Section 3 : Analyse des programmes et des Services internes

La présente section porte sur les activités des programmes de Statistique Canada ainsi que sur les ressources financières et non financières consacrées à chacune de ces activités. On indique, pour chaque programme, les activités prévues, les indicateurs, les cibles et le calendrier.

Programmes

Services internes

Programme 1 : Statistique économique et environnementale

Description

Le programme de la Statistique économique et environnementale a pour objectif de créer une source fiable, pertinente et exhaustive d'information sur l'ensemble de l'économie canadienne, afin d'éclairer le débat public concernant les questions économiques, d'appuyer l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques économiques, et de guider les entreprises dans leurs décisions. Ce programme représente la principale source d'information pour l'élaboration des politiques fiscales et monétaires du pays et pour l'étude de l'évolution économique des industries et des régions au Canada.

Ces statistiques permettent de satisfaire diverses exigences législatives, notamment celles prévues dans le Règlement sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces, la Loi sur les accords de Bretton Woods et des accords connexes, les accords sur les revendications territoriales et l'Entente intégrée globale de coordination fiscale concernant la taxe de vente harmonisée.

Les données sont aussi essentielles pour la recherche et l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques économiques effectuées par un certain nombre de ministères et organismes fédéraux, comme la Banque du Canada, le ministère des Finances Canada, Industrie Canadanote de bas de page 1 , Affaires étrangères, Commerce et Développement Canadanote de bas de page 2 , ainsi que par les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Elles sont largement utilisées par le secteur privé à des fins de planification opérationnelle et de prise de décisions, de même que par des organismes internationaux, comme le Fonds monétaire international, l'Organisation de coopération et de développement économiques et l'Organisation des Nations Unies.

Parmi les produits figurent les mesures mensuelles et annuelles du produit intérieur brut, l'Indice des prix à la consommation (IPC), les indicateurs actuels du commerce de détail et de gros, les statistiques sur les exportations et les importations canadiennes de marchandises, les estimations des revenus et des dépenses agricoles, les statistiques du transport et les statistiques nécessaires à l'analyse des relations entre l'activité humaine et l'environnement au Canada.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

En 2015-2016, dans le cadre du programme de la Statistique économique et environnementale, Statistique Canada a continué de produire des statistiques économiques et environnementales ponctuelles et exactes ainsi que des produits de données analytiques. Toujours dans le cadre de ce programme, l'organisme a également continué de produire des statistiques dans des domaines clés, comme l'environnement, l'énergie et la stabilité financière, tout en maintenant ou en améliorant la qualité et l'actualité des données auxquelles les utilisateurs s'attendent.

De plus, Statistique Canada a continué de gérer et de réduire le fardeau de réponse. Pour ce faire, l'organisme a examiné les changements apportés au contenu afin de s'assurer que les données demandées n'étaient pas déjà disponibles à partir d'autres sources et que la taille des échantillons était gérée de façon appropriée. Statistique Canada a également passé en revue les enquêtes existantes afin de déterminer les chevauchements possibles de données et mené des études d'impact et de faisabilité afin de déterminer et de réduire la probabilité que des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, soient sélectionnées pour participer à plusieurs enquêtes. En outre, Statistique Canada a pris des mesures pour adopter promptement la déclaration électronique, le mode de collecte que favorisent de nombreuses entreprises.

Au cours de cet exercice, Statistique Canada a mené une révision exhaustive du Système canadien des comptes macroéconomiques. À la fin de 2015, l'organisme a diffusé des estimations des comptes macroéconomiques qui intégraient des révisions statistiques davantage harmonisées aux normes internationales. La révision exhaustive a eu une incidence sur tous les programmes des Comptes macroéconomiques, y compris les Comptes économiques provinciaux et territoriaux ainsi que les Comptes nationaux des revenus et des dépenses trimestriels. Les changements importants ont inclus des améliorations aux statistiques (notamment des estimations plus détaillées des comptes gouvernementaux et des estimations révisées du stock de capital du Canada), des modifications au traitement des régimes de retraite à prestations déterminées afin de les rendre conformes aux normes internationales et l'ajout du patrimoine en ressources naturelles aux comptes trimestriels du bilan national. Une autre réalisation importante a été la diffusion progressive de la révision des statistiques de finances publiques.

En 2015-2016, l'organisme a réalisé des progrès quant à la mise en œuvre d'un cadre pour les statistiques environnementales. L'une des priorités relatives à ce cadre était l'élaboration de nouveaux comptes pour la couverture terrestre et l'utilisation des terres. Le numéro de 2015 de la publication annuelle L'activité humaine et l'environnement contenait une analyse et une présentation des changements historiques au chapitre de la couverture terrestre et de l'utilisation des terres dans les régions métropolitaines du Canada. Des fichiers de données géospatiales téléchargeables ont été offerts pour la toute première fois dans le cadre du programme de l'Environnement. Des comptes des flux physiques à jour au chapitre de la consommation d'eau, de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre ont également été diffusés.

Le Programme intégré de la statistique des entreprises (PISE) est une initiative qui vise à augmenter l'efficience et la robustesse de l'infrastructure d'enquête. Une fois l'initiative achevée, le PISE fournira un environnement de traitement commun à environ 150 enquêtes auprès des entreprises. En 2015-2016, les données de 60 enquêtes économiques annuelles ont été recueillies, traitées, analysées et diffusées par le truchement du PISE. Le changement le plus important a été l'adoption des questionnaires électroniques, qui s'est traduit par une qualité des données améliorée, un fardeau allégé et des activités simplifiées et efficaces.

En 2015-2016, Statistique Canada a tiré parti des travaux effectués dans le cadre de l'Initiative pluriannuelle d'amélioration de l'Indice des prix à la consommation, qui a pris fin récemment. L'IPC est la mesure de l'inflation la plus citée au Canada. D'autres améliorations ont permis d'accroître la pertinence et la robustesse de l'IPC et de faire en sorte qu'il réponde mieux aux besoins des ménages, des entreprises et du secteur public. Parmi les faits saillants figurent l'élaboration d'un programme de mise à jour cyclique, afin de veiller à ce que les méthodes et les systèmes de l'IPC soient toujours à jour, ainsi que l'expérimentation de diverses sources de rechange pour les données sur les prix, afin de déterminer si l'on peut réduire la dépendance traditionnelle à l'égard des relevés de prix en magasin.

Statistique Canada a également mené une enquête sur les technologies de pointe utilisées par les entreprises canadiennes. L'enquête visait à déterminer l'investissement effectué dans les technologies de pointe dans le secteur privé, ainsi que l'utilisation qui en est faite. Elle visait en outre à déterminer les obstacles à l'utilisation de ces technologies. Les résultats ont été diffusés en 2015-2016.

Statistique Canada a commencé à mettre à jour la conception de bases de données et l'environnement de traitement utilisé pour l'enquête sur la propriété menée en vertu de la Loi sur les déclarations des personnes morales. Cette mise à jour permettra à Statistique Canada d'automatiser les annexes de la réglementation mise à jour récemment et d'accroître la souplesse du programme, en vue de répondre aux besoins de données émergents, comme la mondialisation, les fusions et les acquisitions. En outre, l'organisme a adopté le questionnaire électronique comme unique mode de collecte pour l'enquête sur la propriété, ce qui a permis d'améliorer la qualité et la sécurité des données et de réduire le fardeau pour les répondants.

L'organisme procède actuellement à un certain nombre d'investissements clés dans la qualité de son programme de comptes internationaux. Statistique Canada a diffusé de nouvelles données sur les activités de sociétés affiliées à l'étranger exerçant des activités au Canada, ainsi que sur celles des sociétés canadiennes affiliées qui exercent leurs activités à l'étranger. Ces données présentent un nouvel éclairage sur les liens entre l'économie canadienne et l'économie mondiale. Statistique Canada a également diffusé des estimations des exportations à valeur ajoutée, qui donnent aux utilisateurs un nouveau point de vue sur les échanges commerciaux du Canada avec le reste du monde. Enfin, l'organisme a élaboré et mis à l'essai plusieurs nouveaux instruments de collecte qui fourniront aux utilisateurs de nouvelles mesures du commerce international de services et du rôle du Canada dans les chaînes de valeur mondiales.

Plusieurs autres enquêtes font actuellement l'objet d'un remaniement. Plus particulièrement, Statistique Canada a apporté des changements aux enquêtes du programme de la Statistique de l'énergie en vue de combler les lacunes dans les données, d'améliorer la qualité des données et de réduire le fardeau de réponse. En outre, l'organisme a poursuivi ses activités d'analyse dans le cadre de son programme de la productivité multifactorielle, de la dynamique des entreprises et de la nature changeante de l'économie canadienne. Dans le cadre de ce programme, l'organisme a produit des rapports analytiques sur la mesure et les déterminants de la croissance de la productivité dans le secteur de l'extraction minière et de l'extraction de pétrole et de gaz, sur les améliorations quant aux méthodes utilisées pour mesurer la productivité du sous-secteur des établissements de soins pour bénéficiaires internes et sur les liens entre la participation aux chaînes de valeur mondiales et la croissance de la productivité à l'échelle des entreprises. Par l'entremise de ce programme, Statistique Canada a aussi mené un examen des obstacles aux échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis avant et après les événements du 11 septembre et produit une enquête sur la nature changeante des travailleurs indépendants exploitant une entreprise non constituée en société et sur l'importance de ceux-ci dans le paysage de l'emploi au Canada. Statistique Canada a également diffusé de nouvelles estimations trimestrielles expérimentales sur les entrées et sorties d'entreprises et sur les changements connexes relatifs à l'emploi. Enfin, l'organisme a continué d'améliorer la capacité du Centre canadien d'élaboration de données et de recherche économique afin de permettre aux analystes de l'extérieur venant des administrations publiques, des établissements de recherche et des universités d'utiliser les microdonnées d'entreprise à des fins de recherche.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Statistique économique et environnementale 2015-2016
Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées) Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
127 982 162 127 982 162 129 904 043 130 488 036 2 505 874
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Statistique économique et environnementale 2015-2016
Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
1 197 1 384 187

L'écart entre les dépenses prévues et les dépenses réelles découlent principalement des activités suivantes :

  • les dépenses en salaires remboursées par le Conseil du Trésor (par exemple, le paiement des congés parentaux);
  • un transfert budgétaire permanent du sous-programme de l'Analyse des statistiques socioéconomiques au programme de la Statistique socioéconomique.

L'écart entre le nombre d'équivalents temps plein (ETP) réel et prévu s'explique essentiellement par un changement dans la production des rapports. À compter de l'exercice 2016-2017 pour le Rapport sur les plans et les priorités, et de l'exercice 2015‑2016 pour le Rapport ministériel sur le rendement, les intervieweurs sont inclus dans le total des ETP. De plus, le nombre d'ETP varie toujours légèrement en raison de l'écart entre les taux de salaires moyens versés et les taux de salaires moyens estimés entrant dans les calculs à l'étape de la planification.

Résultats du rendement — Statistique économique et environnementale
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du rendement — Statistique économique et environnementale, selon les Résultats attendus (titres de rangée), Indicateurs de rendement, Cibles, et Résultat réels (figurant comme en-tête de colonne).
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Résultats réels
Les Canadiens et les organismes des secteurs public et privé utilisent les statistiques économiques et environnementales pour surveiller l'économie, élaborer des politiques et faire de la recherche. Corrections postérieures à la diffusion pour des raisons d'exactitude  ≤ 4 diffusions ou ≤ 2 % des diffusions 0,80 %
Pourcentage de produits de données diffusés comme prévu 95 % 100 %
Métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée Parfaitement conforme Lacunes mineures
Pourcentage de guides de référence techniques à jourNote de tableau 1.3 1 Parfaitement conforme Parfaitement conforme

Le programme de la Statistique économique et environnementale a atteint ses cibles de rendement en ce qui concerne la diffusion de statistiques économiques et environnementales ponctuelles et exactes. Sur le plan de l'exactitude, le programme est sur la bonne voie d'atteindre sa cible, puisque 0,8 % des publications ont été corrigées au cours de l'exercice. En ce qui concerne l'actualité, le programme a dépassé sa cible; 100 % des produits ayant été diffusés conformément au calendrier établi.

Afin de s'assurer que les utilisateurs ont accès à l'orientation dont ils ont besoin pour tirer pleinement profit des vastes fonds de renseignements de Statistique Canada, l'organisme doit fournir au public des documents détaillés et à jour. En 2015-2016, l'objectif de Statistique Canada était de déterminer les programmes statistiques qui nécessitaient des guides de référence techniques et de s'assurer que ces documents étaient assortis de feuilles de route. Tous les guides de référence techniques obligatoires fournis par le personnel du programme ont été jugés accessibles et actuels, et les feuilles de route ont été fournies conformément à ce qui était prévu. Ces feuilles de route indiquent la date à laquelle les guides de référence techniques feront l'objet de la prochaine mise à jour et seront conformes à la nouvelle Directive sur la documentation des métadonnées statistiques (en vigueur depuis janvier 2016).

En ce qui concerne les métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée (BMDI), les descriptions d'enquêtes et de programmes sur le site Web de Statistique Canada (pages de la BMDI) présentaient des lacunes mineures. Ces lacunes étaient associées à des enregistrements pour lesquels des renseignements étaient manquants sur des thèmes comme l'évaluation de la qualité, la période de collecte et les questionnaires. Au total, il a été déterminé que 160 pages d'enquêtes ou de programmes statistiques (75 %) étaient parfaitement conformes, et que 53 (25 %) présentaient des lacunes mineures. La Division des normes a commencé à communiquer avec les représentants des domaines spécialisés du programme en question afin de combler toutes les lacunes d'ici le 31 janvier 2017.

Programme 2 : Statistique socioéconomique

Description

Le programme de la Statistique socioéconomique vise à fournir des données intégrées et des analyses pertinentes sur les caractéristiques sociales et socioéconomiques des particuliers, des familles et des ménages et sur les principaux facteurs qui ont des répercussions sur leur bien-être. Cette information sert à éclairer le débat public sur les questions socioéconomiques, à soutenir l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques sociales et à orienter la prise de décisions dans les secteurs public et privé. Le programme constitue la principale source d'information pour l'évaluation des répercussions de l'évolution de la situation économique sur les Canadiens.

Ces renseignements sont largement utilisés par les ministères et organismes fédéraux, comme Emploi et Développement social Canadanote de bas de page 3 , Industrie Canada, le ministère de la Justice Canada, Sécurité publique Canada, Citoyenneté et Immigration Canadanote de bas de page 4 , Patrimoine canadien, Affaires autochtones et Développement du Nord Canadanote de bas de page 5 , Transports Canada et Infrastructure Canada, de même que par les administrations provinciales pour évaluer les options et les solutions de rechange en matière de politiques économiques et sociales et pour en établir les coûts.

Le programme de la Statistique socioéconomique permet de satisfaire les exigences statistiques énoncées dans les lois ou les règlements dans les domaines du travail, de l'immigration et de l'équité en matière d'emploi. Il fournit en outre de l'information, des analyses et des mesures concernant les installations, les organismes et les systèmes financés par les fonds publics qui visent à répondre aux besoins socioéconomiques et matériels des Canadiens, les caractéristiques des Canadiens et des familles qu'ils servent, ainsi que les résultats des services fournis, comme ceux fournis dans les domaines de la justice, de la santé et de l'éducation.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

Dans le cadre du programme de la Statistique socioéconomique, Statistique Canada a continué de produire des statistiques sociales et socioéconomiques à jour et précises. Les résultats de plusieurs enquêtes socioéconomiques nouvelles ou remaniées ont été diffusés en 2015-2016.

En 2016, l'Enquête sur la population active (EPA) – la plus importante enquête-ménage permanente de Statistique Canada – a fait l'objet d'un remaniement de son échantillon et est passée au questionnaire en ligne. Les préparatifs vont bon train en vue du remaniement des systèmes de collecte et de traitement de l'EPA, qui se déroulera sur plusieurs années, pour se terminer en 2018. En intégrant des questions supplémentaires dans l'EPA, Statistique Canada a élaboré des mesures du rendement sur le marché du travail, selon le domaine d'études, pour les titres de compétence les plus élevés et les plus récents obtenus. La collecte des données a eu lieu en 2014 et les résultats ont été diffusés en 2016.

De nouvelles données et de nouveaux produits analytiques fondés sur l'Enquête auprès des peuples autochtones (EAPA) de 2011 et l'Enquête canadienne sur l'incapacité (ECI) de 2011 ont été diffusés. Les préparatifs en vue de la réalisation de l'EAPA et de l'ECI en 2017 se sont poursuivis conformément au calendrier établi.

Les résultats de l'Enquête canadienne sur le revenu (ECR) ont été diffusés en décembre 2015, y compris une série révisée de statistiques sur le revenu qui a permis la comparaison des données sur le revenu de 2012 et 2013 avec celles des années antérieures.

Pour répondre aux besoins des utilisateurs, l'Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS), une nouvelle enquête trimestrielle menée auprès de 100 000 entreprises, a été élaborée en 12 mois, et la première série de résultats a été publiée dans Le Quotidien le 13 août 2015. La réussite qu'est l'EPVS témoigne d'une collaboration interne efficace au sein de Statistique Canada, laquelle a permis à l'organisme de répondre aux besoins de données émergents par la mise en œuvre rapide d'une enquête d'envergure.

L'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) a été remaniée en 2015 afin d'en assurer la pertinence et la qualité des données continues. De même, des préparatifs ont été effectués relativement à une enquête pilote sur la santé des enfants; cette enquête sera menée en 2016. L'Enquête sur la nutrition de 2015, qui fait partie du cycle courant des enquêtes thématiques sur la santé, a permis de recueillir des données sur la consommation d'aliments et de suppléments alimentaires, sur l'apport alimentaire et sur des facteurs connexes.

En collaboration avec des représentants de l'Entreprise nationale relative à la statistique juridique, Statistique Canada a mené la deuxième étape d'un projet pluriannuel visant la création et la production d'indicateurs des nouveaux contacts avec le système de justice pénale canadien ainsi que les différents parcours qui y sont associés. Les premiers résultats pour la province de la Saskatchewan seront diffusés en 2016. Des travaux ont été menés en collaboration relativement à un projet pilote portant sur les mesures du rendement des services de police, y compris la collecte de données nationales sur les appels de service.

Statistique Canada progresse bien dans le remaniement complet du Programme de l'Enquête sociale générale (ESG) et effectue la transition vers une collecte multimode intégrée. En 2015-2016, Statistique Canada a mené l'ESG sur l'emploi du temps et a également élaboré un nouveau thème pertinent sur le plan stratégique pour l'ESG de 2016 sur les Canadiens au travail et à la maison.

L'Environnement de couplage de données sociales (ECDS) favorise l'utilisation novatrice des données administratives et des données d'enquête existantes pour répondre à d'importantes questions de recherche et éclairer les politiques socioéconomiques au moyen du couplage d'enregistrements. En 2015-2016, la version de production de l'ECDS a été lancée et plusieurs projets ont été amorcés, y compris le projet d'élargissement de la pertinence des enquêtes longitudinales.

En 2015-2016, Statistique Canada a amorcé un programme de recherche ambitieux sur l'immigration. Les études menées dans ce domaine ont permis d'obtenir de nouvelles données sur les résidents non permanents au Canada, les résultats scolaires et la situation sur le marché du travail des personnes ayant immigré durant l'enfance et les immigrants propriétaires d'entreprise. De même, l'organisme a étudié la question des hospitalisations attribuables à une maladie de l'appareil circulatoire et toutes causes confondues, selon le statut des générations parmi la population d'immigrants, en couplant les données du Recensement de 2006 aux données des hôpitaux.

Au moyen des données de multiples vagues de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, Statistique Canada a publié plusieurs études, y compris une enquête sur l'utilisation des contraceptifs oraux chez les femmes faisant état des écarts observés selon les caractéristiques socioéconomiques et démographiques et une autre sur le lien entre l'exposition des enfants au bisphénol A et les problèmes de comportement chez ceux-ci.

Nombre d'études ont aussi été menées sur les Autochtones, y compris sur le logement et la santé des Inuit, sur le lien entre la compréhension des langues autochtones et les résultats scolaires, et sur les tendances géographiques au chapitre du bien-être communautaire et le lien entre celui-ci et la santé des Autochtones.

Statistique Canada a aussi publié des études novatrices faisant état de l'incidence des écarts salariaux entre les régions sur la mobilité de la main-d'œuvre et les postes vacants, des comportements en matière d'épargne pour la retraite, de la satisfaction à l'égard de la vie d'une ville canadienne à une autre, ainsi que des revenus des diplômés postsecondaires dans des domaines d'études détaillés.

Les programmes d'accès aux microdonnées ont fait croître le nombre et les types de fichiers de données accessibles aux clients. Ces programmes ont également facilité l'accès aux données en améliorant les métadonnées et l'infrastructure technologique. À partir de l'infrastructure et de l'expertise établies dans les programmes d'accès, Statistique Canada a poursuivi son élaboration de l'Outil généralisé de totalisation, qui facilitera la totalisation des données des enquêtes de l'ensemble du Secteur de la statistique sociale, de la santé et du travail.

En 2015-2016, les données sur les étudiants des Maritimes provenant du Système d'information sur les étudiants postsecondaires (SIEP) ont été combinées au fil du temps afin de faciliter l'analyse du parcours des étudiants dans le système d'éducation postsecondaire. Ce projet pilote comprenait aussi la combinaison des données sur les diplômés provenant du SIEP avec des données fiscales au fil du temps. Les résultats obtenus ont permis la réalisation de recherches sur les résultats des étudiants sur le marché du travail, un besoin d'information clé au Canada. La Plateforme de couplage de données longitudinales sur l'éducation démontre l'efficacité de la combinaison des données administratives dans le but de combler des lacunes en matière de données sans alourdir le fardeau de réponse imposé à la population canadienne.

En 2015-2016, l'organisme a aussi continué de renforcer sa capacité de modélisation des données socioéconomiques par microsimulation, y compris les modèles suivants :

  • la Base de données et Modèle de simulation de politique sociale, qui permet de simuler l'incidence sur les résultats socioéconomiques de différentes interventions fiscales et autres interventions stratégiques;
  • le modèle de santé de la population, qui permet de faire des évaluations comparatives de l'incidence des interventions liées à la santé sur les résultats, comme la prévalence des facteurs de risque et des maladies, les coûts et les indicateurs économiques, ainsi que l'état de santé et l'espérance de vie;
  • le Modèle de gestion des risques de cancer, qui permet d'évaluer l'incidence des programmes de lutte contre le cancer sur la santé de la population et l'économie. Les programmes de lutte contre le cancer comprennent la réduction du tabagisme, le dépistage organisé du cancer colorectal et du cancer du poumon et l'évaluation des nouvelles options de traitement;
  • le modèle Demosim génère des projections démographiques en tenant compte de caractéristiques clés liées à la diversité ethnoculturelle de la population, comme les populations de minorités visibles et les populations autochtones.

Des travaux ont commencé relativement à une nouvelle plateforme pour un modèle dynamique simple. Ce modèle comprend des modules démographiques sur la mortalité, la migration interprovinciale ainsi que l'immigration et l'émigration, et des modules sur l'éducation, les gains et le revenu.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Statistique socioéconomique 2015-2016
Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées) Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
94 887 730 94 887 730 101 692 699 101 784 521 6 896 791
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Statistique socioéconomique 2015-2016
Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
644 1 136 492

L'écart entre les dépenses prévues et les dépenses réelles découlent principalement des activités suivantes :

  • les dépenses en salaires remboursées par le Conseil du Trésor (par exemple, le paiement des congés parentaux);
  • une réaffectation de fonds effectuée durant l'exercice du programme de l'Infrastructure statistique à l'Enquête sur la population active afin de mieux harmoniser les ressources avec les priorités de Statistique Canada;
  • un report budgétaire d'exercices précédents afin de tenir compte de la nature cyclique de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes;
  • un transfert budgétaire permanent du programme de la Statistique socioéconomique au sous-programme de l'Analyse des statistiques socioéconomiques.

L'écart entre le nombre d'équivalents temps plein (ETP) réel et prévu s'explique essentiellement par un changement dans la production des rapports. À compter de l'exercice 2016-2017 pour le Rapport sur les plans et les priorités, et de l'exercice 2015‑2016 pour le Rapport ministériel sur le rendement, les intervieweurs sont inclus dans le total des ETP. De plus, le nombre d'ETP varie toujours légèrement en raison de l'écart entre les taux de salaires moyens versés et les taux de salaires moyens estimés entrant dans les calculs à l'étape de la planification.

Résultats du rendement — Statistique socioéconomique
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du rendement — Statistique socioéconomique, selon les Résultats attendus (titres de rangée), Indicateurs de rendement, Cibles, et Résultat réels (figurant comme en-tête de colonne).
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Résultats réels
Les Canadiens et les organismes des secteurs public et privé utilisent les statistiques socioéconomiques pour élaborer des politiques et faire de la recherche. Corrections postérieures à la diffusion pour des raisons d'exactitude ≤ 4 diffusions ou
≤ 2 % des diffusions
0 %
Pourcentage de produits de données diffusés comme prévu 95 % 100 %
Métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée Parfaitement conforme Lacunes mineures
Pourcentage de guides de référence techniques à jourNote de tableau 2.3 1 Parfaitement conforme Parfaitement conforme

Le programme de la Statistique socioéconomique a dépassé ses cibles de rendement en ce qui concerne la diffusion de statistiques économiques et environnementales ponctuelles et exactes. Aucune diffusion n'a nécessité de corrections et 100 % des produits ont été diffusés conformément au calendrier établi pendant l'exercice.

Afin de s'assurer que les utilisateurs ont accès à l'orientation dont ils ont besoin pour tirer pleinement profit des vastes fonds de renseignements de Statistique Canada, l'organisme doit fournir au public des documents détaillés et à jour. En 2015-2016, l'objectif de Statistique Canada était de déterminer les programmes statistiques qui nécessitaient des guides de référence techniques et de s'assurer que ces documents étaient assortis de feuilles de route. Tous les guides de référence techniques obligatoires fournis par le personnel du programme ont été jugés accessibles et actuels, et les feuilles de route ont été fournies conformément à ce qui était prévu. Ces feuilles de route indiquent la date à laquelle les guides de référence techniques feront l'objet de la prochaine mise à jour et seront conformes à la nouvelle Directive sur la documentation des métadonnées statistiques (en vigueur depuis janvier 2016).

En ce qui concerne les métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée (BMDI), les descriptions d'enquêtes et de programmes sur le site Web de Statistique Canada (pages de la BMDI) présentaient des lacunes mineures. Ces lacunes étaient associées à des enregistrements pour lesquels des renseignements étaient manquants sur des thèmes comme les dates de fin des programmes, l'évaluation de la qualité et les questionnaires. Au total, il a été déterminé que 50 pages d'enquêtes ou de programmes statistiques (78 %) étaient parfaitement conformes, et que 14 (22 %) présentaient des lacunes mineures. La Division des normes a commencé à communiquer avec les représentants des domaines spécialisés du programme en question afin de combler toutes les lacunes d'ici le 31 janvier 2017.

Programme 3 : Recensements

Description

L'objectif du programme des Recensements consiste à produire des données et des analyses et à fournir des services statistiques, en vue de mesurer les changements qui touchent la population du Canada, ses caractéristiques démographiques de même que le secteur agricole. Le programme pose les fondements pour la prise de décisions dans les secteurs public et privé et pour la recherche et l'analyse dans les domaines qui préoccupent la population du Canada. Il comprend le Recensement de la population (ainsi que l'Enquête nationale auprès des ménages) et le Recensement de l'agriculture.

Le Recensement de la population fournit des données détaillées sur des sous-groupes de population pour de petites régions géographiques, qui sont nécessaires pour évaluer l'incidence des initiatives stratégiques ciblées et qui servent de base pour d'autres enquêtes statistiques. Les chiffres et les estimations de population sont utilisés pour déterminer les limites des circonscriptions électorales, la répartition des paiements de transfert fédéraux, ainsi que le transfert et la répartition des crédits entre les administrations publiques régionales et municipales, les conseils scolaires et les autres organismes locaux dans les provinces.

Le Recensement de l'agriculture dresse un portrait complet du secteur agricole à l'échelle nationale, provinciale et infraprovinciale, et il est obligatoire aux termes de la Loi sur la statistique.

Le programme répond aux exigences statistiques énoncées dans la Constitution et permet de donner suite à celles prévues dans les lois et les instruments réglementaires. Toutes les mesures par habitant comprises dans les politiques et les arrangements fiscaux et les autres analyses économiques, ainsi que celles liées à la planification des programmes et des services, proviennent des données statistiques de ce programme.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

À la fin de 2015, le gouvernement du Canada a annoncé sa décision de rétablir le questionnaire détaillé du recensement. Tous les changements nécessaires à la mise en œuvre de cette décision ont été apportés, tant aux questionnaires papier qu'aux questionnaires électroniques, ainsi qu'aux systèmes de collecte et de traitement. Les préparatifs relatifs aux activités de collecte ont été effectués, y compris les suivants :

  • mener une mise à l'essai opérationnelle des systèmes et de l'infrastructure connexe;
  • ouvrir des bureaux satellites et recruter des fonctionnaires;
  • veiller à l'installation définitive du Centre des opérations des données;
  • imprimer les questionnaires et les lettres pour la collecte et préparer les cartes et autres outils géographiques à l'appui des opérations;
  • mettre au point la campagne de communication, y compris la publicité payée.

Dans le Nord du Canada, la collecte a commencé en février 2016.

À l'appui du Recensement de la population, Statistique Canada a élaboré une stratégie de communication intégrée fondée sur des pratiques de marketing social proactif afin de rédiger et de diffuser des messages visant à encourager les Canadiens à répondre aux questionnaires par eux-mêmes. Cette stratégie a permis d'adopter une démarche multimodale et de mettre en œuvre des approches économiques comportementales afin de cibler des populations qui ont été difficiles à dénombrer dans le cadre des recensements précédents. Ces approches ont été conçues dans le but de réduire les coûts opérationnels en diminuant le nombre de suivis des cas de non-réponse.

Statistique Canada a également multiplié les efforts d'élaboration concernant le Recensement de l'agriculture de 2016. Ces efforts comprenaient l'élaboration de méthodes, de processus et d'outils; la mise à l'essai de systèmes et d'outils; l'analyse des résultats; l'intégration des leçons apprises des recensements précédents. La collecte des données auprès des exploitations agricoles les plus grandes et complexes a commencé en 2015‑2016. L'organisme a également entrepris les derniers préparatifs pour le début de la principale période de collecte de données, en 2016-2017. Ces travaux comprennent un examen continu de la façon dont les sources et technologies administratives, comme la télédétection, peuvent améliorer la qualité et l'efficience du programme et réduire le fardeau de réponse.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Recensements 2015-2016
  Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
Dépenses brutes 153 382 820 153 382 820 143 077 849 143 002 356 -10 380 464
Revenus disponibles -7 939 148 -7 939 148 -7 974 616 -7 974 616 -35 468
Dépenses nettes 145 443 672 145 443 672 135 103 233 135 027 740 -10 415 932
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Recensements 2015-2016
  Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
Dépenses brutes 959 1 087 128
Revenus disponibles -34 -60 -26
Dépenses nettes 925 1 027 102

L'écart entre les dépenses prévues et réelles est principalement attribuable aux reports de fonds de 2015-2016 à 2016-2017.

L'écart entre le nombre d'équivalents temps plein réel et prévu est attribuable à la réception de fonds en cours d'exercice pour le contenu supplémentaire du questionnaire détaillé du Recensement de 2016 et à des changements dans les dépenses salariales prévues qui ont eu lieu après la présentation du Rapport sur les plans et les priorités 2015-2016. En raison de la nature cyclique du programme des Recensements, son budget et son profil de dépenses peuvent varier légèrement entre les années.

Résultats du rendement — Recensements
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du rendement — Recensements, selon les Résultats attendus (titres de rangée), Indicateurs de rendement, Cibles, et Résultat réels (figurant comme en-tête de colonne).
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Résultats réels
Les Canadiens et les responsables de l'établissement des politiques gouvernementales utilisent les données du Recensement de la population et du Recensement de l'agriculture pour prendre des décisions éclairées. Métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée Parfaitement conforme Lacunes mineures
Pourcentage de guides de référence techniques à jourNote de tableau 3.3 1 Parfaitement conforme Parfaitement conforme

Afin de s'assurer que les utilisateurs ont accès à l'orientation dont ils ont besoin pour tirer pleinement profit des vastes fonds de renseignements de Statistique Canada, l'organisme doit fournir au public des documents détaillés et à jour. En 2015-2016, l'objectif de Statistique Canada était de déterminer les programmes statistiques qui nécessitaient des guides de référence techniques et de s'assurer que ces documents étaient assortis de feuilles de route. Tous les guides de référence techniques obligatoires fournis par le personnel du programme ont été jugés accessibles et actuels, et les feuilles de route ont été fournies conformément à ce qui était prévu. Ces feuilles de route indiquent la date à laquelle les guides de référence techniques feront l'objet de la prochaine mise à jour et seront conformes à la nouvelle Directive sur la documentation des métadonnées statistiques (en vigueur depuis janvier 2016).

En ce qui concerne les métadonnées à jour dans la Base de métadonnées intégrée (BMDI), les descriptions d'enquêtes et de programmes sur le site Web de Statistique Canada (pages de la BMDI) présentaient des lacunes mineures. Ces lacunes concernaient des questionnaires de contre-vérification des dossiers du Recensement de la population manquants; ainsi que l'absence d'une évaluation de la qualité et des questionnaires manquants relatifs à l'Enquête sur la mise à jour de la base de sondage agricole. Au total, il a été déterminé que 4 pages d'enquêtes ou de programmes statistiques (67 %) étaient parfaitement conformes, et que 2 (33 %) présentaient des lacunes mineures. Les dossiers relatifs au Recensement de la population et à l'Enquête nationale auprès des ménages étaient parfaitement conformes. La Division des normes a commencé à communiquer avec les représentants des domaines spécialisés du programme en question afin de combler toutes les lacunes d'ici le 31 janvier 2017.

Programme 4 : Infrastructure statistique

Description

L'infrastructure statistique est formée des activités et des services administrés en vue de soutenir un système statistique solide.

Les services professionnels et statistiques comprennent la mise au point de méthodes statistiques rigoureuses, de concepts et de classifications normalisés (y compris de concepts géographiques), l'élaboration et la production de métadonnées statistiques, l'établissement et la tenue de registres d'entreprises et d'adresses à des fins statistiques, et la prestation de conseils relatifs à la Loi sur la statistique et aux ententes de partage des données.

Les services statistiques opérationnels soutiennent les activités de collecte des données pour les enquêtes de Statistique Canada, par exemple, la saisie, le codage, la vérification des données, le recrutement et la formation des intervieweurs, et la prestation de conseils aux clients en ce qui concerne les produits statistiques. Il s'agit par exemple de la production des publications du catalogue de Statistique Canada et des bases de données en ligne et de la parution du Quotidien, le bulletin officiel de diffusion de Statistique Canada.

Le Programme de maintien de la continuité et de la qualité comprend la coordination des aspects du Processus intégré de planification stratégique (PIPS) de l'organisme qui veillent au maintien de la continuité et de la qualité des programmes.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

En 2015-2016, le programme de l'Infrastructure statistique a continué d'appuyer un système statistique bien établi.

Une réalisation importante qui a eu lieu en 2015-2016 a été l'élaboration et la mise à l'essai des composantes du Système intégré de collecte et des opérations requises et planifiées par les programmes des Recensements à l'appui de la collecte des données dans le cadre de toutes les enquêtes. Le personnel de ce projet de transformation pluriannuel a atteint son objectif de fournir l'infrastructure et la fonctionnalité requises pour mener les opérations de collecte dans le cadre du Recensement de la population de 2016 et du Recensement de l'agriculture de 2016. Parmi les résultats atteints figurent le Portail de gestion de la collecte, un outil de gestion des opérations de collecte et des communications avec le personnel sur le terrain, les applications Internet et le Système d'information de la gestion requis pour suivre l'avancement des programmes d'enquête.

Dans le cadre de l'initiative de l'Architecture opérationnelle du Bureau, Statistique Canada a adopté un cadre stratégique de gestion de l'information statistique pour l'ensemble de l'organisme. En plus d'élaborer une stratégie pour l'adoption de GCDocs en tant qu'outil intégré, Statistique Canada a lancé un projet pluriannuel afin de faciliter l'accès aux métadonnées statistiques et aux données d'enquêtes et de sources administratives, ainsi que la recherche et la réutilisation de ces données pour tous les employés. La première version de l'outil offrait une nouvelle capacité de recherche puissante, qui permettait d'effectuer des recherches par enquête, par variable, par concept et même par classification.

Statistique Canada a actuellement la responsabilité d'élaborer et de tenir à jour le Portail de données ouvertes pour le compte du gouvernement du Canada. Le portail sert d'emplacement central à partir duquel les particuliers et les entreprises du Canada peuvent accéder gratuitement aux données du gouvernement. À l'heure actuelle, la majorité des données du portail proviennent de Statistique Canada. L'organisme diffuse aussi des données agrégées, ainsi que des produits d'information et d'analyse sur son site Web. Les microdonnées sont accessibles par l'entremise des centres de données de recherche, du Centre canadien d'élaboration de données et de recherche économique et du système d'accès à distance en temps réel.

En 2015-2016, Statistique Canada a poursuivi ses travaux méthodologiques dans le but d'étudier de nouvelles possibilités à l'appui d'un certain nombre de programmes (comme la collecte, la pondération et l'estimation de la variance dans le cadre des recensements) et de projets (comme la mesure de l'incidence de la collecte par voie électronique sur l'Enquête sur la population active). L'organisme a amélioré sa gamme de systèmes généralisés de méthodologie en mettant en œuvre un nouveau système d'estimation (G‑Est) pour le Programme intégré de la statistique des entreprises, en réalisant des progrès considérables sur le plan des systèmes de confidentialité (G-Confid) et de couplage d'enregistrement (G-Coup) et en élaborant un prototype pour l'estimation sur petits domaines et son évaluation dans le cadre de quatre programmes clés.

Dans le cadre de la deuxième Conférence des grandes idées, tenue en 2015, Statistique Canada a célébré les idées novatrices communautaires sur le thème des données locales. Cet événement comprenait des présentations à l'intention de tout le personnel mettant en vedette des projets sur les données locales déjà en cours au sein de l'organisme ainsi qu'une série de conférences soulignant l'innovation dans les sphères municipale, fédérale et universitaire. De plus, sous la forme d'une activité de formation intensive unique, des cadres supérieurs ont agi comme mentors auprès des employés proposant des idées et fait avancer les idées présentant un potentiel au-delà de l'étape conceptuelle. Un certain nombre de ces projets passeront à l'étape de la validation de principe au cours du prochain exercice.

En 2015-2016, Statistique Canada a travaillé avec d'autres ministères et organismes fédéraux afin d'évaluer la mesure dans laquelle des gains importants pourraient être réalisés : si les programmes administratifs et la collecte des données étaient modifiés pour mieux appuyer les utilisations statistiques; si on pouvait s'assurer que les provinces et les territoires participent davantage à l'effort; si les cadres législatif et politique existants étaient modifiés pour appuyer sans réserve l'utilisation de sources de données administratives à des fins statistiques.

En 2015-2016, les travaux se sont poursuivis relativement à un projet de mise à jour et de modernisation de la stratégie de diffusion de Statistique Canada. L'organisme a achevé plusieurs étapes clés, y compris la mise à l'essai de la version bêta, l'exécution d'une série de tests de convivialité ainsi que la migration de l'information vers le nouveau modèle. L'élaboration des fonctions externes et des outils et processus internes vont bon train. Le nouveau modèle devrait être lancé au printemps 2018.

La stratégie de base de Statistique Canada en vue d'assurer la robustesse repose sur l'élaboration et la mise à jour d'un plan décennal qui détermine tous les investissements requis pour assurer l'efficience, la continuité et la qualité de tous les programmes statistiques. Ce plan est un élément clé du PIPS, un cadre rigoureux de planification pluriannuel qui intègre tous les besoins de Statistique Canada en matière de finances, de technologie de l'information et de ressources humaines. En 2015-2016, le plan décennal comprenait des investissements dans le remaniement de programmes d'enquête majeurs, afin d'assurer leur pertinence et leur efficacité continues, dans l'adoption et la mise en œuvre de normes pertinentes, comme la nouvelle norme du Fonds monétaire international pour les statistiques de finances publiques, et dans l'examen exhaustif du potentiel des sources administratives et des autres sources de données de rechange pour remplacer, compléter ou étoffer les programmes statistiques de Statistique Canada.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Infrastructure statistique 2015-2016
Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées) Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
105 110 975 105 110 975 108 827 938 87 473 605 -17 637 370
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Infrastructure statistique 2015-2016
Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
1 123 954 -169

L'écart entre les dépenses prévues et les dépenses réelles pour ce programme découlent principalement des activités suivantes :

  • la provision budgétaire relative aux conventions collectives échues;
  • les restructurations budgétaires mises en œuvre afin d'assurer la conformité aux nouvelles lignes directrices sur les services internes;
  • les provisions inutilisées que l'on prévoit reporter à 2016-2017 pour appuyer le PIPS de Statistique Canada.

L'écart entre le nombre d'équivalents temps plein (ETP) réel et prévu est principalement attribuable à une restructuration budgétaire visant à assurer la conformité avec les nouvelles lignes directrices sur les services internes ainsi qu'avec les changements relatifs aux dépenses salariales prévues qui ont eu lieu après le dépôt du Rapport sur les plans et les priorités afin de mieux tenir compte des priorités de l'organisme.

Résultats du rendement — Infrastructure statistique
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du rendement — Infrastructure statistique, selon les Résultats attendus (titres de rangée), Indicateurs de rendement, Cibles, et Résultat réels (figurant comme en-tête de colonne).
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Résultats réels
Une infrastructure de services et d'activités statistiques est administrée pour appuyer un système statistique efficace. Pourcentage des programmes faisant appel aux services de méthodologie 100 % 100 %
Pourcentage des programmes faisant appel aux services de l'infrastructure statistique 100 % 100 %
Pourcentage des programmes faisant appel aux services statistiques opérationnels 100 % 100 %

Le programme a atteint ses cibles de rendement.

Programme 5 : Services statistiques à frais recouvrables

Description

Cette activité produit des services statistiques de grande qualité à frais recouvrables qui répondent aux besoins d'institutions fédérales et provinciales particulières et d'autres clients. Les projets sont regroupés selon le type : Statistique économique et environnementale, Statistique socioéconomique, Recensement, Infrastructure statistique et Services internes.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

En réalisant des travaux à frais recouvrables, Statistique Canada atteint son deuxième résultat stratégique et s'assure que les données sont accessibles pour tous les Canadiens. Les ministères fédéraux font appel aux services à frais recouvrables de Statistique Canada dans les domaines des enquêtes, des couplages de microdonnées et de l'accès à celles-ci, des totalisations spéciales, des études d'impact, des comptes satellites et des études connexes.

Statistique Canada continue d'élargir ses programmes d'accès aux microdonnées en augmentant le nombre et les types de données accessibles aux chercheurs. Par conséquent, le nombre et les types d'utilisateurs qui accèdent aux services du Programme ont augmenté. Les plans visant l'ouverture de nouveaux centres de données de recherche un peu partout au Canada se poursuivent. Un deuxième centre de données de recherche fédéral financé par Emploi et Développement social Canada a ouvert ses portes en mars 2016, ce qui a permis d'élargir l'accès des chercheurs du gouvernement fédéral aux microdonnées de Statistique Canada. L'organisme a également poursuivi des projets visant à faciliter l'accès au moyen de nouveaux outils et à améliorer ses métadonnées tout au long de l'exercice.

Grâce au financement de l'Agence canadienne de développement international, Statistique Canada a mis au point le Programme international en gestion des organismes statistiques. Cette initiative vise à renforcer les systèmes statistiques nationaux dans les pays en développement, à combler les écarts en matière de leadership et de gestion et à instaurer une capacité de produire des statistiques fiables. L'organisme a aussi amorcé le Projet régional d'avancement de la statistique dans les Caraïbes, un projet sur sept ans visant à aider les organismes statistiques des Caraïbes à améliorer leur infrastructure statistique. Statistique Canada a signé plus de 60 accords avec d'autres pays concernant l'exécution de projets axés sur les différentes priorités des pays signataires.

Statistique Canada a aussi participé à des activités de programme et de transfert des connaissances, comme la formation conjointe avec des organismes internationaux, des symposiums régionaux et la consignation de pratiques exemplaires en matière de gestion.

La rédaction du septième numéro de la publication Femmes au Canada, un recueil de documents sur différents thèmes liés à la vie des femmes au Canada, a commencé en 2015‑2016. Un certain nombre d'articles ont été publiés et d'autres le seront en 2016-2017.

De nouvelles données et de nouveaux produits analytiques fondés sur l'Enquête auprès des peuples autochtones (EAPA) et l'Enquête canadienne sur l'incapacité (ECI) ont aussi été diffusés en 2015-2016.

Plusieurs nouvelles enquêtes ont été élaborées aux fins de collecte en 2016-2017, comme le cycle de 2017 des enquêtes postcensitaires, y compris l'EAPA et l'ECI, ainsi que le projet d'analyse de la population active chez les Inuit du Nunavut.

De nouvelles projections sur les populations autochtones ont été préparées et diffusées à l'automne 2015.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Services statistiques à frais recouvrables 2015-2016
  Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées) Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
Dépenses brutes 112 060 852 112 060 852 112 025 384 96 359 919 -15 700 933
Revenus disponibles -112 060 852 -112 060 852 -112 025 384 -96 359 919 15 700 933
Dépenses nettes 0 0 0 0 0
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Services statistiques à frais recouvrables 2015-2016
  Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
Dépenses brutes 616 1 013 397
Revenus disponibles -616 -1 013 -397
Dépenses nettes 0 0 0

Le programme statistique de l'organisme a deux sources de financement : les crédits parlementaires directs et les activités à frais recouvrables. Statistique Canada a le pouvoir de générer 120 millions de dollars par année. Depuis quelques années, les revenus « disponibles » provenant des activités à frais recouvrables ont représenté de 90 millions de dollars à 105 millions de dollars par an du total des ressources budgétaires de l'organisme et ont, par conséquent, permis de financer environ 1 000 équivalents temps plein (ETP). Une large part de ces revenus disponibles provient de ministères et organismes fédéraux et sert à financer des projets statistiques précis.

Conformément aux normes de présentation pangouvernementales, tous les chiffres indiqués dans le tableau Ressources financières budgétaires (en dollars) sont nets des revenus disponibles. Comme on peut le voir dans le tableau, lorsque l'on soustrait les dépenses réelles des revenus disponibles, on obtient une autorisation nette de zéro.

Tous les chiffres du tableau Ressources humaines tiennent compte des ETP financés au moyen des revenus disponibles. L'écart entre le nombre d'ETP réel et prévu s'explique essentiellement par un changement dans la production des rapports. À compter de l'exercice 2016-2017 pour le Rapport sur les plans et les priorités, et de l'exercice 2015‑2016 pour le Rapport ministériel sur le rendement, les intervieweurs sont inclus dans le total des ETP. De plus, le nombre d'ETP varie toujours légèrement en raison de l'écart entre les taux de salaires moyens versés et les taux de salaires moyens estimés entrant dans les calculs à l'étape de la planification.

Résultats du rendement — Services statistiques à frais recouvrables
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats du rendement — Services statistiques à frais recouvrables, selon les Résultats attendus (titres de rangée), Indicateurs de rendement, Cibles, et Résultat réels (figurant comme en-tête de colonne).
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Résultats réels
Les responsables de l'établissement des politiques gouvernementales, les institutions et les clients du secteur privé utilisent les services à frais recouvrables de Statistique Canada. Volume de contrats à frais recouvrables réalisés par Statistique Canada — enquêtes statistiques et enquêtes connexes 264 254
Valeur des contrats à frais recouvrables réalisés par Statistique Canada — enquêtes statistiques et enquêtes connexes 80 698 000 $ 89 956 980 $
Valeur des contrats à frais recouvrables réalisés par Statistique Canada — demandes personnalisées et ateliers 5 729 000 $ 4 385 410 $

Statistique Canada a exécuté 254 contrats à frais recouvrables pour les enquêtes statistiques et enquêtes connexes, pour une valeur totale de 89 956 980 $. La valeur totale de tous les contrats à frais recouvrables réalisés pour les demandes personnalisées et les ateliers (4 385 410 $) était inférieure à la valeur prévue.

Services internes

Description

Les services internes sont des groupes d'activités et de ressources connexes qui sont gérés de façon à répondre aux besoins des programmes et aux autres obligations générales d'une organisation. Les services internes comprennent uniquement les activités et les ressources qui visent l'ensemble d'une organisation et non les activités et les ressources qui s'appliquent à un programme particulier. Les groupes d'activités sont les suivants : services de gestion et de surveillance, services de communications, services juridiques, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l'information, services de technologies de l'information, services de gestion des biens, services de gestion du matériel et services de gestion des acquisitions.

Analyse du rendement du programme et leçons retenues

Activités en 2015-2016

En 2015-2016, Statistique Canada a revu et simplifié le Cadre de gestion des projets de l'organisme (CGPO) en réponse aux propositions d'améliorations reçues des utilisateurs du Cadre et découlant des recommandations d'audit. Le CGPO s'applique à tous les projets dont les coûts totaux sont de 150 000 $ et plus. Une gestion de projets efficace est essentielle à l'optimisation et à la saine gérance de l'exécution des programmes. En outre, Statistique Canada s'assure que toutes les dépenses de programme directes sont évaluées tous les cinq ans.

Les buts et objectifs des ressources humaines cadrent avec les priorités de Statistique Canada et du gouvernement du Canada, grâce à la mise en œuvre continue du Plan intégré des activités et des ressources humaines (2015-2016 à 2017-2018) mené sur trois ans. En 2015-2016, Statistique Canada a commencé à embaucher du personnel pour le programme du Recensement de 2016 et a continué de soutenir ses employés afin que ces derniers participent pleinement au processus et donnent le meilleur d'eux-mêmes en mettant en œuvre la nouvelle Directive sur la gestion du rendement.

L'organisme a continué d'offrir les conseils et l'appui nécessaires à l'exécution efficace de ses programmes. À ce titre, Statistique Canada a participé activement aux groupes de travail sur la transformation de la gestion des finances et des ressources humaines à l'échelle du gouvernement chargés d'élaborer des plans pour l'adoption de processus et de systèmes opérationnels communs. L'organisme travaille aussi avec diligence à la mise en œuvre du nouveau système de paye Phénix.

En réponse à la directive du Conseil du Trésor sur la tenue de dossiers, Statistique Canada a réalisé des progrès concernant son projet sur cinq ans visant à mettre en œuvre GCDocs en tant que système intégré de gestion des documents et des dossiers électroniques.

Statistique Canada poursuit ses efforts dans le cadre de son plan de mise en œuvre pluriannuel visant à convertir ses locaux afin de les rendre conformes au Milieu de travail 2.0, la nouvelle norme s'appliquant aux locaux du gouvernement du Canada.

Statistique Canada collabore avec Services partagés Canada pour moderniser l'application de l'infrastructure des technologies de l'information et des télécommunications. En 2015‑2016, l'organisme a travaillé à l'élaboration d'une feuille de route sur la transformation du réseau; les travaux se poursuivent. Afin de soutenir la productivité des employés, Statistique Canada a doté les postes de travail qui sont connectés au réseau A de l'organisme d'une connexion de réseau à certaines applications externes. Les opérations de production des recensements seront menées dans l'enclave du recensement, laquelle est paramétrée précisément pour Statistique Canada et est située au Centre des opérations des données de Gatineau. La migration vers le nouveau service de courriel commun du gouvernement du Canada s'est révélée un succès. Statistique Canada a également poursuivi la migration des lignes téléphoniques centrex (lignes terrestres) aux téléphones cellulaires.

Les échanges avec le public se sont poursuivis au moyen d'outils Web 2.0, y compris des plateformes de médias sociaux, des séances de clavardage avec des experts de Statistique Canada, des discussions sur les blogues, des tutoriels en ligne ainsi que des vidéos faisant état des faits saillants des principaux communiqués.

Le Quotidien est le bulletin officiel de diffusion des données de Statistique Canada. En juin 2015, la version modernisée du Quotidien a été lancée en ligne. Le remaniement a été fondé sur les commentaires des utilisateurs. Le Quotidien inclut maintenant des graphiques interactifs, des tableaux automatisés ainsi que des indicateurs et des photos. Il est également doté d'une nouvelle capacité de recherche améliorée et de navigation, et peut être consulté à partir de n'importe quel dispositif. En outre, ce produit novateur améliore l'expérience de l'utilisateur et offre aux analystes des fonctions d'automatisation intégrées qui permettent d'accroître la qualité et la cohérence de l'ensemble des produits statistiques.

Enfin, dans le cadre d'un effort continu visant à améliorer l'efficience et l'efficacité des processus administratifs, l'organisme a mis en œuvre un processus de demandes et d'approbations électroniques concernant l'acquisition de biens et de services. Ce processus remplace le formulaire papier Acquisition de biens et de services. Ce nouveau flux de travail automatisé permet à toutes les parties concernées de gagner du temps.

Ressources financières budgétaires (en dollars) — Services internes 2015-2016
Budget principal des dépenses Dépenses prévues Autorisations totales pouvant être utilisées Dépenses réelles (autorisations utilisées) Écart (dépenses réelles moins dépenses prévues)
51 666 281 51 666 281 62 163 757 62 786 663 11 120 382
Ressources humaines (équivalents temps plein [ETP]) — Services internes 2015-2016
Ressources prévues Ressources réelles Écart (ressources réelles moins ressources prévues)
488 586 98

L'écart entre les dépenses prévues et les dépenses réelles découlent principalement des activités suivantes :

  • les restructurations budgétaires mises en œuvre afin d'assurer la conformité avec les nouvelles lignes directrices sur les services internes;
  • les dépenses en salaires remboursées par le Conseil du Trésor (par exemple, le paiement des congés parentaux).

L'écart entre le nombre d'ETP réel et prévu est principalement attribuable à une restructuration budgétaire visant à assurer la conformité avec les nouvelles lignes directrices sur les services internes.

Notes

note de bas de page 1

Maintenant désigné sous le nom d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Renvoi à note de bas de page 1 referrer

note de bas de page 2

Maintenant désigné sous le nom d'Affaires mondiales Canada.

Renvoi à note de bas de page 2 referrer

note de bas de page 3

Maintenant désigné sous le nom d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Renvoi à note de bas de page 3 referrer

note de bas de page 4

Maintenant désigné sous le nom d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Renvoi à note de bas de page 4 referrer

note de bas de page 5

Maintenant désigné sous le nom d'Affaires autochtones et du Nord Canada.

Renvoi à note de bas de page 5 referrer

Date de modification :