Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens
Rajustements appliqués aux estimations des dépenses en immobilisations afin d’obtenir la formation brute de capital fixe

Date de diffusion : le 14 décembre 2015

Dans le cadre du Programme des dépenses en immobilisations et réparations, on diffuse des estimations des dépenses en immobilisations au titre des immeubles non résidentiels, des ouvrages de génie, des machines et du matériel. Le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) produit aussi des estimtions de la formation brute de capital fixe (FBCF) relativement à ces actifs. Même si les deux concepts sont très similaires et que chacun représente un indicateur important comportant une perspective différente, le concept de FBCF est plus large, avec un domaine des actifs plus étendu. La présente note montre les rajustements appliqués aux estimations du Programme des dépenses en immobilisations et réparations pour obtenir une estimation de la FBCF.

Rajustements appliqués aux dépenses en immobilisations pour produire le concept de FBCF du SCCM

Le tableau suivant comprend les rajustements, selon la province et le territoire. Ceux‑ci sont répartis entre ceux appliqués aux machines et au matériel et ceux appliqués à la construction non résidentielle. Le point de départ est l’estimation des dépenses en immobilisations du Programme des dépenses en immobilisations et réparations, avec comme aboutissement l’estimation de la FBCF dans le SCCM.

Pour obtenir plus de renseignements sur les concepts des dépenses en immobilisations et de la formation brute de capital fixe, voir «Rapprochement des dépenses en immobilisations et de la formation brute de capital fixe ».

Date de modification :