Jeter les assises : Jean Talon et les parallèles historiques du Recensement de 1666

24 mai 2018

En 1665, lorsque Jean Talon, le premier intendant de la Nouvelle-France, est arrivé sur les rives de ce que nous appelons aujourd'hui le Canada, il a dû relever d'importants défis. Pourtant, la population a grimpé, passant de 3 200 à 7 600 habitants durant les cinq années de mandat de Jean Talon, en partie parce qu'il a réalisé que, pour développer la colonie, il devait mieux la comprendre. Ainsi, pendant l'hiver 1665, Jean Talon a commencé son travail d'administrateur en faisant l'inventaire de la colonie, puis il a utilisé les connaissances acquises au moyen du Recensement de 1666, le premier en Amérique du Nord, pour l'aider à s'épanouir.

Après avoir recueilli des statistiques, Jean Talon les a mises à profit. À titre d'intendant de la justice, de la police et des finances, il a organisé la venue de France de jeunes femmes, les Filles du roi, pour corriger le déséquilibre entre les sexes et ainsi peupler la colonie. Il a diversifié l'économie en établissant le commerce du bois d'œuvre et des « manufactures » de laine et de produits textiles. Après que Jean Talon ait mené le Recensement de 1666, 45 autres recensements complets et partiels ont été réalisés avant 1847, année où la collecte de statistiques a été réglementée dans les provinces unies du Haut-Canada et du Bas-Canada.

Plus de trois siècles plus tard, l'héritage du premier intendant du Canada se porte bien à Statistique Canada : l'immeuble Jean-Talon fut nommé en son honneur. Toutefois, selon Marc Hamel, directeur général du Programme du recensement, l'importance des premiers travaux de Jean Talon représente beaucoup plus que cet hommage.

« Le Recensement de 1666 a établi l'importance des renseignements statistiques dans l'histoire de notre pays et a contribué à façonner ce que nous sommes devenus au cours des trois derniers siècles. Bien que la technologie continue de changer la façon dont nous recueillons, produisons et diffusons les données, le fondement du Programme du recensement actuel est le même : brosser et mettre à jour le portrait statistique de notre pays afin de profiter aux millions de personnes qui vivent ici », a-t-il dit.

Honorer notre passé et bâtir notre avenir

Cette année, un siècle s'est écoulé depuis la création du Bureau fédéral de la statistique, maintenant appelé Statistique Canada. Après 100 ans d'existence, l'organisme décrit de nombreuses facettes de la vie au Canada : la population, les ressources, l'économie, la société et la culture. En 2016, Statistique Canada a réalisé le recensement le plus réussi de l'histoire du pays, ce qui lui a permis une fois de plus de fournir des renseignements statistiques de grande qualité à pratiquement toutes les collectivités d'un océan à l'autre.

Ces solides assises, établies longtemps avant la création de l'organisme et même avant la création du pays, ont préparé Statistique Canada aux défis à venir, a ajouté M. Hamel.

« Les premiers recensements ont été d'une importance cruciale au développement de la Nouvelle-France, chacun d'eux ayant évolué pour rendre compte des nombreux changements sociétaux qui se produisaient. Aujourd'hui, les 375 enquêtes de Statistique Canada reflètent et mesurent la façon dont la société évolue, et les méthodes de collecte, les processus et le contenu de l'organisme continueront d'évoluer pendant son deuxième siècle d'existence. »

Une histoire sensée

En 1971, le Bureau fédéral de la statistique est devenu Statistique Canada en l'honneur du 100e anniversaire du premier recensement depuis la Confédération. Cette étape importante a également annoncé un tournant dans les innovations méthodologiques de l'organisme, de sorte que les répondants pouvaient s'autodénombrer, c'est-à-dire remplir leur propre questionnaire. En 2006, les ménages pouvaient choisir de remplir le questionnaire du recensement en ligne, ce qui a placé le Canada à l'avant-garde des pays où des recensements sont menés. Enfin, en 2016, 68 % des Canadiens ont choisi Internet comme mode de réponse principal.

Aujourd'hui, M. Hamel et environ 500 employés de l'organisme s'affairent déjà à préparer le Recensement de 2021 et les recensements à venir pour continuer de fournir, dans une société et une économie en constante évolution, des statistiques de qualité à la population canadienne et pour prévoir les innovations. À cette fin, l'organisme réoriente ses priorités sur l'acquisition de plus de données administratives, sur l'élaboration de nouvelles méthodes pour coupler et intégrer les données, et sur la modernisation des méthodes de collecte statistique actuelles.

« Le Programme du recensement a toujours été un moteur principal de l'innovation pour l'organisme. Qui, vingt ans plus tôt, aurait pu prévoir les répercussions qu'aurait la technologie d'aujourd'hui sur notre travail et sur le monde qui nous entoure? C'est pourquoi notre projet de transformation porte sur les méthodes et les technologies émergentes qui nous permettront de mettre à profit différentes sources de renseignements pour créer les mêmes renseignements de grande qualité auxquels est habituée la population canadienne. Nous prenons les mesures nécessaires pour répondre aux besoins futurs », a dit M. Hamel.

Hier, aujourd'hui et demain

Même si beaucoup de choses ont changé depuis 1666, beaucoup d'autres sont demeurées les mêmes; le recensement, ainsi que tous les programmes de l'organisme, continue d'appuyer une prise de décision éclairée dans presque tous les aspects de la société canadienne. « À titre de premier recenseur, Jean Talon est une figure importante à Statistique Canada, mais il est encore plus important dans l'histoire de notre pays. Le programme continuera d'évoluer afin que, dans trois siècles, nous puissions mieux comprendre notre avenir et nous-mêmes. »

Pour en apprendre davantage sur le programme d'activités de Statistique Canada visant à célébrer son centenaire, consultez la page Cent ans bien comptés.

Connectez-/inscrivez-vous pour publier un commentaire.

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :