Consommation abusive d’alcool, 2012

Une consommation abusive d’alcool se caractérise par le fait de boire cinq verres d’alcool ou plus en une même occasion, au moins une fois par mois au cours de l’année. Ce niveau de consommation d’alcool peut avoir des conséquences graves sur la santé et sur le plan social, particulièrement lorsqu’il se combine à d’autres comportements, comme la conduite en état d’ébriété.

En 2012, 17,4 % (5,0 millions) des Canadiens âgés de 12 ans et plus ont déclaré consommer abusivement de l’alcool, en baisse par rapport à 19,0 % en 2011. Les taux de consommation abusive sont demeurés stables entre 2005 et 2010, s’établissant à environ 17 % avant d’augmenter en 2011. La baisse observée en 2012 ramène le taux au niveau observé en 2010.

Une consommation abusive a été déclarée par 24,3 % des hommes et 10,7 % des femmes en 2012. Chez les hommes, il s’agit d’une baisse significative par rapport au taux de 26,8 % observé en 2011, le taux étant revenu au même niveau environ qu’en 2010. Chez les femmes, aucun changement n’a été observé par rapport à 2011 (graphique 1).

Graphique 1 Pourcentage de personnes ayant déclaré consommer 5 verres d’alcool ou  plus en une même occasion au moins 12 fois par année, selon le sexe, population  à domicile âgée de 12 ans et plus, Canada, 2001 à 2012

Description du graphique 1

Dans chaque groupe d’âge, une proportion plus élevée d’hommes que de femmes ont déclaré consommer abusivement de l’alcool, sauf chez les personnes de 12 à 15 ans, où l’on n’a observé aucun écart significatif entre les sexes.

Les taux de consommation abusive d’alcool les plus élevés pour les deux sexes étaient observés chez les 18 à 34 ans. Dans le groupe des 18 et 19 ans, 36,7 % des hommes et 27,0 % des femmes ont déclaré consommer abusivement de l’alcool et dans le groupe des 20 à 34 ans, les taux s’élevaient à 40,9 % et 22,6 % respectivement (graphique 2).

Graphique 2 Pourcentage de personnes ayant déclaré consommer 5 verres d’alcool ou  plus en une même occasion au moins 12 fois par année, selon le groupe d’âge et  le sexe, population à domicile de 12 ans et plus, Canada, 2012

Description du graphique 2

La proportion de personnes qui ont déclaré faire une consommation abusive d’alcool était inférieure à la moyenne nationale (17,4 %) au :

  • Ontario (15,4 %)
  • Colombie-Britannique (16,1 %)

La proportion de personnes qui ont déclaré faire une consommation abusive d’alcool était supérieure à la moyenne nationale au :

  • Terre-Neuve et Labrador (27,2 %)
  • Nouvelle-Écosse (22,3 %)
  • Nouveau-Brunswick (19,9 %)
  • Québec (18,9 %)
  • Territoires du Nord-Ouest (31,7 %)

Les répondants des autres provinces et territoires ont déclaré des taux comparables à la moyenne nationale.

Références

Hindmarch I, Bhatti J, Starmer G, Mascord D, Kerr J, Sherwood N, 1992, «The effects of alcohol on the cognitive function of males and females and on skills relating to car driving», Human Psychopharmacology: Clinical & Experimental, vol 7, no2:105, mars, http://dx.doi.org/10.1002/hup.470070205 (site consulté le 5 mai 2013).

Hotton, Tina et Dave Haans, 2004, « Consommation d’alcool et de drogues au début de l’adolescence », Rapports sur la santé, vol. 15, no 3, mai, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, pages 9 à 21, /studies-etudes/82-003/archive/2004/6846-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Tjepkema, Michael, 2004, « Dépendance à l’alcool et aux drogues illicites », Rapports sur la santé, vol. 15 (supplément), produit no 82-003 au catalogue Statistique Canada, pages 9 à 21, /pub/82-003-s/2004000/pdf/7447-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Wilkins, Kathryn, 2002, « Consommation modérée d’alcool et maladie cardiaque », Rapports sur la santé, vol. 14, no 1, octobre, produit no 82-003 au catalogue de Statistique Canada, pages 9 à 28, /studies-etudes/82-003/archive/2002/6342-fra.pdf (site consulté le 20 mai 2010).

Données

D’autres données sur l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes sont disponibles dans le tableau CANSIM 105-0501.

Date de modification :