150 ans d'immigration au Canada

Date de diffusion : 29 juin 2016
Mégatendances canadiennes

Le Canada a longtemps été, et continue d'être, une terre d'immigration. Depuis le début de la Confédération canadienne en 1867, plus de 17 millions d'immigrants ont été reçus au Canada.

Fluctuations de la population

Le nombre d'immigrants reçus annuellement au Canada a considérablement fluctué au cours des 150 dernières années. Certaines fluctuations peuvent être associées à des changements survenus dans les politiques d'immigration, à l'état de l'économie canadienne ou encore à des événements mondiaux liés aux mouvements des migrants et des réfugiés.

Ainsi, à la fin du 19e siècle, le nombre d'immigrants admis annuellement au Canada a oscillé entre 6 300 et 133 000. Des nombres record d'immigrants ont ensuite été enregistrés au début du 20e siècle au moment où le Canada encourageait fortement la colonisation de l'Ouest canadien. Le nombre le plus élevé d'immigrants au Canada a d'ailleurs été enregistré en 1913, année où plus de 400 000 personnes sont arrivées au pays.

Le nombre d'entrées au pays a chuté de façon importante lors de la Première Guerre mondiale, pour s'établir à moins de 34 000 immigrants reçus en 1915. Les nombres les plus faibles d'immigrants reçus ont par la suite été observés durant la Grande Crise des années 1930 et lors de la Seconde Guerre mondiale. Le retour de la paix a cependant favorisé la reprise de l'économie et un essor de l'immigration au Canada.

D'autres sommets d'immigration ont été enregistrés lors de crises politiques ou humanitaires, notamment en 1956 et 1957 lorsque 37 500 réfugiés hongrois sont arrivés au pays, et durant les années 1970 et 1980, lorsque les réfugiés ougandais, chiliens, vietnamiens, cambodgiens et laotiens sont arrivés au Canada.

Depuis le début des années 1990, le nombre d'immigrants reçus s'est maintenu à un niveau relativement élevé d'environ 235 000 nouveaux immigrants en moyenne par an.

Figure 1 : Nombre d’immigrants reçus annuellement au Canada, 1852 à 2014
Description du graphique 1

Graphique 1 Nombre d’immigrants reçus annuellement au Canada, 1852 à 2014
Année d'immigration Nombre d'immigrants reçus
1852 29 300
1853 29 500
1854 37 300
1855 25 300
1856 22 500
1857 33 900
1858 12 300
1859 6 300
1860 6 300
1861 13 600
1862 18 300
1863 21 000
1864 24 800
1865 19 000
1866 11 400
1867 10 700
1868 12 800
1869 18 600
1870 24 700
1871 27 800
1872 36 600
1873 50 100
1874 39 400
1875 27 400
1876 25 600
1877 27 100
1878 29 800
1879 40 500
1880 38 500
1881 48 000
1882 112 500
1883 133 600
1884 103 800
1885 79 200
1886 69 200
1887 84 500
1888 88 800
1889 91 600
1890 75 100
1891 82 200
1892 31 000
1893 29 600
1894 20 800
1895 18 800
1896 16 800
1897 21 700
1898 31 900
1899 44 500
1900 41 700
1901 55 700
1902 89 100
1903 138 700
1904 131 300
1905 141 500
1906 211 700
1907 272 400
1908 143 300
1909 173 700
1910 286 800
1911 331 300
1912 375 800
1913 400 900
1914 150 500
1915 36 700
1916 55 900
1917 72 900
1918 41 800
1919 107 700
1920 138 800
1921 91 700
1922 64 200
1923 133 700
1924 124 200
1925 84 900
1926 135 100
1927 158 900
1928 166 800
1929 165 000
1930 104 800
1931 27 500
1932 20 600
1933 14 400
1934 12 500
1935 11 300
1936 11 600
1937 15 100
1938 17 200
1939 17 000
1940 11 300
1941 9 300
1942 7 600
1943 8 500
1944 12 800
1945 22 700
1946 71 700
1947 64 100
1948 125 400
1949 95 200
1950 73 900
1951 194 400
1952 164 500
1953 168 900
1954 154 200
1955 109 900
1956 164 900
1957 282 200
1958 124 900
1959 106 900
1960 104 100
1961 71 700
1962 74 600
1963 93 200
1964 112 600
1965 146 800
1966 194 700
1967 222 900
1968 184 000
1969 161 500
1970 147 700
1971 121 900
1972 122 000
1973 184 200
1974 218 500
1975 187 900
1976 149 400
1977 114 900
1978 86 300
1979 112 100
1980 143 100
1981 128 600
1982 121 200
1983 89 200
1984 88 300
1985 84 300
1986 99 400
1987 152 100
1988 161 600
1989 191 600
1990 216 500
1991 232 800
1992 254 800
1993 256 600
1994 224 400
1995 212 900
1996 226 100
1997 216 000
1998 174 200
1999 190 000
2000 227 500
2001 250 600
2002 229 000
2003 221 300
2004 235 800
2005 262 200
2006 251 600
2007 236 800
2008 247 200
2009 252 200
2010 280 700
2011 248 700
2012 257 900
2013 259 000
2014 260 400

Hausse du nombre et de la proportion de personnes nées à l’étranger

Les statistiques annuelles sur les immigrants reçus au Canada peuvent ne pas refléter le nombre d'immigrants qui vivent au pays. Les immigrants peuvent parfois n'être que de passage; ils peuvent choisir d'aller s'établir dans un tiers pays ou encore de faire des allers-retours entre leur pays d'origine et leur pays d'accueil; d'autres immigrants sont décédés. Le Recensement de la population permet de mesurer l'effet le plus direct de l'immigration sur la population canadienne en comptant le nombre de personnes qui sont, ou ont déjà été, des immigrants reçus (ou résidents permanents) et qui vivent au Canada à un moment précis dans le temps.

Le Recensement de 1871 a dénombré environ un demi-million de personnes nées à l'étranger, soit 16,1 % de l'ensemble de la population canadienne.

La population née à l'étranger a continué d'augmenter à la fin du 19e siècle, mais à un rythme plus lent que celui de la population née au Canada. Par conséquent, la plus faible proportion de personnes nées à l'étranger (13,0 %) a été enregistrée lors du Recensement de 1901.

Après l'essor de l'immigration au début du 20e siècle, la population née à l'étranger s'est établi à près de 2,3 millions lors du Recensement de 1931, soit 22,2 % de la population canadienne.

Toutefois, la population née à l'étranger a baissé à environ 2 millions en 1941, en raison de la Grande Crise et la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de la forte émigration. En revanche, depuis les années 1950, la population immigrée n'a cessé d'augmenter.

Ainsi, en 2011, l'Enquête nationale auprès des ménages a estimé à 6 775 700 le nombre de personnes nées à l'étranger, représentant 20,6 % de l'ensemble de la population. Il s'agit de la plus forte proportion observée depuis le Recensement de 1931.

Grpahique 2 : Nombre et proportion de la population du Canada née à l’étranger, 1871 à 2011
Description du graphique 2

Graphique 2 Nombre et proportion de la population du Canada née à l'étranger, 1871 à 2011
  Nombre Pourcentage
1871 594 207 16,1 %
1881 602 984 13,9 %
1891 643 871 13,3 %
1901 699 500 13,0 %
1911 1 586 961 22,0 %
1921 1 955 736 22,3 %
1931 2 307 525 22,2 %
1941 2 018 847 17,5 %
1951 2 059 911 14,7 %
1961 2 844 263 15,6 %
1971 3 295 530 15,3 %
1981 3 843 335 16,0 %
1991 4 342 890 16,1 %
2001 5 448 480 18,4 %
2011 6 775 770 20,6 %

Les pays sources d’immigration à travers le temps

La composition de la population née à l'étranger a changé de façon considérable en 150 ans. Au fil des recensements canadiens, on peut constater les changements relatifs aux principaux lieux de naissance de la population née à l'étranger.

Autrefois, immigration principalement européenne

Lors des premiers recensements suivant la Confédération canadienne, les îles Britanniques étaient la principale source de l'immigration. Cette région représentait 83,6 % de la population née à l'étranger lors du Recensement de 1871, soit près d'un demi-million de personnes, alors que les États-Unis, l'Allemagne et la France suivaient de loin, avec des parts respectives de 10,9 %, 4,1 % et 0,5 % de la population née à l'étranger.

La population d'immigrés natifs de pays européens autres que ceux des îles Britanniques a commencé à augmenter, d'abord lentement à partir de la fin du 19e siècle, puis plus rapidement pour atteindre ses niveaux les plus élevés dans les années 1970. Cette transformation a connu trois grandes vagues.

La première étape s'est amorcée à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle avec l'arrivée de nouveaux groupes d'immigrants provenant de l'Europe de l'Est (Russes, Polonais, Ukrainiens), de l'Europe de l'Ouest et de la Scandinavie.

Le boom d'immigration suivant la Seconde Guerre mondiale a continué de favoriser l'immigration en provenance des îles Britanniques, mais le Canada a accueilli aussi un nombre important d'immigrants en provenance de l'Europe de l'Ouest (Allemagne, Pays-Bas) et de l'Europe du Sud (Italie, Grèce, Yougoslavie, Portugal) durant les années 1950 à 1970. Ainsi, au moment du Recensement de 1971, 28,3 % des immigrés étaient nés au Royaume-Uni, alors que la majorité (51,4 %) était native d'un autre pays européen.

Finalement, à la suite des changements politiques au sein des pays du bloc communiste, de la chute du mur de Berlin et de la dissolution de l'Union soviétique, le Canada a reçu des immigrants de l'Europe de l'Est (entre autres, de la Fédération de Russie et des anciennes républiques soviétiques, de la Pologne et de la Roumanie) dans les années 1980 et 1990.

Graphique 3 : Population du Canada née en Europe et aux États-Unis, 1871 à 2011
Description du graphique 3

Graphique 3 Population du Canada née en Europe et aux États-Unis, 1871 à 2011
Pays ou région d'intérêt États-Unis Europe de l'Ouest Europe de l'Est Scandinavie Îles Britanniques Europe du Sud
1871 64 600 27 200 400 600 496 600 500
1881 77 800 31 400 7 000 2 100 470 900 1 400
1891 80 900 35 400 10 600 12 600 477 700 3 400
1901 127 900 47 600 52 300 21 400 390 000 8 000
1911 303 700 100 700 191 100 72 300 784 500 41 700
1921 374 000 99 700 238 900 77 000 1 025 000 45 300
1931 344 600 110 400 415 400 120 400 1 138 900 69 000
1941 312 500 94 000 397 500 96 800 960 100 66 400
1951 282 000 157 700 443 700 86 600 936 600 92 600
1961 283 900 470 100 493 800 104 100 1 000 600 346 900
1971 309 600 477 100 458 200 85 100 971 500 634 900
1981 301 500 458 400 409 400 70 900 895 700 728 900
1991 249 100 431 500 420 500 55 000 746 100 707 300
2001 237 900 423 800 471 400 45 200 631 800 715 400
2011 263 500 397 400 501 600 36 200 565 400 626 600

Depuis les années 1960, immigration de plus en plus diversifiée

Durant les 100 premières années de la Confédération canadienne, le Canada a aussi accueilli des personnes en provenance de l'Asie, principalement de la Chine et du Japon, et des autres régions du monde. C'est toutefois à partir des années 1960, lorsque d'importantes modifications ont été apportées à la loi et aux règlements sur l'immigration au Canada, que le nombre d'immigrants provenant de l'Asie et des autres régions du monde a commencé à s'accroître.

Différents événements mondiaux ont également mené à des mouvements massifs de réfugiés et de migrants de différentes régions du monde vers le Canada. Mentionnons notamment l'arrivée des 60 000 réfugiés de la mer vietnamiens, cambodgiens et laotiens à la fin des années 1970, des 85 000 immigrants des Antilles et des Bermudes (par exemple, Jamaïque, Haïti, Trinidad et Tobago) dans les années 1980, des 225 000 immigrants de Hong Kong arrivés au cours des 10 années précédant sa rétrocession à la Chine par le Royaume-Uni en 1997 et les 800 000 immigrants de la République populaire de Chine, de l'Inde et des Philippines accueillis dans les années 2000.

Selon l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, l'Asie (y compris le Moyen-Orient) constitue maintenant le principal continent d'origine de la population immigrée, bien que le poids de l'Afrique soit en augmentation. De plus, pour la première fois depuis le début de la Confédération canadienne, le Royaume-Uni n'est plus en tête des pays de naissance les plus fréquemment déclarés par les personnes nées à l'étranger, ce pays ayant été surpassé par l'Inde et la Chine (excluant les deux régions administratives spéciales, Hong Kong et Macao).

Description du graphique 4 >
Graphique 4 Population du Canada née à l’étranger, selon certaines régions de naissance, 1951 à 2011
Région d'intérêt 1951 1961 1971 1981 1991 2001 2011
Antilles et Bermudes 4 400 12 400 68 100 173 200 232 500 294 100 351 400
Amérique centrale et du Sud 3 100 0 36 000 106 800 219 400 304 700 442 700
Afrique du Nord 400 0 28 700 38 700 53 200 93 200 186 700
Afrique subsaharienne2 400 4 000 10 700 63 000 113 000 189 500 305 300
Asie de l'Ouest et Moyen-Orient 6 500 0 25 200 63 200 151 100 285 600 456 000
Asie de l'Est 30 800 43 500 66 600 195 500 377 200 730 600 962 600
Asie du Sud-Est 800 0 13 100 152 200 312 000 469 100 729 800
Asie du Sud 4 200 9 000 46 300 130 000 228 800 503 900 892 800
Océanie 6 100 6 700 14 300 33 000 38 000 47 900 54 500
Graphique 4 : Population du Canada née à l’étranger, selon certaines régions de naissance, 1951 à 2011
 
Grpahique 5 : Répartition en pourcentage de la population née à l’étranger selon le lieu de naissance, Canada, 1871 à 2011
Description du Graphique 5

Grpahique 5 Répartition en pourcentage de la population née à l’étranger selon le lieu de naissance, Canada, 1871 à 2011
  1871 1881 1891 1901 1911 1921 1931 1941 1951 1961 1971 1981 1991 2001 2011
Pays ou région d'intérêt % % % % % % % % % % % % % % %
Total - Population née à l'étranger 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Îles Britanniques 83,6 78,1 74,2 55,8 49,4 52,4 49,4 47,6 45,5 35,2 29,5 23,3 17,2 11,6 8,3
Scandinavie 0,1 0,3 2,0 3,1 4,6 3,9 5,2 4,8 4,2 3,7 2,6 1,8 1,3 0,8 0,5
Europe de l'Ouest 4,6 5,2 5,5 6,8 6,3 5,1 4,8 4,7 7,7 16,5 14,5 11,9 9,9 7,8 5,9
Europe de l'Est 0,1 1,2 1,6 7,5 12,0 12,2 18,0 19,7 21,5 17,4 13,9 10,7 9,7 8,7 7,4
Europe du Sud 0,1 0,2 0,5 1,1 2,6 2,3 3,0 3,3 4,5 12,2 19,3 19,0 16,3 13,1 9,2
États-Unis 10,9 12,9 12,6 18,3 19,1 19,1 14,9 15,5 13,7 10,0 9,4 7,8 5,7 4,4 3,9
Antilles et Bermudes 0,0 0,2 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2 0,2 0,2 0,4 2,1 4,5 5,4 5,4 5,2
Amérique centrale et du Sud 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 1,1 2,8 5,1 5,6 6,5
Afrique du Nord 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,9 1,0 1,2 1,7 2,8
Afrique subsaharienne 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,3 1,6 2,6 3,5 4,5
Asie de l'Ouest et Moyen-Orient 0,0 0,0 0,0 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 0,0 0,8 1,6 3,5 5,2 6,7
Asie de l'Est 0,0 0,7 1,5 3,1 2,3 2,5 2,4 1,9 1,5 1,5 2,0 5,1 8,7 13,4 14,2
Asie du Sud-Est 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,4 4,0 7,2 8,6 10,8
Asie du Sud 0,0 0,1 0,1 0,2 0,3 0,2 0,2 0,2 0,2 0,3 1,4 3,4 5,3 9,2 13,2
Océanie et autres 0,7 1,0 1,8 3,7 2,6 1,5 1,5 1,6 0,4 2,7 2,0 1,5 1,1 1,0 0,8

Somme toute, l'immigration s'est beaucoup transformée depuis le début de la Confédération. L'immigration est d'ailleurs devenue le principal moteur de la croissance démographique au Canada et chaque vague d'immigrants a contribué — et continue de contribuer — à la diversification de la composition ethnique, linguistique et religieuse de la population canadienne.

Définitions

Immigrant reçu (ou résident permanent) : Personne à qui les autorités de l'immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence, mais qui n'a pas encore obtenu la citoyenneté canadienne par naturalisation.

Population née à l'étranger (également désignée par le terme population immigrée: Désigne dans les recensements les personnes qui sont, ou qui ont déjà été, des immigrants reçus ou résidents permanents au Canada. Les citoyens canadiens par naturalisation sont compris dans cette population. Toutefois, la population née à l'étranger ne comprend ni les résidents non permanents ni les citoyens canadiens de naissance qui sont nés à l'étranger.

Résident non permanent : Personne titulaire d'un permis de travail ou d'études au Canada, ou demandant le  statut de réfugié.

Émigrant : Citoyen canadien ou immigrant ayant quitté le Canada pour s´établir en permanence dans un autre pays.

Lieu de naissance : Le nom de l'emplacement géographique où une personne est née. L'emplacement géographique est défini selon les limites géographiques en vigueur au moment de la collecte de données, et non pas les limites géographiques au moment de la naissance.

Références

Boyd, M. et M. Vickers. 2000. Cent ans d'immigration au Canada, Tendances sociales canadiennes. Produit no 11-008 au catalogue de Statistique Canada.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. 2015. Le Canada, terre d'asile, site consulté le 28 avril 2016.

Kelley, N. et M. Trebilcock.1998. The Making of the Mosaic. A History of Canadian Immigration Policy, Toronto, Buffalo and New York, University of Toronto Press.

Statistique Canada. 2013. Enquête auprès des ménages de 2011 : Immigration et diversité ethnoculturelle au Canada. Produit no 99-010-X au catalogue.

Personnes-ressources

Pour en savoir davantage sur les concepts, la méthodologie ou la qualité des données de cette publication, veuillez communiquer avec Statistique sociale et autochtone—Service à clientèle .

Date de modification :