Section 3 Participation aux régimes privés d'épargne-retraite

Les participants à des régimes privés d'épargne-retraite sont des cotisants à un régime de retraite d'employeur (RRE), à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) ou à ces deux types de régimes. Étant donné que certaines personnes participent à la fois à un RRE et à un REER, le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite est inférieur à la somme des adhérents à des RRE et des cotisants à des REER (voir les tableaux explicatifs 2 à 4 en annexe).

Le nombre de déclarants canadiens âgés de 15 ans et plus ayant un revenu d'emploi qui participaient à un régime privé d'épargne-retraite est passé de 8,1 millions en 1997 à 8,9 millions en 2008 (graphique 1). Il s'agit d'une hausse de 11 % au cours de cette période, ce qui représente une légère augmentation en termes relatifs, comparativement à la hausse de 19 % enregistrée pour le nombre de déclarants ayant un revenu d'emploi. Par conséquent, la part de déclarants avec revenus d'emploi qui participaient à un régime privé d'épargne-retraite est passée de 54 % en 1997 à 50 % en 2008. (voir le graphique 2)

Le nombre d'adhérents à des RRE est passé de 4,8 millions en 1997 à 5,7 millions en 2008, ce qui correspond à une augmentation de 19 %, alors que le nombre d'adhérents à des REER est demeuré à près de 6,0 millions. La part de travailleurs participant à un RRE est demeurée plutôt stable (32 %) tandis que la part des déclarants avec revenus d'emploi cotisant à un REER est passée de 41 % en 1997 à 34 % en 2008, le recul le plus important s'étant produit entre 1997 et 2003.

La part de travailleurs participant seulement à un RRE est passée de 13 % à 16 % tandis que la part des travailleurs participant à un RRE et cotisant à un REER est passée de 19 % à 16 % au cours de cette période (tableau 1).

Tableau 1 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par type de régimeTableau 1 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par type de régime

Graphique 1 Participants à un régime privé d'épargne-retraiteGraphique 1 Participants à un régime privé d'épargne-retraite

Graphique 2 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraiteGraphique 2 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite

Entre 1997 et 2008, le taux de participation à des régimes privés d'épargne-retraite a diminué tant chez les hommes que chez les femmes. Toutefois, le taux de participation des hommes est resté plus élevé que celui des femmes au cours de la même période. Le tableau 2 montre qu'en 2008, 51 % des hommes et 50 % des femmes participaient à un régime privé d'épargne-retraite, comparativement à 56 % et à 52 % en 1997, respectivement. On a observé une réduction de l'écart entre les taux de participation à des régimes privés d'épargne-retraite chez les hommes et les femmes de 1997 à 2008. Le nombre de déclarants avec revenus d'emploi âgés de 15 ans et plus a augmenté de 24 % chez les femmes et de 15 % chez les hommes entre 1997 et 2008, tandis que le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite a augmenté de 19 % chez les femmes et de 4 % chez les hommes.

En 2008, le nombre de femmes participant à un RRE était supérieur au nombre d'hommes (graphique 3). La part des femmes qui participaient à un RRE a augmenté, passant de 32 % en 1997 à 34 % en 2008, alors qu'elle a diminué chez les hommes, passant de 33 % à 31%. Une plus grande proportion des femmes participaient à un RRE comparativement aux hommes en 2003, 2006 et 2008. On a constaté une diminution des parts d'hommes et de femmes cotisant à un REER pendant cette période, allant de 43 % à 35 % et de 39 % à 33 %, respectivement.

Les données sur les régimes de pension agréés (RPA) tirées de l'Enquête sur les régimes de pension au Canada montrent également que le nombre de femmes adhérant à un tel régime a progressé plus rapidement que le nombre d'hommes. Entre 1997 et 2007, on a noté une hausse de 7 % des hommes adhérant à un RPA et de 28 % chez les femmes1. En fait, l'augmentation du nombre d'adhérents à des RPA chez les femmes représentait 76 % de l'augmentation totale du nombre d'adhérents à des RPA entre 1997 et 2007.

Figure 3 Participants à un régime de retraite d'employeur, par sexeGraphique 3 Participants à un régime de retraite d'employeur, par sexe

Tableau 2 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par sexeTableau 2 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par sexe

Bien que l'on prenne en compte l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, cette analyse met l'accent sur la protection des travailleurs « d'âge intermédiaire » (c.-à-d. ceux âgés de 35 à 54 ans) : 63 % d'entre eux participaient à un régime privé d'épargne-retraite en 2008, comparativement à 66 % en 1997. Il s'agit des proportions les plus élevées par rapport à celles des autres groupes d'âge montrés au graphique 4.

Le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite et le nombre de déclarants avec revenus d'emploi dans ce groupe d'âge ont augmenté au cours de cette période, affichant des hausses de 4 % et de 10 %, respectivement. Toutefois, ces hausses ont été observées uniquement dans le groupe d'âge de 45 à 54 ans. La participation aux régimes privés d'épargne-retraite est plus forte chez les personnes âgées de 45 à 54 ans que chez celles âgées de 35 à 44 ans (voir le tableau explicatif 3 en annexe).

Le groupe de travailleurs « d'âge intermédiaire » compte également le plus grand nombre d'adhérents à des RRE (3,3 millions en 2008) ainsi que le taux de participation à un RRE le plus élevé (42 % en 2008). Les graphiques 5 et 6 montrent les taux de participation aux RRE et aux REER par groupe d'âge.

On a constaté des hausses importantes dans le nombre de déclarants avec revenus d'emploi et le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite pour les groupes d'âge de 55 à 64 ans et de 65 ans et plus. Le nombre de déclarants avec revenus d'emploi dans le groupe d'âge (55 à 64 ans) est passé de 1,4 million en 1997 à 2,6 millions en 2008 et le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite est passé de 0,9 million à 1,5 million au cours de la même période. On a également observé une augmentation importante du nombre de déclarants âgés de 65 ans et plus au cours de cette période (allant de 495 000 à 968 000), mais le nombre de participants à des régimes privés d'épargne-retraite s'est accru à un rythme moins rapide (passant de 124 000 à 195 000).

Graphique 4 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par groupe d'âgeGraphique 4 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par groupe d'âge

Graphique 5 Taux de participation à un régime de retraite d'employeur, par groupe d'âgeGraphique 5 Taux de participation à un régime de retraite d'employeur, par groupe d'âge

Graphique 6 Taux de participation à un régime enregistré d'épargne-retraite, par groupe d'âgeGraphique 6 Taux de participation à un régime enregistré d'épargne-retraite, par groupe d'âge

La participation aux régimes privés d'épargne-retraite augmente en fonction du revenu : 9 % des déclarants avec revenus d'emploi dans le quintile de revenu inférieur participaient aux régimes privés d'épargne-retraite en 2008, alors que cette proportion s'élevait à 86 % des déclarants avec revenus d'emploi du quintile supérieur. Sans surprise, le plus grand nombre d'adhérents aux régimes privés d'épargne-retraite se trouve dans les quintiles de revenu supérieurs. Le nombre d'adhérents aux régimes privés d'épargne-retraite a augmenté dans chaque quintile de revenu. Or, comme le nombre de déclarants avec revenus d'emploi a également augmenté dans chacun de ces quintiles de revenu, la part des déclarants avec revenus d'emploi participant à un régime privé d'épargne-retraite est demeurée relativement stable pour le quintile de revenu inférieur et a diminué pour les quatre autres quintiles entre 1997 et 2008. 

Les graphiques 7 à 9 montrent les taux de participation dans les régimes privés d'épargne-retraite selon le quintile de revenu. De 1997 à 2008, les deux quintiles de revenu inférieurs ont connu des augmentations relatives notables en ce qui concerne le nombre d'adhérents à des RRE, bien qu'ils représentaient une petite part des adhérents de ce type de régimes2. Le nombre d'adhérents à des RRE a augmenté dans les trois autres quintiles, à un rythme qui était toutefois plus près de la croissance du nombre de déclarants avec revenus d'emploi.

Comme l'indique la graphique 1, le nombre total de cotisants à un REER est demeuré relativement stable entre 1997 et 2008. On note toutefois des écarts dans chaque quintile de revenu. Les trois quintiles de revenu inférieurs ont affiché une baisse du nombre de cotisants à un REER, alors que le nombre de cotisants à un tel régime a crû à un rythme plus lent que la croissance du nombre de déclarants avec revenus d'emploi pour les deux quintiles de revenu supérieurs.

Graphique 7 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par quintiles de revenuGraphique 7 Taux de participation à un régime privé d'épargne-retraite, par quintiles de revenu

Graphique 8 Taux de participation à un régime de retraite d'employeur, par quintiles de revenuGraphique 8 Taux de participation à un régime de retraite d'employeur, par quintiles de revenu

Graphique 9 Taux de participation à un régime enregistré d'épargne-retraite, par quintiles de revenuGraphique 9 Taux de participation à un régime enregistré d'épargne-retraite, par quintiles de revenu

Afin d'évaluer s'il existe un lien entre les écarts de participation aux régimes privés d'épargne-retraite dans les quintiles de revenu et les écarts de participation dans le groupe d'âge, il est utile d'examiner les taux de participation dans chaque combinaison de quintiles de revenu et de groupes d'âge mentionnés précédemment. Le tableau explicatif 9 en  annexe présente les taux de participation au sein de chaque combinaison de groupes d'âge et de quintiles de revenu pour les années 1997 et 2008. Par souci de simplicité, les deux quintiles de revenu inférieurs ont été regroupés dans une seule catégorie, de même que les deux quintiles de revenu supérieurs.

La part de déclarants avec revenus d'emploi participant à un RRE a augmenté ou est demeurée stable de 1997 à 2008 dans chaque combinaison de groupe d'âge et de quintile de revenu, à l'exception des déclarants avec revenus d'emploi appartenant aux deux quintiles de revenu supérieurs et âgés de 35 à 54 ans ou de 55 à 64 ans. Entre 1997 et 2008, la part des cotisants à des REER dans chaque combinaison de groupe d'âge et de quintile de revenu a diminué pour tous les sous-groupes évalués. L'effet combiné des écarts des taux de participation aux RRE et aux REER entraîne un déclin du taux de participation aux régimes privés d'épargne-retraite dans presque tous les sous-groupes âge-revenu (voir le tableau explicatif 13 en annexe).

Qui ne participe pas à des régimes privés d'épargne-retraite?

Près de 50 % des déclarants avec revenus d'emploi canadiens participaient à des régimes privés d'épargne-retraite en 2008. Quelles sont les caractéristiques de l'autre moitié de la population à l'étude qui ne participe à aucun de ces régimes?

Tel qu'il a été mentionné précédemment, 63 % des déclarants âgés de 35 à 54 ans participaient à un régime privé d'épargne-retraite en 2008. Le 37 % qui ne participait à aucun régime dans ce groupe d'âge représentait 34 % des déclarants avec revenus d'emploi qui ne participaient à aucun régime privé d'épargne-retraite en 2008.

Tel que montré dans le graphique 7, le quintile de revenu inférieur compte la plus grande part de déclarants avec revenus d'emploi ne participant à aucun régime : 91 % des déclarants avec revenus d'emploi de ce quintile de revenu ne participaient à aucun régime privé d'épargne-retraite en 2008 et représentaient 37 % de l'ensemble des personnes ne participant à aucun régime. Toutefois, les deux quintiles de revenu supérieurs représentaient 12 % des non-participants en 1997 et cette proportion est passée à 16 % en 2008.


  1. Source : Statistique Canada.  CANSIM, tableau 280-0010.
  2. Les deux quintiles de revenu inférieurs représentaient 40 % des déclarants avec revenus d'emploi âgés de 15 ans et plus, mais seulement 13 % des adhérents à des RRE en 2008.
Date de modification :