Article principal

  1. Introduction
  2. Les ventes de véhicules automobiles viennent en tête de la croissance des dépenses au détail en 2013
  3. En 2013, les ventes d’aliments ont reflété les changements dans les modèles d’affaires
  4. Baisse des ventes de produits électroniques en 2013
  5. Augmentation des ventes la plus forte dans les Prairies

1   Introduction

Les ventes au détail ont progressé de 3,2 % en 2013, des hausses ayant été enregistrées dans toutes les provinces. Les ventes au détail totales exprimées en volume ont augmenté de 2,9 %. Il s’agit du taux de croissance le plus élevé observé depuis 2010.

Après avoir affiché une forte croissance au cours des trois premiers trimestres de 2013, les ventes au détail mensuelles ont ralenti au dernier trimestre dans certains sous-secteurs, par suite des conditions météorologiques très difficiles.

Au cours des neuf premiers mois de 2014, les ventes au détail ont augmenté de 4,5 % par rapport à la même période en 2013.

C’est le sous-secteur des véhicules et des pièces automobiles qui a contribué le plus à la hausse en 2013, le nombre d’automobiles et de camions vendus ayant atteint un record historique. Le sous-secteur des magasins de marchandises diverses a vu ses ventes augmenter en 2013, sa part des ventes d’aliments et de boissons ayant continué de progresser. Parallèlement, les ventes des magasins d’alimentation ont connu leur plus forte augmentation annuelle depuis 2010. Les magasins d’appareils électroniques et ménagers sont les seuls à avoir enregistré une baisse de leurs ventes en 2013.

L’emploi total dans le secteur du commerce de détail au Canada a progressé de 1,5 % en 2013.

Les aliments et les véhicules automobiles ont continué de représenter les plus grandes parts des dépenses au détail au Canada. La part des dépenses au détail pour les aliments (+17,4 %) était légèrement plus élevée que celle pour les véhicules automobiles (+16,9 %). Il s’agit du plus petit écart observé depuis 2008.

Ce changement marque un retour aux habitudes de dépenses des consommateurs qui ont précédé le ralentissement économique en 2009. À ce moment-là, la part des ventes de véhicules automobiles était inférieure de 2,9 % à celle des aliments.

2   Les ventes de véhicules automobiles viennent en tête de la croissance des dépenses au détail en 2013

Les ventes dans le sous-secteur des véhicules et des pièces automobiles ont progressé de 6,3 % en 2013. Ce sont les ventes des concessionnaires d’automobiles neuves qui ont le plus contribué à l’augmentation, celles-ci ayant crû de 6,4 %, marquant la plus forte croissance annuelle observée dans ce groupe depuis 2010. Les ventes de camions, de camionnettes, de mini-fourgonnettes et de véhicules utilitaires sport (+12,0 %), ainsi que les ventes de véhicules et de pièces automobiles (+3,6 %), sont venues en tête de la croissance.

Selon les résultats de l’Enquête sur les ventes de véhicules automobiles neufs, le nombre d’automobiles et de camions neufs vendu a augmenté de 6,9 % en 2013, le plus fort taux de croissance depuis 2010. Au total, 1 776 461 unités ont été vendues, ce qui représente un record historique. Des ventes record à l’unité ont été enregistrées au cours de 7 des 12 mois de 2013.

Les ventes des stations-service ont progressé de 3,5 %. Les prix au détail à la pompe au niveau national ont atteint un sommet de 1,35 $ le litre en juillet, en raison de la demande plus forte liée aux déplacements en voiture l’été 1 . Dans l’ensemble, les prix de l’essence au détail au niveau national ont suivi une tendance similaire à celle des deux années précédentes. La majeure partie des variations dans les prix de l’essence au détail était attribuable aux fluctuations du prix du pétrole brut 2 .

3   En 2013, les ventes d’aliments ont reflété les changements dans les modèles d’affaires

Les ventes des magasins d’alimentation ont progressé de 1,0 %. La majorité des gains proviennent d’une augmentation de 1,1 % des ventes de nourriture. Selon l’Indice des prix à la consommation, le prix de la nourriture achetée dans les magasins a augmenté de 1,1 %.

Les magasins de marchandises diverses ont poursuivi leur expansion sur le marché des aliments, affichant une hausse de 3,5 % en 2013. Les ventes d’aliments et de boissons ont augmenté de 9,2 % en 2013, la part des dépenses au détail totales au titre des aliments et des boissons ayant augmenté de 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 14,3 %. De même, la part des ventes totales d’aliments et de boissons au détail dans les magasins d’alimentation a diminué, s’établissant à 80,7 %, ce qui représente une baisse de 1,1 point de pourcentage par rapport à 2012. Au cours de la période de 10 ans ayant commencé en 2004, la part du marché de la vente d’aliments dans les magasins d’alimentation a diminué de 0,9 % en moyenne chaque année.

4   Baisse des ventes de produits électroniques en 2013

Après avoir reculé de 4,6 % en 2012, le sous-secteur des magasins d’appareils électroniques et ménagers est le seul à avoir affiché une diminution (-3,1 %) en 2013. Les ventes mensuelles, influencées par le lancement de nouveaux produits, affichent une tendance à la baisse depuis le milieu de 2011. Les ventes d’appareils électroniques de maison, d’ordinateurs et d’appareils photographiques dans les magasins d’appareils électroniques et ménagers ont diminué de 4,8 %. Il s’agit du deuxième résultat annuel négatif de ce groupe de produits. Les ventes plus fortes d’appareils ménagers (+2,9 %) ont atténué les baisses dans ce sous-secteur.

L’emploi total dans le secteur du commerce de détail a augmenté de 1,5 % pour atteindre 1,9 million en 2013, soit 12,4 % de l’emploi total au Canada. Les augmentations du nombre d’emplois en Ontario (+1,7 %) et en Alberta (+3,6 %) ont été à l’origine de la majeure partie de cette hausse. L’emploi dans le commerce de détail dans les provinces de l’Atlantique est demeuré inchangé, les hausses enregistrées à Terre-Neuve-et-Labrador (+3,1 %) ayant été contrebalancées par des baisses en Nouvelle-Écosse (-0,9 %), à l’Île-du-Prince-Édouard (-2,9 %) et au Nouveau-Brunswick (-0,3 %).

L’emploi a augmenté de façon significative dans le sous-secteur des magasins d’alimentation (+1,9 %), du fait de la vigueur de l’emploi dans les épiceries, particulièrement en Ontario et au Québec. L’emploi chez les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles a progressé (+3,7 %), tout comme dans les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires (+1,9 %). La restructuration de l’industrie a été un facteur des baisses de l’emploi dans les magasins de marchandises diverses (-1,6 %) et dans les magasins d’appareils électroniques et ménagers (-5,0 %).

5   Augmentation des ventes la plus forte dans les Prairies

Les ventes au détail ont progressé dans chaque province en 2013. Pour la deuxième année consécutive, l’Alberta (+6,9 %) a affiché le taux le plus élevé de croissance de ventes au détail au Canada. Les ventes plus fortes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (+13,4 %) et, dans une moindre mesure, des stations-service (+7,7 %) ont contribué à la hausse. Selon l’Enquête sur les ventes de véhicules automobiles neufs, 6,9 % plus de véhicules ont été vendus en 2013, les ventes d’automobiles (+1,8 %) et de camions (+9,7 %) ayant augmenté. En Alberta, les ventes de véhicules automobiles neufs affichent une tendance à la hausse depuis 2010. Les ventes des magasins de marchandises diverses ont progressé de 5,4 %.

Après avoir augmenté de 1,6 % en 2012, les ventes au détail en Ontario (+2,3 %) ont progressé pour la quatrième année consécutive. Des ventes plus élevées ont été déclarées par les concessionnaires des véhicules et de pièces automobiles (+3,3 %), les magasins d’alimentation (+1,9 %), ainsi que les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+6,3 %).

Au Québec, les ventes au détail ont augmenté (+2,5 %) pour la quatrième année consécutive. Les ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont progressé de 3,8 %, les ventes plus fortes de camions ayant plus que contrebalancé les ventes plus faibles d’automobiles. Les ventes des magasins de marchandises diverses ont augmenté de 4,2 %, tandis que celles des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont diminué de 5,5 %.

En Colombie-Britannique, les ventes au détail ont crû de 2,4 %, les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (+5,4 %) et les magasins d’alimentation (+1,9 %) ayant affiché des hausses.

En Saskatchewan, les ventes au détail ont progressé de 5,1 %, ce qui représente le deuxième taux de croissance nationale en importance. Les hausses observées en Saskatchewan faisaient suite à des augmentations de 7,4 % en 2012 et de 7,3 % en 2011. Le taux de croissance des ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (+10,1 %) est venu au troisième rang en importance au Canada. Les magasins de marchandises diverses ont enregistré une augmentation de 6,9 %.

Après avoir affiché la seule baisse au niveau provincial en 2012, les ventes au détail au Nouveau-Brunswick (+0,7 %) ont progressé, du fait de la vigueur des ventes dans 7 des 11 sous-secteurs.

Date de modification :