Analyse – Septembre 2011

Les ventes intérieures de produits pétroliers raffinés ont totalisé 9,0 millions de mètres cubes en septembre 2011, en baisse de 80,6 milliers de mètres cubes (-0,9 %) par rapport au même mois un an plus tôt.

D'une année à l'autre, les ventes de produits pétroliers raffinés ont été de 3,0 % plus élevées que pour les neuf mêmes mois un an plus tôt.

La hausse des ventes en septembre 2011 était surtout attribuable à une augmentation de 228,2 milliers de mètres cubes (+8.7) de la demande de carburant diesel. L'essence à moteur a enregistré une baisse de 215,0 milliers de mètres cubes (-5,6 %) par rapport à septembre 2010.

Les raffineries ont produit 9,5 millions de mètres cubes de produits en septembre 2011, soit 405,1 milliers de mètres cubes (-4,1 %) de moins qu'au même mois un an plus tôt. Onze des produits pétroliers raffinés ont subi des baisses en septembre 2011 comparativement au même mois en 2010.

Les arrivages de pétrole brut dans les raffineries ont été de 8,2 millions de mètres cubes, soit 23,3 milliers de mètres cubes (+0,3 %) de plus qu'en septembre 2010.

Les arrivages de pétrole brut d'origine intérieure ont totalisé 5,1 millions de mètres cubes, soit 155,1 milliers de mètres cubes (+3,2 %) de plus qu'au même mois un an plus tôt. Le pétrole brut de l'Ouest canadien a représenté environ 89 % de ces arrivages, le reste provenant de la production extracôtière canadienne.

Les arrivages de pétrole brut importé dans les raffineries ont été de 131,8 milliers de mètres cubes (-4,1) de moins en septembre 2011 qu'un an plus tôt. Les importations se sont élevées à 3,1 millions de mètres cubes, soit environ 38,0 % des besoins totaux en pétrole brut.

Le pétrole brut produit par l'OPEP a représenté 52,7 % des importations totales de pétrole brut. L'Arabie saoudite, l'Angola et l'Algérie ont été les principaux fournisseurs de l'OPEP. Les producteurs de la mer du Nord ont fourni, pour leur part, 15,3 % des importations. Les autres fournisseurs non membres de l'OPEP comprenaient notamment le Mexique (4,2 %), la Colombie (2,4 %) et les États-Unis (1,4 %).

Les stocks de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés détenus par les raffineries et les grands distributeurs ont clôturé septembre 2011 à 11,1 millions de mètres cubes, soit une augmentation de 7,1 milliers de mètres cubes (+0,1 %) par rapport au même mois un an plus tôt.

Les stocks de produits pétroliers raffinés ont atteint 8,6 millions de mètres cubes, soit 273,0 milliers de mètres cubes (+3,3 %) de plus qu'en septembre 2010.