Archivé – Analyse des risques

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

À Statistique Canada, la gestion intégrée des risques est une activité permanente et dynamique qui soutient la prise de décisions organisationnelles; cette activité constitue un thème essentiel du processus annuel de planification stratégique intégrée. Le Profil de risque organisationnel fait partie intégrante du Modèle de gestion du risque de Statistique Canada; il s'agit d'un sommaire général des risques majeurs que gère l'organisme. Le Profil de risque organisationnel sert d'outil de référence concis pour prendre des décisions et il fait l'objet d'une révision complète chaque année.

Le Profil de risque organisationnel de 2012-2013 à 2013-2014 met en relief six risques organisationnels. Les stratégies de réponse décrites dans le présent rapport sont déjà en place et continueront d'être appliquées en 2014-2015.

Table – Principaux risques
Risques Stratégies d'intervention Liens avec l'Architecture
d'alignement des programmes
Difficultés de plus en plus grandes à joindre les répondants La difficulté grandissante de recueillir les données des répondants représente un défi constant pour la qualité des statistiques sociales. Ce risque a été signalé dans les Rapports sur les plans et les priorités de 2012-2013 et celui de 2013-2014. Le Profil de risque organisationnel de 2012-2013 à 2013-2014 fait état de certaines stratégies d'atténuation : surveiller étroitement les taux de réponse et évaluer les biais potentiels dans les résultats des enquêtes; poursuivre la recherche-développement de la base de sondage des enquêtes-ménages pour remplacer les bases existantes; proactivement mobiliser les répondants en utilisant différents moyens (sites Web de Statistique Canda, du gouvernement du Canada et d'autres ministères, ainsi que les médias sociaux) pour assurer des taux de réponse élevés; examiner la possibilité d'utiliser des sources de données administratives, en se rappelant les préoccupations relatives à la protection des renseignements personnels lorsque ces sources seront davantage utilisées; continuer d'innover pour répondre aux besoins des répondants, notamment en utilisant davantage d'options multimodales pour la collecte des données, comme les questionnaires électroniques et les appareils mobiles; continuer d'analyser en profondeur la possibilité de mener des interviews grâce à la téléphonie cellulaire; réaliser des études supplémentaires; intégrer les leçons apprises.
  • Statistique socioéconomique
  • Statistique du travail, de l'éducation, du revenu et du tourisme
  • Statistique de la santé et de la justice
  • Statistique démographique, statistique sur les Autochtones et autres statistiques sociales
  • Analyse de la Statistique socioéconomique
  • Recensements
  • Recensement de la population
  • Recensement de l'agriculture
  • Services professionnels et statistiques
  • Services à frais recouvrables relatifs à la Statistique socioéconomique
  • Services à frais recouvrables relatifs aux Recensements
Risque pour la réputation concernant les renseignements du répondant Toute diffusion de renseignements confidentiels ou toute atteinte à la sécurité réelle ou perçue de l'infrastructure informatique et des processus opérationnels connexes de Statistique Canada risquent de porter atteinte à la réputation, à la crédibilité, à l'image et à la confiance du public. Ce risque a été signalé dans les Rapport sur les plans et les prioritésde 2012-2013 et celui de 2013-2014. Le Profil de risque organisationnel de 2012-2013 à 2013-2014 fait état de certaines stratégies d'atténuation: évaluer continuellement l'état actuel de l'infrastructure informatique accessible au public et exercer une surveillance pour en connaître les points les plus vulnérables; s'assurer que les services d'infrastructure appuient efficacement les programmes de Statistique Canada; évaluer et améliorer continuellement les méthodes et processus de diffusion en les simplifiant et en les rationalisant; assurer la gérance des données et la confidentialité des microdonnées utilisées aux fins de la statistique et de la recherche, aussi bien à Statistique Canada que dans les centres de données de recherche (CDR) et au Centre canadien d'élaboration de données et de recherche économique que dans le système d'accès à distance en temps réel; veiller à ce que les politiques, les directives et les pratiques de sécurité des technologies de l'information (TI) soient à jour et tiennent compte des responsabilités partagées avec d'autres ministères dans la gestion des défis et des vulnérabilités; améliorer la protection et l'harmonisation de la sécurité de l'infrastructure des TI; former et sensibiliser les employés de Statistique Canada aux questions de sécurité de l'information classifiée et désignée. Tous les programmes sont touchés.
Outils communs et priorités de l'ensemble du gouvernement Statistique Canada répond aux priorités de l'ensemble du gouvernement et se consacre à leur mise en œuvre. À l'heure actuelle, aucun des outils logiciels prescrits n'est utilisé dans les domaines des ressources humaines, de l'administration financière ou de la gestion des documents. Les systèmes administratifs utilisés à présent par l'organisme sont efficaces en tous points, et la réaffectation des employés qui se consacraient à des activités essentielles à la mise en œuvre des nouveaux systèmes représenterait un risque pour la réalisation du programme statistique. Bien que Statistique Canada n'ait pris aucune disposition pour ces outils dans sa planification financière, en 2014-2015 l'organisme continuera de consacrer du temps et des connaissances par une participation active aux travaux des organismes de gestion et des groupes de travail de l'ensemble du gouvernement dans le cadre de l'Initiative de transformation de la gestion financiओre. Statistique Canada croit fermement que l'expérience et les connaissances qu'il apporte à la gestion intégrée et efficiente permettront de modeler un programme de transformation robuste dans l'ensemble du gouvernement dans ce domaine. Selon l'hypothèse actuelle, sa migration aux plateformes communes des ressources humaines et de gestion financière commencera en 2017 2018. Des efforts supplémentaires en vue de se préparer pour ces transitions se poursuivront en 2015-2016 et 2016-2017.

Ce risque a été signalé dans les Rapports sur les plans et les priorités de 2012-2013 et celui de 2013-2014. Le Profil de risque organisationnel de 2012-2013 à 2013-2014 fait état de certaines stratégies d’atténuation : prendre activement part aux travaux de groupes pangouvernementaux chargés des initiatives de GCDOCS, de PeopleSoft, de SAP, de la modernisation des services de paye, du processus opérationnel commun des ressources humaines et des initiatives de la Direction du dirigeant principal de l'information; gérer efficacement les relations avec les intervenants et les partenaires dans les organismes centraux (comme la Banque du Canada et le ministère des Finances); assurer la communication permanente entre les représentants des secteurs de programme, des services intégrés, de l'informatique et de la gestion de l'information pour veiller à la coordination des initiatives; coordonner les services de TI pour appuyer différentes initiatives afin de répondre aux besoins opérationnels de Statistique Canada; élaborer un plan dàaction indiquant les principales activités pour mettre en œuvre le GCDOCS; considérer toutes les principales initiatives comme des projets auxquels un gestionnaire de projet dédié a été affecté et respecter le Cadre de gestion de projets de làorganisme; acquérir et perfectionner les compétences nécessaires à la mise en œuvre du Système de gestion des documents et des dossiers électroniques de lçorganisation; établir des processus rigoureux de gestion organisationnelle du changement dotés d'outils adéquats de soutien, de formation et de communication pour les gestionnaires et les employés. En outre, le financement initial de l'Initiative de transformation des réseaux a été établi et apporté, ce qui regroupera le réseau de travail de Statistique Canada à un réseau externe pour appuyer la transition vers les solutions pangouvernementales.
Tous les programmes sont touchés.

En raison des progrès technologiques, il est désormais plus difficile de joindre les gens, ce qui constitue un obstacle de taille. L'affichage des numéros et le filtrage des appels nuisent lorsqu'il s'agit de joindre les répondants par téléphone. En outre, de plus en plus de ménages n'ont que des téléphones cellulaires ou n'utilisent que la téléphonie Internet. Pour toutes ces raisons, il est plus difficile d'obtenir des échantillons représentatifs et des taux de réponse élevés.

Une autre préoccupation est relative au fait que toute diffusion de renseignements confidentiels ou toute atteinte réelle ou perçue à l'infrastructure informatique et aux processus opérationnels connexes de Statistique Canada risquent de porter atteinte à la réputation, à la crédibilité et à l'image. Il faut donc constamment s'assurer que les services d'infrastructure gérés par Services partagés Canada sont bien adaptés à l'évolution des besoins en matière de soutien informatique de Statistique Canada.

Pour faciliter la prise de mesures à l'égard des risques décrits ci-dessus, Statistique Canada progresse dans la consolidation de son réseau de travail pour en faire un réseau externe afin de pouvoir appuyer la transition vers les solutions pangouvernementales.