Section 2 Données

Les données utilisées dans ce rapport sont tirées des déclarations de revenus et de prestations individuelles du fichier sur la famille T1 des années 1997, 2000, 2003, 2006 et 2008 fourni par la Division des données régionales et administratives de Statistique Canada1. Le fichier sur la famille T1 est un ensemble de données transversales. Le fait d'utiliser toutes les données du fichier sur la famille T1 pour ces années nous a permis d'inclure les déclarants occupés qui ont produit une déclaration de revenus en 1997, mais qui ne l'ont pas fait en 2008, ainsi que ceux qui ont produit une déclaration de revenus en 2008 et non en 19972. Nous avons pu ainsi éviter toute variabilité associée à l'échantillonnage.

Les données pour l'année 2008 sont préliminaires. Le nombre de déclarants et de participants dans des régimes privés d'épargne-retraite est légèrement plus faible dans les données préliminaires que dans les données finales. Selon les données de 2006, les déclarants manquants dans les données préliminaires représenteraient moins de 1.5% des déclarants dans les données finales. L'utilisation de données préliminaires pour 2008 n'a pas d'impact significatif sur les taux de participation et les conclusions de cette analyse.  

L'information date du 31 décembre de chaque année de référence utilisée. Le présent rapport est fondé sur les déclarations de revenus de déclarants vivants âgés de 15 ans et plus3, qui contiennent des caractéristiques sur les déclarants individuels, leur montant total de facteur d'équivalence (FE) et leurs cotisations totales à des régimes enregistrés d'épargne-retraite. Les non-résidents du Canada ayant produit une déclaration de revenus ont été exclus et seuls les déclarants avec des revenus d'emploi non-nuls ont été pris en compte.

Le nombre de personnes qui ont déclaré un facteur d'équivalence est utilisé comme approximation du nombre de participants à un RRE4,5. Le nombre de cotisants à un REER correspond au nombre de personnes ayant déclaré des cotisations à un REER pendant une année donnée.

Ce rapport examine les caractéristiques suivantes des participants à un régime privé d'épargne-retraite: âge, sexe et revenu total. Le revenu total est défini à la ligne 150 de la déclaration de revenus T1 et est utilisé pour classer les déclarants avec revenus d'emploi par quintiles de revenu total6. Les seuils des quintiles de revenu sont fournis dans le tableau explicatif 1 en annexe.


  1. Townson (2006) souligne que certains chercheurs allèguent que des travailleurs occupant un emploi non conventionnel ne seraient pas nécessairement en situation de vulnérabilité sur le plan financier. En effet, un bon nombre de ces travailleurs pourraient vivre une situation où le conjoint qui touche le salaire le plus élevé est en mesure de subvenir à leurs besoins à la retraite. Cependant, rien ne garantit que le conjoint qui touche les gains les plus élevés voudra combler le revenu de retraite de l'autre conjoint à sa retraite. De plus, étant donné l'instabilité croissante des relations de couple, le conjoint qui a le salaire le plus élevé pourrait même ne plus être présent pour soutenir le conjoint ayant le plus faible revenu lorsque celui-ci sera âgé. Schellenberg et Ostrovsky (2008) présentent des données sur l'instabilité conjugale croissante des déclarants qui approchent l'âge de retraite « habituelle » : 10,6 % des hommes et 14,3 % des femmes âgées de 55 à 64 ans étaient séparés ou divorcés en 2006, comparativement à 3,7 % et à 4,7 % en 1976, respectivement. Nous tenons compte de l'opinion de Townson dans l'utilisation des données individuelles, bien que nous reconnaissions que les aspects des habitudes d'épargne-retraite des familles sont intéressants à analyser. Morissette et Ostrovsky (2006) notent que l'augmentation de la protection des femmes a contribué à maintenir la protection des couples, suivant la baisse de la protection du conjoint.
  2. Les données du Recensement de 2006 indiquent que 1,9 million de personnes ont immigré au Canada entre 1996 et 2006, représentant 6 % de la population en 2006.
  3. Il s'agit de la même limite d'âge utilisée dans l'Enquête sur la population active.
  4. Une personne peut avoir participé à plus d'un RPA/RPDB au cours d'une année donnée. Dans ce cas, le FE total de la personne correspond à la somme des FE calculés par chaque employeur.
  5. Selon Marshall (2003), le nombre de participants à un RPDB est relativement faible. Le nombre de personnes ayant un FE coïncide également avec les données sur les adhérents tirées de l'Enquête sur les régimes de pension au Canada, qui ne comprend pas les cotisants à un RPDB (source :  Statistique Canada.  CANSIM, tableau 280-0016).
  6. Le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension établi par l'ARC est classé dans le quatrième quintile de revenu pour les années que nous avons analysées. Voir le tableau explicatif 1 en annexe pour connaître les seuils des quintiles de revenu.
Date de modification :