Faire un choix de carrière, pas facile : Quelques conseils pour faire un choix éclairé

« Qu’est-ce que je vais faire dans la vie? » Voilà la question existentielle que vous vous êtes sans doute posée à maintes reprises à partir du secondaire. Il fallait choisir les bonnes matières pour être accepté dans le programme voulu. Tous ces choix pouvaient définir votre carrière, et même le reste de votre vie! Le choix de carrière en est un qui pèse lourd, en effet, car il fera votre bonheur ou pas. Pour être heureux, il faut faire ce que vous aimez. Mais est-ce que ça va vous permettre de gagner votre vie? En plus de vous questionner sur vos valeurs et vos aspirations, voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix.

Renseignez-vous sur le salaire

L’argent étant un mal nécessaire, il n’est pas étonnant que le choix de carrière tienne compte de ce facteur important. Quels sont les domaines qui rapportent le plus? Les sciences, les technologies, le génie et les mathématiques rapportent plus (23,9 % de plus pour les bacheliers et 11,5 % de plus pour les bachelières) que la santé, les arts, le commerce, les sciences humaines, l’éducation et les sciences sociales. Cela ne veut pas dire que ces domaines ne sont pas payants. Les soins infirmiers, par exemple, ont quand même la cote côté salaire chez les jeunes bacheliers, avec des gains annuels médians de 75 245 $ pour un emploi à temps pleinNote de bas de page 1.

Pensez aux débouchés sur le marché du travail

Même s’il faut naturellement privilégier quelque chose qu’on aime, penser aux débouchés peut s’avérer salutaire. Dans la société vieillissante actuelle, on constate évidemment une forte demande de compétences dans le domaine des soins de santé. Mais des débouchés existent également dans d’autres secteurs, notamment ceux des services professionnels, scientifiques et techniques; de la gestion de sociétés et d’entreprises; du commerce de gros; des services administratifs, de soutien, de gestion des déchets et d’assainissement; et de la finance et des assurancesNote de bas de page 2.

Questionnez-vous sur votre besoin d’équilibre

La flexibilité est un facteur à considérer pour ceux et celles qui recherchent l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. Si c’est votre cas, voici quelques questions à vous poser : L’emploi que vous convoitez requiert-il de faire du travail par quart? Se prête-t-il ou non au télétravail? Êtes-vous prêt à faire des heures supplémentaires sur une base régulière ou sans préavis?

Renseignez-vous auprès des gens qui pratiquent le métier

Vous voulez être ergothérapeute, psychologue, journaliste, preneur de son, électricien ou pompier? Rien de tel que de discuter avec les gens qui pratiquent le métier ou la profession que vous convoitez pour vous faire une idée concrète de ce que seront vos journées. Certains milieux de travail tiennent des journées « portes ouvertes » pour les étudiants : voilà une excellente occasion à saisir pour en apprendre davantage.

À lire aussi : Faire un choix de carrière, pas facile : Qu’en disent les chiffres?

Date de modification :