Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête canadienne sur le revenu, 2015

Diffusion : 2017-05-26

Revenu médian après impôt, familles économiques et personnes hors famille économique

56 000 $

2015

-0,4 % baisse

(variation annuelle)

Le revenu médian après impôt des familles et des personnes hors famille au Canada s'est établi à 56 000 $ en 2015, soit sensiblement le même qu'en 2014. Depuis le début de l'Enquête canadienne sur le revenu, en 2012, le revenu médian après impôt des Canadiens a augmenté de 2,9 %.

Chez les familles de personnes âgées (celles dont le soutien économique principal est âgé de 65 ans ou plus), le revenu médian après impôt était de 57 500 $ en 2015, en hausse de 5,7 % par rapport à 2012. Le revenu après impôt de ces familles affiche une progression constante depuis au moins le milieu des années 1970. En 1976, le revenu après impôt des familles de personnes âgées s'établissait à 33 100 $.

En 2015, les personnes âgées de 65 ans ou plus hors famille ont affiché un revenu médian après impôt de 26 300 $, tandis que les personnes non âgées hors famille ont déclaré un revenu de 29 400 $. Les deux groupes ont vu peu de changements à leur revenu médian après impôt depuis 2012.

Les familles dont le soutien économique principal était âgé de 64 ans ou moins ont affiché un revenu médian après impôt de 82 600 $ en 2015, en hausse de 3,0 % par rapport à 2012. À l'intérieur de ce groupe, les familles biparentales avec enfants ont affiché un revenu médian après impôt de 94 200 $, en hausse de 6,8 % par rapport à 2012.

Le revenu médian après impôt des familles monoparentales est resté à peu près le même qu'en 2012, s'établissant à 45 700 $ en 2015, ce qui correspond à moins de la moitié de celui des familles biparentales. Ces deux groupes de familles ont vu leurs revenus augmenter graduellement depuis le milieu des années 1990.

Incidence du faible revenu

Selon la mesure du faible revenu après impôt, près de 5 millions de personnes, soit 14,2 % de la population, vivaient en situation de faible revenu en 2015; cette proportion a augmenté de 1,2 point de pourcentage par rapport à 2014, mais a peu changé depuis 2012. La mesure du faible revenu après impôt est une mesure du faible revenu employée à l'échelle internationale. Elle repose sur la notion que toutes les personnes d'un ménage sont à faible revenu si le revenu après impôt du ménage est en deçà de la moitié du revenu médian après impôt.

Chez les enfants âgés de 17 ans et moins, un peu plus d'un million, ou 15,2 %, vivaient dans une situation de faible revenu en 2015. Chez les enfants vivant dans une famille biparentale, 12,4 % vivaient dans une situation de faible revenu, alors que c'était le cas de 38,2 % des enfants vivant dans une famille monoparentale où le parent est de sexe féminin.

Pour ce qui est des personnes âgées vivant dans une famille économique, 7,7 % (315 000) étaient dans une situation de faible revenu, une hausse de 1,5 point de pourcentage par rapport à 2012. Parallèlement, le taux pour les personnes âgées hors famille était quatre fois supérieur, s'élevant à 32,0 %, en hausse de 3,7 points de pourcentage par rapport à 2012.

Augmentation des transferts gouvernementaux liés aux programmes de prestations pour enfants

Les transferts gouvernementaux offrent un soutien important aux familles et aux particuliers au Canada. Les transferts reçus en 2015 variaient selon le type de famille.

La médiane des transferts gouvernementaux chez les familles de personnes âgées était de 27 500 $ en 2015, en hausse de 3,0 % par rapport à 2014, tandis que la médiane chez les personnes âgées hors famille était de 17 400 $, en hausse de 1,8 %.

Chez les familles dont le soutien économique principal était âgé de 64 ans ou moins, la médiane des transferts gouvernementaux a atteint 4 700 $ en 2015, en hausse de 27,0 % comparativement à l'année précédente. Les augmentations étaient prononcées chez les couples avec enfants, dont la médiane des transferts gouvernementaux a augmenté pour passer de 4 300 $ en 2014 à 5 800 $ en 2015. Parallèlement, les familles monoparentales ont aussi vu la médiane de leurs transferts gouvernementaux augmenter, pour passer de 9 600 $ à 11 500 $.

Cet important changement pour les familles avec enfants est le résultat du revenu supplémentaire touché dans le cadre de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), qui a été améliorée par le gouvernement fédéral et, dans une moindre mesure, dans le cadre du Crédit d'impôt pour la condition physique des enfants. En 2016, afin de simplifier et de consolider les prestations pour enfants en vigueur, la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE) et la PUGE ont été remplacées par l'Allocation canadienne pour enfants.

Le montant médian de l'impôt sur le revenu, tant fédéral que provincial, payé par les familles et les personnes hors famille en 2015 était de 6 800 $, ce qui représente une hausse de 6,3 % par rapport à 2012, mais un montant sensiblement inchangé par rapport à 2014.

Augmentation du revenu d'emploi depuis 2012

En 2015, 20,6 millions de personnes avaient un revenu d'emploi. Le revenu d'emploi médian de tous les travailleurs était de 33 100 $ en 2015, ce qui représente une hausse de 2,5 % par rapport à 2012, mais un montant pratiquement inchangé par rapport à 2014.

À l'échelle nationale, 11,6 millions de personnes ont travaillé à temps plein toute l'année en 2015. Le revenu d'emploi médian de ces travailleurs était de 51 200 $ en 2015. L'Alberta (62 100 $) affichait le niveau le plus élevé en 2015, tandis que le Nouveau-Brunswick affichait le plus faible (44 600 $). Le revenu d'emploi médian des travailleurs à temps plein toute l'année en Ontario était de 53 000 $ en 2015, ce qui représente une hausse de 2,9 % par rapport à 2014.

Répercussions de la crise du pétrole de 2015 sur l'Alberta

À la fin du deuxième trimestre de 2015, le Canada était en plein cœur d'un ralentissement économique, principalement attribuable à une baisse rapide des prix du pétrole par rapport à l'année précédente. L'Alberta, la première province productrice de pétrole au Canada, a été la plus touchée par ce choc des prix.

Tandis que le taux de faible revenu selon la mesure du faible revenu après impôt en Alberta est demeuré sensiblement le même qu'en 2014 (6,9 % en 2014 et en 2015), le ralentissement économique s'est fait sentir de nombreuses façons dans la province. Par exemple, le nombre total de travailleurs à temps plein toute l'année a diminué de 6,1 %, pour passer de 1,6 million en 2014 à 1,5 million en 2015. Cette diminution était principalement le fait des travailleurs masculins, dont le nombre a reculé de 9,1 %, pour passer de 929 000 travailleurs en 2014 à 844 000 travailleurs en 2015.

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Le revenu total correspond au revenu de toutes les sources, y compris le revenu du marché et les transferts gouvernementaux. En 2015, le revenu familial total moyen se chiffrait à 82 600 $, tandis qu'en 1951, il était de 29 200 $ (exprimé en dollars de 2015).

Au cours des soixante dernières années, on a remarqué une évolution importante quant aux sources contribuant au revenu total; la rémunération a diminué au profit des revenus tirés de régimes de retraite privés et de transferts gouvernementaux. En 1951, le revenu d'emploi représentait près de 90 % du revenu total au Canada. Cette proportion a diminué pour s'établir à un peu plus de 72 % en 2015. Cette baisse a été en partie contrebalancée par le revenu de retraite, qui a augmenté pour passer de 1 % en 1951 à près de 8 % en 2015, et par les paiements de transferts gouvernementaux, qui ont augmenté au cours de cette période pour passer de 5 % à près de 13 %.

À la lumière des données de 1976 à 2015, il devient évident qu'un important facteur à l'origine de cette augmentation des transferts gouvernementaux provient des prestations du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec (RPC/RRQ). De 1976 à 2015, la proportion du revenu provenant du RPC et du RRQ a plus que quintuplé, passant de 0,7 % à 3,9 % du revenu total. En 2015, la proportion de familles qui touchaient des prestations du RPC/RRQ était plus de trois fois supérieure au taux de 1976 (10,5 % en 1976 comparativement à 32,6 % en 2015).




  Note aux lecteurs

Les estimations de l'Enquête canadienne sur le revenu sont fondées sur des échantillons probabilistes et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Par conséquent, les estimations se caractériseront par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes.

Dans le présent communiqué, les différences entre les estimations sont présentées uniquement lorsqu'elles sont statistiquement significatives à un niveau de confiance de 95 %.

Définitions

Une famille économique est constituée d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance, par union libre, par adoption ou par une relation de famille d'accueil. Ce concept diffère du concept de la famille de recensement utilisé pour les données infraprovinciales dans les Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers.

Ce communiqué présente une analyse du revenu fondée sur des valeurs médianes. La médiane est le point central entre la moitié des familles au revenu plus élevé et l'autre moitié au revenu plus faible. Toutes les estimations du revenu sont exprimées en dollars constants de 2015, afin de tenir compte de l'inflation et de permettre des comparaisons au fil du temps, en termes réels.

Le revenu après impôt correspond au total du revenu du marché et des transferts gouvernementaux, moins l'impôt sur le revenu.

Le revenu du marché comprend le revenu d'emploi, les revenus de régimes de retraite privés ainsi que les revenus d'investissements et autres revenus issus du marché.

Le revenu d'emploi comprend les salaires et traitements, les commissions, le revenu non agricole net provenant de l'exploitation d'une entreprise non constituée en société et/ou de l'exercice d'une profession et le revenu net provenant d'un travail autonome agricole.

Un travailleur à temps plein toute l'année est une personne âgée de 16 ans et plus ayant occupé un emploi pendant 52 semaines au cours de l'année, à raison de 30 heures par semaine ou plus.

Les transferts gouvernementaux comprennent des prestations telles que la Sécurité de la vieillesse, le Supplément de revenu garanti, le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec, l'assurance-emploi, l'assistance sociale, le crédit d'impôt sur les biens et services, les crédits d'impôt provinciaux et divers types de prestations pour enfants.

Dans ce communiqué, le faible revenu est calculé à partir de la mesure du faible revenu après impôt (MFR-ApI). Sont considérées comme à faible revenu les personnes dont le revenu après impôt rajusté correspond à moins de 50 % de la médiane du revenu après impôt rajusté. Le revenu après impôt est rajusté en divisant le revenu du ménage par la racine carrée de la taille du ménage et en attribuant cette valeur à toutes les personnes du ménage.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :