Statistiques par sujet – Diversité ethnique et immigration

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (1)

Tout (1) (1 result)

  • Articles et rapports : 89-552-M2008020
    Description :

    On mène d'importants travaux de recherche pour comprendre les écarts salariaux entre les travailleurs immigrants et les travailleurs nés au Canada. Des études antérieures ont montré que les gains des immigrants sont généralement inférieurs à ceux des travailleurs nés au pays et possédant le même niveau de scolarité et la même expérience de travail. Les faibles gains des immigrants sont souvent attribués à la spécificité du capital humain acquis dans le pays d'origine. En d'autres termes, l'éducation ou l'expérience de travail acquises dans le pays d'origine ne sont pas directement transférables dans le pays d'accueil, ce qui fait que des immigrants qualifiés occupent des emplois faiblement rémunérés. Il se peut aussi que les employeurs du pays d'accueil fassent preuve de discrimination à l'endroit des travailleurs immigrants. Pour examiner ces questions, les auteurs de la présente étude se fondent sur le volet canadien de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), qui comprend des données démographiques standard et des données sur le marché du travail concernant les personnes nées au Canada et les immigrants, ainsi que les résultats de tests de compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes. En assimilant les notes obtenues à ces tests à des mesures directes des capacités cognitives, ils peuvent désormais examiner de plus près les explications des faibles gains des immigrants. En outre, les auteurs disposent de renseignements plus précis que ceux de la plupart des études antérieures sur l'endroit où les immigrants ont étudié et sur l'âge de ces derniers au moment de l'immigration, ce qui leur permet d'examiner de plus près encore les écarts salariaux entre les immigrants et les personnes nées au Canada.

    Date de diffusion : 2008-07-21

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (1)

Analyses (1) (1 result)

  • Articles et rapports : 89-552-M2008020
    Description :

    On mène d'importants travaux de recherche pour comprendre les écarts salariaux entre les travailleurs immigrants et les travailleurs nés au Canada. Des études antérieures ont montré que les gains des immigrants sont généralement inférieurs à ceux des travailleurs nés au pays et possédant le même niveau de scolarité et la même expérience de travail. Les faibles gains des immigrants sont souvent attribués à la spécificité du capital humain acquis dans le pays d'origine. En d'autres termes, l'éducation ou l'expérience de travail acquises dans le pays d'origine ne sont pas directement transférables dans le pays d'accueil, ce qui fait que des immigrants qualifiés occupent des emplois faiblement rémunérés. Il se peut aussi que les employeurs du pays d'accueil fassent preuve de discrimination à l'endroit des travailleurs immigrants. Pour examiner ces questions, les auteurs de la présente étude se fondent sur le volet canadien de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), qui comprend des données démographiques standard et des données sur le marché du travail concernant les personnes nées au Canada et les immigrants, ainsi que les résultats de tests de compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes. En assimilant les notes obtenues à ces tests à des mesures directes des capacités cognitives, ils peuvent désormais examiner de plus près les explications des faibles gains des immigrants. En outre, les auteurs disposent de renseignements plus précis que ceux de la plupart des études antérieures sur l'endroit où les immigrants ont étudié et sur l'âge de ces derniers au moment de l'immigration, ce qui leur permet d'examiner de plus près encore les écarts salariaux entre les immigrants et les personnes nées au Canada.

    Date de diffusion : 2008-07-21

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Browse our partners page to find a complete list of our partners and their associated products.

Date de modification :