Communication des données et de leur histoire

Numéro de catalogue : Numéro de catalogue : 11-629-x

2015004

Date de diffusion : 19 juillet 2012
Communication des données et de leur histoire - Transcription

Description des éléments visuels

Bonjour. Je m'appelle Wayne Smith. Je suis le statisticien en chef du Canada.

Partout dans le monde, les gens utilisent les statistiques officielles tous les jours afin de prendre des décisions fondées sur des données probantes concernant leurs vies, leurs affaires et leur pays.

Les organismes statistiques nationaux jouent un rôle important à cet égard. Nous sommes responsables non seulement de mesurer avec précision notre économie et notre société, mais aussi de fournir des renseignements impartiaux afin d'offrir aux citoyens une vue d'ensemble sur le pays Et bien que cette tâche soit énorme, nous allons encore plus loin. Notre travail consiste également à mettre les données entre les mains des citoyens, à donner un accès libre, par des moyens divers, à autant de personnes que possible et à les soutenir dans l'utilisation, l'analyse et la rediffusion de ces renseignements.

Les Canadiens font confiance à Statistique Canada chaque fois qu'ils remplissent un questionnaire sur papier, qu'ils répondent aux questions d'un intervieweur ou qu'ils remplissent leur formulaire du recensement en ligne. Ils se fient à nous pour appliquer les meilleures méthodes statistiques et techniques d'analyse des données afin de publier des renseignements statistiques fiables et actuels. Ils ont confiance en nos renseignements. Cette confiance s'est bâtie au fil du temps grâce à une approche rigoureuse à la diffusion.

Nous publions les dates de diffusion à l'avance et nous traitons de façon égale tous les citoyens en diffusant tous les nouveaux ensembles de données et toutes les analyses au moyen du Quotidien, notre bulletin officiel de diffusion. Nous l'avons publié chaque jour ouvrable sans faute depuis 80 ans, et sur le site Web depuis 1995.

Nous nous servons beaucoup des médias d'information traditionnels afin de nous assurer que nos données sont vues, connues et utilisées à grande échelle.

Le Quotidien est le point principal d'entrée pour les journalistes. Les textes sont écrits comme des articles de presse. Le jour de diffusion, les spécialistes sont disponibles pour les appels des médias. Et notre Ligne info-médias reçoit environ 2 000 appels par année.

Nous suivons les journaux et les médias électroniques pour voir comment nos renseignements sont utilisés, et les chiffres montrent que les gens se fient à Statistique Canada pour obtenir des informations factuelles sûres.

Notre site Web est le principal outil que les Canadiens utilisent pour avoir un accès libre à nos renseignements. Près de 20 millions de Canadiens visitent notre site chaque année. Plus de 100 000 Canadiens communiquent également avec notre Centre de contact national afin d'obtenir le soutien d'un expert.

Le niveau d'engagement des Canadiens envers Statistique Canada est tout simplement remarquable. Lors du Recensement de 2011, les taux de réponse de la collecte ont atteint un sommet inégalé de 98,1%, un résultat tout à fait remarquable. Ce qui est encore plus remarquable c'est que plus de 84% des Canadiens ont répondu sans aucune intervention des employés de Statistique Canada, ce qui représente le taux de réponse volontaire le plus élevé dans l'histoire du recensement au Canada. Quotidiennement, nous sommes témoins du niveau d'intérêt élevé des Canadiens pour l'utilisation de nos renseignements Cet intérêt découle de plusieurs années de partenariats avec les collectivités et de liens avec les utilisateurs au moyen de diverses voies de communication.

Le Recensement rayonne dans les collectivités partout au Canada. On utilise les données du Recensement pour prendre des décisions relativement aux routes et au transport urbain ainsi que pour planifier des services tels que les garderies et les écoles, pour élaborer même des programmes de soutien du revenu et bien plus encore. Durant le cycle de recensement, nous communiquons avec les organismes communautaires, les administrations et les associations locales, en vue d'obtenir leur soutien pour la collecte et de les garder au courant des diffusions de données. Plus de 6 000 groupes ont appuyé activement le Recensement de 2011.

Dans le cadre du Programme de liaison avec les milieux communautaires, nos analystes rendent visite aux entreprises et aux associations locales pour répondre à leurs besoins particuliers en données. Nos bureaux régionaux organisent aussi des séminaires pour développer la capacité statistique.

Nous communiquons avec les Canadiens grâce aux médias sociaux qu'ils consultent tous les jours. Nous produisons des vidéos sur YouTube et nous utilisons Twitter et Facebook pour accroître la visibilité de nos diffusions de données. Pour la première fois, nos démographes ont commencé à tenir des séances de clavardage en direct sur le Web pour répondre aux questions sur le Recensement de 2011.

Le rôle des organismes statistiques nationaux ne consiste pas simplement à communiquer ce que racontent les données. Nous devons aussi faire connaître l'existence de ces données, les rendre facilement accessibles, inciter à leur rediffusion, et appuyer les utilisateurs.

Je pense que Statistique Canada est tenu en haute estime parmi les organismes statistiques nationaux et internationaux. Toutefois, c'est la confiance des chercheurs, des analystes, des économistes, des organismes sociaux, des universitaires, des gouvernements, des groupes communautaires et des citoyens qui fait la fierté de tous les employés de Statistique Canada. Les Canadiens savent qu'ils peuvent compter sur Statistique Canada pour des renseignements fiables, actuels, pertinents et impartiaux qui sont facilement accessibles à tous.

Voici le travail que nous accomplissons pour permettre la prise de décisions fondées sur des données probantes dans notre société et pour appuyer la démocratie au Canada.

C'est ce que notre organisme statistique national accomplit pour notre pays.

(L'image se transforme pour afficher le mot-symbole « Canada » devant un arrière-plan noir.)

Date de modification :