Sources de données, méthodes et définitions

Sources de données

Le présent article est fondé sur le cycle 26 de l’Enquête sociale générale (ESG) portant sur les soins donnés et reçus. Les objectifs de cette enquête consistent à fournir des estimations sur la prestation et l’obtention de soins au Canada, les caractéristiques des bénéficiaires de soins et des proches aidants et les conséquences de la prestation de soins sur l’aidant (notamment les conséquences sur l’état de santé physique et émotionnel, l’éducation et l’emploi). La population cible comprenait toutes les personnes âgées de 15 ans et plus qui vivaient dans les 10 provinces du Canada, sauf les résidents à temps plein des établissements (hôpitaux, prisons, etc.). Lorsqu’un ménage était choisi, une personne âgée de 15 ans et plus était sélectionnée au hasard pour participer à l’enquête. En 2012, la taille de l’échantillon s’établissait à 23 093 répondants.

Méthodes

Dans le cadre de cette étude, on a limité la population aux 6 640 personnes de 15 ans et plus qui fournissaient de l’aide ou des soins à une personne âgée de 65 ans et plus, en raison d’un problème de santé chronique, une incapacité ou des problèmes liés au vieillissement. D’après cette définition, 5,4 millions de proches aidants fournissaient des soins à un proche aîné en 2012.

Dans cet article, on s’intéresse aux caractéristiques du bénéficiaire principal de soins du proche aidant, entre autres, son type de logement. Les renseignements à propos des bénéficiaires de soins ont été recueillis auprès du proche aidant. Pour déterminer le type de logement de l’aîné à qui les soins étaient fournis, on a demandé aux répondants si leur bénéficiaire demeurait :

  1. dans un ménage privé?
  2. dans un logement avec services de soutien?
  3. dans une institution ou un établissement de soins? (par ex., hôpital ou foyer pour personnes âgées)
  4. dans un autre type de logement?

Aux répondants qui voulaient obtenir des clarifications à propos des choix de réponse, on leur mentionnait que « les logements avec services de soutien offrent une quantité minimale ou moyenne de services, comme des services d'entretien ou des services de soins personnels, afin qu'une personne puisse vivre de façon indépendante. »

Dans les cas où le bénéficiaire principal demeurait dans un ménage privé, une autre question de l’enquête a été utilisée pour déterminer si ce bénéficiaire résidait ou non dans le même ménage que celui du proche aidant.

Date de modification :