Petits-enfants vivant avec leurs grands-parents

Du point de vue des enfants, des 9,9 millions de personnes âgées de 0 à 24 ans en 2011, la majorité (82 %) vivaient avec leurs parents — les deux parents ou un parent seul — sans grands-parents dans leur domicile (tableau A.1). Cependant, un total de 656 200 enfants de 0 à 24 ans vivaient avec leurs grands-parents, avec ou sans la présence d’une génération intermédiaire, ce qui représentait près de 7 % de l’ensemble de la population de ce groupe d’âge. Parmi les petits-enfants qui habitaient avec leurs grands-parents, 62 % vivaient avec deux parents, 29 % vivaient avec un parent, et les autres (9 %) vivaient uniquement avec les grands-parents dans un ménage sans génération intermédiaire.

Tableau A.1
Répartition de la population de 24 ans et moins selon la situation dans le ménage, 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau A.1 Répartition de la population de 24 ans et moins selon la situation dans le ménage Nombre, Répartition, Répartition des enfants vivant dans une famille de recensement et Répartition des enfants vivant avec les grands-parents, calculées selon en milliers et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Nombre Répartition Répartition des enfants vivant dans une famille de recensement Répartition des enfants vivant avec les grands-parents
en milliers pourcentage
Total de la population de 24 ans et moins 9 916,9 100,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Enfants dans une famille de recensement 8 868,3 89,4 100,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Avec les deux parents, pas de grands-parents 6 547,5 66,0 73,8 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Avec un parent seul, pas de grands-parents 1 617,2 16,3 18,2 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Avec les grands-parents 656,2 6,6 7,4 100,0
Avec les deux parents et les grands-parents 404,0 4,1 4,6 61,6
Avec un parent seul et les grands-parents 192,0 1,9 2,2 29,3
Avec les grands-parents seulement 60,2 0,6 0,7 9,2
Dans une autre situationNote 1 47,5 0,5 0,5 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Ne sont pas des enfants dans une famille de recensement 1 048,6 10,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Enfants en famille d'accueil 42,5 0,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Autres personnes hors famille de recensement 577,7 5,8 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Autres personnes dans une famille de recensement 428,3 4,3 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer

Les caractéristiques de diversité des petits-enfants concordent généralement avec les résultats qui se rapportent aux grands-parents. Autrement dit, par rapport aux enfants qui vivaient uniquement avec leurs parents, les petits-enfants corésidents étaient plus susceptibles d’avoir une identité autochtone, d’appartenir à un groupe de minorité visible, de parler une langue non officielle à la maison ou d’être affiliés à une religion non chrétienne. En particulier, chez les enfants âgés de 24 ans et moins en 2011 qui vivaient uniquement avec leurs grands-parents, 10 % avaient une identité autochtone, tout comme 6 % de ceux qui vivaient uniquement avec leurs parents. Les résultats montrent aussi que les petits-enfants corésidents ayant une identité autochtone vivaient plus souvent avec un parent seul et leurs grands-parents (50 %) ou dans un ménage sans génération intermédiaire (26 %) qu’avec les deux parents et les grands-parents (24 %).

En ce qui concerne la religion, les enfants de 24 ans et moins qui vivaient avec leurs grands-parents en 2011 étaient plus susceptibles d’avoir une affiliation non chrétienne (24 %) que ceux qui vivaient uniquement avec un de leurs parents ou les deux (10 %). En particulier, les enfants qui vivaient avec leurs grands-parents étaient 10 fois plus susceptibles d’être sikhs (10 %) que les enfants qui vivaient avec leurs parents uniquement (1 %). Une proportion plus élevée d’enfants vivant avec leurs grands-parents en 2011 étaient des Sud-Asiatiques (19 %) comparativement à ceux qui vivaient uniquement avec leurs parents (5 %). La tendance à corésider avec les grands-parents était aussi proportionnellement plus élevée chez les enfants chinois (9 % comparativement à 4 % pour ceux qui vivaient uniquement avec leurs parents). Alors que les petits-enfants corésidents étaient légèrement plus susceptibles d’être noirs que les enfants qui vivaient uniquement avec leurs parents (5 % contre 4 %) en 2011, il s’agissait du seul groupe de minorité visible comptant une proportion plus importante de petits-enfants corésidents vivant avec un parent seul et leurs grands-parents (53 %) que vivant avec leurs deux parents et leurs grands-parents (36 %).

Les enfants de 24 ans et moins qui vivaient avec leurs grands-parents étaient légèrement moins susceptibles d’être des immigrants (8 %) que ceux qui vivaient uniquement avec leurs parents (environ 10 %). Cependant, les enfants dont les parents ou les grands-parents sont immigrants ne sont pas nécessairement eux-mêmes des immigrants. Donc, environ 5 % des enfants de première génération (nés à l’extérieur du Canada) vivaient avec leurs grands-parents, comparativement à 13 % des enfants de deuxième génération (nés au Canada et ayant au moins un parent né à l’étranger). En outre, 8 % des enfants immigrants âgés de moins de 5 ans à leur arrivée au Canada vivaient avec leurs grands-parents, comparativement à 2 % de ceux arrivés entre les âges de 15 et 24 ans.

Date de modification :