Données sur les exploitations et les exploitants agricoles
Tendances agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest

Date de diffusion : le 10 mai 2017

Au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, le secteur agricole est demeuré relativement stable de 2011 à 2016. Le nombre d’exploitations agricoles a diminué de moins de 1 %, tandis que le nombre d’exploitants agricoles a augmenté. La majorité des exploitations agricoles étaient situées au Yukon.

Début de la zone de texte

La définition d’une exploitation agricole au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest diffère légèrement de la définition dans le reste du Canada étant donné qu’elle comprend :

  • l’élevage d’animaux sauvages (comme les caribous et les bœufs musqués);
  • l’élevage de chiens de traîneau;
  • l’équipement pour l’équitation;
  • la récolte de plantes et de petits fruits indigènes.

Fin de la zone de texte

Trois quarts des terres en culture dans le Nord étaient consacrés au foin, alors que l’avoine était la plus importante des grandes cultures malgré une diminution de plus du tiers de la superficie de terres ensemencées depuis 2011.

Les exploitants agricoles du Nord étaient en moyenne un an plus jeune qu’en 2011 et plus de 40 % d’entre eux étaient des femmes.

Au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, 71,4 % des exploitants agricoles ont déclaré avoir travaillé hors ferme, une proportion plus élevée que la moyenne nationale de 44,4 %.

Le nombre de fermes de recensement diminue légèrement

Dans le cadre du Recensement de l’agriculture de 2016, on a dénombré 158 exploitations agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest : il s’agit d’une baisse de 0,6 % par rapport à 2011. Le Yukon a déclaré 142 exploitations agricoles en 2016, et les Territoires du Nord-Ouest, 16.

Le nombre d’exploitants agricoles augmente au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest

Le nombre d’exploitants agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest a augmenté de 2,6 % par rapport à 2011 pour passer à 234 en 2016.

En 2016, les femmes représentaient 41,5 % des exploitants agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, comparativement à 39,9 % en 2011. Cette proportion est bien au-dessus de la moyenne nationale (28,7 %).

L’âge moyen des exploitants agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest a diminué, passant de 54,8 ans en 2011 à 53,6 ans en 2016. La proportion de jeunes exploitants agricoles (moins de 35 ans) et d’exploitants agricoles d’âge moyen (35 à 54 ans) a augmenté de 2011 à 2016, alors que la proportion d’exploitants agricoles plus âgés (55 ans et plus) a diminué, passant de 57,0 % à 48,7 %.

Tableau 1
Proportion d’exploitants agricoles selon le groupe d’âge, Yukon et Territoires du Nord-Ouest combinés, 2011 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Proportion d’exploitants agricoles selon le groupe d’âge. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et 2011 et 2016(figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge 2011 2016
Pourcentage d’exploitants agricolesTableau 1 Note 1
Moins de 35 ans 5,3 6,0
35 à 54 ans 37,7 45,3
55 ans et plus 57,0 48,7
Total d’exploitants agricoles 100,0 100,0

En 2015, 24,8 % des exploitants agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest travaillaient en moyenne plus de 40 heures par semaine sur leur exploitation agricole. Il s’agit d’une hausse par rapport à la proportion de 20,2 % enregistrée en 2010, mais cette proportion reste inférieure à la moyenne nationale de 37,5 %.

Parallèlement, plus d’exploitants agricoles travaillaient en dehors de l’exploitation agricole en 2015, alors que 71,4 % des exploitants agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest ont déclaré occuper un emploi en dehors de leur exploitation agricole en 2015, comparativement à 59,2 % en 2010. Au niveau national, 44,4 % des exploitants agricoles travaillaient hors de l’exploitation agricole.

La superficie agricole totale diminue, mais la superficie des terres en culture est stable

La superficie agricole totale sous la gestion des exploitants au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest a diminué de 4,8 % par rapport à 2011 pour s’établir à 25 860 acres en 2016. La taille moyenne des exploitations agricoles a aussi diminué, passant de 171 acres en 2011 à 164 acres en 2016.

Début de la zone de texte

La superficie agricole totale, à savoir les terres possédées ou exploitées par une exploitation agricole, comprend :

  • Les terres en culture;
  • Les terres en jachère;
  • Les terres améliorées et les terres non améliorées;
  • Les terres boisées et les terres humides;
  • Les autres terres (y compris les terres en friche et les terres où se trouvent les bâtiments agricoles).

Fin de la zone de texte

Même si la superficie agricole totale et la superficie agricole moyenne ont diminué, celle des terres en culture est stable (+0,5 %), atteignant 6 318 acres. Des changements ont touché l’utilisation des terres, une partie de la culture du foin ayant fait place aux grandes cultures de 2011 à 2016.

Tableau 2
Type de cultures, en pourcentage, Yukon et Territoires du Nord-Ouest combinés, 2011 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Type de cultures. Les données sont présentées selon Type de cultures (titres de rangée) et 2011 et 2016, calculées selon Pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Type de cultures 2011 2016
PourcentageTableau 2 Note 1
Grandes cultures 21,2 22,2
Foin 76,6 75,6
AutresTableau 2 Note 2 2,2 2,2
Total des terres en culture 100,0 100,0

La culture de l’avoine reste en tête

Un peu plus du quart (25,9 %) des exploitations agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest ont déclaré se consacrer aux grandes cultures. La superficie des grandes cultures a augmenté de 5,4 % par rapport à 2011 pour atteindre 1 405 acres en 2016. Même si la superficie d’avoine a diminué de 36,8 % par rapport à 2011, cette grande culture est demeurée la plus importante (647 acres) au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. La superficie consacrée aux pois secs de grande culture a augmenté, passant d’aucun acre en 2011 à 73 acres en 2016.

La superficie totale des terres consacrées aux fruits, petits fruits et noix a doublé

La superficie totale des terres consacrées aux fruits, petits fruits et noix a augmenté de 104,4 % pour atteindre 64 acres en 2016. Ce nombre comprend 9 acres de baies de Saskatoon et 7 acres de framboises.

La superficie consacrée à la production de fleurs et de légumes de serre a diminué de 40,4 % par rapport à 2011 pour s’établir à 42 043 pieds carrés en 2016. La majeure partie de la superficie sous verre était consacrée aux légumes, suivie par les fleurs.

On observe une hausse du nombre et de la production de dindes et de dindons

Le nombre de dindes et de dindons au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest a augmenté de 43,1 % par rapport à 2011 pour atteindre 289 oiseaux en 2016. Le nombre d’exploitations agricoles ayant déclaré élever des dindes et des dindons a doublé pour s’établir à 12 exploitations.

La production de dindes et de dindons au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest a augmenté de 124,2 % par rapport à 2010 pour atteindre 5 174 kilogrammes en 2015. Le nombre d’exploitations agricoles ayant déclaré de la production de dindes et de dindons a plus que triplé pour s’établir à 16.

Pour ce qui est du bétail, les exploitations agricoles ayant déclaré élever des bovins représentaient 8,9 % de l’ensemble des exploitations agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, soit une baisse par rapport à 9,4 % enregistrée en 2011. Les exploitations agricoles ayant déclaré élever des porcs représentaient 18,4 % de l’ensemble des exploitations agricoles au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, soit une hausse par rapport à 5,7 % enregistrée en 2011. Le nombre d’exploitations agricoles ayant déclaré élever du bétail a augmenté de 5,8 % pour atteindre 91.

L’élevage de volailles et la production d’œufs représentent plus de deux cinquièmes des revenus agricoles bruts au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest

Au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, les fermes d’élevage de volailles et de production d’œufs ont généré des revenus agricoles bruts de 4,4 millions de dollars en 2015, soit 44,2 % de l’ensemble des revenus agricoles bruts.

Début de la zone de texte

Le ratio des dépenses aux revenus représente le montant moyen des dépenses d’exploitation engagées par dollar de revenus agricoles. Le ratio est calculé en dollars courants.

On a utilisé les indices des prix pour obtenir des estimations en dollars constants des revenus, des dépenses et des valeurs du capital afin d’éliminer l’effet de la variation des prix dans les comparaisons d’une année à l’autre.

Le jour du recensement était le 10 mai 2016. On a demandé aux exploitants agricoles d’indiquer leurs revenus et leurs dépenses pour le dernier exercice financier terminé ou pour l’année civile.

Fin de la zone de texte

Au total, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, le secteur agricole a généré des revenus agricoles bruts de 10,0 millions de dollars tout en engageant des dépenses d’exploitation de 8,8 millions de dollars. En moyenne, pour chaque dollar de ventes, les exploitations agricoles ont donc dépensé 88 cents en 2015, ce qui représente un ratio dépenses-revenus de 0,88. Ce ratio était de 0,86 en 2010.

Statistique Canada remercie la collectivité agricole du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest de sa participation et de l’aide apportée au Recensement de l’agriculture de 2016.

Début de la zone de texte

Ferme de recensement : Une exploitation est considérée comme une ferme de recensement (exploitation agricole) si elle produit au moins un des produits suivants destinés à la vente : 

  • cultures : foin, grandes cultures, fruits ou noix, petits fruits ou raisins, légumes, graines de semence;
  • animaux d’élevage : bovins, porcs, moutons, chevaux, gibier à poil, autres animaux;
  • volaille : poules, poulets, dindons et dindes, poussins, gibier à plumes, autres volailles;
  • produits d'origine animale : lait ou crème, œufs, laine, fourrure, viande;
  • autres produits agricoles : arbres de Noël, gazon, produits de serre ou de pépinière, champignons, miel ou abeilles, sirop d'érable et ses produits.

Les données pour le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ne sont pas incluses dans les totaux nationaux en raison de contraintes de confidentialité et parce que leurs définitions d'une exploitation agricole sont différentes. Les données pour le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest sont présentées séparément.

Types d’exploitations agricoles : La classification des types d’exploitations agricoles est une procédure qui permet de grouper les fermes de recensement selon leur production principale. Elle se fait en estimant les revenus que la ferme est susceptible de tirer de la vente des cultures et des animaux d'élevage déclarés dans le questionnaire, et en déterminant le produit ou le groupe de produits qui représente la plus grande part des revenus agricoles éventuels de la ferme. Ainsi, une ferme de recensement dont les porcs pourraient représenter 60 % des revenus totaux, les bovins de boucherie, 20 % et le blé, 20 % serait classée comme ferme porcine. Les types d’exploitations agricoles utilisés dans ce document sont établis d’après le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) de 2012.

ch/pdf (chevaux-vapeur/prise de force) : la mesure de la puissance disponible d'un moteur de tracteur pour tirer des outils.

Revenus agricoles bruts : Le Recensement de l’agriculture mesure les revenus agricoles bruts pour l'année civile ou financière précédant le recensement. Les revenus agricoles bruts (avant les dépenses) comprennent :

  • les revenus de la vente de tous les produits agricoles;
  • les paiements reçus de programmes et les revenus du travail à forfait.

Les éléments suivants ne sont pas compris dans les revenus agricoles bruts :

  • les ventes de produits forestiers (par exemple, du bois de chauffage, du bois à pâte, des billes, des poteaux de clôture, des pilotis);
  • les ventes de biens immobilisés (par exemple, des quotas, des terres, de la machinerie);
  • les revenus provenant de la vente de produits achetés uniquement pour la vente au détail.

Total des dépenses d’exploitation : Le Recensement de l’agriculture mesure les dépenses d'exploitation pour l'année civile ou financière précédant le recensement. Les dépenses d’exploitation comprennent :

  • tout coût associé à la production de produits agricoles (par exemple, le coût des semences, des aliments pour animaux, du carburant, des engrais, etc.).

Les éléments suivants ne sont pas compris dans les dépenses d’exploitation :

  • l'achat de terres, de bâtiments et d'équipement;
  • l'amortissement ou la déduction pour amortissement. L’amortissement représente la dépense économique d’ « usure ». La déduction pour amortissement représente les dépenses inscrites par le déclarant en vertu des règlements sur les impôts.

2010 à 2015 : Certaines données se rapportent à une période de référence autre que celle du jour du recensement. Par exemple, la période de référence pour les données financières est l'année civile ou comptable précédant le recensement.

Exploitant agricole : Dans le cadre du recensement, un exploitant agricole est toute personne responsable de prendre les décisions de gestion nécessaires à la bonne marche d'une exploitation agricole le 10 mai 2016.

Fin de la zone de texte

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :