Publications

    Les peuples autochtones : Feuillet d’information du Canada

    Les peuples autochtones : Feuillet d’information du Canada

    Passer au texte

    Début du texte

    Au sujet des sources des données

    L’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 et l’Enquête auprès des peuples autochtones (EAPA) de 2012 sont les principales sources des données du présent feuillet d’information. L’ENM de 2011 a recueilli des données économiques et sociales sur la population canadienne. L’EAPA de 2012 était une enquête nationale menée auprès des Premières Nations vivant hors réserve, des Métis et des Inuits âgés de 6 ans et plus. Les données sont pour la population d’identité autochtone, soit les personnes qui se sont identifiées à au moins un groupe autochtone, c’est-à-dire les Premières Nations, les Métis ou les Inuits, et/ou celles qui se sont dites Indiens des traités ou Indiens inscrits selon la définition de la Loi sur les Indiens du Canada, et/ou celles qui se sont dites membres d’une bande indienne ou d’une Première Nation. Il était possible de donner des réponses uniques ou des réponses multiples aux questions sur l’identité autochtone dans l’ENM et dans l’EAPA. Les données de l’ENM publiées dans ce feuillet sont fondées sur les réponses uniques seulement. Les données de l’EAPA représentent une combinaison des populations d’identité autochtone unique et d’identités autochtones multiples. La quasi-totalité des répondants des Premières Nations hors réserve, des Métis et des Inuits ont déclaré une seule identité. Dans certaines collectivités du nord de l’Ontario, l’ENM n’a pas pu être menée pendant la période de collecte normale en raison des feux de forêt. La Collecte spéciale de l'ENM dans 13 réserves indiennes et établissements indiens du nord de l'Ontario (octobre 2011) était une enquête à participation volontaire dans laquelle tous les ménages de ces 13 collectivités ont reçu le questionnaire utilisé pour l'ENM de 2011 pour dénombrer les secteurs par interview. Ces données sont comprises dans les estimations de l’ENM pour le Canada et l’Ontario. Par conséquent, les données publiées dans le présent feuillet d’information diffèrent de celles d’autres tableaux du site Web de Statistique Canada.

    On dénombre 1,4 million d’Autochtones au Canada

    • En 2011 au Canada, 1 409 100Note 1 personnes avaient une identité autochtone, celles-ci représentant 4 % de la population canadienne totale.
    • Environ un Autochtone sur cinq (22 %) au Canada résidait en Ontario, et une autre proportion de 58 %, dans l’une des quatre provinces de l’Ouest. De plus, 10 % de la population autochtone vivait au Québec, 7 %, dans les provinces de l’Atlantique, et 4 %, au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.
    • Le Canada comptait 859 970 Premières Nations, 451 795 Métis et 59 445 Inuits, le reste ayant déclaré une autre identité autochtoneNote 2 (26 485) ou plus d’une identité autochtone (11 415). De 2006 à 2011, la population des Premières Nations du Canada a augmenté de 23 %, la population métisse, de 16 %, et la population inuite, de 18 %Note 3.
    • De toutes les personnes qui se sont identifiées comme étant des Premières Nations en 2011, les trois quarts (75 % ou 645 940) ont déclaré être des Indiens des traités ou des Indiens inscrits selon la définition de la Loi sur les Indiens du Canada. Plus du tiers (38 % ou 328 445) des Premières Nations (50 % des Premières Nations qui ont déclaré être des Indiens des traités ou des Indiens inscrits, ou 322 650 personnes) vivaient dans une réserve.

    La population autochtone est plus jeune que la population non autochtone

    • Près de la moitié (46 %) des Autochtones au Canada étaient âgés de moins de 25 ans, par rapport à 30 % de la population non autochtone. Plus de la moitié des Inuits (54 %) appartenaient à ce groupe d’âge, de même que 49 % des Premières Nations (52 % de celles vivant dans une réserve et 47 % de la population hors réserve) et 41 % des Métis.
    • En 2011, l’âge médian des Premières Nations s’établissait à 25,8 ans, la population hors réserve étant plus âgée (27,1 ans) que celle vivant dans les réserves (23,8 ans). L’âge médian des Métis était de 31,4 ans et celui des Inuits, de 22,8 ans. Chacun des trois groupes était plus jeune que la population non autochtone, dont l’âge médian se situait à 40,6 ans.

    La moitié des enfants autochtones vivent avec leurs deux parents

    • Au Canada, 43 % des enfants des Premières Nations âgés de 14 ans ou moins vivaient dans une famille avec leurs deux parents en 2011, de même que 57 % des enfants métis et 58 % des enfants inuits. La proportion correspondante chez les enfants non autochtones était de 74 %. Plus du tiers (37 %) des enfants des Premières Nations, 30 % des enfants métis et 26 % des enfants inuits vivaient dans une famille monoparentale, soit des proportions plus élevées que celle observée chez les enfants non autochtones (17 %).
    • En 2011, 4 % des enfants autochtones âgés de 14 ans ou moins étaient en famille d’accueil; ce pourcentage était le plus élevé (6 %) chez les enfants des Premières Nations vivant hors réserve. Par ailleurs, de tous les enfants vivant en famille d’accueil au Canada en 2011, un peu moins de la moitié d’entre eux (48 %) étaient Autochtones, la majorité (82 %) étant des enfants des Premières Nations.
    Tableau 1
    Répartition en pourcentage des enfants âgés de 14 ans ou moins, selon la situation dans les ménages, selon certains groupes d’identité autochtone et la région de résidence, Canada, 2011
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Répartition en pourcentage des enfants âgés de 14 ans ou moins Population totale d’identité autochtone, Premières Nations — Identité unique, Métis — Identité unique, Inuits — Identité unique, Population d’identité non autochtone, total, vivant dans une réserve et hors
    réserve, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone Premières Nations — Identité unique Métis — Identité unique Inuits — Identité unique Population d’identité non autochtone
    total vivant dans une réserve hors
    réserve
    pourcentage
    Enfants des deux parentsNote 1 47,5 42,6 42,6 42,6 56,9 58,2 74,1
    Enfants par alliance 8,5 8,6 8,3 8,9 8,6 6,4 5,8
    Enfants d’un parent seul 34,3 37,0 35,9 37,8 29,8 25,8 17,4
    Petits-enfants dans une famille caractérisée par l’absence d’une génération 2,7 3,3 4,5 2,5 1,4 2,3 0,4
    Enfants en famille d’accueil 3,6 4,5 2,5 6,0 1,7 2,8 0,3
    Enfants vivant avec d’autres personnes apparentéesNote 2 2,2 2,5 4,1 1,3 1,2 3,4 1,9

    Les Premières Nations vivant dans une réserve et les Inuits sont les plus susceptibles d’habiter un logement surpeuplé ou nécessitant des réparations majeures

    • En 2011 au Canada, 28 % des Premières Nations vivant dans une réserve et 30 % des Inuits habitaient un logement surpeuplé, c’est-à-dire un logement comptant plus d’une personne par pièce. Ces proportions étaient de 3 % chez les Métis et de 7 % chez les Premières Nations vivant hors réserve. Le chiffre comparable pour la population non autochtone s’établissait à 4 %.
    • Chez les Premières Nations, une personne sur quatre (26 %), 13 % des Métis et 30 % des Inuits vivaient dans un logement nécessitant des réparations majeures; la proportion correspondante chez les Premières Nations vivant dans une réserve atteignait 43 %, alors qu’elle s’établissait à 15 % pour celles hors réserve.
    Tableau 2
    Pourcentages vivant dans un logement surpeuplé ou un logement nécessitant des réparations majeures, selon certains groupes d’identité autochtone et la région de résidence, Canada, 2011
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Pourcentages vivant dans un logement surpeuplé ou un logement nécessitant des réparations majeures Population totale d’identité autochtone, Premières Nations — Identité unique, Métis — Identité unique, Inuits — Identité unique, Population d’identité non autochtone, total, vivant dans une réserve et hors
    réserve, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone Premières Nations — Identité unique Métis — Identité unique Inuits — Identité unique Population d’identité non autochtone
    total vivant dans une réserve hors
    réserve
    pourcentage
    Logement surpeupléNote 1 11,4 14,8 27,7 6,8 3,1 29,9 4,0
    Logement nécessitant des réparations majeuresNote 2 21,7 25,9 42,9 15,4 13,2 29,8 6,8

    La capacité de parler une langue autochtone est la plus élevée chez les Inuits et les Premières Nations vivant dans une réserve

    • Au Canada, 45 % des Premières Nations vivant dans une réserve et 64 % des Inuits ont déclaré être en mesure de soutenir une conversation dans une langue autochtone, soit une proportion plus élevée que celle observée chez les Premières Nations hors réserve (9 %) et les Métis (2 %). Les langues autochtones parlées par le plus grand nombre de Premières Nations étaient les langues cries, l’ojibwé et l’oji-cri. Les Métis parlaient surtout les langues cries, le déné et le mitchif. L’inuktitut, l’inuinnaqtun et l’inuvialuktun étaient les langues autochtones parlées par le plus grand nombre d’Inuits.
    • Le nombre de personnes ayant mentionné être capables de converser dans une langue autochtone dépassait le nombre de celles ayant déclaré une langue maternelle autochtone, ce qui porte à croire que certaines ont appris une langue autochtone comme langue seconde.
    • D’après les résultats de l’Enquête auprès des peuples autochtonesNote 4, 60 % des Premières Nations vivant hors réserve, 37 % des Métis et 84 % des Inuits âgés de 6 ans et plus ont déclaré qu’il était important pour eux de parler et de comprendre une langue autochtone.

    Graphique 1 Capacité de soutenir une conversation dans une langue autochtone et langue autochtone comme langue maternelle, selon certains groupes d'identité autochtone et la région de résidence, Canada, 2011

    Description du graphique 1

    Environ la moitié des Autochtones détiennent un titre d’études postsecondaires

    • En 2011, 48 % des Autochtones de 25 à 64 ans au Canada détenaient un certificat, un diplôme ou un grade d’une école de métiers, d’un collège ou d’une université, ces proportions étant de 45 % chez les Premières Nations, de 55 % chez les Métis et de 36 % chez les Inuits. La proportion correspondante chez les non-Autochtones s’établissait à 65 %.
    • Parmi les détenteurs d’un titre d’études postsecondaires, les Premières Nations, les Métis et les Inuits étaient proportionnellement plus nombreux que les diplômés non autochtones à avoir terminé un programme de niveau inférieur au baccalauréat (école de métiers ou études collégiales).
    • Il y avait également un écart entre les proportions d’Autochtones et de non-Autochtones qui n’avaient « aucun certificat, diplôme ou grade ». En 2011, 33 % des Premières Nations de 25 à 64 ans, 21 % des Métis et 49 % des Inuits n’avaient pas obtenu de certificat, de diplôme ou de grade, alors que la proportion correspondante chez les non-Autochtones se situait à 12 %.
    Tableau 3
    Niveau de scolarité le plus élevé chez la population de 25 à 64 ans, selon certains groupes d’identité autochtone et la région de résidence, Canada, 2011
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Niveau de scolarité le plus élevé chez la population de 25 à 64 ans Population totale d’identité autochtone, Premières Nations — Identité unique, Métis — Identité unique, Inuits — Identité unique, Population d’identité non autochtone, total, vivant dans une réserve et hors
    réserve, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone Premières Nations — Identité unique Métis — Identité unique Inuits — Identité unique Population d’identité non autochtone
    total vivant dans une réserve hors
    réserve
    pourcentage
    Aucun certificat, diplôme ou grade 29,1 33,3 47,2 25,6 20,8 48,5 12,1
    Diplôme d’études secondaires ou l’équivalent 22,7 22,1 18,0 24,4 24,4 15,9 23,2
    Certificat, diplôme ou grade de niveau postsecondaire 48,2 44,6 34,8 50,0 54,8 35,6 64,7
    Certificat ou diplôme d’apprenti ou d’une école de métiers 14,3 13,1 12,3 13,6 16,3 13,2 12,0
    Certificat ou diplôme d’un collège, d’un cégep ou d’un autre établissement non universitaire 20,6 19,3 14,6 21,9 23,2 15,6 21,3
    Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréatNote 1 3,5 3,6 3,3 3,8 3,5 1,7 4,9
    Certificat, diplôme ou grade universitaire au niveau du baccalauréat ou supérieur 9,8 8,6 4,6 10,8 11,7 5,1 26,5

    Les taux d’emploi et le revenu total médian augmentent selon le niveau de scolarité

    • En 2011 au Canada, les taux d’emploi chez les Premières Nations, les Métis et les Inuits de 25 à 64 ans qui ne possédaient pas de certificat, de diplôme ou de grade étaient de 37,3 %, 52,6 % et 44,9 % respectivement. Les taux d’emploi étaient plus élevés chez ceux qui avaient poursuivi leurs études. Par exemple, chez les Premières Nations ayant un titre d’études postsecondaires, le taux d’emploi se situait à 71,0 %, chez les Métis, à 78,4 %, et chez les Inuits, à 73,4 %.
    Tableau 4
    Taux d’emploi chez la population de 25 à 64 ans, selon le plus haut niveau de scolarité, certains groupes d’identité autochtone et la région de résidence, Canada, 2011
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux d’emploi chez la population de 25 à 64 ans Population totale d’identité autochtone, Premières Nations — Identité unique, Métis — Identité unique, Inuits — Identité unique, Population d’identité non autochtone, total, vivant dans une réserve et hors
    réserve, calculées selon taux d’emploi (pourcentage) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone Premières Nations — Identité unique Métis — Identité unique Inuits — Identité unique Population d’identité non autochtone
    total vivant dans une réserve hors
    réserve
    taux d’emploi (pourcentage)
    Total 62,5 57,1 47,0 62,7 71,2 58,6 75,8
    Aucun certificat, diplôme ou grade 41,9 37,3 33,0 41,7 52,6 44,9 57,1
    Diplôme d’études secondaires ou l’équivalent 64,0 58,9 49,3 62,9 71,1 67,1 71,7
    Certificat, diplôme ou grade de niveau postsecondaire 74,2 71,0 64,7 73,4 78,4 73,4 80,7
    • Le revenu total médianNote 5 était également plus élevé chez les Autochtones ayant un plus haut niveau de scolarité. Chez les Premières Nations de 25 à 64 ans, le revenu total médian (arrondi au 1 000 $ le plus près) se situait dans une fourchette allant de 14 000 $ pour celles qui n’avaient pas obtenu de certificat, de diplôme ou de grade à 32 000 $ pour celles détenant un titre d’études postsecondaires. La fourchette allait de 20 000 $ à 40 000 $ chez les Métis et de 20 000 $ à 43 000 $ chez les Inuits.

    La moitié des Autochtones se disent en excellente ou en très bonne santé

    • D’après les résultats de l’Enquête auprès des peuples autochtones, la moitié (52 %) des Autochtones âgés de 12 ans et plus au Canada se sont dits en excellente ou en très bonne santé en 2012, ces proportions étant de 51 % chez les Premières Nations vivant hors réserve, de 55 % chez les Métis et de 48 % chez les Inuits.
    • Les Métis de 12 à 24 ans étaient le seul groupe chez qui l’autoévaluation de la santé globale correspondait à celle des non-Autochtones du même groupe d’âgeNote 6.

    Graphique 2 Santé globale autoévaluée comme étant excellente ou très bonne chez la population âgée de 12 ans et plus, selon certains groupes d'identité autochtone et le groupe d'âge, Canada, 2012

    Description du graphique 2

    • La majorité des Premières Nations vivant hors réserve (60 %), des Métis (64 %) et des Inuits (53 %) âgés de 18 ans et plus ont déclaré être en excellente ou en très bonne santé mentaleNote 7.
    • Six Premières Nations vivant hors réserve sur dix (61 %), 60 % des Métis et 42 % des Inuits âgés de 12 ans et plus ont déclaré avoir reçu au moins un diagnostic de problème de santé chronique. La proportion correspondante pour la population non autochtone s’établissait à 53 %.
    • Chez les Premières Nations vivant hors réserve, les Métis et les Inuits, les problèmes les plus souvent signalés étaient l’arthrite sans la fibromyalgie (18 %, 18 % et 11 %, respectivement), l’hypertension (15 %, 17 % et 11 %) et l’asthme (15 %, 15 % et 8 %). De plus, 14 % des Premières Nations vivant hors réserve, 12 % des Métis et 7 % des Inuits ont déclaré avoir reçu un diagnostic de trouble de l’humeur, alors que 14 % des Premières Nations vivant hors réserve, 13 % des Métis et 5 % des Inuits ont fait état d’un trouble anxieux.
    Tableau 5
    Santé mentale autoévaluée comme étant excellente ou très bonne chez la population âgée de 18 ans et plus, selon certains groupes d’identité autochtone et le groupe d’âge, Canada, 2012
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Santé mentale autoévaluée comme étant excellente ou très bonne chez la population âgée de 18 ans et plus Population totale d’identité autochtone (hors réserve), Premières Nations vivant hors réserve, Métis , Inuits et Population d’identité non autochtone, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone (hors réserve) Premières Nations vivant hors réserve Métis Inuits Population d’identité non autochtone
    pourcentage
    Total 61,4 59,7 64,2 53,3 71,6
    18 à 24 ans 62,0 60,8 65,9 49,8 73,8
    25 à 44 ans 61,0 59,7 63,2 54,3 73,1
    45 ans et plus 61,6 59,3 64,5 54,2 70,2

    Un Inuit sur deux fume chaque jour

    • En 2012, 27 % des Premières Nations vivant hors réserve âgées de 12 ans et plus ont déclaré fumer chaque jour, tout comme 26 % des Métis et 49 % des Inuits. La proportion correspondante pour la population non autochtone était de 15 %.
    • Les Premières Nations, les Métis et les Inuits de tous les groupes d’âge du tableau 6 étaient proportionnellement plus nombreux que les non-Autochtones à fumer chaque jour.

    Graphique 3 Certains comportements influant sur la santé de la population âgée de 12 ans et plus, selon certains groupes d'identité autochtone, Canada, 2012

    Description du graphique 3

    • Chez les personnes âgées de 12 ans et plus, le taux de consommation abusive d’alcool (cinq verres et plus en une seule occasion au moins une fois par mois au cours des 12 mois précédant l’enquête) s’établissait à 35 % pour les Premières Nations vivant hors réserve, à 30 % pour les Métis et à 39 % pour les Inuits, par rapport à 23 % pour la population non autochtone. Selon les estimations, 43 % des Premières Nations vivant hors réserve, 38 % des Métis, 40 % des Inuits et 36 % des non-Autochtones de 12 à 24 ans ont fait état d’une consommation abusive d’alcool.
    • Parallèlement, 31 % des Premières Nations vivant hors réserve et 38 % des Inuits ne buvaient pas (c’est-à-dire qu’ils n’avaient pas consommé d’alcool au cours des 12 mois précédant l’enquête), par rapport à 24 % de la population non autochtone. Chez les Métis, cette proportion était de 25 %. Dans le groupe d’âge des 12 à 24 ans, 43 % des Premières Nations et 50 % des Inuits ne consommaient pas d’alcool. La proportion correspondante chez les non-Autochtones et les Métis appartenant à ce groupe d’âge s’établissait à 36 %.
    Tableau 6
    Certains comportements influant sur la santé chez la population âgée de 12 ans et plus, selon certains groupes d’identité autochtone et le groupe d’âge, Canada, 2012
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Certains comportements influant sur la santé chez la population âgée de 12 ans et plus Population totale d’identité autochtone (hors réserve), Premières Nations vivant hors réserve, Métis , Inuits et Population d’identité non autochtone, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Population totale d’identité autochtone (hors réserve) Premières Nations vivant hors réserve Métis Inuits Population d’identité non autochtone
    pourcentage
    12 à 24 ans  
    Usage quotidien du tabac 18,4 17,1 16,0 45,2 9,7
    Consommation abusive d’alcoolNote 1 40,4 43,0 37,8 40,3 35,5
    Aucune consommation d’alcool 40,5 42,9 36,3 49,7 36,1
    25 à 44 ans  
    Usage quotidien du tabac 34,5 33,8 32,6 59,3 17,8
    Consommation abusive d’alcool 35,2 36,5 32,8 42,0 28,1
    Aucune consommation d’alcool 15,4 16,4 13,3 23,4 17,1
    45 ans et plus  
    Usage quotidien du tabac 28,3 28,1 27,1 41,0 15,4
    Consommation abusive d’alcool 25,0 27,7 22,0 31,7 14,7
    Aucune consommation d’alcool 31,1 34,9 26,4 39,7 22,7

    Ce feuillet d’information a été rédigé par Karen Kelly-Scott et Kristina Smith, de la Division de la statistique sociale et autochtone de Statistique Canada.

    Notes

    Date de modification :