Statistique Mathématiques (MA)

Recrutement postsecondaire - Statisticiens-mathématiciens

La campagne de recrutement postsecondaire des statisticiens-mathématiciens (MA) pour 2019-2020 sera lancée le 3 octobre 2019. Postulez en ligne d'ici le 23 octobre 2019 à 23h59, heure du Pacifique. Cette date pourrait changer, donc s'il vous plaît consultez le site web de la Commission de la fonction publique.

Consulter les liens ci-dessous pour plus d'information au sujet du poste et du processus d'application.

Il existe également une formule pour la réussite!

Il existe également une formule pour la réussite!
Le travail d'un statisticien-mathématicien

Le travail d'un statisticien-mathématicien

À Statistique Canada, nous produisons et interprètons un grand volume d'information statistique. Nous faisons l'échantillonnage, la collecte, l'acquisition, le nettoyage, l'appariement et l'analyse de données pour expliquer l'information statistique reliée à de nombreux aspects de l'économie et la société canadienne. Nous produisons des statistiques fondées sur des recensements à tous les cinq ans et sur de nombreuses enquêtes, mais aussi sur l'exploitation de nombreuses données provenant d'un très large éventail de sources. Nous développons et utilisons des solutions innovatrices incluant l'apprentissage automatisé et les mégadonnées, la théorie statistique de pointe et des méthodes statistiques avant-gardistes

Statistique Canada entreprend présentement une transformation substantielle. Les résultats de cette transformation permettront à Statistique Canada de répondre davantage aux besoins croissants en données et d'accroître les connaissances statistiques des canadiens, facilitant l'utilisation responsable de données pour la prise de décisions. Des méthodes statistiques innovantes n'ont jamais été aussi essentielles que maintenant à notre succès. Une main-d'oeuvre très compétente, talentueuse et diversifiée est au cœur de cette transformation et les statisticiens-mathématiciens jouent un rôle clé.

Les statisticiens-mathématiciens appliquent, adaptent et élaborent des méthodes mathématiques, statistiques ou d'enquêtes pour des problèmes pratiques. Ils explorent et adoptent des méthodes sophistiquées pour intégrer et transformer des sources de données alternatives en information statistique afin d'appuyer une prise de décision fondée sur des données probantes. Leur travail est primordial à Statistique Canada. La qualité des résultats et le coût des opérations dépendent grandement de la méthodologie utilisée.

Les tâches incluent la planification, la mise en œuvre et l'évaluation de méthodes statistiques liées à la production de statistiques officielles. Ce travail pourrait inclure du travail sur des enquêtes, une participation à des projets de recherche portant sur divers sujets liés aux méthodes statistiques, ou du travail sur de nouvelles méthodes telles que l'intégration des données provenant d'une variété de sources existantes ou l'utilisation de nouvelles méthodes pour les analyser. Les statisticiens-mathématiciens peuvent aussi être impliqués dans des projets visant à combiner les méthodes statistiques classiques et les méthodes avant-gardistes à la fine pointe de la technologie incluant l'exploration des méthodes d'apprentissage automatisé, d'intelligence artificielle, de microsimulation, d'échantillonnage non-probabiliste et de données modélisées et/ou synthétiques. Les statisticiens-mathématiciens font face à un large éventail de défis statistiques, autant théoriques et pratiques!

Statistique Canada développe normalement ses projets en équipes de projet multidisciplinaires. Ces équipes peuvent être constituées d'experts de divers domaines: domaine spécialisé (p. ex. économiste, sociologue, géographe), opérations d'enquête, développement des systèmes et méthodologie (statisticiens-mathématiciens). Cette structure requiert de la part des statisticiens-mathématiciens l'acquisition de certaines connaissances relatives au domaine du client dans le but de déterminer et de satisfaire ses besoins en méthodologie.

Au sein des équipes, le statisticien-mathématicien apporte son expertise, son expérience et son esprit analytique et critique sur les méthodes statistiques et d'enquête. Dans la structure de projet multidisciplinaire, le statisticien-mathématicien est d'abord un fournisseur de services. Le travail de statisticien-mathématicien est très diversifié. Il nécessite beaucoup de créativité et une grande capacité d'adaptation. Chaque statisticien-mathématicien travaille habituellement sur plusieurs projets ou activités à la fois. De plus, tout projet pose de nouveaux défis car les solutions existant dans les volumes peuvent rarement être appliquées directement. Les statisticiens-mathématiciens doivent constamment avoir recours à une combinaison équilibrée de recherche pure et empirique et à des travaux à caractère pratique afin d'élaborer et de mettre en place une méthodologie efficace et conforme aux critères scientifiques. Pour la majorité des statisticiens-mathématiciens, leur travail est relié aux activités méthodologiques bien que quelques-uns travaillent aussi du côté de la recherche.

La recherche

Comme tout organisme qui s'efforce d'être le meilleur dans sa sphère d'activités, Statistique Canada accorde une très grande importance à la recherche. Ainsi, l'organisme possède une longue et riche tradition de recherche dans le domaine des méthodes statistiques. En particulier, la recherche en méthodologie se concentre sur des développements qui permettront de satisfaire dans le futur la demande de meilleures statistiques à un coût moindre.

Qu'il s'agisse d'un problème spécifique à un projet ou de nature plus générale, Statistique Canada fournit le milieu et le soutien permettant à ses statisticiens-mathématiciens de se pencher sur les problèmes de recherche.

D'une part, les statisticiens-mathématiciens effectuent régulièrement des études théoriques et des simulations empiriques pour appuyer leurs services de méthodologie au sein des équipes de projet. D'autre part, ils exécutent des travaux de recherche portant sur plusieurs sujets liés aux méthodes statistiques tels que les méthodes d'estimation temporelle et spatiale, la variance non due à l'échantillonnage, la détection des valeurs aberrantes, l'étalonnage, l'interpolation et la calendarisation, l'analyse de données longitudinales et les séries chronologiques. Initialement, la recherche peut représenter une faible portion des tâches d'un statisticien-mathématicien. Par la suite, selon l'expérience acquise et l'intérêt du statisticien-mathématicien, la recherche peut devenir une de ses tâches principales.

Les résultats des recherches des statisticiens-mathématiciens peuvent être présentés à des conférences pertinentes et publiés dans des revues spécialisées. D'ailleurs, Statistique Canada publie lui-même une telle revue de réputation internationale : Techniques d'enquête.

Afin de promouvoir et de stimuler la recherche, Statistique Canada a mis sur pied un programme de bourses de recherche à l'intention des chercheurs de l'extérieur. De plus, Statistique Canada participe activement à des travaux de recherche qui sont réalisés conjointement avec des universités et des organismes statistiques d'autres pays.

Milieu de travail

À titre de nouvel employé, vous travaillerez étroitement avec un statisticien-mathématicien plus expérimenté ce qui vous permettra de développer une expérience de travail précieuse qui vous permettra d'enrichir vos compétences professionnelles.

Statistique Canada s'est engagé à offrir à ses employés un milieu de travail moderne et flexible et accorde une grande importance au mieux-être de ses employés. Nous disposons d'un éventail de programmes visant le respect de cette valeur. Ces programmes touchent des aspects qui sont au coeur de sa culture institutionnelle : santé et sécurité, respect et équité, flexibilité des horaires et assurance du mieux-être, de la reconnaissance et de l'appartenance.

La formation et le perfectionnement

La formation et le perfectionnement

Statistique Canada accorde la plus grande importance à la formation et au perfectionnement de ses employés. D'une part, le développement de leurs intérêts est encouragé et soutenus tout au long de leur carrière. D'autre part, nous offrons un programme de perfectionnement complet et bien organisé dans les deux langues officielles.

Notre programme de formation statistique est volumineux, varié et comprend des cours ou autres activités d'apprentissage de grande qualité. Dans le contexte actuel de modernisation à Statistique Canada, les mathématiciens-statisticiens doivent conserver le développement et le maintien de leurs capacités liées aux méthodes d'enquêtes traditionnelles, tout en faisant de la place aux méthodes avant-gardistes, liées à l'intégration et la science des données.

Un des objectifs de notre programme de formation et de perfectionnement est de bâtir une culture d'apprentissage productif. Les cours plus traditionnels en classe ne sont qu'un seul moyen d'atteindre ces objectifs d'apprentissage, et les outils d'apprentissage incluent aussi l'apprentissage autodirigé, informel et par expérience.

Cours internes

Plusieurs cours traitant de statistique et de méthodologie d'enquête sont offerts sur une base régulière par des professeurs invités ou des employés d'expérience de Statistique Canada. On y présente autant les concepts classiques que les résultats de recherches récentes. De plus, en guise de soutien technique et professionnel, une gamme complète de cours est offerte sur des sujets aussi variés que l'informatique, la gestion de projet, la supervision d'employés et les techniques de présentation.

Les nouveaux employées sont aussi appelé à participer au Cours de base sur les enquêtes, d'une durée de six semaines à temps plein. Ensemble, les participants ont à élaborer et à exécuter toutes les étapes d'une enquête portant sur une question socio-économique choisie à l'avance. Ils procèdent, entre autres, à la négociation d'une entente avec le client, la conception du questionnaire, l'échantillonnage, la collecte des données directement sur le terrain, l'estimation, l'analyse des résultats de l'enquête et la présentation des conclusions. Cette formation pratique est accompagnée de séances en classe.

Séminaires, conférences et articles

Tous les statisticiens-mathématiciens sont encouragés à présenter les résultats de leurs travaux à des séminaires, à des conférences pertinentes à leur travail et aussi à soumettre des articles à des revues spécialisées. En plus de publier la revue Techniques d'enquête, l'organisme tient lui-même un symposium annuel portant sur un thème d'actualité lié aux méthodes statistiques.

Études universitaires

Statistique Canada encourage ses employés à continuer leur perfectionnement professionnel en suivant des cours pertinents à leur emploi. Trois universités dans la région d'Ottawa-Gatineau permettent aux employés de parfaire leurs connaissances. En plus des cours réguliers offerts par les universités locales, ils ont accès à des programmes qui ont été créés spécifiquement pour le personnel de Statistique Canada. Mentionnons également qu'à l'occasion, Statistique Canada autorise un employé à prendre un congé d'études pour entreprendre ou terminer un diplôme à temps plein en statistique ou dans un domaine relié à son travail.

Rémunération

Rémunération

En général, tous les candidats sont embauchés au niveau MA-2. Le salaire initial d'un statisticien-mathématicien est 56 192 $Note de bas de page *. Après 16 à 24 mois d'expérience à Statistique Canada, le salaire atteint normalement le premier échelon du niveau MA-3. Des augmentations annuelles ont lieu à l'intérieur du niveau MA-3 jusqu'à l'atteinte du salaire maximum.

Rémunération MANote de bas de page *
Niveau Poste Promotion Rémunération
MA-2 MéthodologisteNote de bas de page 1 Recrutement postsecondaire 56 192 $
MA-3 Méthodologiste PromotionNote de bas de page 2 de MA-2 généralement après 

68 410 $ à 80 594 $

MA-4 Méthodologiste principal Processus de sélection 81 686 $ à 95 271 $
MA-5 Méthodologiste principal Processus de sélection 95 696 $ à 108 664 $
MA-6 Chef de section Processus de sélection 106 606 $ à 120 361 $
MA-7 Directeur adjoint Processus de sélection 116 729 $ à 130 638 $
Note de bas de page *

En vigueur à compter du 1er octobre 2017. Sujet à révision le 1er octobre 2018.

Retour à la référence de la note de bas de page *

Note de bas de page 1

Les statisticiens-mathématiciens sont appelés méthodologistes à Statistique Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Ces promotions sont accordées après l'évaluation du rendement.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Un régime de pension agréé, un régime de soins dentaires, un régime de soins de santé, un régime d'assurance-invalidité et une assurance-vie font partie des avantages sociaux accordés aux employés de la fonction publique fédérale. En tant que nouvel employé, vous aurez droit chaque année à 20 jours de vacances, 15 jours de congés de maladie, 5 jours de congés pour obligations familiales et 2 congés personnels. Vous aurez également droit à un congé de maternité ou un congé parental allant jusqu'à 52 semaines ainsi qu'à un congé sans solde d'une durée maximale de 5 ans pour la garde des enfants ou des parents.

Qui est admissible

Qui est admissible

Les personnes résidant au Canada ainsi que les citoyennes et citoyens canadiens résidant à l'étranger. La préférence sera accordée aux citoyennes et citoyens canadiens.

Processus d'application

Processus d'application

Étape 1 : Postulez en ligne sur le site d'Emplois au gouvernement du Canada.

Sélectionner le choix de carrière statisticiens-mathématiciens. Fournissez les renseignements suivants :
  • votre curriculum vitae;
  • vos notes pour tous les cours déjà suivis à un établissement d'enseignement postsecondaire reconnu (avec codes et titres complets);
  • la liste des cours que vous suivez ou suivrez à un établissement d'enseignement postsecondaire reconnu pendant l'année scolaire en cours (avec codes et titres complets)

Inscrivez-vous à l'examen écrit pour les statisticiens-mathématiciens qui aura lieu le 6 novembre 2019 à 18h30 (heure locale).

Étape 2 : Présentez-vous à l'examen qui aura lieu le 6 novembre 2019 à 18h30 (heure locale) à l'un des différents emplacements à travers le Canada. Les candidats doivent fournir une pièce d'identification avec photo lors de l'examen.

Étape 3 : Les candidats ayant réussi seront invités à une entrevue.

  • Vous devez être en mesure de fournir les documents suivants sur demande seulement :
  • vos relevés de notes officiels d'établissements d'enseignement postsecondaire reconnus; une preuve d'équivalence canadienne, si vous êtes titulaire d'un ou plusieurs diplômes étrangers.
Qualifications et autres exigences

Qualifications et autres exigences

Les candidats doivent remplir les critères suivants :

  • Un diplôme d'un établissement d'enseignement postsecondaire reconnu avec spécialisation :
    1. en mathématiques, en statistique ou en recherche opérationnelle ou
    2. dans une des sciences physiques, des sciences de la vie ou des sciences sociales en plus d'un nombre acceptable de cours (normalement 20 cours d'une session / approximativement 60 crédits) en mathématiques, statistique ou recherche opérationnelle à l'échelon d'un établissement d'enseignement postsecondaire reconnu.
  • Application de la théorie et des techniques mathématiques ou statistiques (inclut sans s'y limiter, théorie des probabilités et distribution des variables aléatoires, tests d'hypothèses, analyse de variance, analyse de régression, analyse des données).
  • Application des méthodes et concepts mathématiques, statistiques ou d'enquêtes (inclut sans s'y limiter, conception du questionnaire, plan d'échantillonnage, estimation).
  • Pensée innovatrice (reconnaître les cas où les approches standard ou conventionnelles ne fonctionnent pas et apporter des modifications).
  • Faire preuve d'intégrité et de respect (agir avec transparence et équité).
  • Réflexion approfondie (faire preuve de jugement et obtenir les faits pertinents avant de prendre une décision).
  • Travailler efficacement avec les autres (comprendre le rôle, les responsabilités et la charge de travail des collègues et concilier ses besoins avec ceux des membres de son équipe).
  • Faire preuve d'initiative et miser sur l'action (assumer des responsabilités et faire part de ses idées et opinions).
  • Capacité à communiquer efficacement par écrit en français ou en anglais.
Foire aux questions

Foire aux questions

Consultez le Foire aux questions.

Lectures proposées

Lectures proposées

Consultez les Lectures proposées.

Exemples de questions pour l'examen écrit pour les statisticiens-mathématiciens

Exemples de questions pour l'examen écrit pour les statisticiens-mathématiciens

L'examen écrit est un examen évaluant les connaissances ET la capacité à communiquer par écrit. Il se divise en deux parties. La partie A contient une question visant à évaluer votre capacité de rédaction. La partie B évalue les connaissances et comporte 15 questions à choix multiples, 15 questions à réponse directe et 2 questions à développement. Il n'y aura pas de pause entre les deux parties du test.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de questions semblables à celles de l'examen.

Veuillez noter que les examens des années antérieures ne sont pas disponibles.

Partie A - Rédaction

Exemple 1
Rédigez une lettre de 200 à 300 mots au directeur du recrutement de Statistique Canada dans laquelle vous expliquez en quoi votre formation acquise, vos expériences de travail et vos aptitudes interpersonnelles font de vous un candidat ou une candidate de choix pour un poste de statisticien-mathématicien ou de statisticienne-mathématicienne.

Exemple 2
Les autorités de santé publique ont mené en 2002 et 2007 une enquête sur les habitudes de vie des citoyens de votre communauté. Le tableau suivant est extrait des résultats officiels de l'enquête :

Enquête sur les habitudes de vie des citoyens de votre communauté
Année Population (Nombre d'adultes) Nombre estimé d'adultes « fumeurs » Nombre estimé d'adultes « hypertendus » Nombre estimé d'adultes « fumeurs » et « hypertendus »
2007 5 000 300 350 250
2002 4 000 400 400 200

À titre de journaliste affecté aux affaires locales, vous avez suivi le dossier depuis le début. Votre rédacteur en chef vous demande donc d'écrire un article pour votre journal expliquant les résultats de l'enquête à vos lecteurs.

Veuillez écrire cet article en utilisant 200 à 300 mots.

Partie B - Connaissances

Probabilité et statistique

1. Dans un lot de 10 pièces, on veut prélever un échantillon sans remise de taille 3. Combien d'échantillons différents peut-on prélever ?

Réponse : 10! / (7!*3!) = 10*9*8 / (3*2*1) = 120

2. La différence entre le paramètre que l'on désire estimer et l'espérance de son estimateur est __________.

Réponse : le biais

3. Soit X et Y, deux variables aléatoires indépendantes. Supposons que les espérances de X et Y sont E(X) = 8 et E(Y) = 3 et les variances respectives V(X) = 9 et V(Y) = 6. Soit Z défini comme suit : Z = 2X – 3Y +5. Alors la valeur de E(Z) est _____ et la valeur de V(Z) est _____.

Réponse : 12 et 90

4. Lequel des énoncés suivants relatifs à la loi du X2 (Khi-deux) est toujours FAUX?

  1. La distribution du X2 est asymétrique.
  2. La variance d'une variable aléatoire distribuée selon la loi du X2 est le double de sa moyenne.
  3. Si X1 et X2 sont deux variables aléatoires indépendantes de distribution X2 avec n1 et n2 degrés de liberté respectivement, alors la variable Y = X1 + X2 a une distribution F (Fisher) avec n1 et n2 degrés de liberté.
  4. Si X1,…, Xn  sont des variables aléatoires indépendantes distribuées selon la loi normale N(0,1), alors  X12+…+ Xn2  est distribué selon une loi du X2 avec n degrés de liberté.
  5. La loi du X2 ne dépend que d'un seul paramètre.

Réponse : C

Échantillonnage

5. L'échantillonnage par grappes à un degré est plus précis que l'échantillonnage aléatoire simple lorsque ___________ est négative.

Réponse : la corrélation intra grappe

6. Pour l'estimation d'un total d'une variable d'intérêt, un échantillon de taille N/4, obtenu d'un plan d'échantillonnage à tirage simple sans remise, est considéré, où N est la taille de la population. On réévalue ensuite les besoins et on opte pour tirer un échantillon de taille N/2. De quel facteur se trouve-t-on à réduire la variance de cette estimation en augmentant la taille de l'échantillon de la sorte?

Réponse : 3

Mathématiques

7. L'inverse de la matrice X = 5 2 5 4 - 1 est ___________.

Réponse : X - 1 = 1 5 1 22 5 22 2 11 - 1 11 ou X - 1 = 1 110 1 22 2 55 - 1 55

Analyse de données

8. L'analyse en composantes principales a pour but principal de :

  1. Diviser un ensemble d'observations multivariées en plusieurs classes.
  2. Assigner une observation particulière d'un ensemble d'observations multivariéesà une classe.
  3. Caractériser la structure de corrélation entre deux ensembles de variables en remplaçant ceux-ci par deux ensembles plus petits mais fortement corrélés.
  4. Trouver les variables constituant les meilleurs prédicteurs pour l'ensemble des variables d'intérêts, parmi un ensemble de variables prédicteurs.
  5. Expliquer la variabilité totale d'un grand ensemble de variables par un plus petit ensembles de variables transformées expliquant une grande part de la variabilité totale.

Réponse : E

Question à développement

9. La taille de l'échantillon est l'une des questions de base en planification d'enquêtes. À votre avis, quels éléments doivent être pris en compte pour fixer la taille de l'échantillon, et de quelle façon chacun de ces éléments affecte-t-il la taille de l'échantillon?

Séances d'information pour la campagne de recrutement dans les universités

Séances d'information pour la campagne de recrutement dans les universités

Au début de chaque campagne de recrutement des statisticiens-mathématiciens et statisticiennes-mathématiciennes à Statistique Canada, des sessions d'information sont tenues dans plusieurs universités à travers le pays. Pour la campagne de l'automne 2019, consultez le tableau ci-dessous pour obtenir la liste des universités visitées.

La campagne de recrutement de l'automne 2019
Province Université Date Heure Salle
Terre-Neuve Université Memorial de Terre-Neuve 30 septembre 2019 13h00 Salle 3017,
Immeuble Henrietta Harvey
Nouvelle-Écosse Université Dalhousie 1 octobre 2019 13h30 Salle 227,
Immeuble Chase
Nouveau-Brunswick Université du Nouveau-Brunswick (Fredericton) 2 octobre 2019 12h30 Salle 307,
Tilley
Québec Université Concordia 2 octobre 2019 15h00 Salle LB 921-04,
Campus SGW
Université Laval 3 octobre 2019 13h30 Salle 2744,
Pouliot
Université McGill 2 octobre 2019 12h00 Salle 1024,
Pavillon Burnside
Université de Montréal 1 octobre 2019 12h30 Salle 6214,
Pavillon André-Aisenstadt
Université du Québec à Montréal 30 septembre 2019 12h30 Salle 5115,
Pavillon Président-Kennedy
Université de Sherbrooke 2 octobre 2019 13h30 Salle B6-3051,
Pavillon Irénée-Pinard
(Service des stages et du placement)
Ontario Université Carleton 4 octobre 2019 10h30 Salle 342,
Immeuble Tory
Université de Guelph 1 octobre 2019 11h30 Salle 1511,
Science Complex
Université McMaster 1 octobre 2019 15h30 T13/107
Université d'Ottawa (anglais) 8 octobre 2019 13h30 STM 201
Université d'Ottawa (français) 8 octobre 2019 14h30 STM 201
Université Queen's 30 septembre 2019 11h30 Salle 225,
Pavillon Jeffery
Université de Toronto 3 octobre 2019 11h00 Salle 117,
Immeuble Ramsey Wright
Université de Waterloo 1 octobre 2019 16h30 Salle 1304,
Centre Davis
Université de Windsor 2 octobre 2019 11h30 Centre Joyce Entrepreneurship,
Suite 100
Université Western 30 septembre 2019 12h30 Salle 204,
College Middlesex
Université York 2 octobre 2019 15h00 N638 Ross
Manitoba Université du Manitoba 30 septembre 2019 16h00 Salle 111, Édifice Armes
Université de Winnipeg 30 septembre 2019 12h30 Salle 1C16A,
Centennial Hall
Saskatchewan Université de Saskatchewan 1 octobre 2019 10h30 ARTS 105
Alberta Université de l'Alberta 30 septembre 2019 14h00 Salle 239,
Édifice Central Academic (CAB)
Université de Calgary 1 octobre 2019 11h00 Salle 431,
Édifice Math Science (MS)
Colombie-Britannique Université de la Colombie-Britannique 2 octobre 2019 10h00 Salle 109,
West Mall Swing Space (SWNG)
Université Simon-Fraser 3 octobre 2019 11h30 Salle B9200,
Shrum Science Centre

« J'adore mon emploi à Statistique Canada! J'ai l'occasion de travailler avec des collègues chevronnés sur une variété de projets intéressants et novateurs. Et ce, tout en continuant ma formation en statistique et en profitant d'une excellente conciliation travail-vie personnelle! »

Matei Mireuta, Ph.D., Université McGill
MA-02, recrue de 2016

« Statistique Canada offre une excellente culture en milieu de travail qui m'a permis de développer mes compétences de méthodologiste dans une ambiance accueillante et pleine de dynamisme. Les employés de Statistique Canada se stimulent mutuellement et s'appuient à titre de producteurs de données de qualité, d'apprenants permanents et de professionnels dévoués. »

Patricia Judd, M.Sc., Université Memorial de Terre-Neuve
MA-02, recrue de 2016

« À Statistique Canada, mes projets m'offrent la possibilité de travailler sur diverses étapes d'une enquête en utilisant des méthodes statistiques d'avant-garde. De plus, c'est facile d'avoir un équilibre entre mon travail et ma vie personnelle. J'ai accès à des heures de travail flexibles, ce qui me donne la chance de participer à plusieurs activités à l'extérieur du travail. »

Émilie Mayer, B.Sc., Université Laurentienne
MA-03, recrue de 2014

« En travaillant au sein du plus grand groupe de statisticiens-mathématiciens du Canada, je peux dialoguer avec des spécialistes de divers domaines tous les jours et apprendre d'eux. Ces possibilités, combinées avec la rotation de postes qui est encouragée et les multiples occasions de formation qui sont offertes, sont seulement quelques-unes des façons qu'un emploi à Statistique Canada peut vous procurer des occasions de développement de carrière inégalées dans le domaine de la statistique d'enquête. »

Jacob Doering, B.Sc., Université d'Ottawa
MA-03, recrue de 2014

« J'apprécie beaucoup mon travail au quotidien, particulièrement la recherche et le développement qui me permettent de mettre mes connaissances acquises à l'université au service de projets importants et novateurs. Par ailleurs, Statistique Canada est un employeur qui fait la promotion du bien-être en milieu de travail. J'aime venir travailler tous les jours! »

Shuai Zhang, Ph.D., Université de l'Alberta
MA-03, recrue de 2013

« J'ai été ravi de trouver un emploi qui me permet d'utiliser toutes les compétences acquises à l'université. Des projets novateurs, d'excellentes conditions de travail et de nombreuses possibilités d'avancement… Sans mentionner le groupe de collègues dynamiques avec lesquels j'ai la chance de travailler! Je suis comblé. »

Chi Wai Yeung, B.Sc., Université de la Colombie-Britannique
MA-04, recrue de 2005

« Le parcours de carrière du groupe MA de Statistique Canada m'a non seulement donné accès à un emploi, mais aussi à une carrière. De recrue à méthodologiste principale, j'ai pu tracer ma propre voie et travailler à des projets qui m'intéressent et me stimulent. Je crois que Statistique Canada s'est réellement investi dans mon perfectionnement, même lorsque j'ai fondé une famille. »

Beatrice Baribeau, B.Math, Université de Waterloo
MA-05, recrue de 2004

« J'ai toujours eu des intérêts et aptitudes variés : devenir auteur, professeur ou mathématicien? J'ai découvert qu'à StatCan je pouvais être tout ça, et même plus! Non seulement suis-je devenu expert dans la mise en œuvre du Bootstrap dans les enquêtes, mais je donne aussi de la formation sur des sujets techniques connexes aussi bien à l'interne qu'à l'extérieur de l'Agence. »

Claude Girard, M.Sc., Université du Québec
MA-05, recrue de 1998

« La formation donnée à Statistique Canada m'a permis de poursuivre mon apprentissage, et ce, depuis le premier jour de travail, dans de nombreux domaines, y compris ma langue seconde, les compétences en supervision, la statistique et la programmation informatique. »

Steven Thomas, B.Sc., Université Memorial de Terre-Neuve
MA-06, recrue de 1997

« Mon plan en joignant Statistique Canada était d'acquérir un peu d'expérience de travail en statistique pour ensuite réévaluer mes options. Une fois sur place, j'ai pu constater toute la variété de projets qui s'offraient à moi, et ce dans un environnement de travail stimulant et riche en opportunités de développement professionnel. J'ai rapidement été conquis et n'ai jamais même songé quitter. Statistique Canada a été le bon choix! »

François Brisebois, M.Sc., Université Laval
MA-07, recrue de 1994

Contactez notre équipe de recrutement

Contactez notre équipe de recrutement

Notez que si vous nécessitez de l'aide avec le processus d'application en ligne, vous devez contacter la Commission de la fonction publique du Canada au 1-888-780-4444.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires à propos de la carrière de statisticien-mathématicien à Statistique Canada, ou à propos du processus de recrutement, nous vous invitons à assister à nos sessions d'information tenues à travers le pays au début de chaque campagne de recrutement, ou contactez-nous au statcan.ma-recruitment-ma-recrutement.statcan@canada.ca.

Date de modification :