Archivé – Activité de programme 4 : Services internes

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Description de l'activité de programme

Les Services internes englobent les activités et les ressources destinées à soutenir l'exécution des programmes et le respect d'autres obligations de l'organisme, dont les services de gestion et de surveillance, les services de communication, les services juridiques, les services de gestion des ressources humaines, les services de gestion financière, les services de gestion de l'information, les services informatiques, les services de méthodologie, les services immobiliers, les services du matériel, les services d'approvisionnement, les services de gestion des voyages et autres services administratifs.

Tableau 1 Ressources financières pour 2011-2012 (en milliers de dollars)
Dépenses prévues Autorisations totales Footnote 1 Dépenses réelles Footnote 1
82 637 103 016 93 840
Tableau 2 Ressources humaines pour 2011-2012 (équivalents temps plein [ETP])
Prévues Réelles Écart
908 969 -61
Tableau 3 Indicateurs de rendement pour les services internes
Résultats attendus Indicateurs de rendement Footnote 1 Cibles Résultats obtenus
Efficience organisationnelle Cote attribuée à 21 composantes de gestion définies dans le Cadre de responsabilité de gestion Obtenir la cote « fort » ou « acceptable » pour 90 % des composantes de gestion Quatorze composantes de gestion ont été évaluées dans le contexte du Cadre de responsabilisation de gestion de 2011-2012. Statistique Canada a obtenu la cote « fort » ou « acceptable » pour 13 composantes, soit 93 % des composantes de gestion.
Pour la gestion intégrée du risque et l'efficacité de gestion de l'information, la cote est passée de « possibilité d'amélioration » obtenue en 2010-2011 à « acceptable ».
Même si la cote obtenue pour la qualité et l'utilisation de l'évaluation a été « possibilité d'amélioration », beaucoup de travail a été effectué et continue de l'être pour cette composante. Statistique Canada a établi une fonction d'évaluation neutre, ainsi qu'un plan d'évaluation ministérielle qui couvre la totalité de ses programmes.
Rapports financiers au Comité des politiques produits dans les délais prévus Mensuellement Statistique Canada a atteint tous ses objectifs de gestion financière. Tous les rapports financiers au Comité des politiques ont été produits dans les délais prévus.
Rapport ministériel sur l'obligation de rendre compte en dotation Classement dans le quartile supérieur des organismes et ministères (taux de réponse et résultats généraux) Statistique Canada s'est classé dans le quintile supérieur en ce qui concerne la durée moyenne des processus de nomination internes au sein de la fonction publique selon le sommaire ministériel des indicateurs du cadre de responsabilisation de gestion visant la gestion de la dotation établi par la Commission de la fonction publique pour le Rapport ministériel sur l'obligation de rendre compte en dotation de 2011-2012. Ce succès peut être attribué en grande partie au modèle de dotation collective en personnel de l'organisme.
Un nouveau modèle de dotation en personnel a été adopté en juin 2010 pour répondre aux besoins opérationnels de base de Statistique Canada. Le nouveau modèle, mis entièrement en œuvre en juillet 2011, met l'accent sur les processus collectifs propres à un domaine et est conçu de manière à mieux harmoniser les attentes des employés et les besoins des divisions spécialisées. L'approche collective de la dotation a permis de réaliser des économies grâce à un moins grand nombre de processus de sélection, à une approche simplifiée et structurée, ainsi qu'au bassin de personnes qualifiées résultant.

Sommaire du rendement et analyse de l'activité de programme

L'activité de programme des services internes a obtenu des résultats positifs par rapport à la priorité définie dans le Rapport sur les plans et les priorités 2011-2012 : améliorer les processus opérationnels de l'organisme et intégrer davantage son infrastructure organisationnelle axée sur les résultats.

Les activités comprenaient les suivantes :

  • intégrer davantage les activités de gestion, de planification et d'évaluation des risques;
  • élaborer et financer un plan pluriannuel d'immobilisations afin d'assurer l'efficience, la continuité et la qualité de tous les programmes statistiques et de soutien;
  • harmoniser la capacité en ressources humaines et la stratégie d'investissement à long terme;
  • consolider le cadre de gestion organisationnelle de l'information statistique;
  • consolider les fonctions d'approvisionnement, de gestion et de renouvellement des équipements de bureau de l'organisme;
  • procéder à un examen approfondi du modèle de diffusion;
  • consolider les services d'infrastructure des technologies de l'information au sein de Services partagés Canada.

Leçons retenues

Ce qui a bien fonctionné

Statistique Canada a préparé un aperçu des investissements planifiés sur 10 ans, qui a servi de fondement à l'élaboration du premier Plan d'investissement de l'organisme qui a ensuite été approuvé par le Secrétariat du Conseil du Trésor. La mise en œuvre du Cadre de gestion des projets de l'organisme et la mise en place d'une robuste structure de gouvernance et de prise de décisions ont permis à Statistique Canada d'obtenir une Évaluation de la capacité organisationnelle de gestion des projets de niveau 3.

En 2011-2012, Statistique Canada a poursuivi l'intégration des pratiques de gestion des risques dans ses activités opérationnelles, en établissant un Profil de risque organisationnel complet. Pour accroître la responsabilisation concernant les stratégies d'atténuation des risques et les plans d'action, des responsables de la haute direction ont été désignés pour chacun des risques organisationnels. La documentation et la formation relatives à l'établissement des registres de risque des secteurs de programme ont été améliorées, ce qui s'est traduit par une plus grande sensibilisation et a favorisé l'adoption de pratiques uniformes à l'échelle de l'organisme. Le Comité ministériel de vérification a examiné le processus de gestion intégrée des risques et le Profil de risque organisationnel et formulé des commentaires précieux.

Une solide culture favorisant les bonnes pratiques de gestion de l'information est essentielle à la réalisation du mandat de Statistique Canada. L'organisme demeure fort dans le domaine de l'accès à l'information, mais a cerné un besoin d'améliorer les pratiques de gestion de l'information. Par conséquent, des initiatives pratiques fondamentales ont été lancées dans ce domaine. La mise en œuvre de directives générales concernant la gestion des fichiers de microdonnées statistiques et des statistiques agrégées, appuyée par un suivi organisationnel semestriel sont les étapes clés en vue d'améliorer la gestion de l'information statistique de l'organisme. Les progrès accomplis dans la détermination des ressources d'information possédant une valeur opérationnelle sont une étape clé vers la bonne gestion de l'information non structurée. Ces activités placent Statistique Canada dans une position favorable pour se conformer à la Directive sur la tenue des documents du Secrétariat du Conseil du Trésor. Par conséquent, la cote globale attribuée à Statistique Canada pour la gestion de l'information (composante de gestion 12 du Cadre de responsabilisation de gestion) durant la ronde IX du CRG est passée de « possibilité d'amélioration » l'année précédente, à « acceptable ».

Ce qui pourrait être amélioré et les mesures que nous prenons

En 2011-2012, Statistique Canada a concentré ses efforts sur plusieurs changements dans le domaine de la dotation en personnel et de la gouvernance destinés à créer un fondement pour la fonction d'évaluation de l'organisme. Ce processus en est encore aux premières étapes, ce que reflète la cote globale « possibilité d'amélioration ». Un plan d'évaluation de cinq ans a été dressé et transmis au Secrétariat du Conseil du Trésor. L'organisme progresse aussi vers une évaluation complète de ses dépenses de programme directes tous les cinq ans. Statistique Canada poursuivra les activités au cours de l'exercice 2012-2013, conformément à son plan de transition pour la mise en œuvre de la fonction d'évaluation qui vient d'être approuvé. Une fonction d'évaluation neutre et rentable pourra ainsi fournir les renseignements d'évaluation nécessaires et satisfaire aux exigences de la Politique sur l'évaluation de 2009 du Conseil du Trésor.

L'harmonisation de la capacité en ressources humaines de Statistique Canada avec la stratégie d'investissement à long terme établie à l'aide du plan d'investissement organisationnel demeure une priorité. Statistique Canada continuera de veiller à ce que l'information sur les ressources humaines, les ressources financières et la gestion de projets nécessaires pour prendre les décisions soit systématiquement disponible pour soutenir son processus de planification stratégique intégrée. Les activités de gestion, de planification et d'évaluation des risques seront intégrées encore davantage dans ce processus.

Date de modification :