Indicateurs de l'éducation au Canada : feuillets d'information

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Effectifs et diplômés au niveau postsecondaire
Octobre 2009

Dans leur déclaration conjointe L'Éducation au Canada – Horizon 2020, les ministres de l'Éducation ont souligné « le lien direct entre une population instruite et (1) une économie prospère, basée sur le savoir pour le XXIe siècle, (2) une société ouverte, égalitaire et progressiste et (3) des occasions accrues de croissance personnelle pour tous les Canadiens et Canadiennes ». L'éducation postsecondaire est un élément d'une importance croissante pour la réalisation de cette vision. Le présent feuillet d'information porte sur les effectifs et diplômés des programmes d'apprentissage enregistrés et des programmes offerts dans les collèges1 et les universités. Il expose aussi les différences entre les proportions d'hommes et de femmes chez les étudiants et les diplômés, pour ces types de programmes d'éducation et dans divers domaines d'études.

Apprentissage enregistré

La demande de travailleurs qualifiés peut avoir des répercussions sur la participation à des programmes de formation d'apprentis et sur l'achèvement des études. Une forte augmentation du nombre de personnes inscrites à des programmes de formation d'apprentis a déjà été observée. En 2007, le Canada comptait 358 555 personnes apprenties enregistrées, ce qui représentait une augmentation annuelle moyenne de 8,8 %, par rapport à l'effectif de 199 075 en 2000 pour la même période2 (voir le tableau D.1.1 et le graphique 1).

Cette croissance ne s'est pas reflétée dans les mêmes proportions pour ce qui est du nombre de finissants. Entre 2000 et 2007, le taux d'augmentation du nombre de finissants de programmes d'apprentis représentait environ la moitié de celui observé dans le cas des apprentis enregistrés (soit 4,2 % par année). C'est donc dire qu'en 2007, 24 495 personnes avaient terminé un programme de formation d'apprentissage au Canada (voir le tableau D.2.1 et le graphique 1). Une tendance à la hausse du nombre de finissants des programmes d'apprentissage est observée dans certaines provinces seulement (voir le tableau D.2.1).

Graphique 1 Nombre d'apprentis enregistrés et de diplômés des programmes destinés aux apprentis enregistrés, Canada, 1995 à 2007

Collège

Les collèges favorisent l'accès à l'éducation postsecondaire pour les personnes de toutes les régions du Canada et répondent à une variété de besoins en matière d'éducation et de formation pour la population étudiante et pour les employeurs. Au cours de l'année scolaire 2005-20063, 531 972 étudiants à temps plein et à temps partiel étaient inscrits à des programmes de certificat ou de diplôme ou encore à d'autres programmes menant à un grade, dans des collèges un peu partout au Canada4 (voir le tableau D.1.4). Entre 2000-2001 et 2005-2006, les inscriptions à ces programmes collégiaux ont augmenté, en moyenne de 0,7 % par année.

En 2004-2005, 161 304 diplômes, certificats et grades ont été décernés par des collèges au Canada, ce qui représentait une augmentation annuelle moyenne de 4 %, par rapport à 138 063, en 2000-2001 (voir le tableau D.2.3).

Université

Dans les universités au Canada, 978 480 étudiants étaient inscrits à des programmes de premier cycle ou de cycles supérieurs, pendant l'année scolaire 2007-2008. Plus des quatre cinquièmes (soit 83 %) de ces effectifs étaient au premier cycle (voir le tableau D.1.5.2). Outre ces étudiants, un certain nombre de personnes faisaient des études dans le cadre d'un programme collégial de premier cycle menant à un grade (exception faite des personnes en provenance d'une université), dans la plupart des cas en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique (voir le tableau D.1.4). Les effectifs de 2007-2008 n'ont pas encore été rapportés, mais ils étaient de 21 390 en 2005-2006 (année des données les plus récentes en ce qui concerne les collèges).

En 2007-2008, 165 789 étudiants étaient inscrits aux cycles supérieurs, dans des universités canadiennes. Ce chiffre représentait une augmentation annuelle moyenne de 5 % depuis 2000-2001, ce qui signifie que la croissance était plus rapide qu'au premier cycle (3,1 % par année) (voir le tableau D.1.5.2).

Tout comme les effectifs dans les collèges et les universités, le nombre de titres de compétences décernés par des établissements postsecondaires a augmenté au Canada. En ce qui concerne les titres de compétences décernés par des universités, le nombre de personnes ayant obtenu une maîtrise a augmenté de 5,7 % par année et le nombre de personnes ayant obtenu un baccalauréat ou un premier grade professionnel a augmenté de 5,2 % par année, entre 2001 et 2007, alors que le nombre de personnes ayant obtenu un doctorat a augmenté de 4,5 % (voir le tableau D.2.3).

Domaines d'études

Les données relatives à l'obtention de diplômes présentées par domaine d'études5 procurent de l'information sur le nombre de personnes ayant récemment acquis des connaissances ou des compétences spécialisées qui peuvent s'appliquer au marché du travail et sur la composition de ces effectifs.

En 2007, deux domaines d'études comptaient les plus grands nombres de diplômés universitaires, dans l'ensemble du Canada : les sciences sociales et de comportement et le droit, de même que le commerce, la gestion et l'administration publique. Ces catégories comptaient les plus importants effectifs dans presque toutes les provinces. Dans l'ensemble du Canada, les catégories de l'éducation et des sciences humaines, de même que celles de la santé, des parcs, de la récréation et du conditionnement physique partageaient la troisième place d'importance, pour ce qui est des effectifs aux cycles supérieurs (voir le tableau D.2.8.2 et le graphique 3).

La catégorie des sciences physiques et de la vie et des technologies comptait 23 % des diplômés de collèges communautaires, alors que cet effectif était de 18 % dans le cas des sciences humaines et de 15 % pour ce qui est de la santé, des parcs, de la récréation et du conditionnement physique (en 2004-2005) (année des données les plus récentes) (voir le tableau D.2.9 et le graphique 2).

Graphique 2 Répartition en pourcentage des grades/diplômes/certificats collégial décernés, selon le domaine d'études, Canada 2004-2005

Graphique 3 Répartition en pourcentage des grades/diplômes/certificats universitaires décernés, selon le domaine d'études, Canada, 1997 et 2007

Répartition des hommes et des femmes

Le monde de la formation d'apprentis est largement dominé par les hommes. En effet, les femmes représentaient seulement 11 % des finissants dans le cadre de programmes d'apprentissage enregistrés, en 2007, comme c'était plus ou moins le cas en 2000. La plupart des femmes se trouvaient dans les domaines de l'alimentation et des services (voir le tableau D.2.2)

La situation diffère considérablement au niveau collégial et plus particulièrement au niveau universitaire. Depuis assez longtemps, les hommes constituent la minorité des effectifs dans les programmes collégiaux et de premier cycle universitaire, et la même situation peut être observée dans toutes les provinces. En 2007-2008, les hommes représentaient 43 et 49 % des effectifs inscrits à temps plein au premier cycle et aux cycles supérieurs respectivement (voir le tableau D.1.6.2). En 2005-2006 (année des données les plus récentes), ils représentaient 45 % des effectifs à temps plein inscrits à des programmes de certificats et de diplômes collégiaux (voir le tableau D.1.7). En ce qui concerne les titres de compétences décernés, les hommes avaient obtenu 39 % de tous les certificats, diplômes ou grades universitaires décernés en 2007 et 41 % des certificats, diplômes ou grades collégiaux décernés en 2004-2005 (voir les tableaux D.2.8.2 et D.2.9 respectivement).

La représentation des hommes et des femmes diffère selon le domaine d'études. Parmi les diplômés d'universités en 2007, les effectifs féminins étaient plus faibles que les effectifs masculins uniquement dans les domaines de l'architecture, du génie et des technologies connexes (24 %), des mathématiques, de l'informatique et des sciences de l'information (30 %) et dans ceux des services personnels, de protection et de transport (48 %) (voir le tableau D.2.7.2). La proportion de femmes en mathématiques, en informatique et en sciences de l'information a diminué au cours des 10 dernières années (elle était de 33 % en 1997) (voir les tableaux D.2.7.2 et D.2.8.2).

En 2004-2005, au niveau collégial, les femmes représentaient 54 % des diplômés en mathématiques, en informatique et en sciences de l'information, mais seulement 25 % des diplômés dans les domaines de l'architecture, du génie et des technologies connexes (voir le tableau D.2.9).

Pour de plus amples renseignements, ou pour consulter les données spécifiques citées dans ce feuillet d'information, ainsi que d'autres tableaux de données sur l'éducation au Canada, voir les tableaux des séries D.1 et D.2, publiés le 28 octobre 2009.

Les données relatives aux collèges et aux universités dont il est question dans le présent feuillet d'information sont issues du Système d'information sur les étudiants postsecondaires (SIEP) de Statistique Canada (ainsi que d'enquêtes antérieures). Le SIEP est un recensement de tous les établissements postsecondaires publics au Canada. Les données sur les apprentis enregistrés et les finissants de programmes d'apprentis enregistrés sont fournies par les divisions provinciales et territoriales affectées au Système d'information sur les apprentis inscrits de Statistique Canada (SIAI). Le site Web de Statistique Canada (www.statcan.gc.ca) contient de plus amples renseignements sur ces enquêtes. Sur la page d'accueil, cliquer sur « Définitions, sources de données et méthodes », puis sur l'enquête voulue dans la liste alphabétique des « Enquêtes et programmes statistiques ».

Les données les plus récentes du SIEP ne datent pas de la même année que celles du SIAI. Il en est de même pour les données du SIEP relatives aux collèges et celles qui se rapportent aux universités, surtout en raison de différences qui existent dans les dispositifs de traitement des données provenant de ces deux systèmes au cours des quelques dernières années (il devrait toutefois y avoir une correspondance entre les années de référence des données qui seront recueillies ultérieurement).

Le taux annuel moyen de croissance est le taux de croissance composé calculé entre les extrémités de la période.

Le Programme d'indicateurs pancanadiens de l'éducation (PIPCE) est une initiative en cours du Conseil des statistiques canadiennes de l'éducation, qui est lui-même un partenariat entre Statistique Canada et le Conseil des ministres de l'Éducation (Canada) [CMEC], visant à fournir un ensemble de mesures statistiques sur les systèmes d'éducation au Canada.


Notes

  1. Le terme « collèges » désigne également les collèges publics d'arts et de technologie, de même que les instituts techniques, les collèges d'enseignement général et professionnel (cégep), et les instituts de ce genre.
  2. Les augmentations annuelles moyennes présentées dans ce feuillet d'information sont calculées à titre de moyennes annuelles composées.
  3. Les taux d'inscription aux collèges et aux universités sont observés en fonction de l'année scolaire et des effectifs enregistrés à l'automne de la même année. Le dénombrement des diplômés est indiqué par année scolaire dans le cas des collèges et par année civile, dans celui des universités.
  4. Ces données correspondent aux catégories suivantes dans le tableau D.1.4 : certificat ou diplôme collégial et autre niveau collégial, premier cycle et cycle supérieur.
  5. Le domaine d'études fait référence à la discipline ou au domaine d'apprentissage ou de formation. Chaque domaine d'études regroupe des programmes d'enseignement, conformément à la Classification des programmes d'enseignement 2009 (CPE), classification officielle utilisée à Statistique Canada. La CPE peut servir à classer des programmes à chaque niveau des études postsecondaires.
Date de modification :