Archivé – Activité de programme 1 : Statistique économique

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Description de l'activité de programme Footnote 1

Le programme de la statistique économique a pour objectif de créer une source fiable, pertinente et exhaustive d'information sur l'ensemble de l'économie canadienne, afin d'éclairer le débat public concernant les questions économiques; d'appuyer l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques économiques; et de guider les entreprises dans leurs décisions. Ce programme représente la principale source d'information pour l'élaboration des politiques fiscales et monétaires du pays et pour l'étude de l'évolution économique des industries et des régions au Canada. L'information produite permet de tenir un débat public éclairé sur les enjeux économiques courants qui suscitent des préoccupations et de l'intérêt. Ces données sont essentielles pour la recherche et l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques économiques par un certain nombre de ministères et d'organismes fédéraux, comme la Banque du Canada, le ministère des Finances Canada, Industrie Canada, Affaires étrangères et Commerce international Canada et Transports Canada, ainsi que par les gouvernements provinciaux et territoriaux, et elles sont utilisées de façon exhaustive par le secteur privé pour la planification opérationnelle et la prise de décisions. Les données du programme appuient en outre les exigences de la loi et les instruments de réglementation. Les statistiques produites portent notamment sur le produit intérieur brut, la production, les coûts, les ventes, la productivité et les prix pour les secteurs industriels, les flux et les stocks de capital fixe et d'immobilisations, les finances et les échanges internationaux, les questions environnementales liées à la pollution et aux actifs naturels, les activités consistant à réduire les dommages causés à l'environnement et la part du capital étranger dans l'économie du Canada.

Tableau 1 Ressources financières pour 2011-2012 (en milliers de dollars)
Dépenses prévues Autorisations totales Footnote 1 Dépenses réelles Footnote 1
191 102 201 739 184 679
Tableau 2 Ressources humaines pour 2011-2012 (équivalents temps plein [ETP])
Prévues Réelles Écart
2 266 2 001 265
Tableau 3 Indicateurs de rendement pour la statistique économique
Résultats attendus Indicateurs de rendementl Footnote 1 Cibles Résultats obtenus
Les statistiques produites par Statistique Canada sont disponibles grâce à une vaste gamme de supports média et d'activités facilement accessibles. Pages de publications électroniques vues — nombre et variation annuelle en pourcentage Augmentation annuelle supérieure à 5 % Le nombre de pages vues a baissé de 10 % de 2010-2011 à 2011-2012. La diminution globale de l'accès aux publications électroniques semble résulter de la consultation moins fréquente des anciens produits (archivés), neutralisée en partie par l'augmentation du nombre de publications économiques diffusées l'année dernière.

Nombre de pages vues (en milliers), exercices 2007-2008 à 2011-2012 :
  • 2007-2008 : 2 209
  • 2008-2009 : 2 989
  • 2009-2010 : 2 928
  • 2010-2011 : 3 605
  • 2011-2012 : 3 237
Variation en pourcentage, exercices 2007-2008 à 2011-2012 :
  • 2007-2008 : 32
  • 2008-2009 : 35
  • 2009-2010 : -2
  • 2010-2011 : 23
  • 2011-2012 : -10
Taux de réussite de la recherche d'information sur le site Web de Statistique Canada 65 % des visiteurs interrogés ont trouvé ce qu'ils cherchaient 70 % des visiteurs interrogés ont trouvé ce qu'ils cherchaient.
  • 2010-2011 : 62%
  • 2011-2012 : 70%
Facilité de recherche de l'information sur le site Web de Statistique Canada 70 % des visiteurs interrogés se sont dits satisfaits 70 % des visiteurs interrogés ont déclaré qu'il était assez facile ou très facile de trouver l'information recherchée.
  • 2010-2011 : 65%
  • 2011-2012 : 70%
Satisfaction au sujet du site Web Nouvel indicateur 67 % des visiteurs interrogés qui cherchaient des statistiques économiques ont dit être satisfaits ou très satisfaits du site Web.
Les Canadiens sont conscients de la disponibilité de ces statistiques et de leur grande qualité, ainsi que du profession-nalisme et de l'objectivité de Statistique Canada. Séries de données téléchargées de la base de données en ligne CANSIM —nombre et variation annuelle en pourcentage Augmentation annuelle supérieure à 5 % Les indicateurs ne sont pas disponibles, car Statistique Canada est dans une année de transition vers l'accès gratuit aux données de CANSIM.
Pourcentage de produits statistiques qui répondent aux niveaux établis d'exactitude de l'échantillonnage 95,0 % des principaux produits statistiques satisfont aux niveaux d'exactitude établis L'exactitude de l'échantillonnage de 95,8 % des principaux produits statistiques du programme de la statistique économique était conforme aux objectifs établis.

Exactitude de l'échantillonnage conforme aux objectifs établis, 2007-2008 à 2011-2012 :
  • 2007-2008 : 96,5
  • 2008-2009 : 95,5
  • 2009-2010 : 96,0
  • 2010-2011 : 96,8
  • 2011-2012 : 95,8
Efficience organisation-nelle Enquêtes-entreprises utilisant des données fiscales, administratives — nombre et variation en pourcentage Augmentation continuelle 48 enquêtes-entreprises, soit 22 % du total, ont utilisé des données fiscales ou administratives en 2011-2012. Le nombre d'enquêtes-entreprises et d'enquêtes agricoles utilisant des données administratives a atteint un plateau. Statistique Canada rend maintenant possible l'utilisation de plus nombreuses données administratives en faisant des évaluations dans les domaines de l'agriculture et de l'énergie. L'organisme négocie aussi des partenariats avec les autres ministères fédéraux pour l'exploitation d'autres sources de données administratives en remplacement des données d'enquête.

Nombre d'enquêtes-entreprises utilisant des données fiscales/administratives, exercices 2007-2008 à 2011-2012 :
  • 2007-2008 : 42
  • 2008-2009 : 43
  • 2009-2010 : 47
  • 2010-2011 : 47
  • 2011-2012 : 48
Pourcentage d'enquêtes-entreprises utilisant des données fiscales/administratives, exercices 2007-2008 à 2011-2012 :
  • 2007-2008 : 19
  • 2008-2009 : 20
  • 2009-2010 : 22
  • 2010-2011 : 22
  • 2011-2012 : 22
Indice du fardeau de réponse en nombre d'heures 60 ou moins Indice = 65

Le fardeau de réponse demeure un sujet de préoccupation. Statistique Canada recherche toutes les possibilités de l'alléger en utilisant davantage les données administratives et la collecte électronique des données.

Statistique Canada a allégé le fardeau de réponse de 35 % depuis 1991. Cette diminution est considérable.

Indice du fardeau de réponse en nombre d'heures (1991 = 100)
  • 2007-2008 : 66
  • 2008-2009 : 72
  • 2009-2010 : 72
  • 2010-2011 : 65
  • 2011-2012 : 65

Sommaire du rendement et analyse de l'activité de programme

L'étendue et la qualité des statistiques économiques du Canada, ainsi que la réputation de qualité et d'intégrité de Statistique Canada font en sorte que les données sur l'économie canadienne sont considérées comme étant fiables sur la scène internationale.

À ce chapitre, l'activité de programme de la statistique économique a eu un très bon rendement en 2011 2012. Le programme a continué de produire des statistiques économiques de grande qualité grâce à ses programmes permanents et a poursuivi ses activités de renouvellement.

Les principaux produits statistiques de l'activité de programme de la statistique économique ont tous été diffusés à temps, conformément au calendrier de diffusion et aux objectifs d'exactitude établis.

La gestion de la macroéconomie du Canada par les politiques monétaires et budgétaires incombe au gouvernement fédéral. La Banque du Canada, le ministère des Finances, ainsi que des organismes internationaux tels que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Fonds monétaire international (FMI) s'attendent à ce que le bureau national de la statistique produise, en veillant au respect général des normes internationales, un ensemble complet et à jour d'indicateurs économiques pour orienter la politique macroéconomique.

Statistique Canada est reconnu internationalement pour sa production d'un ensemble complet et à jour d'indicateurs économiques de grande qualité. En mai 2010, un rapport de la Direction des statistiques de l'OCDE énumérait 28 catégories de mesures statistiques (quatre de plus qu'en 2009) que les pays membres sont censés tenir à jour et déclarer. Selon le rapport, le Canada respectait entièrement les normes établies dans 22 catégories, se classant ainsi juste après l'Australie, le Royaume Uni et les États Unis. Le respect des normes par le Canada s'est amélioré grâce à la fourniture de données sur le stock de capital par industrie, mais a diminué en ce qui a trait aux sondages d'opinion auprès des consommateurs et aux enquêtes de conjoncture auprès des entreprises, qui ne font pas partie du programme de Statistique Canada à l'heure actuelle. Un manque de conformité des données était souligné pour les statistiques mensuelles sur le commerce international de biens selon les sections de la Classification type pour le commerce international ainsi que pour deux nouvelles catégories liées aux statistiques structurelles et aux statistiques sur les entreprises. Toutefois, Statistique Canada a répondu rapidement, en 2011 et au début de 2012, aux nouvelles demandes dans le contexte des lacunes en matière de données du G20 en vue d'accroître la fréquence de publication des comptes financiers et des comptes du bilan, qui deviendra trimestrielle, et de fournir de nouveaux tableaux de données trimestrielles sur la dette du secteur public. Pour chacune de ces deux nouvelles demandes, le délai de production a été plus court que le minimum requis par l'OCDE.

Selon le rapport annuel de 2011 sur le respect de la Norme spéciale de diffusion des données (NSDD), le Canada satisfait à toutes les normes de mesure et de diffusion des comptes nationaux et d'autres statistiques économiques du FMI. Le Canada dépasse les exigences d'actualité et de fréquence des données pour la plupart des ensembles de données assujettis à la NSDD, en particulier ceux dont la production incombe à Statistique Canada. Ce dernier, la Banque du Canada et le ministère des Finances évaluent à l'heure actuelle les exigences découlant de la nouvelle Norme NSDD Plus du FMI, qui devrait être adoptée à la fin de 2012.

L'actualité des données est mesurée par le temps écoulé entre la fin de la période de référence et la diffusion des premières mesures du PIB. Même s'il se conforme à la norme du FMI (il diffuse ses données 60 jours après la fin de la période de référence, soit 30 jours avant la date limite fixée par le FMI), le Canada semble accuser un certain retard par rapport à d'autres pays du G7. La situation s'explique par le fait qu'il diffuse ses données sur le PIB en même temps que la base de données complète des Comptes nationaux, fournissant ainsi aux utilisateurs une estimation récente du PIB, tout en les aidant à comprendre le contexte global. De nombreux autres pays, dont les États-Unis, diffusent des estimations préliminaires ou « éclair » du PIB (la variable manchette) sans la base de données qui y est associée. La plupart des autres pays du G7 diffusent la base de données complète dans un délai de 75 à 90 jours après la période de référence.

Les révisions apportées aux indicateurs économiques sont une conséquence normale du processus de compilation des statistiques. Les premières données trimestrielles sur le PIB réel selon les revenus et les dépenses sont publiées environ 60 jours après la période de référence et fournissent des renseignements récents sur l'économie. Ces estimations initiales sont fondées sur les données disponibles au moment de la diffusion. Toutefois, cette information est parfois incomplète. Les estimations initiales sont révisées ou modifiées à mesure que des données sources plus complètes sont disponibles. Ces estimations initiales doivent être fiables ou être de bonnes approximations de l'estimation finale.

Le Canada est deuxième au classement des pays du G7 en ce qui concerne le plus petit taux de révision. Toutefois, il existe un compromis entre l'actualité des données et leur exactitude, mesurée par les révisions moyennes du taux de croissance du PIB. Les utilisateurs canadiens sont consultés fréquemment afin d'obtenir leur avis sur ces compromis et ils se disent habituellement satisfaits du statu quo.

En 2012, Statistique Canada procédera à une révision complète des données du Système de comptabilité nationale du Canada. Cette révision comprendra l'intégration de la version la plus récente de la norme internationale, à savoir le SCN 2008. Le Canada est l'un des premiers pays à mettre en œuvre la nouvelle norme.

L'activité de programme de la statistique économique a continué d'utiliser de plus en plus de données administratives à la place de questionnaires.

Leçons retenues

Ce qui a bien fonctionné

Les activités d'analyse économique comprennent l'élaboration d'une gamme de produits de données pour l'organisme, dont les bases de données par industrie de référence utilisées pour exécuter le programme de la productivité multifactorielle, les bases de microdonnées couplées sur les entreprises qui sont essentielles à la recherche sur la dynamique des entreprises, les nouveaux produits destinés aux Comptes nationaux, comme le PIB par taille d'entreprise et les enquêtes sur l'innovation et la stratégie des entreprises. Les chercheurs de Statistique Canada publient de très nombreux articles dans la série de documents de recherche de la Direction des études analytiques, dans d'autres publications de l'organisme et dans des revues externes à comité de lecture. Un nouveau produit, intitulé Aperçus économiques, conçu en vue de répondre aux besoins d'information courants des clients, a été très bien accueilli.

Les troubles qui ont sévi en Libye l'année dernière ont considérablement perturbé l'approvisionnement en pétrole sur les marchés mondiaux. Aux termes d'obligations conventionnelles, les principaux pays fournisseurs de pétrole ont dû augmenter leur approvisionnement disponible afin de stabiliser les marchés et de réduire le risque de choc des prix. Afin de surveiller la réponse des marchés et d'éclairer les futures prises de décision, on a demandé aux principaux pays producteurs de pétrole, y compris le Canada, de recueillir d'urgence, de manière accélérée, des statistiques sur les quantités entrées en raffinerie et sur les stocks de pétrole. Les données mensuelles devaient être diffusées 15 jours après la période de déclaration — il fallait accélérer considérablement la collecte et la publication des données tout en veillant naturellement à maintenir leur qualité et leur intégralité. Le succès avec lequel Statistique Canada a relevé ce défi, grâce aux efforts du personnel du programme de la statistique de l'énergie, est un excellent exemple de la capacité de réaction et de la souplesse de l'organisme en réponse à des besoins inattendus et d'une grande priorité des clients.

Le présent programme canadien de la statistique agricole répond, dans une certaine mesure, aux exigences de base minimales énoncées dans le Programme mondial pour le Recensement de l'agriculture ainsi que dans la Stratégie mondiale pour l'amélioration des statistiques agricoles et rurales, qui ont été élaborées par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture et par la Banque mondiale, et appuyées par la Commission statistique des Nations Unies. En 2011-2012, dans le cadre de son processus d'examen habituel et en réponse à de nouvelles questions, la Division de l'agriculture a procédé à un examen en profondeur de l'ensemble du programme de la statistique agricole, y compris le Recensement de l'agriculture. L'objectif de l'examen était de déterminer si le programme actuel de la statistique agricole répondait aux besoins des intervenants et s'il serait possible de réduire encore davantage le fardeau de réponse et les coûts. L'examen a révélé un certain nombre d'activités à explorer, telles que l'utilisation d'une plus grande quantité de données administratives et de la télédétection. Statistique Canada évaluera la faisabilité de ces activités durant l'année à venir.

Ce qui pourrait être amélioré et les mesures que nous prenons

Statistique Canada accorde une grande priorité à la réduction du fardeau de réponse et est devenu un partenaire actif et résolu du Secrétariat de la Commission sur la réduction de la paperasse. En réponse aux recommandations de la commission, Statistique Canada a dressé des plans d'action en vue de réduire encore davantage le fardeau administratif de ses enquêtes-entreprises, de réduire la redondance des demandes d'information financière et de renseignements sur la paye faites par divers ministères ou organismes, et d'examiner et de mettre à jour son matériel et ses méthodes de communication avec les participants aux enquêtes.

Nota :

Footnote 1

Une description plus détaillée de cette activité de programme et les dates prévues de diffusion sont disponibles aux L'Architecture d'activités de programmes de Statistique Canada et aux calendrier de diffusion des principaux indicateurs économiques.

Retour à la note 1 referrer

Date de modification :