Crimes déclarés par la police au Canada, 2016

Date de diffusion : 9 novembre 2017
Infographie : Crimes déclarés par la police au Canada, 2016
Description : Crimes déclarés par la police au Canada, 2016

L'Indice de gravité de la criminalité (IGC)Note de bas de page 1 s'est accru de 1 % par rapport à 2015. Il s'agit de la deuxième hausse consécutive de cet indice après 11 années de baisses. En raison du volume et de la gravité des affaires de fraude déclarées par la police, la hausse de 14 % du taux de cette infraction est à l'origine de la variation de l'IGC.

Indice de gravité de la criminalité, 2004 à 2016
Année IGC
2004 104,1
2005 101,3
2006 100,0
2007 95,3
2008 90,6
2009 87,8
2010 82,9
2011 77,6
2012 75,4
2013 68,8
2014 66,7
2015 70,1
2016 71,0

Voici les autres crimes ayant eu une incidence sur l'IGC :

Hausses
Type de crime Taux de hausse de l'IGC de 2015 à 2016
Infractions contre l'administration de la justice +12 %
Infractions sexuelles contre les enfants +30 %
Pornographie juvénile   +41 %
Baisses
Type de crime Taux de baisse de l'IGC de 2015 à 2016
Introduction par effraction -2 %
Méfait 6 %
Vol qualifié -3 %

Taux de criminalité au Canada :
Nombre d'infractions au Code criminel (excluant les délits de la route) pour 100 000 habitants : 5 224

Infractions au Code criminel, 2016
Type de crime Nombre Pourcentage
Total des infractions aux lois fédérales 2 142 545 100 %
Crimes contre les biens 1 163 647 54 %
Crimes violents 381 594 18 %
Autres infractions au Code criminel 350 305 16 %
Délits de la route prévus au Code criminel 123 930 6 %
Infractions relatives aux drogues 95 417 4 %
Infractions aux autres lois fédérales 27 652 1 %

En 2016, sept provinces et territoires ont enregistré un recul de l'IGC, cinq ont enregistré une hausse, et un n'a déclaré aucune variation.

IGC par province ou territoire
Province ou territoire Valeur de l'IGC Variation de l'IGC de 2015 à 2016
Terre-Neuve-et-Labrador 69,3 +6 %
Île-du-Prince-Édouard 48,5 -3 %
Nouvelle-Écosse 61,2 -3 %
Nouveau-Brunswick 61,7 -2 %
Québec 54,7 -3 %
Ontario 52,7 +4 %
Manitoba 114,4 +8 %
Saskatchewan 148,8 +9 %
Alberta 102,5 -1 %
Colombie-Britannique 93,6 -1 %
Yukon 183,9 0 %
Territoires du Nord-Ouest 291,7 -9 %
Nunavut 286,4 +4 %

Les régions métropolitaines de recensement (RMR) ayant enregistré les cinq plus fortes hausses et les cinq plus fortes baisses de l'IGC sont les suivantes :

Cinq plus fortes hausses
Régions métropolitaines de recensement (RMR) Variation de l'IGC de 2015 à 2016
Winnipeg +16 %
Regina +15 %
Brantford +13 %
Ottawa–Gatineau (partie ontarienne) +10 %
Guelph +9 %
Cinq plus fortes baisses
Régions métropolitaines de recensement (RMR) Variation de l'IGC de 2015 à 2016
Trois-Rivières -14 %
Victoria -12 %
Saint John -6 %
Calgary -6 %
Abbotsford–Mission -5 %

Source : Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité.
« Statistiques sur les crimes déclarés par la police au Canada, 2016 », Juristat, produit no 85-002-X au catalogue de Statistique Canada.

Date de modification :