De A à Z : un coup d'œil exclusif aux coulisses du Recensement de 2016

Numéro de catalogue : Numéro de catalogue : 11-629-x

Numéro d'exemplaire : 2017001

Date de diffusion : 1 février 2017
De A à Z : un coup d'œil exclusif aux coulisses du Recensement de 2016 - Transcription

Description des éléments visuels

Les données sont à la base du progrès. C'est pourquoi nous travaillons d'arrache-pied à Statistique Canada pour garantir la réussite de notre recensement.

(Des points noirs et rouges se dessinent sur l'écran. On voit ces points apparaitre et disparaitre tout au long de la vidéo.)

De plus, grâce au rétablissement du questionnaire détaillé, nous nous attendons à recueillir encore plus de données sur les collectivités!

(On voit un formulaire du recensement.)

L'année 2016 marque le 350e anniversaire du premier recensement! Nous nous sommes toujours efforcés de nous adapter à la façon de faire des Canadiens; c'est dans cette optique que nous avons instauré en 2006 le questionnaire en ligne. Il s'agit là d'une option de réponse sécuritaire et pratique.

(D'autres points noirs et rouges apparaissent. On voit une plaque de bronze « Bureau de la statistique ». « 350 ans » apparaît sur l'écran. On voit des employés de Statistique Canada travailler à leur bureau. « 2006 » est créé à partir des points rouge. On voit une page du site web du Recensement de 2016 et une grande salle avec des tables et des employés qui traitent des piles de questionnaires.)

Nous avons aussi rétabli le questionnaire détaillé obligatoire en 2016.

(« 2016 » est créé à partir de points rouges.)

Et les Canadiens n'ont jamais été aussi enthousiastes!

(Les questionnaires du recensement passent dans des machines qui en font le scan.)

Le taux de réponse pour la collecte des données du questionnaire détaillé a été de 97,8 %. Du jamais vu!

(Des employés empilent des questionnaires dans un bac en métal.)

Alors, comment organise-t-on le recensement national d'un pays aussi vaste que le Canada?

(Des employés discutent autour d'une table. Une personne est debout et on voit la main d'une personne en train d'écrire.)

Eh bien, c'est un processus très complexe. Il faut d'abord évaluer les questions pour déterminer si les besoins en données ont changé comparativement à 2011.

(2011  apparaît sur l'écran et les années 2012, 2013, 2014 et 2015 défilent rapidement pour s'arrêter sur 2016.)

Devrait-on concevoir notre matériel différemment? Faut-il ajouter de nouvelles questions? La consultation du public et la mise à l'essai des questions du recensement sont deux des activités préalables à la tenue du recensement. Grâce à votre aide, nous avons pu faire en sorte que le recensement soit clair et facile à remplir.

(2016 se transforme et on voit des graphiques se dessiner dans les chiffres. On voit des formulaires du recensement empilés dans un bac en métal.)

Le défi de taille que nous devons ensuite relever est l'impression, l'assemblage et l'envoi des trousses de recensement à près de 16 millions de logements. Pour y arriver, 8 212 documents ont été préparés à l'heure!

(On voit des trousses de recensement dans une machine de triage. Des employés placent des trousses de recensement dans des boites.)

Entre les mois de mai et de juillet 2016, nous avons recruté environ 35 000 employés partout au pays pour aider les Canadiens à remplir leur questionnaire du recensement.

(Mai et juillet surgissent à l'écran, un trait sépare les deux mots et le mot « 2016 » est écrit au-dessous. 35 000 apparait au-dessus du trait et on voit des silhouettes de personnages en rouge.)

Au centre d'appels, notre personnel a mené 200 000 entrevus téléphoniques; notre système automatisé a traité 1 million d'appels, et nos agents de l'Assistance téléphonique ont reçu 2 millions d'appels. Dans les collectivités à l'échelle du pays, les agents recenseurs ont déployé tout autant d'efforts, en se rendant dans près de 4 millions de logements pour le Recensement de 2016. Le 11 mai uniquement, l'Assistance téléphonique du recensement a reçu 34 080 appels!

(L'image d'une téléphoniste apparaît dans un cercle avec le nombre 200 000 au-dessous, ensuite le nombre 1 000 000 apparaissent sous une image de doigts sur un clavier, un autre cercle se forme et on y voit le profil d'un téléphoniste avec 2 000 000 au-dessous, un autre cercle apparaît et on y voit un recenseur et le nombre 4 000 000 au-dessous. Un dernier cercle se dessine et on y voit une téléphoniste et 34 080.)

L'étape suivante consiste à assurer le suivi des questionnaires et à traiter des millions de réponses dans un délai très serré.

(On voit l'illustration d'une maison rouge, de plus en plus de maisons rouges sont à l'écran.)

À la fin de septembre, notre base de données est remplie de renseignements sur les Canadiens et les données sur les collectivités commencent à prendre forme.

(Les maisons se transforment en points rouges. Les points se dispersent et reviennent ensemble pour former une carte du Canada.)

À partir de février, les données sont diffusées en plusieurs vagues, chaque diffusion ayant lieu à 8 h 30.

(Les points qui forment la carte du Canada se dispersent à nouveau. On voit un long trait rouge et l'illustration d'un soleil au-dessus du trait.)

Après avoir vérifié et validé les données, nos analystes traitent l'information et la présentent dans différents formats amusants et interactifs, comme des cartes, des infographies et des vidéos, de sorte que vous puissiez facilement accéder aux renseignements qui sont pertinents pour vous. Des faits saillants sont également publiés sur nos comptes de médias sociaux.

(Il y a un gros point rouge au milieu de l'écran, le point se transforme de différentes façons. Des images représentant des vidéos, des cartes et des infographies apparaissent. On voit une image représentant un téléphone cellulaire.)

Une fois les données diffusées, nos analystes consacrent leur journée à accorder des entrevues aux médias, et ce, pour une bonne raison : ces données changent la donne. Elles sont utilisées pour orienter toute une gamme de services publics et de programmes sociaux, comme les écoles, le logement, les transports, et plus encore. Autrement dit, ces données vous touchent directement!

(On voit un microphone. Une série de points se dispersent et reviennent ensemble pour former l'image d'une école, d'un édifice et d'un autobus. Une série de points forment un marqueur, d'autres points apparaissent et grandissent et on y voit les images de quatre personnes différentes.)

Le recensement nous permet de mieux comprendre qui nous sommes et vers quoi nous nous dirigeons en nous fournissant des données essentielles sur les caractéristiques démographiques du Canada. Les données nous tiennent informés. Et votre contribution nous permet à tous d'avancer.

(Une série de points se rencontrent pour former l'image d'une feuille d'érable.)

Votre recensement. Votre voisinage. Votre avenir.

(Un point se détache des autres et avance vers la droite. On voit les mots « recensement », « voisinage » « avenir » un après l'autre.)

(Le logo du recensement apparaît à l'écran avec les mots, Votre Recensement, Votre Voisinage, Votre Avenir. L'image se transforme pour afficher le mot-symbole « Canada » devant un arrière-plan noir.)

Date de modification :