitre présente également la question des tendances relatives au nombre et aux types de crimes ayant été commis par des femmes, ainsi que leur traitement dans les tribunaux de juridiction criminelle et les systèmes correctionnels.

    Date de diffusion : 2017-06-06

  • Articles et rapports : 89-657-X2016002
    Description :

    Cette étude porte sur les modalités d’établissement de la population issue de l’immigration et certaines composantes de l’intégration sociale. On y présente d’abord les tendances récentes des schémas d’établissement de la population issue de l’immigration dans les régions métropolitaines canadiennes de recensement soit, Toronto, Montréal et Vancouver. En s’appuyant sur les données de l’Enquête sociale générale de 2013 sur l’identité sociale, on examine ensuite les caractéristiques du lieu de résidence telle que le type de municipalité et la concentration de la population issue de l’immigration selon quatre composantes de l’intégration sociale : les caractéristiques des réseaux personnels, les relations de voisinage, la participation sociale et à des activités associatives et le sentiment d’appartenance.

    Date de diffusion : 2017-05-08

  • Articles et rapports : 11F0019M2017393
    Description :

    Dans les ouvrages relatifs à l’immigration, la migration accrue de travailleurs qualifiés dans le monde a mené à mettre l’accent sur les coûts économiques d’un échec d’intégration au marché de l’emploi. On a, en revanche, moins étudié les conséquences de difficultés d’emploi, comme celles liées à la surqualification, sur des aspects du bien-être subjectif des immigrants. Malgré une surqualification pour une grande partie des immigrants, les études portant sur la relation entre la surqualification et la satisfaction à l’égard de la vie tendent à se concentrer sur la population générale. Ces études révèlent une relation négative entre la surqualification et la satisfaction à l’égard de la vie. Puisque les travailleurs immigrants et ceux nés au Canada (non immigrants) peuvent vivre la surqualification différemment, il est important d’examiner cette relation dans les deux groupes. La présente étude examine, par conséquent, la relation entre la surqualification et la satisfaction à l’égard de la vie chez les travailleurs immigrants et non immigrants au Canada ayant suivi des études universitaires. Elle tient compte, en outre, des différences de degré de surqualification pour chaque groupe.

    Date de diffusion : 2017-05-05

  • Articles et rapports : 11-626-X2017069
    Description :

    Le présent article de la série Aperçus économiques décrit dans quelle mesure les entreprises appartenant à des immigrants participent à l’économie « fondée sur le savoir », à l’économie ethnique plus traditionnelle ou aux autres secteurs industriels. On y donne également un aperçu des différences entre les catégories d’immigrants (regroupement familial, réfugiés, catégorie des gens d’affaires et catégorie économique) dans les types d’entreprises leur appartenant. L’analyse porte sur deux types d’entreprises : entreprises privées constituées en société et travailleurs autonomes non constitués en société.

    Date de diffusion : 2017-03-17

  • Articles et rapports : 11F0019M2017390
    Description :

    Les programmes d’immigration économique sélectionnent les immigrants pour leur capacité perçue à intégrer le marché du travail canadien. Toutefois, ces programmes évaluent essentiellement les demandeurs principaux, qui sont surtout des hommes. Ces derniers cherchent à amener leurs conjointes et leurs enfants à charge. La présente étude examine les caractéristiques et les résultats sur le marché du travail des femmes qui sont arrivées à titre de conjointes de demandeurs principaux de la catégorie de l’immigration économique (catégorie économique). Leurs caractéristiques et les résultats observés sont comparés à ceux d’autres immigrants de la catégorie économique (demandeurs principaux de sexe masculin, féminin et conjoints masculins) et à ceux de femmes mariées qui sont arrivées dans la catégorie du regroupement familial (catégorie de la famille).

    La présente étude repose sur le couplage des données de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et celles de la base de données du Fichier des immigrants reçus. Elle est axée sur les immigrants économiques qui sont arrivés comme travailleurs qualifiés, candidats d’une province ou dans la catégorie de l’expérience canadienne.

    Date de diffusion : 2017-02-27

  • Articles et rapports : 11F0019M2017389
    Description :

    Le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Canada a augmenté de façon considérable depuis le début des années 1990. Les travailleurs étrangers temporaires sont également devenus une source de plus en plus importante de résidents permanents admis au Canada au cours de cette période. À l’aide du Fichier des résidents temporaires et du Fichier d’établissement des immigrants, le présent article documente les changements aux niveaux et aux types de nouveaux travailleurs étrangers temporaires qui sont arrivés au Canada de 1990 à 2014. Il analyse également les schémas de transition de l’état de travailleurs étrangers temporaires à celui de résidents permanents, ainsi que les catégories d’immigration par lesquelles les travailleurs étrangers temporaires ont reçu leur résidence permanente.

    Date de diffusion : 2017-02-21

  • Articles et rapports : 11-627-M2017001
    Description :

    L’infographie, intitulée Projections démographiques, Immigration et diversité, Canada et ses régions, 2011 à 2036, a pour objectif de présenter quelques résultats provenant du rapport intitulé Immigration et diversité : projections de la population du Canada et de ses régions, 2011 à 2036. Y est présentée l’évolution future de la population immigrante au Canada ainsi que de certains indicateurs sélectionnés liés à l’immigration et à la diversité ethnoculturelle à l’échelon du Canada et des régions métropolitaines de recensement pour les années 2011 et 2036.

    Date de diffusion : 2017-01-25

  • Articles et rapports : 11-627-M2017003
    Description :

    L’infographie présente les principaux résultats des projections linguistiques par microsimulation (DEMOSIM) de l’évolution de la population selon la langue maternelle, la première langue officielle parlée, le bilinguisme et la connaissance du français au Canada, au Québec et dans le reste du Canada de 2011 à 2036 selon différents scénarios de projection.

    Date de diffusion : 2017-01-25

  • Articles et rapports : 82-003-X201601214688
    Description :

    La présente étude se fonde sur les données du Fichier d’établissement des immigrants et du Recensement de la population de 2006 couplées à la Base de données sur les congés des patients, afin de comparer les taux d’hospitalisation normalisés selon l’âge des réfugiés à ceux des autres immigrants et de la population née au Canada.

    Date de diffusion : 2016-12-21

  • Articles et rapports : 11-631-X2016002
    Description :

    La présentation ci-jointe a été donnée par la Division de l'analyse sociale et de la modélisation de Statistique Canada à l'occasion de la réunion d'avril 2016 du Conseil national de la statistique. Elle a mis en lumière les résultats récents tirés des recherches sur le marché du travail et les jeunes.

    Date de diffusion : 2016-12-05

  • Articles et rapports : 11F0019M2016383
    Description :

    La présente étude a pour objet d’évaluer les profils d’acculturation des immigrants, que l’on mesure d’après le sentiment d’appartenance de ces derniers au Canada et à leur pays d’origine. Elle débute par l’examen de la répartition relative des immigrants selon qu’ils ont un fort sentiment d’appartenance à la fois au Canada et à leur pays d’origine, un fort sentiment d’appartenance au Canada seulement, un fort sentiment d’appartenance à leur pays d’origine seulement, ou un faible sentiment d’appartenance au Canada ainsi qu’à leur pays d’origine. L’examen porte ensuite sur quatre ensembles de déterminants de ces profils d’acculturation, plus précisément les caractéristiques socioéconomiques et culturelles du pays d’origine, la situation des immigrants à leur arrivée, l’expérience vécue après la migration, et les caractéristiques démographiques.

    Date de diffusion : 2016-10-18

  • Articles et rapports : 75-006-X201600114669
    Description :

    La présente étude porte sur la variation du taux de participation électorale des citoyens canadiens entre les élections fédérales de 2011 et de 2015, à partir de questions supplémentaires qui ont été ajoutées à l’Enquête sur la population active peu après les élections en question. L’accent est mis sur les groupes de population dont la participation électorale a le plus augmenté au cours de cette période.

    Date de diffusion : 2016-10-12

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :