Profil des élèves et des écoles des groupes linguistiques minoritaires au Canada : résultats  du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), 2009

par Lisa Shipley

1. Introduction

En 2009, l'enquête du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a été mise en œuvre au Canada pour la quatrième fois. Effort collectif des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le PISA est conçu pour fournir des indicateurs stratégiques des compétences et des connaissances des élèves de 15 ans. Au Canada, il est mené dans le cadre d'un partenariat entre Ressources humaines et Développement des compétences Canada, le Conseil des ministres de l'Éducation (Canada) et Statistique Canada.

Les données réunies dans le cadre du PISA font la lumière sur divers facteurs qui contribuent à la réussite des élèves, des écoles et des systèmes d'éducation. Elles permettent également d'étudier la manière dont le rendement varie d'une population à l'autre ainsi que les facteurs qui influent sur ce rendement au sein des différents sous-groupes et entre ceux-ci. Le présent rapport résume les conclusions du PISA de 2009 concernant les élèves des systèmes scolaires linguistiques minoritaires au Canada dans les sept provinces qui ont déclaré des données relatives à leurs systèmes scolaires français et anglais (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec, Ontario, Manitoba, Alberta et Colombie-Britannique).

Les analyses qui suivent ont pour objectif d'établir un profil des élèves des groupes linguistiques minoritaires au Canada (francophones à l'extérieur du Québec, anglophones au Québec) et des écoles qu'ils fréquentent. Les élèves de 15 ans membres des groupes linguistiques minoritaires visés par le rapport comprennent les élèves des écoles qui répondent à la définition citée à l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. Cet article :

"reconnaît le droit des citoyennes et citoyens canadiens appartenant à la minorité de langue française ou de langue anglaise dans une province/un territoire de faire instruire leurs enfants au niveau primaire et secondaire dans cette langue, là où le nombre de ces enfants le justifie, […] dans des établissements de la minorité linguistique, financés à même les fonds publics."1

Les résultats dont il est fait état ici reflètent donc les données concernant les élèves fréquentant des écoles qui répondaient à la définition de la Charte canadienne des droits et libertés ainsi que de la Loi sur les langues officielles et qui ont reçu un financement en conséquence, là où l'enseignement était offert en français à l'extérieur du Québec et en anglais au Québec.

Qu'est-ce que le PISA?

La mise en œuvre du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a commencé en 2000. Le Programme est axé sur les capacités des jeunes de 15 ans qui achèvent leur scolarité obligatoire. Le volet du PISA portant sur l'évaluation des compétences mesure les capacités des élèves de 15 ans en lecture, en mathématiques et en sciences, compétences dont l'acquisition est généralement reconnue comme un résultat clé de l'éducation. L'évaluation met l'accent sur les habiletés des jeunes à utiliser leurs connaissances et compétences pour relever les défis du monde réel. Le PISA fait état des résultats dans ces domaines tous les trois ans, et il présente des résultats plus détaillés pour l'un de ces domaines l'année où celui-ci constitue le domaine principal à l'étude.

Comme ce fut le cas en 2000, le principal domaine d'évaluation du PISA en 2009 a été la lecture, l'accent étant mis sur la compréhension globale (ou combinée) de l'écrit et sur les trois sousdomaines de la lecture (accès et repérage, intégration et interprétation ainsi que réflexion et évaluation). En ce qui concerne les mathématiques et les sciences, étant donné qu'il s'agissait de domaines secondaires du PISA en 2009, seules des mesures globales ont été produites.

L'évaluation du PISA de 2009 a été menée dans les écoles, durant les heures normales de cours, en avril et en mai 2009. Quelque 23 000 élèves de 15 ans sélectionnés dans environ un millier d'écoles des dix provinces ont pris part au programme. Ce vaste échantillon canadien s'imposait pour produire des estimations fiables relatives à chaque province ainsi qu'aux systèmes scolaires anglophones et francophones de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, du Québec, de l'Ontario, du Manitoba, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. Le test du PISA s'est déroulé en anglais ou en français, selon le système scolaire.

L'évaluation des compétences a pris la forme d'un test papier-crayon d'une durée de deux heures. Les élèves ont également rempli un questionnaire de fond de vingt minutes permettant de recueillir des renseignements à leur sujet et sur leur vie à la maison ainsi qu'un questionnaire de dix minutes sur la technologie de l'information et des communications, tandis que les directeurs ont rempli un questionnaire de vingt minutes portant sur leur école. Dans le cadre du PISA de 2009, le Canada a choisi d'ajouter comme composante nationale un questionnaire de base de vingt minutes à faire remplir par les élèves afin de recueillir des renseignements plus complets sur l'expérience scolaire des jeunes de 15 ans, sur leur travail et sur leurs relations avec autrui.


Notes

  1. Protocole d'entente, ministère du Patrimoine canadien, consulté le 24 décembre 2010.
Date de modification :