Publications

    Série de documents de travail sur l'agriculture et le milieu rural

    Variabilité du revenu agricole et diversification hors ferme dans l'agriculture canadienne

    Variabilité du revenu agricole et diversification hors ferme dans l'agriculture canadienne

    par Simon Jetté-Nantel, David Freshwater, Martin Beaulieu et Ani Katchova

    Résumé :

    Pour la majorité des familles et des exploitants agricoles des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les activités professionnelles hors ferme ou non agricoles sont devenues une source de revenu considérable et un facteur déterminant important de leur bien-être. Dans cette étude, nous examinons l'utilisation de l'emploi hors ferme par les exploitants agricoles comme outil pour réduire la variabilité de leur revenu total. Nous avons élaboré un modèle en deux parties pour estimer les répercussions du risque afférent au revenu agricole sur la décision de participer au marché du travail hors ferme et sur le niveau du revenu d'un emploi hors ferme. Pour cette étude, nous avons utilisé des données longitudinales au niveau des exploitants agricoles recueillies de 2001 à 2006 pour quelque 31 305 fermiers canadiens. Nous avons établi que la variabilité du revenu agricole brut du marché exerce un effet positif sur la probabilité de travailler hors ferme et sur le niveau du revenu d'un emploi hors ferme, en particulier pour les exploitants de grandes fermes commerciales. Cette capacité d'un nombre considérable d'exploitants de grande ferme d'accroître leur capacité de composer grâce au revenu d'un emploi hors ferme nous porte à penser qu'il existe des interactions considérables entre le revenu hors ferme et les politiques de stabilisation du revenu agricole. Par conséquent, l'orientation des politiques agricoles sur la gestion des risques et la stabilisation du revenu renforce les liens entre les politiques rurales et agricoles. Il semble en particulier que les politiques conçues pour faciliter l'accès au travail hors ferme ou pour améliorer les possibilités hors ferme, notamment les programmes de développement rural, pourraient concourir à la réalisation de certains objectifs qui sous-tendent les programmes de stabilisation du revenu agricole. Ces résultats corroborent le besoin de politiques rurales et agricoles cohérentes et réenforcent l'argument en faveur de politiques axées sur la dimension locale qui améliorent les possibilités de l'ensemble des résidents d'une communauté contre celles propres à un secteur particulier.

    Date de modification :