Statistiques par sujet – Éducation, formation et apprentissage

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (79)

Tout (79) (25 of 79 results)

  • Articles et rapports : 11-008-X200700410311
    Description :

    La transition à l'âge adulte est souvent perçue comme une période où les jeunes franchissent plusieurs étapes : ils terminent leurs études, quittent la maison de leurs parents, trouvent un emploi à temps plein, forment une union et deviennent parents. Ces dernières années, les spécialistes des sciences sociales ont constaté que la transition à l'âge adulte est plus longue qu'auparavant. À l'aide des données des recensements de 1971 à 2001, le présent article évalue à quel point ce processus de transition à l'âge adulte s'est prolongé.

    Date de diffusion : 2007-12-11

  • Articles et rapports : 89-552-M2007018
    Description :

    Cette étude examine la répartition des compétences en littératie dans l'économie canadienne et les façons de former ces compétences. La formation des compétences en littératie dépend largement de la formation scolaire et de la participation des parents aux études de leurs enfants. L'étude aborde également la nature de la formation de la littératie pendant les années où une personne a terminé ces études et est entrée sur le marché du travail. Une fois que les faits essentiels au sujet de la littératie dans l'économie ont été établis, l'étude se penche sur les conséquences de l'augmentation de la littératie sur les gains individuels. Elle explore à la fois l'action causale de la littératie sur les gains et la corépartition de la littératie sur le revenu. Les auteurs soutiennent que cette dernière permet de mesurer d'une manière plus exhaustive le niveau de fonctionnement d'une personne dans la société.

    L'étude s'attarde principalement aux données de la composante canadienne de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003, composée d'un échantillon de plus de 22 000 répondants. La composante canadienne de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes (EIAA) de 1994 est également utilisée pour dégager un tableau plus complet de l'évolution de la littératie selon l'âge et les cohortes de naissances.

    Date de diffusion : 2007-11-30

  • Articles et rapports : 81-595-M2007058
    Description :

    Dans ce rapport, nous appliquons diverses hypothèses relatives aux futurs taux de fréquentation du palier postsecondaire aux tendances démographiques projetées et dégageons ainsi trois scénarios d'estimation des éventuelles inscriptions dans les établissements d'enseignement postsecondaire du Canada et des provinces. Nous fournissons des projections des effectifs collégiaux et universitaires séparément pour trois cohortes d'âge : de 17 à 19 ans, de 20 à 24 ans et de 25 à 29 ans. Autant les tendances démographiques que les taux de fréquentation collégiale et universitaire varient nettement d'une province à l'autre. Afin de refléter ces différences, nous présentons une analyse à l'échelon national et pour chacune des dix provinces. À l'échelon national, la taille de l'échantillon est suffisamment grande pour que nous puissions analyser les tendances des effectifs à plein temps et à temps partiel; à l'échelon provincial, nous limitons notre étude aux effectifs à plein temps. La Division de la démographie de Statistique Canada a fourni les données sur les tendances démographiques historiques et projetées de chacune des trois cohortes d'âge pour la période de 1990 à 2031. Le calcul des taux historiques de fréquentation collégiale et universitaire est fondé sur les rapports effectifs scolaires-effectifs démographiques présentés dans le cadre de l'Enquête sur la population active (EPA) pour les trois cohortes d'âge. Nous appréhendons les inscriptions des années scolaires de 1990 1991 à 2005 2006 en prenant la moyenne sur les huit mois compris entre septembre et avril. En raison du champ d'observation de l'EPA, la population que nous visons est celle des dix provinces. Les prévisions d'effectifs font appel à trois jeux d'hypothèses ou scénarios hypothétiques : Scénario 1 : Statu quo Qu'en sera t il si les taux de fréquentation collégiale et universitaire demeurent au niveau moyen de la période qui s'étend de 2003 2004 à 2005 2006? Scénario 2 : Croissance conforme aux tendances du passé Qu'en sera-t il si les taux nationaux de fréquentation postsecondaire suivent jusqu'en 2016 2017 les tendances de la période de 1990 1991 à 2005 2006 pour ensuite être stables? Scénario 3 : Rapprochement des taux masculins et féminins Qu'en sera t il si les taux masculins de fréquentation postsecondaire égalent les taux féminins plus élevés de la période qui va de 2002 2003 à 2005 2006?

    Date de diffusion : 2007-11-21

  • Articles et rapports : 81-595-M2007059
    Description :

    L'analyse du présent rapport repose sur des données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), qui a été mise sur pied par Ressources humaines et Développement social Canada et Statistique Canada. Il s'agit d'une enquête longitudinale au cours de laquelle on recueille des données détaillées sur les cheminements scolaire et professionnel d'un échantillon des jeunes Canadiens qui étaient âgés entre 18 et 20 ans en 1999.

    On a demandé aux répondants de fournir une gamme de renseignements sur leurs études et leurs expériences sur le marché du travail ainsi que des caractéristiques personnelles comme par exemple leurs aspirations scolaires. On les a interviewés quatre fois depuis la mise sur pied de l'enquête, soit en 2000, 2002, 2004 et 2006. Le présent rapport utilise des données de ces quatre entrevues pour décrire où en étaient ces jeunes dans leur cheminement scolaire en décembre 2005, alors qu'ils étaient âgés entre 24 et 26 ans.

    Des études précédentes sur la participation aux études postsecondaires des jeunes Canadiens ont montré qu'aucun facteur particulier n'explique pleinement ce qui les incite à poursuivre des études postsecondaires. On a cependant pris note de diverses caractéristiques permettant de différencier les jeunes qui entreprennent de telles études des autres. Le présent rapport compare les caractéristiques démographiques et familiales, l'engagement à l'école secondaire, le rendement scolaire et l'expérience lors de la première année d'études postsecondaires des jeunes qui ont entrepris des études postsecondaires et ceux qui n'en ont pas entrepris ou qui les ont abandonnées.

    Le chapitre 2 présente la relation entre diverses caractéristiques démographiques, familiales ou scolaires et la participation des jeunes aux études postsecondaires, quant au type d'établissement fréquenté et au niveau du programme entrepris à l'université (baccalauréat ou études de deuxième ou troisième cycle).

    Le chapitre 3 analyse la relation entre ces mêmes caractéristiques et le statut de participation des jeunes aux études postsecondaires, c'est-à-dire s'ils sont diplômés, persévérants ou décrocheurs.

    Le chapitre 4 conclut en résumant les résultats.

    Date de diffusion : 2007-11-20

  • Articles et rapports : 81-595-M2007054
    Description :

    Cheminements des jeunes Canadiens des études au marché du travail : résultats de l'Enquête auprès des jeunes en transition. Ce rapport a pour but d'examiner les différents chemins qu'empruntent les jeunes du Canada pour se rendre de l'école secondaire au marché du travail, de savoir qui prend ces chemins et de déterminer les résultats qui en découlent sur le marché du travail.

    La présente étude emploie les données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) de 2004. L'EJET est une enquête longitudinale qui a recueilli des données auprès de jeunes de deux groupes d'âge lors du premier cycle de l'enquête, en l'an 2000, les premiers ayant 15 ans (Cohorte A) et les autres, de 18 à 20 ans (Cohorte B), au début de leur participation. L'analyse dans ce rapport utilise les données pour le deuxième groupe. Les deux cohortes ont été invitées à fournir un éventail de renseignements sur leurs expériences d'études et d'emploi et sur des caractéristiques personnelles telles que leurs aspirations scolaires.

    La première entrevue de suivi des participants de l'EJET s'est déroulée au début de 2002. À ce moment-là, les participants de la Cohorte B étaient âgés de 20 à 22 ans. La deuxième entrevue de suivi s'est tenue en 2004, pour la période de référence de décembre 2003, quand les participants de la Cohorte B étaient alors âgés de 22 à 24 ans.

    Le présent rapport s'appuie sur les descriptions des cheminements de base que suivaient les non-étudiants en décembre 2003, cernant d'abord les grands facteurs qui aident à prédire qui suivra quel chemin. Cela fait, nous examinons le lien entre ces cheminements et la « réussite » sur le marché du travail. Plus précisément, le restant du rapport est organisé comme suit :

    Chapitre 2 : Ce chapitre analyse en quoi certains facteurs contextuels permettent de prédire les parcours de l'école au marché du travail que suivaient les jeunes adultes de 22 à 24 ans en décembre 2003; il s'agit essentiellement de facteurs statiques qui ne changent pas (par exemple le sexe, l'âge, l'origine ethnique, le niveau de scolarité des parents, etc.).

    Chapitre 3 : Ce chapitre introduit des facteurs « intermédiaires », mesurés durant les études secondaires (par exemple la moyenne pondérée cumulative, travailler pendant le secondaire, etc.). Ces facteurs joueraient, croit-on, un rôle important d'atténuation de l'effet qu'exercent les facteurs contextuels susmentionnés sur la prévision des transitions de l'école au travail.

    Chapitre 4 : Dans ce chapitre, l'analyse change d'optique. Au lieu d'y étudier les prédicteurs des cheminements de l'école au travail, nous nous intéressons aux cheminements en tant qu'indicateurs de la situation sur le marché du travail. Dans ce chapitre, nous sommes en mesure de déterminer si certains parcours sont plus ou moins porteurs de succès professionnel et prometteurs de « bons » emplois, ainsi définis en fonction du revenu et du degré de satisfaction au travail. Nous sommes aussi à même de déterminer la profession qu'exerçaient les répondants en décembre 2003.

    Chapitre 5 : Ce chapitre de conclusion résume les résultats et l'analyse.

    Date de diffusion : 2007-11-01

  • Articles et rapports : 89-552-M2007017
    Description :

    La présente étude fournit des estimations comparatives de la participation à des cours et à des programmes d'éducation et de formation des adultes, de la durée des études, de la participation à un apprentissage non structuré et des sources d'aide financière directe fondées sur les résultats de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003, la composante canadienne de l'étude sur la littératie et compétences des adultes. Elle examine également les niveaux d'inégalité dans la formation des adultes et les raisons qui les incitent à participer à l'éducation et à la formation des adultes, notamment le rôle de la situation d'activité et les caractéristiques relatives au travail et au milieu de travail. Enfin, elle présente un examen de la relation qui existe entre l'utilisation réelle des compétences et la participation à des formes organisées et non organisées d'apprentissage des adultes. On y trouve des comparaisons entre les provinces et territoires du Canada et trois pays, à savoir la Norvège, la Suisse et les États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-10-12

  • Articles et rapports : 88-003-X200700210331
    Description :

    Les ressources humaines hautement qualifiées en science et technologie sont essentielles à l'innovation et à la croissance économique. Les deux dépendent du stock de capital humain qui approvisionne le marché en travailleurs hautement qualifiés et aide à la diffusion des connaissances spécialisées. Nous présentons dans cet article le profil du personnel hautement qualifié du Canada selon le statut d'immigrant et le lieu de naissance, le domaine d'études et certaines caractéristiques démographiques et relatives à l'emploi.

    Date de diffusion : 2007-10-09

  • Articles et rapports : 11F0019M2007303
    Description :

    Dans la présente étude, nous nous servons de nouvelles données canadiennes détaillées sur les notes aux tests normalisés, les notes scolaires, l'influence des parents et des pairs, ainsi que d'autres caractéristiques socioéconomiques de base des garçons et des filles pour essayer d'expliquer l'écart important entre ceux-ci en matière d'inscription à l'université. Parmi les jeunes âgés de 19 ans en 2003, 38,8 % des filles étaient inscrites à l'université, comparativement à 25,7 % seulement des garçons. Cependant, les jeunes hommes et les jeunes femmes étaient aussi susceptibles les uns que les autres d'aller au collège. Nous constatons que des différences entre les garçons et les filles en ce qui a trait aux caractéristiques observables expliquent plus des trois quarts (76,8 %) de l'écart relatif à l'inscription à l'université. Par ordre d'importance, les principaux facteurs sont les différences entre les notes scolaires obtenues à l'âge de 15 ans, les notes aux tests normalisés de lecture obtenues à l'âge de 15 ans, les méthodes de travail, les attentes des parents et la prime salariale associée à un diplôme universitaire comparativement à celle associée à un diplôme d'études secondaires. Ensemble, les quatre mesures des aptitudes aux études que nous utilisons "notes globales, notes aux tests normalisés de lecture, méthodes de travail et redoublement d'une année" rendent compte de 58,9 % de l'écart entre les sexes pour ce qui est de l'inscription à l'université. Par conséquent, pour comprendre l'avantage des femmes en ce qui concerne la poursuite d'études universitaires, il pourrait être essentiel de comprendre pourquoi les filles obtiennent de meilleurs résultats que les garçons au primaire et au secondaire.

    Date de diffusion : 2007-09-20

  • Articles et rapports : 81-595-M2007050
    Description :

    Dans ce rapport, on fournit des tendances sur les taux d'inscriptions, le nombre d'éducateurs et les dépenses. On utilise des données fournies par les ministères de l'Éducation provinciaux et territoriaux pour les écoles publiques primaires et secondaires.

    Date de diffusion : 2007-08-30

  • Articles et rapports : 81-595-M2007049
    Description :

    Cette publication, qui s'appuie sur les principales sources de données actuelles de Statistique Canada liées à l'éducation des Canadiens, présente certaines de nos connaissances sur l'éducation des travailleurs de la santé afin de nous permettre d'adresser certaines des questions essentielles auxquelles les Canadiens font face aujourd'hui. Y a-t-il au Canada suffisamment de personnes possédant les bonnes compétences et qui sont intéressées à travailler dans le domaine de la santé? Le Canada dispose-t-il de l'infrastructure, de la capacité, ainsi que d'un système d'éducation efficace permettant d'assurer un effectif suffisant de travailleurs de la santé et de répondre aux futures demandes de soins de la santé? À cet égard, le présent rapport se compose principalement de tableaux de données accompagnés de brèves analyses destinées à mettre en évidence les conclusions générales susceptibles de guider le lecteur dans l'interprétation des tableaux.

    Date de diffusion : 2007-08-13

  • Articles et rapports : 81-595-M2007052
    Description :

    Ce bulletin contient des données salariales pour l'année 2006-07. L'information est fournie pour les établissements qui ont pu calculer des salaires pour la période indiquée et qui ont répondu à l'enquête avant juin 2007. Cette information est recueillie annuellement sous l'égide de Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges et a comme période de référence la date du 1er octobre de chaque année. Les données rendent donc compte de l'emploi dans les universités à cette date. Pour que ces données paraissent, l'université doit autoriser Statistique Canada à les publier. Cependant, ce bulletin ne contient aucune information ayant trait aux établissements (qui ont répondu à l'enquête avant juin 2007) dont le nombre d'enseignants à plein temps est inférieur à 100. Celle-ci est maintenant disponible sous forme de demande spéciale auprès de la les Services aux clients (téléphone : 1 800 307-3382 ou (613) 951-7608; télécopieur : (613) 951-4441; ATS : 1 800 363-7629; courriel : educationstats@statcan.ca), Culture, tourisme et Centre de la statistique de l'éducation, Statistique Canada, 150, promenade du Pré Tunney, Ottawa ON, K1A 0T6.

    Date de diffusion : 2007-08-02

  • Tableau : 92-597-X
    Description :

    Les Profils des secteurs de recensement (SR) présentent des données du Recensement de 2006 pour les secteurs de recensement. Les secteurs de recensement sont de petites régions géographiques relativement stables qui comptent habituellement entre 2 500 et 8 000 habitants.

    Ces profils renferment de l'information gratuite sur tous les secteurs de recensement au Canada. De plus, des capacités de recherche selon le code postal et une fonction de cartographie sont inclus pour aider l'utilisateur à trouver un secteur de recensement précis. De l'information additionnelle est également disponible sur les indices de qualité et les définitions.

    Date de diffusion : 2007-07-17

  • Articles et rapports : 89-552-M2007016
    Description :

    Selon les conclusions récentes de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes (EIAA) et l'Enquête sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EACE) de 2003, l'amélioration des capacités de lecture et d'écriture apportée par le système d'éducation initial est érodée par des niveaux importants de perte de ces compétences à l'âge adulte. Cette étude utilise les données de l'EIAA et de l'EACE pour examiner l'évolution des compétences en lecture et en écriture au cours des neuf années allant de 1994 à 2003. Elle analyse le changement net des compétences pour divers groupes démographiques, pour le Canada et les provinces, et examine les caractéristiques individuelles ayant eu une influence sur les compétences qu'un groupe donné a acquises ou perdues, en moyenne, pendant la période de référence de neuf ans.

    Date de diffusion : 2007-07-06

  • Articles et rapports : 81-004-X20070029989
    Description :

    Entre 15 et 19 ans, les jeunes ont trois décisions à prendre : premièrement, terminer ou non leurs études secondaires; deuxièmement, entreprendre ou non des études postsecondaires; troisièmement, le type d'établissement où poursuivre ces études postsecondaires. À l'aide des données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), l'article examine ces parcours pour voir s'il existe des différences interprovinciales dans les choix faits par les garçons et les filles, ainsi qu'entre les jeunes provenant de familles à faible revenu et à revenu élevé. La population cible de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), la cohorte A, comprend tous les élèves de 15 ans inscrits dans un établissement d'enseignement au Canada le 31 décembre 1999. Les élèves ont été interviewés initialement en avril ou en mai 2000, puis de nouveau de février à mai 2002 et de février à juin 2004. Les jeunes ont été interrogés sur leurs activités d'études et de travail au cours des deux années précédant la date de l'interview. Par conséquent, les taux de décrochage du secondaire et de participation aux études postsecondaires présentés ici représentent l'état de scolarisation des jeunes en décembre 2003, dernière date pour laquelle les données ont été recueillies. Ces résultats sont représentatifs des jeunes Canadiens qui avaient 15 ans en décembre 1999.

    Date de diffusion : 2007-06-19

  • Articles et rapports : 81-004-X20070029994
    Description :

    La « répartition en classes homogènes » ou « groupes d'aptitudes » des élèves du secondaire par diverses séquences de cours obligatoires (p. ex., l'anglais, les sciences ou les mathématiques) est une pratique en vigueur au Canada et dans d'autres pays développés depuis des décennies. Cette pratique a fait l'objet de débats vigoureux. Dans cet article, nous examinons l'importance de la répartition en classes homogènes des élèves de 10e année dans quatre provinces - l'Ontario, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique - en 2000, à l'aide des données du cycle 1 de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) de Statistique Canada. L'article met également l'accent sur l'incidence du contexte social, mesurée par le niveau de scolarité et le revenu des parents, sur les choix de cours des élèves de 15 ans du secondaire. Dans quatre provinces, l'Ontario, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique, les distinctions entre le niveau des cours suivis par les élèves de 15 ans (options d'études postsecondaires ouvertes versus options menant uniquement au collégial) étaient plus nettes qu'ailleurs. Par conséquent, l'analyse décrite ici est fondée sur les données de ces quatre provinces, qui représentaient environ les deux tiers des Canadiens âgés de 15 ans en 2000.

    Date de diffusion : 2007-06-19

  • Articles et rapports : 11F0019M2007301
    Description :

    Les jeunes femmes ont gagné énormément de terrain par rapport aux hommes du même âge en ce qui concerne le niveau de scolarité atteint dans les années 1990. L'objectif de cette étude est d'évaluer le rôle que joue le niveau de scolarité, qui va rapidement en augmentant, des jeunes femmes quant à leur place relative sur le marché du travail. Les résultats indiquent que les tendances en éducation n'ont pas contribué à la réduction de l'écart au chapitre de l'emploi à temps plein. Néanmoins, elles ont favorisé une diminution de l'écart entre les revenus des hommes et ceux des femmes, et ce, plus particulièrement dans les années 1990. Il n'en demeure pas moins que les femmes ayant fait des études universitaires ont perdu du terrain par rapport à leurs homologues masculins. Cela est probablement attribuable au fait que les hommes et les femmes ont continué de choisir des disciplines traditionnelles au cours des années 1990, mais que seules les disciplines à prédominance masculine ont connu des augmentations des revenus moyens.

    Date de diffusion : 2007-06-12

  • Articles et rapports : 11F0019M2007299
    Description :

    La question de savoir si les taux relatifs de mariages homogames ou assortatifs augmentent dans les démocraties riches fait l'objet d'une importante controverse. Premièrement, nous montrons que les résultats empiriques conflictuels qui alimentent le débat sont souvent un artéfact d'autres stratégies méthodologiques utilisées pour répondre à la question. Puis, en nous appuyant sur les données de recensement comparables pour le Canada et les États-Unis, nous examinons les tendances au chapitre de l'homogamie éducationnelle et du mariage de personnes de niveaux d'études différents au moyen de modèles log linéaires pour tous les mariages chez les jeunes adultes de moins de 35 ans au cours de trois décennies. Nos résultats montrent une augmentation non ambiguë de l'homogamie éducationnelle, soit la tendance des personnes à épouser des personnes de même niveau d'études, dans les deux pays depuis les années 1970 sans signe du revirement dans les niveaux de mariage de personnes de niveaux d'études différents dont ont fait état certaines études comparatives antérieures. Les niveaux d'homogamie maritale à la hausse sont attribuables à la diminution des mariages de personnes de niveaux d'études différents aux deux extrémités de la distribution des niveaux. Toutefois, si les tendances pour les hommes et les femmes sont fort semblables au Canada, elles diffèrent sensiblement aux États-Unis. En effet, aux États-Unis, l'augmentation globale de l'homogamie maritale est contrebalancée en partie par une tendance plus marquée chez les femmes ayant fait des études collégiales partielles à épouser un homme de niveau inférieur dans la hiérarchie éducationnelle. Au Canada, le seul signe d'affaiblissement de la tendance à une plus grande homogamie éducationnelle est une légère augmentation des mariages d'hommes et de femmes ayant fait des études universitaires avec des personnes de niveaux d'études différents durant les années 1990.

    Date de diffusion : 2007-05-18

  • Articles et rapports : 81-004-X20070019630
    Description :

    Les activités dans le milieu familial telles que la lecture quotidienne, des interactions positives entre parent et enfant, la participation à des activités sportives structurées, ainsi que la participation à des cours d'activités physiques et d'arts, sont associés avec une meilleure préparation à l'apprentissage à l'école pour les enfants de cinq ans. Selon une étude récente, les enfants de familles à faibles revenus étaient moins susceptibles d'être exposés à de telles activités; toutefois, ceux qui en faisaient démontraient un état de préparation supérieur à ceux qui ne le faisaient pas. L'analyse se fond sur les données de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) afin de décrire la disposition à apprendre à l'école pour les jeunes de cinq ans en 2002-2003 au Canada.

    Date de diffusion : 2007-05-01

  • Produits techniques : 88F0006X2007002
    Description :

    Les titulaires d'un doctorat constituent un atout important et vital de la population active du Canada car, non seulement ont-ils obtenu le plus haut niveau de scolarité dans une économie axée sur les connaissances, mais ils sont des chercheurs et innovateurs de l'industrie hautement qualifiés, des enseignants et des professeurs, en plus d'être des scientifiques et des ingénieurs. L'étude examine quelles industries emploient les scientifiques et les ingénieurs et dans quelles fonctions, ainsi que des caractéristiques du marché du travail comme le revenu, le chômage, l'âge, le sexe et l'emplacement géographique. Elle s'intéresse également aux différences entre les scientifiques et les ingénieurs nés au Canada et ceux qui sont nés à l'étranger.

    Date de diffusion : 2007-04-16

  • Produits techniques : 11-522-X20050019476
    Description :

    La communication montrera comment, avec les données publiées par Statistique Canada et disponibles à partir des bibliothèques membres de la CRÉPUQ, une approche d'appariement via le code postal permet de relier les données du fichier des résultats à un ensemble de variables contextuelles. Ces variables pourraient ainsi concourir à la production, à titre exploratoire, d'un indice servant à une meilleure explication de la performance différenciée des élèves des écoles. Sous l'angle des retombées, l'indice envisagé pourrait illustrer encore davantage les limites des classements d'élèves et d'écoles qui ne prennent pas suffisamment en compte ces informations.

    Date de diffusion : 2007-03-02

  • Articles et rapports : 11F0019M2007292
    Description :

    Le présent document modélise les revenus des hommes et des femmes titulaires d'un baccalauréat au Canada, cinq ans après l'obtention de leur diplôme. Au moyen d'une approche d'effet constant au niveau de l'université, les chercheurs ont observé des variations importantes (constantes) au chapitre des revenus des finissants de différentes universités. La variation des caractéristiques des universités au fil du temps sont mises en corrélation avec la variation des revenus des finissants. L'augmentation du taux d'inscription aux programmes universitaires de premier cycle est liée à une réduction des revenus subséquents des finissants, ce qui laisse supposer une saturation du marché. Chez les hommes, mais pas chez les femmes, les augmentations du rapport professeur-étudiant sont associées à une augmentation appréciable des revenus subséquents des étudiants. Les modèles qui ne tiennent pas compte de la majeure des étudiants affichent une incidence accrue de la variation des caractéristiques des universités, les effets atteignant près du double de leur valeur initiale. Chez les femmes en particulier, la variation de plusieurs caractéristiques des universités est étroitement liée à la variation du choix de majeure. La variation des caractéristiques des universités n'est pas étroitement liée à la probabilité d'avoir un emploi cinq ans après l'obtention du diplôme.

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 81-004-X20060059589
    Description :

    Dans une économie de plus en plus axée sur le savoir, la clé de l'équité entre les possibilités économiques réside dans l'équité de l'accès à la formation universitaire. Fréquenter l'université est coûteux. Un aspect de ce coût est la distance qui sépare l'étudiant de l'université la plus proche. En utilisant des données des recensements, une nouvelle étude examine l'impact de l'implantation de nouvelles universités en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve et en Nouvelle Écosse au cours des 25 dernières années sur les inscriptions à l'université parmi la jeunesse locale. Cet impact est positif, mais il n'est pas partagé également entre tous les jeunes.

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 81-004-X20060059588
    Description :

    De nos jours, le handicap est plus souvent perçu comme un concept social que comme une condition médicale. Les réformes de l'éducation ont contribué à transformer la façon dont ces enfants sont intégrés dans le système scolaire. Avec les données de l'Enquête sur la participation et les limitations d'activités de 2001, cet article présente la proportion d'enfants handicapés dans la population, montre la mesure dans laquelle ils suivent des cours ordinaires et pour quel type d'incapacité ces enfants ont besoin de services spéciaux. Il examine les questions relatives à l'accès aux services éducatifs dont ces enfants ont besoin : quels sont les services les plus demandés et utilisés ? Quels obstacles les familles rencontrent-elles pour les obtenir ?

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2007295
    Description :

    Dans la présente étude, je m'appuie sur de nouvelles données canadiennes détaillées sur les aptitudes aux études, l'influence des parents, les contraintes financières et d'autres caractéristiques socioéconomiques de base des jeunes pour tâcher d'expliquer l'écart important dans la fréquentation de l'université d'un niveau de la répartition du revenu à l'autre. Je conclus que 96 % de l'écart total dans la fréquentation de l'université entre les jeunes se situant au quartile supérieur de revenu et ceux appartenant au quartile inférieur s'explique par des différences dans les caractéristiques observables. Les différences dans les facteurs à long terme comme les notes aux tests normalisés de lecture et les notes scolaires obtenues à 15 ans, l'influence des parents et la qualité de l'école secondaire expliquent 84 % de l'écart. En revanche, seulement 12 % de l'écart est relié aux contraintes financières. Les résultats sont comparables pour les différents quartiles de revenu et lorsque j'utilise des notes aux tests normalisés de mathématiques et de sciences. Toutefois, une plus grande partie de l'écart est attribuable aux notes en lecture qu'aux notes à d'autres tests.

    Date de diffusion : 2007-02-08

  • Articles et rapports : 11F0019M2007294
    Description :

    La détérioration des résultats économiques chez les nouveaux immigrants arrivés au pays durant les années 1980 et 1990 a suscité de vives inquiétudes dans la population et de nombreux débats stratégiques. En 1993, de nouvelles modifications ont été apportées aux procédures de sélection des immigrants afin de relever leur niveau de scolarité et d'accroître la proportion d'immigrants dans la catégorie économique des travailleurs « qualifiés ». En 2000, le niveau de scolarité des nouveaux immigrants et leur proportion dans la catégorie des travailleurs qualifiés avaient fortement augmenté. Étant donné ces changements ainsi que d'autres, nous nous penchons plus particulièrement dans cette étude sur trois questions : (1) la question de savoir si les résultats sur le plan économique des nouveaux immigrants se sont améliorés après 2000 (la dernière date pour laquelle le recensement fournit ces renseignements), (2) la dynamique du faible revenu chez les cohortes successives de nouveaux immigrants, y compris la variation des probabilités d'entrée et de sortie, et l'étendue du faible revenu « chronique » chez les cohortes successives, et (3) la question de savoir si le niveau de scolarité à la hausse et la proportion croissante d'immigrants appartenant à la catégorie des travailleurs « qualifiés » a entraîné des améliorations sur le plan des résultats économiques tels que mesurés par l'entrée dans la pauvreté, la sortie de celle ci et le faible revenu chronique.

    Date de diffusion : 2007-01-30

Données (54)

Données (54) (25 of 54 results)

Analyses (23)

Analyses (23) (23 of 23 results)

  • Articles et rapports : 11-008-X200700410311
    Description :

    La transition à l'âge adulte est souvent perçue comme une période où les jeunes franchissent plusieurs étapes : ils terminent leurs études, quittent la maison de leurs parents, trouvent un emploi à temps plein, forment une union et deviennent parents. Ces dernières années, les spécialistes des sciences sociales ont constaté que la transition à l'âge adulte est plus longue qu'auparavant. À l'aide des données des recensements de 1971 à 2001, le présent article évalue à quel point ce processus de transition à l'âge adulte s'est prolongé.

    Date de diffusion : 2007-12-11

  • Articles et rapports : 89-552-M2007018
    Description :

    Cette étude examine la répartition des compétences en littératie dans l'économie canadienne et les façons de former ces compétences. La formation des compétences en littératie dépend largement de la formation scolaire et de la participation des parents aux études de leurs enfants. L'étude aborde également la nature de la formation de la littératie pendant les années où une personne a terminé ces études et est entrée sur le marché du travail. Une fois que les faits essentiels au sujet de la littératie dans l'économie ont été établis, l'étude se penche sur les conséquences de l'augmentation de la littératie sur les gains individuels. Elle explore à la fois l'action causale de la littératie sur les gains et la corépartition de la littératie sur le revenu. Les auteurs soutiennent que cette dernière permet de mesurer d'une manière plus exhaustive le niveau de fonctionnement d'une personne dans la société.

    L'étude s'attarde principalement aux données de la composante canadienne de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003, composée d'un échantillon de plus de 22 000 répondants. La composante canadienne de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes (EIAA) de 1994 est également utilisée pour dégager un tableau plus complet de l'évolution de la littératie selon l'âge et les cohortes de naissances.

    Date de diffusion : 2007-11-30

  • Articles et rapports : 81-595-M2007058
    Description :

    Dans ce rapport, nous appliquons diverses hypothèses relatives aux futurs taux de fréquentation du palier postsecondaire aux tendances démographiques projetées et dégageons ainsi trois scénarios d'estimation des éventuelles inscriptions dans les établissements d'enseignement postsecondaire du Canada et des provinces. Nous fournissons des projections des effectifs collégiaux et universitaires séparément pour trois cohortes d'âge : de 17 à 19 ans, de 20 à 24 ans et de 25 à 29 ans. Autant les tendances démographiques que les taux de fréquentation collégiale et universitaire varient nettement d'une province à l'autre. Afin de refléter ces différences, nous présentons une analyse à l'échelon national et pour chacune des dix provinces. À l'échelon national, la taille de l'échantillon est suffisamment grande pour que nous puissions analyser les tendances des effectifs à plein temps et à temps partiel; à l'échelon provincial, nous limitons notre étude aux effectifs à plein temps. La Division de la démographie de Statistique Canada a fourni les données sur les tendances démographiques historiques et projetées de chacune des trois cohortes d'âge pour la période de 1990 à 2031. Le calcul des taux historiques de fréquentation collégiale et universitaire est fondé sur les rapports effectifs scolaires-effectifs démographiques présentés dans le cadre de l'Enquête sur la population active (EPA) pour les trois cohortes d'âge. Nous appréhendons les inscriptions des années scolaires de 1990 1991 à 2005 2006 en prenant la moyenne sur les huit mois compris entre septembre et avril. En raison du champ d'observation de l'EPA, la population que nous visons est celle des dix provinces. Les prévisions d'effectifs font appel à trois jeux d'hypothèses ou scénarios hypothétiques : Scénario 1 : Statu quo Qu'en sera t il si les taux de fréquentation collégiale et universitaire demeurent au niveau moyen de la période qui s'étend de 2003 2004 à 2005 2006? Scénario 2 : Croissance conforme aux tendances du passé Qu'en sera-t il si les taux nationaux de fréquentation postsecondaire suivent jusqu'en 2016 2017 les tendances de la période de 1990 1991 à 2005 2006 pour ensuite être stables? Scénario 3 : Rapprochement des taux masculins et féminins Qu'en sera t il si les taux masculins de fréquentation postsecondaire égalent les taux féminins plus élevés de la période qui va de 2002 2003 à 2005 2006?

    Date de diffusion : 2007-11-21

  • Articles et rapports : 81-595-M2007059
    Description :

    L'analyse du présent rapport repose sur des données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), qui a été mise sur pied par Ressources humaines et Développement social Canada et Statistique Canada. Il s'agit d'une enquête longitudinale au cours de laquelle on recueille des données détaillées sur les cheminements scolaire et professionnel d'un échantillon des jeunes Canadiens qui étaient âgés entre 18 et 20 ans en 1999.

    On a demandé aux répondants de fournir une gamme de renseignements sur leurs études et leurs expériences sur le marché du travail ainsi que des caractéristiques personnelles comme par exemple leurs aspirations scolaires. On les a interviewés quatre fois depuis la mise sur pied de l'enquête, soit en 2000, 2002, 2004 et 2006. Le présent rapport utilise des données de ces quatre entrevues pour décrire où en étaient ces jeunes dans leur cheminement scolaire en décembre 2005, alors qu'ils étaient âgés entre 24 et 26 ans.

    Des études précédentes sur la participation aux études postsecondaires des jeunes Canadiens ont montré qu'aucun facteur particulier n'explique pleinement ce qui les incite à poursuivre des études postsecondaires. On a cependant pris note de diverses caractéristiques permettant de différencier les jeunes qui entreprennent de telles études des autres. Le présent rapport compare les caractéristiques démographiques et familiales, l'engagement à l'école secondaire, le rendement scolaire et l'expérience lors de la première année d'études postsecondaires des jeunes qui ont entrepris des études postsecondaires et ceux qui n'en ont pas entrepris ou qui les ont abandonnées.

    Le chapitre 2 présente la relation entre diverses caractéristiques démographiques, familiales ou scolaires et la participation des jeunes aux études postsecondaires, quant au type d'établissement fréquenté et au niveau du programme entrepris à l'université (baccalauréat ou études de deuxième ou troisième cycle).

    Le chapitre 3 analyse la relation entre ces mêmes caractéristiques et le statut de participation des jeunes aux études postsecondaires, c'est-à-dire s'ils sont diplômés, persévérants ou décrocheurs.

    Le chapitre 4 conclut en résumant les résultats.

    Date de diffusion : 2007-11-20

  • Articles et rapports : 81-595-M2007054
    Description :

    Cheminements des jeunes Canadiens des études au marché du travail : résultats de l'Enquête auprès des jeunes en transition. Ce rapport a pour but d'examiner les différents chemins qu'empruntent les jeunes du Canada pour se rendre de l'école secondaire au marché du travail, de savoir qui prend ces chemins et de déterminer les résultats qui en découlent sur le marché du travail.

    La présente étude emploie les données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) de 2004. L'EJET est une enquête longitudinale qui a recueilli des données auprès de jeunes de deux groupes d'âge lors du premier cycle de l'enquête, en l'an 2000, les premiers ayant 15 ans (Cohorte A) et les autres, de 18 à 20 ans (Cohorte B), au début de leur participation. L'analyse dans ce rapport utilise les données pour le deuxième groupe. Les deux cohortes ont été invitées à fournir un éventail de renseignements sur leurs expériences d'études et d'emploi et sur des caractéristiques personnelles telles que leurs aspirations scolaires.

    La première entrevue de suivi des participants de l'EJET s'est déroulée au début de 2002. À ce moment-là, les participants de la Cohorte B étaient âgés de 20 à 22 ans. La deuxième entrevue de suivi s'est tenue en 2004, pour la période de référence de décembre 2003, quand les participants de la Cohorte B étaient alors âgés de 22 à 24 ans.

    Le présent rapport s'appuie sur les descriptions des cheminements de base que suivaient les non-étudiants en décembre 2003, cernant d'abord les grands facteurs qui aident à prédire qui suivra quel chemin. Cela fait, nous examinons le lien entre ces cheminements et la « réussite » sur le marché du travail. Plus précisément, le restant du rapport est organisé comme suit :

    Chapitre 2 : Ce chapitre analyse en quoi certains facteurs contextuels permettent de prédire les parcours de l'école au marché du travail que suivaient les jeunes adultes de 22 à 24 ans en décembre 2003; il s'agit essentiellement de facteurs statiques qui ne changent pas (par exemple le sexe, l'âge, l'origine ethnique, le niveau de scolarité des parents, etc.).

    Chapitre 3 : Ce chapitre introduit des facteurs « intermédiaires », mesurés durant les études secondaires (par exemple la moyenne pondérée cumulative, travailler pendant le secondaire, etc.). Ces facteurs joueraient, croit-on, un rôle important d'atténuation de l'effet qu'exercent les facteurs contextuels susmentionnés sur la prévision des transitions de l'école au travail.

    Chapitre 4 : Dans ce chapitre, l'analyse change d'optique. Au lieu d'y étudier les prédicteurs des cheminements de l'école au travail, nous nous intéressons aux cheminements en tant qu'indicateurs de la situation sur le marché du travail. Dans ce chapitre, nous sommes en mesure de déterminer si certains parcours sont plus ou moins porteurs de succès professionnel et prometteurs de « bons » emplois, ainsi définis en fonction du revenu et du degré de satisfaction au travail. Nous sommes aussi à même de déterminer la profession qu'exerçaient les répondants en décembre 2003.

    Chapitre 5 : Ce chapitre de conclusion résume les résultats et l'analyse.

    Date de diffusion : 2007-11-01

  • Articles et rapports : 89-552-M2007017
    Description :

    La présente étude fournit des estimations comparatives de la participation à des cours et à des programmes d'éducation et de formation des adultes, de la durée des études, de la participation à un apprentissage non structuré et des sources d'aide financière directe fondées sur les résultats de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA) de 2003, la composante canadienne de l'étude sur la littératie et compétences des adultes. Elle examine également les niveaux d'inégalité dans la formation des adultes et les raisons qui les incitent à participer à l'éducation et à la formation des adultes, notamment le rôle de la situation d'activité et les caractéristiques relatives au travail et au milieu de travail. Enfin, elle présente un examen de la relation qui existe entre l'utilisation réelle des compétences et la participation à des formes organisées et non organisées d'apprentissage des adultes. On y trouve des comparaisons entre les provinces et territoires du Canada et trois pays, à savoir la Norvège, la Suisse et les États-Unis.

    Date de diffusion : 2007-10-12

  • Articles et rapports : 88-003-X200700210331
    Description :

    Les ressources humaines hautement qualifiées en science et technologie sont essentielles à l'innovation et à la croissance économique. Les deux dépendent du stock de capital humain qui approvisionne le marché en travailleurs hautement qualifiés et aide à la diffusion des connaissances spécialisées. Nous présentons dans cet article le profil du personnel hautement qualifié du Canada selon le statut d'immigrant et le lieu de naissance, le domaine d'études et certaines caractéristiques démographiques et relatives à l'emploi.

    Date de diffusion : 2007-10-09

  • Articles et rapports : 11F0019M2007303
    Description :

    Dans la présente étude, nous nous servons de nouvelles données canadiennes détaillées sur les notes aux tests normalisés, les notes scolaires, l'influence des parents et des pairs, ainsi que d'autres caractéristiques socioéconomiques de base des garçons et des filles pour essayer d'expliquer l'écart important entre ceux-ci en matière d'inscription à l'université. Parmi les jeunes âgés de 19 ans en 2003, 38,8 % des filles étaient inscrites à l'université, comparativement à 25,7 % seulement des garçons. Cependant, les jeunes hommes et les jeunes femmes étaient aussi susceptibles les uns que les autres d'aller au collège. Nous constatons que des différences entre les garçons et les filles en ce qui a trait aux caractéristiques observables expliquent plus des trois quarts (76,8 %) de l'écart relatif à l'inscription à l'université. Par ordre d'importance, les principaux facteurs sont les différences entre les notes scolaires obtenues à l'âge de 15 ans, les notes aux tests normalisés de lecture obtenues à l'âge de 15 ans, les méthodes de travail, les attentes des parents et la prime salariale associée à un diplôme universitaire comparativement à celle associée à un diplôme d'études secondaires. Ensemble, les quatre mesures des aptitudes aux études que nous utilisons "notes globales, notes aux tests normalisés de lecture, méthodes de travail et redoublement d'une année" rendent compte de 58,9 % de l'écart entre les sexes pour ce qui est de l'inscription à l'université. Par conséquent, pour comprendre l'avantage des femmes en ce qui concerne la poursuite d'études universitaires, il pourrait être essentiel de comprendre pourquoi les filles obtiennent de meilleurs résultats que les garçons au primaire et au secondaire.

    Date de diffusion : 2007-09-20

  • Articles et rapports : 81-595-M2007050
    Description :

    Dans ce rapport, on fournit des tendances sur les taux d'inscriptions, le nombre d'éducateurs et les dépenses. On utilise des données fournies par les ministères de l'Éducation provinciaux et territoriaux pour les écoles publiques primaires et secondaires.

    Date de diffusion : 2007-08-30

  • Articles et rapports : 81-595-M2007049
    Description :

    Cette publication, qui s'appuie sur les principales sources de données actuelles de Statistique Canada liées à l'éducation des Canadiens, présente certaines de nos connaissances sur l'éducation des travailleurs de la santé afin de nous permettre d'adresser certaines des questions essentielles auxquelles les Canadiens font face aujourd'hui. Y a-t-il au Canada suffisamment de personnes possédant les bonnes compétences et qui sont intéressées à travailler dans le domaine de la santé? Le Canada dispose-t-il de l'infrastructure, de la capacité, ainsi que d'un système d'éducation efficace permettant d'assurer un effectif suffisant de travailleurs de la santé et de répondre aux futures demandes de soins de la santé? À cet égard, le présent rapport se compose principalement de tableaux de données accompagnés de brèves analyses destinées à mettre en évidence les conclusions générales susceptibles de guider le lecteur dans l'interprétation des tableaux.

    Date de diffusion : 2007-08-13

  • Articles et rapports : 81-595-M2007052
    Description :

    Ce bulletin contient des données salariales pour l'année 2006-07. L'information est fournie pour les établissements qui ont pu calculer des salaires pour la période indiquée et qui ont répondu à l'enquête avant juin 2007. Cette information est recueillie annuellement sous l'égide de Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges et a comme période de référence la date du 1er octobre de chaque année. Les données rendent donc compte de l'emploi dans les universités à cette date. Pour que ces données paraissent, l'université doit autoriser Statistique Canada à les publier. Cependant, ce bulletin ne contient aucune information ayant trait aux établissements (qui ont répondu à l'enquête avant juin 2007) dont le nombre d'enseignants à plein temps est inférieur à 100. Celle-ci est maintenant disponible sous forme de demande spéciale auprès de la les Services aux clients (téléphone : 1 800 307-3382 ou (613) 951-7608; télécopieur : (613) 951-4441; ATS : 1 800 363-7629; courriel : educationstats@statcan.ca), Culture, tourisme et Centre de la statistique de l'éducation, Statistique Canada, 150, promenade du Pré Tunney, Ottawa ON, K1A 0T6.

    Date de diffusion : 2007-08-02

  • Articles et rapports : 89-552-M2007016
    Description :

    Selon les conclusions récentes de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes (EIAA) et l'Enquête sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EACE) de 2003, l'amélioration des capacités de lecture et d'écriture apportée par le système d'éducation initial est érodée par des niveaux importants de perte de ces compétences à l'âge adulte. Cette étude utilise les données de l'EIAA et de l'EACE pour examiner l'évolution des compétences en lecture et en écriture au cours des neuf années allant de 1994 à 2003. Elle analyse le changement net des compétences pour divers groupes démographiques, pour le Canada et les provinces, et examine les caractéristiques individuelles ayant eu une influence sur les compétences qu'un groupe donné a acquises ou perdues, en moyenne, pendant la période de référence de neuf ans.

    Date de diffusion : 2007-07-06

  • Articles et rapports : 81-004-X20070029989
    Description :

    Entre 15 et 19 ans, les jeunes ont trois décisions à prendre : premièrement, terminer ou non leurs études secondaires; deuxièmement, entreprendre ou non des études postsecondaires; troisièmement, le type d'établissement où poursuivre ces études postsecondaires. À l'aide des données de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), l'article examine ces parcours pour voir s'il existe des différences interprovinciales dans les choix faits par les garçons et les filles, ainsi qu'entre les jeunes provenant de familles à faible revenu et à revenu élevé. La population cible de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET), la cohorte A, comprend tous les élèves de 15 ans inscrits dans un établissement d'enseignement au Canada le 31 décembre 1999. Les élèves ont été interviewés initialement en avril ou en mai 2000, puis de nouveau de février à mai 2002 et de février à juin 2004. Les jeunes ont été interrogés sur leurs activités d'études et de travail au cours des deux années précédant la date de l'interview. Par conséquent, les taux de décrochage du secondaire et de participation aux études postsecondaires présentés ici représentent l'état de scolarisation des jeunes en décembre 2003, dernière date pour laquelle les données ont été recueillies. Ces résultats sont représentatifs des jeunes Canadiens qui avaient 15 ans en décembre 1999.

    Date de diffusion : 2007-06-19

  • Articles et rapports : 81-004-X20070029994
    Description :

    La « répartition en classes homogènes » ou « groupes d'aptitudes » des élèves du secondaire par diverses séquences de cours obligatoires (p. ex., l'anglais, les sciences ou les mathématiques) est une pratique en vigueur au Canada et dans d'autres pays développés depuis des décennies. Cette pratique a fait l'objet de débats vigoureux. Dans cet article, nous examinons l'importance de la répartition en classes homogènes des élèves de 10e année dans quatre provinces - l'Ontario, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique - en 2000, à l'aide des données du cycle 1 de l'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) de Statistique Canada. L'article met également l'accent sur l'incidence du contexte social, mesurée par le niveau de scolarité et le revenu des parents, sur les choix de cours des élèves de 15 ans du secondaire. Dans quatre provinces, l'Ontario, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique, les distinctions entre le niveau des cours suivis par les élèves de 15 ans (options d'études postsecondaires ouvertes versus options menant uniquement au collégial) étaient plus nettes qu'ailleurs. Par conséquent, l'analyse décrite ici est fondée sur les données de ces quatre provinces, qui représentaient environ les deux tiers des Canadiens âgés de 15 ans en 2000.

    Date de diffusion : 2007-06-19

  • Articles et rapports : 11F0019M2007301
    Description :

    Les jeunes femmes ont gagné énormément de terrain par rapport aux hommes du même âge en ce qui concerne le niveau de scolarité atteint dans les années 1990. L'objectif de cette étude est d'évaluer le rôle que joue le niveau de scolarité, qui va rapidement en augmentant, des jeunes femmes quant à leur place relative sur le marché du travail. Les résultats indiquent que les tendances en éducation n'ont pas contribué à la réduction de l'écart au chapitre de l'emploi à temps plein. Néanmoins, elles ont favorisé une diminution de l'écart entre les revenus des hommes et ceux des femmes, et ce, plus particulièrement dans les années 1990. Il n'en demeure pas moins que les femmes ayant fait des études universitaires ont perdu du terrain par rapport à leurs homologues masculins. Cela est probablement attribuable au fait que les hommes et les femmes ont continué de choisir des disciplines traditionnelles au cours des années 1990, mais que seules les disciplines à prédominance masculine ont connu des augmentations des revenus moyens.

    Date de diffusion : 2007-06-12

  • Articles et rapports : 11F0019M2007299
    Description :

    La question de savoir si les taux relatifs de mariages homogames ou assortatifs augmentent dans les démocraties riches fait l'objet d'une importante controverse. Premièrement, nous montrons que les résultats empiriques conflictuels qui alimentent le débat sont souvent un artéfact d'autres stratégies méthodologiques utilisées pour répondre à la question. Puis, en nous appuyant sur les données de recensement comparables pour le Canada et les États-Unis, nous examinons les tendances au chapitre de l'homogamie éducationnelle et du mariage de personnes de niveaux d'études différents au moyen de modèles log linéaires pour tous les mariages chez les jeunes adultes de moins de 35 ans au cours de trois décennies. Nos résultats montrent une augmentation non ambiguë de l'homogamie éducationnelle, soit la tendance des personnes à épouser des personnes de même niveau d'études, dans les deux pays depuis les années 1970 sans signe du revirement dans les niveaux de mariage de personnes de niveaux d'études différents dont ont fait état certaines études comparatives antérieures. Les niveaux d'homogamie maritale à la hausse sont attribuables à la diminution des mariages de personnes de niveaux d'études différents aux deux extrémités de la distribution des niveaux. Toutefois, si les tendances pour les hommes et les femmes sont fort semblables au Canada, elles diffèrent sensiblement aux États-Unis. En effet, aux États-Unis, l'augmentation globale de l'homogamie maritale est contrebalancée en partie par une tendance plus marquée chez les femmes ayant fait des études collégiales partielles à épouser un homme de niveau inférieur dans la hiérarchie éducationnelle. Au Canada, le seul signe d'affaiblissement de la tendance à une plus grande homogamie éducationnelle est une légère augmentation des mariages d'hommes et de femmes ayant fait des études universitaires avec des personnes de niveaux d'études différents durant les années 1990.

    Date de diffusion : 2007-05-18

  • Articles et rapports : 81-004-X20070019630
    Description :

    Les activités dans le milieu familial telles que la lecture quotidienne, des interactions positives entre parent et enfant, la participation à des activités sportives structurées, ainsi que la participation à des cours d'activités physiques et d'arts, sont associés avec une meilleure préparation à l'apprentissage à l'école pour les enfants de cinq ans. Selon une étude récente, les enfants de familles à faibles revenus étaient moins susceptibles d'être exposés à de telles activités; toutefois, ceux qui en faisaient démontraient un état de préparation supérieur à ceux qui ne le faisaient pas. L'analyse se fond sur les données de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) afin de décrire la disposition à apprendre à l'école pour les jeunes de cinq ans en 2002-2003 au Canada.

    Date de diffusion : 2007-05-01

  • Articles et rapports : 11F0019M2007292
    Description :

    Le présent document modélise les revenus des hommes et des femmes titulaires d'un baccalauréat au Canada, cinq ans après l'obtention de leur diplôme. Au moyen d'une approche d'effet constant au niveau de l'université, les chercheurs ont observé des variations importantes (constantes) au chapitre des revenus des finissants de différentes universités. La variation des caractéristiques des universités au fil du temps sont mises en corrélation avec la variation des revenus des finissants. L'augmentation du taux d'inscription aux programmes universitaires de premier cycle est liée à une réduction des revenus subséquents des finissants, ce qui laisse supposer une saturation du marché. Chez les hommes, mais pas chez les femmes, les augmentations du rapport professeur-étudiant sont associées à une augmentation appréciable des revenus subséquents des étudiants. Les modèles qui ne tiennent pas compte de la majeure des étudiants affichent une incidence accrue de la variation des caractéristiques des universités, les effets atteignant près du double de leur valeur initiale. Chez les femmes en particulier, la variation de plusieurs caractéristiques des universités est étroitement liée à la variation du choix de majeure. La variation des caractéristiques des universités n'est pas étroitement liée à la probabilité d'avoir un emploi cinq ans après l'obtention du diplôme.

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 81-004-X20060059589
    Description :

    Dans une économie de plus en plus axée sur le savoir, la clé de l'équité entre les possibilités économiques réside dans l'équité de l'accès à la formation universitaire. Fréquenter l'université est coûteux. Un aspect de ce coût est la distance qui sépare l'étudiant de l'université la plus proche. En utilisant des données des recensements, une nouvelle étude examine l'impact de l'implantation de nouvelles universités en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve et en Nouvelle Écosse au cours des 25 dernières années sur les inscriptions à l'université parmi la jeunesse locale. Cet impact est positif, mais il n'est pas partagé également entre tous les jeunes.

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 81-004-X20060059588
    Description :

    De nos jours, le handicap est plus souvent perçu comme un concept social que comme une condition médicale. Les réformes de l'éducation ont contribué à transformer la façon dont ces enfants sont intégrés dans le système scolaire. Avec les données de l'Enquête sur la participation et les limitations d'activités de 2001, cet article présente la proportion d'enfants handicapés dans la population, montre la mesure dans laquelle ils suivent des cours ordinaires et pour quel type d'incapacité ces enfants ont besoin de services spéciaux. Il examine les questions relatives à l'accès aux services éducatifs dont ces enfants ont besoin : quels sont les services les plus demandés et utilisés ? Quels obstacles les familles rencontrent-elles pour les obtenir ?

    Date de diffusion : 2007-02-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2007295
    Description :

    Dans la présente étude, je m'appuie sur de nouvelles données canadiennes détaillées sur les aptitudes aux études, l'influence des parents, les contraintes financières et d'autres caractéristiques socioéconomiques de base des jeunes pour tâcher d'expliquer l'écart important dans la fréquentation de l'université d'un niveau de la répartition du revenu à l'autre. Je conclus que 96 % de l'écart total dans la fréquentation de l'université entre les jeunes se situant au quartile supérieur de revenu et ceux appartenant au quartile inférieur s'explique par des différences dans les caractéristiques observables. Les différences dans les facteurs à long terme comme les notes aux tests normalisés de lecture et les notes scolaires obtenues à 15 ans, l'influence des parents et la qualité de l'école secondaire expliquent 84 % de l'écart. En revanche, seulement 12 % de l'écart est relié aux contraintes financières. Les résultats sont comparables pour les différents quartiles de revenu et lorsque j'utilise des notes aux tests normalisés de mathématiques et de sciences. Toutefois, une plus grande partie de l'écart est attribuable aux notes en lecture qu'aux notes à d'autres tests.

    Date de diffusion : 2007-02-08

  • Articles et rapports : 11F0019M2007294
    Description :

    La détérioration des résultats économiques chez les nouveaux immigrants arrivés au pays durant les années 1980 et 1990 a suscité de vives inquiétudes dans la population et de nombreux débats stratégiques. En 1993, de nouvelles modifications ont été apportées aux procédures de sélection des immigrants afin de relever leur niveau de scolarité et d'accroître la proportion d'immigrants dans la catégorie économique des travailleurs « qualifiés ». En 2000, le niveau de scolarité des nouveaux immigrants et leur proportion dans la catégorie des travailleurs qualifiés avaient fortement augmenté. Étant donné ces changements ainsi que d'autres, nous nous penchons plus particulièrement dans cette étude sur trois questions : (1) la question de savoir si les résultats sur le plan économique des nouveaux immigrants se sont améliorés après 2000 (la dernière date pour laquelle le recensement fournit ces renseignements), (2) la dynamique du faible revenu chez les cohortes successives de nouveaux immigrants, y compris la variation des probabilités d'entrée et de sortie, et l'étendue du faible revenu « chronique » chez les cohortes successives, et (3) la question de savoir si le niveau de scolarité à la hausse et la proportion croissante d'immigrants appartenant à la catégorie des travailleurs « qualifiés » a entraîné des améliorations sur le plan des résultats économiques tels que mesurés par l'entrée dans la pauvreté, la sortie de celle ci et le faible revenu chronique.

    Date de diffusion : 2007-01-30

  • Articles et rapports : 11F0019M2006283
    Description :

    Dans la présente étude, j'explore le rapport entre la présence d'une université dans une ville et l'inscription à l'université et au collège de la population locale de jeunes. Les conclusions sont tirées des données du recensement, ainsi que de données sur la création de nouveaux établissements décernant des grades universitaires au Canada. Les étudiants qui n'ont pas accès à une université locale sont beaucoup moins susceptibles de poursuivre des études universitaires que les étudiants qui ont grandi à proximité d'une université, probablement en raison des coûts supplémentaires liés au déménagement dans une autre ville, par opposition aux différences dans les autres facteurs (p. ex., le revenu familial, le niveau d'études des parents, la réussite scolaire). Toutefois, lorsqu'une option s'offre à ces étudiants dans leur localité, leur probabilité de s'inscrire augmente de façon substantielle. De façon plus particulière, la création d'un établissement local décernant des grades universitaires est liée à une augmentation de 28,1 % de l'inscription à l'université de la population locale de jeunes, et des hausses importantes sont enregistrées dans chaque ville touchée. Toutefois, l'augmentation du taux d'inscription à l'université se fait aux dépens de l'inscription au collège dans la plupart des villes. Par ailleurs, ce ne sont pas toutes les personnes qui profitent également de la création d'une nouvelle université. De façon plus particulière, les étudiants provenant de familles à faible revenu enregistrent les augmentations les plus marquées de leur taux d'inscription à l'université, ce qui correspond à la notion selon laquelle la distance pose un obstacle financier. Par ailleurs, les populations locales de jeunes Autochtones n'affichent qu'une hausse légère de leur taux d'inscription à l'université lorsqu'une option leur est offerte au niveau local.

    Date de diffusion : 2007-01-25

Références (2)

Références (2) (2 results)

  • Produits techniques : 88F0006X2007002
    Description :

    Les titulaires d'un doctorat constituent un atout important et vital de la population active du Canada car, non seulement ont-ils obtenu le plus haut niveau de scolarité dans une économie axée sur les connaissances, mais ils sont des chercheurs et innovateurs de l'industrie hautement qualifiés, des enseignants et des professeurs, en plus d'être des scientifiques et des ingénieurs. L'étude examine quelles industries emploient les scientifiques et les ingénieurs et dans quelles fonctions, ainsi que des caractéristiques du marché du travail comme le revenu, le chômage, l'âge, le sexe et l'emplacement géographique. Elle s'intéresse également aux différences entre les scientifiques et les ingénieurs nés au Canada et ceux qui sont nés à l'étranger.

    Date de diffusion : 2007-04-16

  • Produits techniques : 11-522-X20050019476
    Description :

    La communication montrera comment, avec les données publiées par Statistique Canada et disponibles à partir des bibliothèques membres de la CRÉPUQ, une approche d'appariement via le code postal permet de relier les données du fichier des résultats à un ensemble de variables contextuelles. Ces variables pourraient ainsi concourir à la production, à titre exploratoire, d'un indice servant à une meilleure explication de la performance différenciée des élèves des écoles. Sous l'angle des retombées, l'indice envisagé pourrait illustrer encore davantage les limites des classements d'élèves et d'écoles qui ne prennent pas suffisamment en compte ces informations.

    Date de diffusion : 2007-03-02

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :