Annexe D
Définition des variables pour le chapitre 13 - La probabilité d'atteindre l'état de « retraité »

par Nathalie Deschênes

L'état de « retraité »
Le temps passé en transition
Le groupe d'âge
Le plus haut niveau de scolarité
Le nombre d'années d'expérience de travail
Le revenu personnel
La catégorie de travailleur à l'année « 0 »
Si le répondant a signalé qu'il souffrait d'une incapacité
Le statut matrimonial
La présence de parents ou d'enfants dans le ménage
La présence d'une personne dans le ménage qui a signalé qu'elle souffrait d'une incapacité
La présence d'une personne dans le ménage qui touche un revenu de retraite
Le revenu du ménage

La variable dépendante est la première qu'on traite dans cette annexe. Ensuite nous passons aux variables indépendantes. Parmi les dernières, Il y a deux variables de contrôle : le temps passé en transition, et le groupe d'âge. En ce qui concerne les autres variables indépendantes, leur choix a été influencé par ce que nous avons relevé dans la littérature. Nous avons classé ces variables sous deux grands thèmes.

D'abord, les variables relatives au travail et à l'individu comprennent le plus haut niveau de scolarité, le nombre d'années d'expérience de travail, les revenus personnels, la catégorie de travailleur et si le répondant a signalé qu'il souffrait d'une incapacité.

Ensuite viennent les variables relatives à la famille comme le statut matrimonial, la présence de parents ou d'enfants dans le ménage, la présence d'une personne dans le ménage qui a signalé qu'elle souffrait d'une incapacité, la présence d'une personne dans le ménage qui touche un revenu de retraite (RPC/RRQ, pension privée, retrait d'un REER) et finalement le revenu du ménage.

L'état de « retraité »

Nous avons commencé par créer une variable qui identifie l'année où le répondant aurait atteint l'état de retraité. Avec les informations mensuelles sur le statut d'activité pour chaque année de l'enquête, on pouvait identifier les mois où le répondant était inactif. De plus, on pouvait savoir si, pendant les années où le répondant était inactif, il recevait des prestations du RPC/RRQ, de pensions privées ou encore s'il avait encaissé des REER.

Par exemple, si un répondant était actif en janvier et février 1997 et inactif à chaque mois pour le reste de l'année 1997 et pour le reste de l'enquête, et qu'il touchait un revenu de retraite durant cette période d'inactivité, on estime que l'état de retraité a été atteint en 1998.

Le temps passé en transition

Il s'agit en fait du temps passé en transition et dont l'unité de temps correspond à une année. Le maximum d'années que les répondants pouvaient passer en transition était de quatre ans et le minimum de un an. On a d'abord créé une variable qui donnait le total d'années passées en transition pour chaque répondant.

On obtenait ce total en soustrayant l'année de sortie, l'année où l'événement a eu lieu ou l'année de la fin de l'enquête, de l'année d'entrée en transition.

Un répondant qui est entré en transition en 1997 et qui a atteint l'état de retraité en 1998 aura passé un an en transition (1998 - 1997). Un répondant qui est entré en transition en 1998 et qui n'a pas connu l'événement avant la fin de l'enquête aura passé trois ans en transition (2001 - 1998).

Le groupe d'âge

Dans l'EDTR, il était possible de connaître l'âge de la personne au 31 décembre de l'année de référence. À partir de cette variable, nous avons été en mesure de construire une variable de l'âge qui varie dans le temps et que nous avons découpée en quatre groupes : les 50 à 54 ans, les 55 à 59 ans, les 60 à 64 ans et les 65 ans et plus.

Le plus haut niveau de scolarité

Cette variable considère le plus haut niveau de scolarité atteint pour l'année où le répondant a débuté sa transition à la retraite (année « 0 »).Nous avons déterminé trois catégories pour cette variable : sans diplôme d'études secondaires (sans DES), possède un diplôme d'études secondaires (DES) et finalement, études postsecondaires, incluant aussi les études universitaires.

Le nombre d'années d'expérience de travail

Il s'agit d'une variable qui varie dans le temps et qui fournit le nombre d'années d'expérience de travail (équivalent en années complètes à temps plein). Elle comprend tous les emplois (à temps plein et à temps partiel) depuis le premier emploi à temps plein. Une valeur « 0 » est attribuée aux personnes qui ont moins d'une année d'expérience complète à temps plein et à celles qui n'ont jamais travaillé à temps plein.

Le revenu personnel

Il s'agit aussi d'une variable dont la valeur peut varier dans le temps. Elle donne le total des revenus après impôt. Dans les analyses, nous avons divisé cette variable en quartiles, selon le sexe.

La catégorie de travailleur à l'année « 0 »

On tient compte de la situation du travailleur durant l'année où sa transition à la retraite a débuté (l'année « 0 »). Le répondant pouvait être soit : un travailleur syndiqué, un travailleur non syndiqué ou encore un travailleur autonome.

Si le répondant a signalé qu'il souffrait d'une incapacité

Il s'agit d'une variable dichotomique qui varie dans le temps et qui prend la valeur « 1 » lorsque, pour une année donnée, le répondant a mentionné souffrir d'une incapacité. Autrement, la variable prend la valeur « 0 ».

Souffrir d'une incapacité signifie que la personne a de la difficulté à faire l'une ou l'autre des activités de la vie quotidienne, ou encore si elle a une condition physique ou mentale ou encore un problème de santé qui réduit le nombre ou le genre d'activité qu'elle peut faire dans plusieurs types de situations.

Le statut matrimonial

Le statut matrimonial est une variable dichotomique qui varie dans le temps et qui prend la valeur « 1 » lorsque le répondant est en union et « 0 » lorsqu'il n'est pas en union. L'union comprend le mariage et l'union libre. Les individus qui n'étaient pas en union pouvaient être soit : séparés ou divorcés, veufs ou célibataires jamais mariés.

La présence de parents ou d'enfants dans le ménage

Il s'agit aussi d'une variable dichotomique qui varie dans le temps et qui prend la valeur « 1 » lorsque le répondant a signalé qu'au moins un parent ou un enfant était présent dans le ménage durant l'année de référence. Sinon, la variable prend la valeur « 0 ».

La présence d'une personne dans le ménage qui a signalé qu'elle souffrait d'une incapacité

Il s'agit aussi d'une variable dichotomique qui varie dans le temps. Cette variable prend la valeur « 1 » lorsque, pour une année donnée, était présente dans le ménage une personne, autre que le répondant, qui a signalé qu'elle souffrait d'une incapacité. Sinon, elle prenait la valeur « 0 ».

La présence d'une personne dans le ménage qui touche un revenu de retraite

Cette variable dichotomique qui varie dans le temps prend la valeur « 1 » lorsqu'il y avait une personne, autre que le répondant, qui touchait un revenu de retraite dans le ménage (prestations du RPC/RRQ, de pensions privées ou encore l'encaissement d'un REER) et prend la valeur « 0 » dans le cas contraire.

Le revenu du ménage

Il s'agit aussi d'une variable dont la valeur peut varier dans le temps. Elle donne le total des revenus pour le ménage après impôt. Tout comme la variable qui porte sur le revenu personnel, le revenu du ménage a été divisé en quartiles selon le sexe dans nos analyses.