Comment utiliser ce produit

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Objet du produit

L'écoumène agricole permet aux utilisateurs de produire des cartes thématiques agrégées au niveau des divisions de recensement et de limiter l'affichage des données aux seuls endroits au Canada où l'activité agricole est concentrée.

Il est recommandé d'utiliser le concept d'écoumène pour la production de cartes de répartition par points et de cartes chloroplèthes. Si aucun écoumène n'est utilisé pour produire des cartes de répartition par points, il se peut que le nombre requis de points se trouve réparti au hasard dans l'ensemble des régions de base, ce qui va à l'encontre des principaux attributs de la cartographie par points (c.-à-d. indiquer exactement l'endroit, l'étendue et la densité des points). Une des limites inhérentes aux cartes choroplèthes est le fait qu'on suppose que la distribution statistique est homogène ou répartie uniformément dans chaque région de base; par conséquent, elle est représentée par des tons ou des couleurs recouvrant toute la région. L'utilisation d'un écoumène permet donc une représentation plus exacte de la répartition spatiale des données.

On a créé ce produit pour permettre l'affichage des données thématiques sur les cartes nationales. Bien que ce produit ait été conçu pour afficher les données des divisions de recensement, les données peuvent être affichées sans les limites des divisions de recensement. En effet, on utilise un attribut pour distinguer les polygones d'écoumène et les polygones ne représentant pas l'écoumène dans la couche des limites.

Méthodologie générale

L'écoumène agricole de 2006 a été établi en utilisant les données spatiales tirées de la Base géographique nationale de la Division de la géographie. Cette base contient les limites des aires de diffusion (AD) de 2006. Les données agricoles du Recensement de l'agriculture de 2006, agrégées au niveau des aires de diffusion, ont servi à établir l'écoumène agricole.

Les aires de diffusion comprises dans la couche des limites de l'écoumène agricole ont été choisies en fonction de trois indicateurs de l'intensité agricole distincts, mais complémentaires. Le principal indicateur a été le ratio de la superficie totale des terres agricoles à la superficie totale de l'AD. Les terres agricoles comprenaient toutes les terres de l'AD consacrées à la culture (y compris la culture des arbres de Noël), les terres en jachère, les prairies artificielles ou les terres ensemencées pour le pâturage, et les terres naturelles pour le pâturage. Le ratio a été calculé pour chaque AD d'une même province et les AD ont ensuite été classées par ordre décroissant, en commençant par le ratio le plus élevé. Les AD étaient retenues aux fins de leur inclusion dans l'écoumène agricole jusqu'à ce que la superficie totale cumulative des AD retenues dépasse un pourcentage préétabli de la superficie totale des terres agricoles de la province.

Le deuxième indicateur de l'intensité agricole a été le ratio des revenus agricoles totaux à la superficie totale de l'AD. Il s'agit là d'un aspect particulièrement important dans le cas des AD comprenant des exploitations agricoles caractérisées par de forts volumes de ventes à partir d'une superficie relativement restreinte, comme dans le cas des serres ou des parcs d'engraissement. Ce ratio a été calculé également pour toutes les AD d'une même province, puis les AD ont été classées par ordre décroissant. À l'aide du même principe que pour le premier indicateur, les AD ont été retenues aux fins de leur inclusion dans l'écoumène jusqu'à ce que la superficie totale cumulative des AD retenues dépasse un pourcentage préétabli de la valeur totale des superficies des terres agricoles de la province.

Le troisième indicateur a servi à inclure toutes les AD d'une province qui dépassaient non seulement une valeur précise pour la superficie agricole totale, mais aussi un certain ratio de la superficie totale des terres agricoles à la superficie totale de l'AD. La liste définitive des AD choisies dans une province comprenait toutes les AD répondant aux critères associés à au moins un des trois indicateurs, et a été conçue pour que l'écoumène reflète les zones d'activité agricole importante de chaque province.

Le processus de sélection des AD a réussi dans toutes les provinces sauf dans le cas de Terre-Neuve-et-Labrador. Les résultats médiocres dans cette province ont été attribuables principalement à une conjoncture combinant de nombreuses grandes AD dans cette province et une activité agricole limitée et localisée. Le processus de sélection des AD y a donc été remplacé par une méthode qui a consisté à définir et à retenir de plus petites zones d'activité agricole importante dans les aires de diffusion. Les territoires n'ont pas été inclus dans la délimitation de l'écoumène agricole.

On a établi une couche de base d'écoumène en intégrant les AD sélectionnées dans neuf provinces et les composantes des AD sélectionnées à Terre-Neuve-et-Labrador. Chaque polygone d'AD ou de composante d'AD a été classé soit comme AD d'écoumène (répondant au critère d'activité agricole) ou comme n'étant pas une AD d'écoumène. Cette couche de base a été divisée en trois couches : écoumène principal, autres enclaves d'écoumène (externes à l'écoumène principal) et enclaves non écouméniques (au sein de l'écoumène principal). Cinq étapes subséquentes ont été appliquées pour généraliser la couche de base et en faire un produit adapté aux fins de la cartographie à petite échelle des données sur les divisions de recensement.

Premièrement, les petites enclaves non écouméniques internes et les enclaves d'écoumène externes ont d'abord été retirées. Deuxièmement, les limites détaillées des enclaves d'écoumène externes qui restaient ont été généralisées et agrandies afin d'en améliorer la visibilité sur les cartes à petite échelle. Troisièmement, on a adouci les limites détaillées des grandes enclaves non écouméniques internes et de l'écoumène principal. Ensuite, on a intégré dans l'écoumène, des rives généralisées du Canada, les Grands Lacs et les lacs intérieurs de grande étendue. Enfin, les limites des divisions de recensement de 2006 ont à leur tour été intégrées dans la couche des limites de l'écoumène.

La couche des limites des divisions de recensement et la couche des limites provinciales et territoriales ont été dérivées de la Base géographique nationale. Les éléments hydrographiques (les rives généralisées, les Grands Lacs et les lacs intérieurs de grande étendue) inclus dans la couche des limites de l'écoumène ont aussi été intégrés dans ces deux couches de limites. Pour la couche des limites des divisions de recensement, on a attribué des noms de divisions de recensement provenant de la Base d'extraction de données, une base de données tenue à jour par Statistique Canada. On a aussi attribué des noms de province et territoire de la Base d'extraction des données à la couche des limites provinciales et territoriales.

Contenu

Ce produit contient trois couches d'information différentes : la couche des limites d'écoumène, la couche des limites des divisions de recensement et la couche des limites des provinces/territorires.

1. Le fichier des limites de l'écoumène agricole

La couche des limites d'écoumène consiste en une couche de polygones. Les polygones de cette couche sont classés comme polygones de terre ou comme polygones d'eau. Les polygones de terre comportent des attributs qui font qu'ils sont classés comme partie de l'écoumène ou comme partie non désignée pour l'écoumène. Chaque polygone d'écoumène possède les deux attributs suivants : un code d'identification unique de division de recensement (DRidu) et un code d'identification unique de région géographique normalisée du Recensement de l'agriculture (AGidu).

Figure 1 
La couche des limites de l'écoumène agricole

Description


Figure 1 La couche des limites de l'écoumène agricole

2. Le fichier des limites des divisions de recensement

La couche des limites des divisions de recensement consiste en des polygones classés comme polygones de terre ou comme polygones d'eau. Ce fichier contient des polygones représentant chaque division de recensement. Chacun des polygones de division de recensement contient un code d'identification unique (DRidu) et un nom comme attribut. Cette couche ne sert qu'à la cartographie des limites des divisions de recensement dans une carte d'écoumène agricole.

Figure 2 
La chouche des limites des divisions de recensement
Figure 2 La chouche des limites des divisions de recensement

3. Le fichier des limites des provinces/territoires

La couche des limites provinciales/territoriales consiste en des polygones classés comme polygones de terre ou comme polygones d'eau. Ce fichier contient des polygones représentant chaque province/territoire. Chacun des polygones de province/territoire contient un code d'identification unique (PRidu) et un nom comme attribut. Cette couche de limites ne sert qu'à la cartographie des limites des provinces et des territoires dans une carte d'écoumène agricole.

Figure 3 
La chouche des limites des provinces/territoires
Figure 3 La chouche des limites des provinces/territories

Restrictions

On a généralisé la couche des limites de l'écoumène agricole en intégrant les rives environnantes afin qu'elles puissent être affichées sur des cartes à petite échelle (de 1:20 000 000 à 1:25 000 000). L'emplacement des limites et des rives ne correspond pas à l'information des Fichiers des limites cartographiques de la Division de la géographie, des Fichiers du réseau routier ou Réseau routier et des Fichiers des attributs géographiques. De même, la précision de localisation ne permet pas des applications comme le cadastre, l'arpentage et l'ingénierie.

Comparaison avec d'autre produits

En raison de la généralisation exhaustive et du recours à des littoraux généralisés différents, l'Écoumène agricole de 2006, fichier des limites des divisions de recensement, n'est pas compatible avec les autres Fichiers des limites cartographiques du Recensement de 2006, ou d'autres fichiers spatiaux.

Comparaison avec l'écoumène agricole de 2001

L'Écoumène agricole de 2006, fichier des limites des divisions de recensement, est établi de la même façon que l'écoumène agricole de 2001, à partir de l'aire de diffusion.

Les limites des divisions de recensement de l'Écoumène agricole de 2006, fichier des limites des divisions de recensement, ont été mises à jour, afin de rendre compte des changements de limites, et elles ne sont pas compatibles avec les limites des divisions de recensement comprises dans le Fichier des limites des divisions de recensement, Écoumène agricole de 2001.