La santé mentale des jeunes : Se comprendre pour mieux réussir

Si vous faites partie des milléniaux, vous baignez depuis votre plus tendre enfance dans la technologie de l’information et votre réalité est bien différente de celle de vos parents au même âge. Vous passez beaucoup de temps sur les appareils mobiles, Internet et les médias sociaux et vous vous questionnez peut-être sur leurs effets sur votre santé et la place qu’ils devraient occuper dans votre vie.

S’adapter dans un monde en changement

Le recours accru à la technologie pose en effet de nouveaux défis. La dépendance aux jeux vidéo ou aux médias sociaux est un problème grandissant, tout comme l’intimidation qui prend maintenant plusieurs formes. Chez les jeunes de 15 à 34 ans, 15 % disent avoir subi de la cyberintimidation ou du cyberharcèlement au cours des cinq dernières années1.

Parallèlement, les jeunes doivent s’adapter à de nombreuses situations comme le divorce de leurs parents, les familles monoparentales ou recomposées et l’éloignement en raison des études. Ils évoluent dans un environnement très compétitif et peuvent s’imposer une pression de performance quant aux études ou aux attentes de leurs parents ou de leur employeur. Lorsque s’ajoutent les ennuis financiers, les changements climatiques, les conflits politiques, le complexe de l’image parfaite, il n’est pas étonnant que certains jeunes éprouvent des difficultés d’adaptation.

Quand les problèmes apparaissent

Dans un tel contexte, de sérieux problèmes de santé mentale peuvent survenir, allant des troubles de l’humeur aux problèmes de consommation, en passant par la dépression et les pensées suicidaires. Environ 50 % des jeunes qui ont été aux prises avec un trouble de l’humeur ont aussi eu des pensées suicidaires au cours de leur vie2. C’est donc dire que si rien n’est fait, les problèmes peuvent se succéder. 

L’importance de demander de l’aide

Malgré une certaine ouverture vis-à-vis des problèmes de santé mentale, en parler demeure difficile. À preuve, moins de la moitié des jeunes souffrant de dépression ou de pensées suicidaires ont cherché de l’aide professionnelle3.

Pourtant, si vous vous êtes reconnu ou avez reconnu des proches, plusieurs personnes sont là pour vous écouter et vous aider à y voir plus clair. Ne restez pas isolés avec vos problèmes! Parlez-en à des personnes de confiance, à des professionnels de la santé, à des organismes de prévention du suicide. Acceptez l’aide qui vous est offerte et prenez le temps de vous refaire une santé!

À lire aussi : La santé mentale des jeunes : Trucs pour garder l’équilibre

Date de modification :