Statistiques par sujet – Familles, ménages et logement

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Auteur(s)

3 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (9)

Tout (9) (9 of 9 results)

  • Produits techniques : 75F0002M2008001
    Description :

    Le logement représente la principale dépense pour la plupart des ménages, et son abordabilité peut influer sur le bien-être des membres du ménage. C'est pourquoi l'abordabilité du logement est étroitement surveillée par une variété d'intervenants - des défenseurs du logement aux analystes des politiques - qui s'intéressent au bien-être des Canadiens. La mesure de l'abordabilité comprend la comparaison des coûts du logement à la capacité des ménages de couvrir ces coûts. Le rapport des frais de logement au revenu (RFLR) est l'une des mesures souvent utilisée. La valeur de référence de 30 % est généralement reconnue comme la limite supérieure pour qu'un logement soit considéré abordable. L'abordabilité du logement est également un intrant essentiel de l'indicateur des besoins impérieux de logement de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), qui est utilisé par les gouvernements pour les aider à la conception, à la prestation, au financement et à l'évaluation des programmes de logement social. Le rapport, rédigé conjointement par Statistique Canada et la SCHL, est seulement axé sur la dynamique de l'abordabilité du logement et ne concerne pas les besoins impérieux de logement. Il examine la probabilité qu'un ménage consacre 30 % ou plus de son revenu au logement, la récurrence d'une telle situation et si elle est occasionnelle ou permanente, et met en opposition les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu au logement aux ménages qui y consacrent une part moins importante. Les estimations transversales montrent qu'en 2002, environ 19 % des Canadiens faisaient partie de ménages qui consacraient davantage au logement que la valeur de référence en matière d'abordabilité. D'une perspective longitudinale toutefois, moins de 9 % des Canadiens vivaient dans des ménages qui consacraient davantage au logement que cette valeur de référence pour chacune des années entre 2002 et 2004, tandis qu'un autre 19 % vivaient dans des ménages dont les dépenses ont dépassé cette valeur de référence pendant seulement une ou deux années. Les caractéristiques associées à des probabilités plus élevées de vivre dans un ménage qui consacre davantage au logement que la valeur de référence maximale d'abordabilité sont : vivre seul, être une mère seule, être locataire, être immigrant ou habiter à Vancouver ou à Toronto. En outre, les personnes qui faisaient partie de ménages en situation de transition entre 2002 et 2004 avaient une probabilité plus élevée d'avoir dépassé la limite au moins une fois durant cette période. De telles transitions comprenaient les locataires qui changeaient de statut quant aux logements subventionnés, les propriétaires qui sont devenus locataires et vice versa, les personnes qui ont changé de type de famille (par exemple par un mariage ou un divorce) et les personnes qui ont déménagé d'une ville à une autre. Il est intéressant de noter que les personnes qui ont vécu ce type de transitions n'ont pas dépassé la valeur de référence de façon continue.

    Date de diffusion : 2008-01-25

  • Produits techniques : 75F0002M2006007
    Description :

    Le présent document résume les données sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement qui sont disponibles dans l'EDTR, une attention particulière étant portée aux méthodes d'imputation utilisées pour ces données. De 1994 à 2001, l'enquête ne portait que sur quelques caractéristiques, surtout le mode d'occupation et le type de logement. En 2002, avec le début de la commandite de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), plusieurs autres caractéristiques ainsi que des dépenses détaillées liées au logement ont été ajoutées à l'enquête. Diverses méthodes d'imputation ont aussi été adoptées à ce moment là, pour remplacer les valeurs manquantes attribuables à la non réponse à l'enquête, et pour fournir les coûts des services publics qui contribuent au coût total du logement. Ces méthodes tirent parti du plan de sondage longitudinal de l'EDTR, et elles utilisent également des données d'autres sources comme l'Enquête sur la population active et le Recensement. En juin 2006, d'autres améliorations aux méthodes d'imputation ont été adoptées pour 2004 et appliquées à des années antérieures dans le cadre d'une révision historique. Le présent rapport documente également cette révision.

    Date de diffusion : 2006-07-26

  • Produits techniques : 75F0002M2005010
    Description :

    Depuis un certain temps, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) utilise les données du Recensement de la population sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement. Bien que la source de données que constitue le recensement réponde dans une large mesure aux besoins de la SCHL, cet organisme du gouvernement fédéral a exploité les enquêtes-ménages annuelles de Statistique Canada pour obtenir des renseignements plus fréquents. Cela devait lui permettre d'avoir une image plus fidèle des tendances annuelles, et peut-être d'avoir un plus grand choix d'autres caractéristiques pour le recoupement des données sur le logement des ménages canadiens. En 2001, la SCHL a commencé à commanditer des questions supplémentaires à la fois dans l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) et dans l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), à compter de l'année de référence 2002.

    Date de diffusion : 2005-07-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015844
    Description :

    L'auteur définit l'enfant à risque comme un «enfant dont les traits personnels ou les caractéristiques environnementales» indiquent «dès sont très jeune âge qu'il présente de fortes probabilités de développement psychopathologique». Par conséquent, dans la deuxième partie de l'étude, l'auteur met l'accent sur les stratégies d'intervention pour les enfants vulnérables. La troisième partie de l'étude résume la résilience et son construit. La quatrième partie de l'étude met l'accent sur les facteurs de risque et les facteurs de protection. En terminant sa présentation et son étude, l'auteur affirme que les études sur la résilience sont très complexes du fait des multiples interactions qui s'exercent entre les divers facteurs environnementaux.

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015837
    Description :

    M. Zeesman fait part des conclusions de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) et de l'initiative Comprendre la petite enfance (CPE).

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015848
    Description :

    Les auteurs débutent en faisant remarquer que le concept de «mère adolescente» englobe une foule de facteurs et d'indicateurs, et comprennent les taux de fertilité (taux de naissances) et les taux de grossesse.

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 21-601-M2001046
    Description :

    Dans ce document, on explore les tendances géographiques actuelles des collectivités des Premières nations. On y examine les stratégies de développement socioéconomique possibles et on y compare ces collectivités au paysage socioéconomique du Canada non autochtone.

    Date de diffusion : 2001-04-04

  • Produits techniques : 75F0002M1996011
    Description :

    Dans ce document, on examine les données de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR). On donne également une explication de la méthode utilisée dans l'EDTR pour refléter les changements, ainsi que plusieurs exemples montrant comment les données sur la famille peuvent être analysées dans une optique longitudinale.

    Date de diffusion : 1997-12-31

  • Produits techniques : 75F0002M1995013
    Description :

    Dans ce document, on décrit les données empiriques que permettra de recueillir l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), en vue de contribuer à expliquer les choix que font les femmes lorsqu'il s'agit de concilier leurs responsabilités domestiques, familiales et professionnelles.

    Date de diffusion : 1995-12-30

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (0)

Analyses (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Références (9)

Références (9) (9 of 9 results)

  • Produits techniques : 75F0002M2008001
    Description :

    Le logement représente la principale dépense pour la plupart des ménages, et son abordabilité peut influer sur le bien-être des membres du ménage. C'est pourquoi l'abordabilité du logement est étroitement surveillée par une variété d'intervenants - des défenseurs du logement aux analystes des politiques - qui s'intéressent au bien-être des Canadiens. La mesure de l'abordabilité comprend la comparaison des coûts du logement à la capacité des ménages de couvrir ces coûts. Le rapport des frais de logement au revenu (RFLR) est l'une des mesures souvent utilisée. La valeur de référence de 30 % est généralement reconnue comme la limite supérieure pour qu'un logement soit considéré abordable. L'abordabilité du logement est également un intrant essentiel de l'indicateur des besoins impérieux de logement de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), qui est utilisé par les gouvernements pour les aider à la conception, à la prestation, au financement et à l'évaluation des programmes de logement social. Le rapport, rédigé conjointement par Statistique Canada et la SCHL, est seulement axé sur la dynamique de l'abordabilité du logement et ne concerne pas les besoins impérieux de logement. Il examine la probabilité qu'un ménage consacre 30 % ou plus de son revenu au logement, la récurrence d'une telle situation et si elle est occasionnelle ou permanente, et met en opposition les ménages qui consacrent 30 % ou plus de leur revenu au logement aux ménages qui y consacrent une part moins importante. Les estimations transversales montrent qu'en 2002, environ 19 % des Canadiens faisaient partie de ménages qui consacraient davantage au logement que la valeur de référence en matière d'abordabilité. D'une perspective longitudinale toutefois, moins de 9 % des Canadiens vivaient dans des ménages qui consacraient davantage au logement que cette valeur de référence pour chacune des années entre 2002 et 2004, tandis qu'un autre 19 % vivaient dans des ménages dont les dépenses ont dépassé cette valeur de référence pendant seulement une ou deux années. Les caractéristiques associées à des probabilités plus élevées de vivre dans un ménage qui consacre davantage au logement que la valeur de référence maximale d'abordabilité sont : vivre seul, être une mère seule, être locataire, être immigrant ou habiter à Vancouver ou à Toronto. En outre, les personnes qui faisaient partie de ménages en situation de transition entre 2002 et 2004 avaient une probabilité plus élevée d'avoir dépassé la limite au moins une fois durant cette période. De telles transitions comprenaient les locataires qui changeaient de statut quant aux logements subventionnés, les propriétaires qui sont devenus locataires et vice versa, les personnes qui ont changé de type de famille (par exemple par un mariage ou un divorce) et les personnes qui ont déménagé d'une ville à une autre. Il est intéressant de noter que les personnes qui ont vécu ce type de transitions n'ont pas dépassé la valeur de référence de façon continue.

    Date de diffusion : 2008-01-25

  • Produits techniques : 75F0002M2006007
    Description :

    Le présent document résume les données sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement qui sont disponibles dans l'EDTR, une attention particulière étant portée aux méthodes d'imputation utilisées pour ces données. De 1994 à 2001, l'enquête ne portait que sur quelques caractéristiques, surtout le mode d'occupation et le type de logement. En 2002, avec le début de la commandite de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), plusieurs autres caractéristiques ainsi que des dépenses détaillées liées au logement ont été ajoutées à l'enquête. Diverses méthodes d'imputation ont aussi été adoptées à ce moment là, pour remplacer les valeurs manquantes attribuables à la non réponse à l'enquête, et pour fournir les coûts des services publics qui contribuent au coût total du logement. Ces méthodes tirent parti du plan de sondage longitudinal de l'EDTR, et elles utilisent également des données d'autres sources comme l'Enquête sur la population active et le Recensement. En juin 2006, d'autres améliorations aux méthodes d'imputation ont été adoptées pour 2004 et appliquées à des années antérieures dans le cadre d'une révision historique. Le présent rapport documente également cette révision.

    Date de diffusion : 2006-07-26

  • Produits techniques : 75F0002M2005010
    Description :

    Depuis un certain temps, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) utilise les données du Recensement de la population sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement. Bien que la source de données que constitue le recensement réponde dans une large mesure aux besoins de la SCHL, cet organisme du gouvernement fédéral a exploité les enquêtes-ménages annuelles de Statistique Canada pour obtenir des renseignements plus fréquents. Cela devait lui permettre d'avoir une image plus fidèle des tendances annuelles, et peut-être d'avoir un plus grand choix d'autres caractéristiques pour le recoupement des données sur le logement des ménages canadiens. En 2001, la SCHL a commencé à commanditer des questions supplémentaires à la fois dans l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) et dans l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), à compter de l'année de référence 2002.

    Date de diffusion : 2005-07-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015844
    Description :

    L'auteur définit l'enfant à risque comme un «enfant dont les traits personnels ou les caractéristiques environnementales» indiquent «dès sont très jeune âge qu'il présente de fortes probabilités de développement psychopathologique». Par conséquent, dans la deuxième partie de l'étude, l'auteur met l'accent sur les stratégies d'intervention pour les enfants vulnérables. La troisième partie de l'étude résume la résilience et son construit. La quatrième partie de l'étude met l'accent sur les facteurs de risque et les facteurs de protection. En terminant sa présentation et son étude, l'auteur affirme que les études sur la résilience sont très complexes du fait des multiples interactions qui s'exercent entre les divers facteurs environnementaux.

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015837
    Description :

    M. Zeesman fait part des conclusions de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) et de l'initiative Comprendre la petite enfance (CPE).

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 81-589-X20010015848
    Description :

    Les auteurs débutent en faisant remarquer que le concept de «mère adolescente» englobe une foule de facteurs et d'indicateurs, et comprennent les taux de fertilité (taux de naissances) et les taux de grossesse.

    Date de diffusion : 2001-05-22

  • Produits techniques : 21-601-M2001046
    Description :

    Dans ce document, on explore les tendances géographiques actuelles des collectivités des Premières nations. On y examine les stratégies de développement socioéconomique possibles et on y compare ces collectivités au paysage socioéconomique du Canada non autochtone.

    Date de diffusion : 2001-04-04

  • Produits techniques : 75F0002M1996011
    Description :

    Dans ce document, on examine les données de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR). On donne également une explication de la méthode utilisée dans l'EDTR pour refléter les changements, ainsi que plusieurs exemples montrant comment les données sur la famille peuvent être analysées dans une optique longitudinale.

    Date de diffusion : 1997-12-31

  • Produits techniques : 75F0002M1995013
    Description :

    Dans ce document, on décrit les données empiriques que permettra de recueillir l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), en vue de contribuer à expliquer les choix que font les femmes lorsqu'il s'agit de concilier leurs responsabilités domestiques, familiales et professionnelles.

    Date de diffusion : 1995-12-30

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :