Archivé – Tendances relatives aux dépenses du ministère

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Figure 1 Tendances relatives aux dépenses du ministère

Tendances relatives aux dépenses du ministère

Description de la figure 1 Tendances relatives aux dépenses du ministère

Note : D'après le financement prévu dans le budget principal des dépenses. Le financement des programmes de recensements de 2016 a été approuvé pour une année en 2013-2014, mais celui des années suivantes est à venir. Le total des dépenses comprend les revenus disponibles au titre des activités à frais recouvrables. Les dépenses nettes équivalent au total des dépenses organisationnelles moins les dépenses liées aux programmes à frais recouvrables. Le financement pour le cycle du Recensement de 2016 sera finalisé et annoncé en temps voulu.

Comme l'indique la figure 1, les dépenses totales et les dépenses nettes atteignent un sommet en 2011-2012, lors de la tenue du Recensement de la population de 2011, de l'Enquête nationale auprès des ménages et du Recensement de l'agriculture de 2011; ces dépenses chutent brusquement en 2012-2013, lorsque ces activités sont progressivement réduites. Cette tendance est caractéristique de Statistique Canada en raison des cycles des programmes de Recensements.

La figure 1 indique également que les dépenses, nettes des frais recouvrables et des recensements, baissent considérablement sur cette période de six ans en raison des compressions budgétaires. La hausse des dépenses nettes des frais recouvrables et des recensements en 2012-2013 s'explique essentiellement par les dépenses de liquidation des indemnités de départ dans le cadre de la signature des conventions collectives et par les coûts du réaménagement des effectifs.