Statistiques par sujet – Familles, ménages et logement

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (20)

Tout (20) (20 of 20 results)

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 62F0026M2005007
    Description :

    Dans ce guide, on présente de l'information susceptible d'intéresser les utilisateurs de données provenant de l'Enquête sur les dépenses des ménages. Dans le cadre de cette enquête, on recueille des données sur les habitudes de dépenses, les caractéristiques des logements et de l'équipement ménager des ménages canadiens. L'enquête vise les ménages privés des 10 provinces. (Depuis 1999, les territoires sont étudiés à tous les deux ans.)

    Ce guide comprend les définitions des termes et des variables de l'enquête, ainsi que des descriptions sur les méthodes de l'enquête et la qualité des données. Il contient aussi une section décrivant les statistiques pouvant être produites au moyen des données sur les dépenses (dont la part consacrée au budget, la part de marché, les agrégats et les médianes).

    Date de diffusion : 2005-12-12

  • Articles et rapports : 11F0019M2005272
    Description :

    La présente étude repose sur l'appariement de données fiscales concernant les filles, leurs parents, leur partenaire et les parents de leur partenaire pour examiner les interactions entre la mobilité intergénérationnelle du revenu et l'appariement conjugal des jeunes couples au Canada. Nous montrons comment l'appariement assortatif contribue à la persistance intergénérationnelle du revenu du ménage. La force de l'association entre le revenu du beau-fils et celui des parents de la femme signifie que le lien intergénérationnel est plus puissant pour les revenus du ménage que pour le revenu personnel des filles uniquement. Il en est de même si l'on examine la situation du point de vue opposé, de sorte que les gains des filles et de leur partenaire sont reliés au revenu des parents de ce dernier. Ces résultats indiquent que l'appariement assortatif intensifie la persistance intergénérationnelle du revenu au niveau individuel.

    Dans la deuxième partie du document, nous considérons l'appariement assortatif selon le revenu parental. Nous constatons que le revenu des parents de la fille a une élasticité de près de 0,2 par rapport au revenu des parents de son partenaire. Cette association est à peu près du même ordre de grandeur que le lien intergénérationnel entre les revenus des parents et des enfants. Nous étudions les variations de la corrélation entre les revenus parentaux en fonction de plusieurs variables mesurées; les corrélations sont plus faibles pour les couples qui cohabitent, ainsi que pour ceux qui forment tôt une union, ceux qui vivent dans les régions rurales et, ce qui est fort intéressant, ceux qui divorcent ultérieurement. Nous interprétons ce dernier résultat comme étant la preuve qu'en moyenne, les couples pour lesquels les revenus des parents sont comparables jouissent d'une union plus stable.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038969
    Description :

    On a porté une certaine attention aux tendances relatives aux changements de logement chez les personnes âgées en 2004, et ce, dans un contexte où l'on se préoccupe de plus en plus de l'affaiblissement de la demande de logements en location. Dans le présent article, on examinera le cas des personnes âgées qui choisissent un logement plus petit, celles qui choisissent un logement plus grand et celles qui déménagent parce que leurs habitudes de vie changent. On traitera des caractéristiques des personnes âgées qui déménagent, des événements de la vie associés à leur déménagement et des différents types de changements de logement qu'ils ont effectués.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 11F0019M2005267
    Description :

    Nous analysons la mobilité intergénérationnelle du revenu des Canadiens nés de parents immigrants d'après les données du Recensement de 2001. Nous brossons un portrait détaillé de la population canadienne et fournissons des estimations de la mobilité intergénérationnelle chez les enfants d'immigrants originaires de 70 pays différents. Le degré de persistance, estimé au moyen de modèles de régression vers la moyenne, est à peu près le même pour les immigrants que pour l'ensemble de la population, et la mobilité intergénérationnelle chez les immigrants est plus importante au Canada qu'aux États Unis. Nous recourons également à la régression quantile afin de distinguer le rôle du capital social de celui d'autres contraintes limitant la mobilité et constatons que ces contraintes existent et sont associées au niveau de scolarité du père.

    Date de diffusion : 2005-10-25

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 62F0026M2005006
    Description :

    Dans ce rapport, on présente les indicateurs de qualité produits pour l'Enquête sur les dépenses des ménages de 2003. Ces indicateurs de qualité, tels que les coefficients de variation, les taux de non-réponse, les taux de glissement et les taux d'imputation, permettent aux utilisateurs d'interpréter les données.

    Date de diffusion : 2005-10-06

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028451
    Description :

    L'âge entraîne certaines restrictions qui influent sur le lieu de résidence, le mode d'habitation et les personnes qui partagent un logement. Le logement à prix abordable peut être un sujet de préoccupation pour les aînés. Cette préoccupation peut revêtir une importance particulière aux yeux des personnes âgées qui perdent leur conjoint et dont le revenu du ménage est réduit alors que les coûts d'habitation demeurent inchangés. À l'aide des données du Recensement de la population de 2001 et de l'Enquête sociale générale (ESG) de 2002, on examine, dans le présent article, la situation des personnes âgées afin de déterminer avec qui elles vivent et l'abordabilité de leur logement.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028455
    Description :

    Les Sud-Asiatiques, dont le nombre s'élevait à 917 000 en 2001, formaient alors le deuxième groupe de minorités visibles en importance, tout juste après les Chinois, dont la population s'établissait à un peu plus d'un million de personnes. La communauté sudasiatique est l'une des populations les plus diversifiées des minorités visibles, comprenant des groupes distincts sur les plans ethnique, religieux et linguistique et dont l'ascendance, les antécédents en matière d'immigration et l'expérience personnelle des membres varient grandement. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 et du Recensement de la population de 2001, cet article traite de la diversité de la population des Sud-Asiatiques au Canada. On y retrace leur histoire en ce pays, puis on examine comment les antécédents ethniques et culturels de ce groupe se manifestent dans leur vie de tous les jours.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 11F0019M2005261
    Description :

    L'éducation des enfants est modélisée en tant que problème principal-agent modifié où l'enfant tâche de maximiser son propre bien-être face à une stratégie parentale destinée à maximiser la perception qu'a le parent du bien-être de la famille. Ainsi, les enfants et les parents sont tous des joueurs, mais les enfants ont des taux d'actualisation plus élevés que les parents. La simultanéité du style parental et du comportement des enfants est confirmée au moyen des données tirées de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes menée au Canada en 1994.

    Date de diffusion : 2005-08-02

  • Produits techniques : 75F0002M2005010
    Description :

    Depuis un certain temps, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) utilise les données du Recensement de la population sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement. Bien que la source de données que constitue le recensement réponde dans une large mesure aux besoins de la SCHL, cet organisme du gouvernement fédéral a exploité les enquêtes-ménages annuelles de Statistique Canada pour obtenir des renseignements plus fréquents. Cela devait lui permettre d'avoir une image plus fidèle des tendances annuelles, et peut-être d'avoir un plus grand choix d'autres caractéristiques pour le recoupement des données sur le logement des ménages canadiens. En 2001, la SCHL a commencé à commanditer des questions supplémentaires à la fois dans l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) et dans l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), à compter de l'année de référence 2002.

    Date de diffusion : 2005-07-22

  • Tableau : 85-224-X20050008647
    Description :

    Le présent chapitre expose les tendances des homicides suicides pour trois groupes : les conjoints, les enfants et les jeunes de moins de 18 ans ainsi que les adultes âgés (65 ans et plus). Les analyses suivantes portent sur les données de l'Enquête sur les homicides, tout en tenant compte des descriptions des homicides, qui mettent en contexte ces données.

    Date de diffusion : 2005-07-14

  • Articles et rapports : 11-008-X20050017961
    Description :

    En général, les recherches montrent que le fait de retarder le mariage tend à réduire la probabilité de convoler en justes noces. Lorsqu'elle atteint l'âge de 30 ans, une personne célibataire peut ne pas vouloir contracter le mariage. En effet, il est possible que l'union lui semble moins réalisable ou moins souhaitable qu'elle ne l'était à un plus jeune âge.

    Dans le présent article, on examine la situation des « célibataires d'âge mûr », c'est-à-dire des hommes et des femmes ayant dépassé l'âge moyen pour un premier mariage (28 ans chez les femmes et 30 ans chez les hommes), mais qui sont encore dans le groupe d'âge le plus actif (moins de 55 ans). Ces hommes et ces femmes, représentant plus de 1,1 million de personnes en 2001, n'étaient jamais mariés légalement et ne vivaient pas en union libre au moment de l'enquête. Plus d'un demi million eux prévoyaient ne jamais se marier. Dans l'article, on analyse certaines différences entre les célibataires d'âge mûr qui ne prévoient pas se marier et ceux qui en ont l'intention.

    Date de diffusion : 2005-06-07

  • Articles et rapports : 11F0019M2005253
    Description :

    Le present article résume les conclusions de le document de recherché intitulée Les immigrants achètent-ils pour s'intégrer? : Le rôle du regroupement ethnique dans la propension à devenir propriétaire chez douze groupes d'immigrants à Toronto, 1996 à 2001. La théorie de l'assimilation spatiale est un modèle d'accession à un statut social reliant les positions spatiale et sociale des membres des groupes minoritaires (Massey et Denton, 1985). Lorsqu'on l'applique aux immigrants, le modèle fait ressortir que ceux ci se regrouperont d'abord dans des quartiers typiquement pauvres, où il existe des concentrations élevées de membres de la même collectivité ethnique, mais que cette concentration ethnique est temporaire et perd de son utilité au fil du temps. Dès que le statut socioéconomique de la famille de l'immigrant s'améliore, celle ci s'intègre dans le secteur résidentiel général et s'installe dans un meilleur quartier, où il existe généralement une moins grande ségrégation résidentielle (Massey et Denton, 1985). Par ailleurs, même si le mode d'occupation du logement ne constitue pas une dimension explicite de la théorie de l'assimilation spatiale, compte tenu de la relation bien établie entre le revenu, le capital humain et l'accession à la propriété (Balakrishnan et Wu, 1992; Laryea, 1999), de même que de l'importance de l'accession à la propriété en tant qu'indicateur de bien être et d'assimilation résidentielle (Myers et Lee, 1998), un des éléments de l'ascension socioéconomique d'une famille d'immigrants est la transition de l'état de locataire à celui de propriétaire (Alba et Logan, 1992). Toujours selon la théorie de l'assimilation spatiale, la concentration de membres d'un même groupe devrait être inversement corrélée à l'accession à la propriété, les enclaves ethniques étant généralement perçues comme des zones à logements locatifs pauvres (Fong et Gulia, 1999; Myles et Hou, 2004).

    Selon des recherches récentes (Alba et Nee, 2003; Logan, Alba et Zhang, 2002), toutefois, certains groupes d'immigrants pourraient choisir d'aller à l'encontre de l'assimilation spatiale en formant des « collectivités ethniques » durables (Logan, Alba et Zhang, 2002), exerçant ainsi un « effet d'enclave » positif et croissant sur l'accession à la propriété (Borjas, 2002). Dans le présent rapport, nous évaluons la possibilité d'un effet d'enclave en tant qu'explication des profils d'accession à la propriété observés entre 1996 et 2001 chez les douze plus grands groupes de nouveaux immigrants à Toronto. Au moyen de données sur la composition ethnique des quartiers longitudinalement cohérentes et temporellement antécédentes à 1996, nous déterminons si les immigrants choisissent d'acheter une maison en dehors de leur enclave, ou préfèrent un quartier habité par des membres du même groupe qu'eux qui sont propriétaires de leur logement. À cette fin, nous passons en revue les avantages qu'il pourrait y avoir à vivre dans une enclave et à y acheter une maison. Puis nous élaborons un cadre prédictif, en vue de déterminer quels groupes seraient susceptibles de bénéficier de la création de collectivités ethniques de propriétaires. Nous présentons ensuite le problème du « déséquilibre par rapport au quartier » et nous évaluons l'effet d'enclave sur l'accession à la propriété à partir d'un échantillon de nouveaux résidents (1996 à 2001) et des caractéristiques ethniques du quartier où ils habitaient en 1996, au moyen de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (Van de Ven et Van Praag, 1981).

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005252
    Description :

    De nombreux chercheurs considèrent l'accession des immigrants à la propriété comme signifiant leur assimilation au secteur résidentiel général, même si l'étude du caractère ethnique des quartiers où les immigrants achètent effectivement des maisons confirme rarement cette affirmation. Dans le présent article, nous nous servons des données des fichiers maîtres des recensements de la population du Canada de 1996 et de 2001, ainsi que de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (que nous appelons modèles probit d'Heckman) pour évaluer les déterminants ethniques au niveau du quartier de l'accession à la propriété à Toronto, au Canada. En déterminant si l'achat d'une maison est associé à une faible concentration ethnique, il est possible de préciser si les immigrants quittent leur enclave à la recherche d'une maison dans la « terre promise », comme le laisse entendre la théorie classique de l'assimilation, ou si, aujourd'hui, certains d'entre eux cherchent à s'établir dans les « collectivités ethniques » décrites récemment par Logan, Alba et Zhang (2002) dans le American Sociological Review. L'évaluation du rôle de la concentration ethnique dans des conditions d'équilibre permet de constater que, dans le cas de plusieurs groupes, la concentration de membres d'un même groupe influe sur la propension à acheter une maison.

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Tableau : 94F0048X
    Description :

    Ces profils fournissent un survol statistique du Canada, en présentant la plupart des variables univariées du recensement selon divers échelons géographiques. Les données des variables du recensement ont été recueillies d'un échantillon de 20 % de la population, à l'exception des données pour les variables sur l'âge, le sexe et l'état matrimonial, qui ont été recueillies de la population totale.

    Date de diffusion : 2005-04-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005247
    Description :

    Dans la présente étude, nous procédons à trois comparaisons fondées sur les données recueillies au deuxième cycle (1996 1997) de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) au Canada. En premier lieu, nous comparons les résultats sur le plan de la santé des enfants des personnes nées au Canada (canadiennes de naissance ou CDN) et ceux du groupe d'immigrants en général. Nous examinons également les différences entre les trois sous groupes d'immigrants, soit ceux des immigrants américains, européens et asiatiques. En deuxième lieu, nous vérifions l'hypothèse selon laquelle, à niveau de ressources égal, les enfants de n'importe quel groupe d'immigrants au Canada ont de meilleurs résultats en matière de santé. En troisième lieu, nous examinons l'association entre la durée de résidence des immigrants de divers groupes et les résultats en matière de santé de leurs enfants. Une famille immigrante est une famille dans laquelle au moins l'un des parents, soit le père ou la mère, est né à l'étranger. Les résultats en matière de santé sont mesurés selon l'évaluation de l'état de santé de l'enfant par la PCM (personne qui connaît le mieux l'enfant). Nos estimations se fondent sur des modèles logit ordonnés. Les enfants sélectionnés aux fins d'analyse sont âgés de 4 à 13 ans.

    Selon les données de l'ELNEJ, les résultats en matière de santé des enfants des familles immigrantes en général sont semblables à ceux du groupe CDN. Toutefois, les résultats en matière de santé des groupes des immigrants asiatiques sont légèrement inférieurs tandis que ceux du groupe d'immigrants américains sont nettement supérieurs. Mis à part le groupe d'immigrants américains, selon certaines indications, à niveau de ressources égal, l'état de santé des enfants de tout autre groupe d'immigrants serait moins bon. Selon les résultats de la décomposition, les résultats en matière de santé nettement meilleurs du groupe d'immigrants américains sont attribuables à un niveau supérieur de ressources observables et non observables, tandis que les résultats moins bons du groupe d'immigrants asiatiques sont attribuables à un niveau inférieur de ressources observables et non observables. Par contre, les résultats en matière de santé du groupe d'immigrants européens sont meilleurs que ceux du groupe CDN lorsqu'on tient compte de la variation des ressources et moins bons lorsqu'on tient compte de la variation des coefficients de productivité. Enfin, selon certaines preuves statistiques, si les résultats en matière de santé des enfants de familles immigrantes sont initialement moins bons, ils s'améliorent à mesure que se prolonge la durée de résidence des parents immigrants. Les conclusions de l'étude indiquent que, de façon générale, les résultats actuels en matière de santé des enfants des familles immigrantes ne sont pas une source de grave inquiétude. Toutefois, il y aurait peut être lieu de s'inquiéter de ceux du groupe d'immigrants asiatiques.

    Date de diffusion : 2005-04-15

  • Articles et rapports : 11F0019M2005244
    Description :

    La présente étude comparative porte sur le rôle que jouent les antécédents familiaux dans l'accès aux études postsecondaires au Canada et aux États Unis. Étant donné que les études postsecondaires sont financées d'une façon très différente dans l'un et l'autre pays, les antécédents familiaux peuvent jouer des rôles foncièrement différents. Les résultats donnent à penser que la poursuite d'études universitaires est moins courante chez les étudiants à faible revenu et les membres de minorités visibles aux États Unis que chez leurs homologues au Canada. Plusieurs raisons possibles sont examinées.

    Date de diffusion : 2005-03-15

  • Articles et rapports : 89-599-M2005002
    Description :

    Dans cette étude, on examine s'il existe des liens entre les symptômes dépressifs des jeunes et les changements observés dans leurs relations avec leurs parents et leurs pairs à l'adolescence. À l'aide des données de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes, l'étude donne un aperçu des relations entre les jeunes et leurs mères, leurs pères et leurs amis. On y étudie également de quelle façon les relations ont changé au cours d'une période de deux ans et quels sont les liens existant entre ces changements et les symptômes dépressifs observés chez les jeunes de 16 à 17 ans.

    Date de diffusion : 2005-02-16

  • Articles et rapports : 11F0019M2005238
    Description :

    Par le passé, les familles d'immigrants en âge de travailler dans les grandes agglomérations urbaines du Canada présentaient des taux de propriété de l'habitation supérieurs à ceux de la population de souche. Ces 20 dernières années cependant, l'avantage est passé à la population de souche à cause tant d'une baisse des taux d'immigration que d'une hausse des taux de propriété chez les Canadiens nés au pays. Mon propos sera d'évaluer l'efficacité des modèles standard des choix de consommation avec des indicateurs comme ceux de l'âge, du revenu, de la scolarité et du type de familles et avec plusieurs caractéristiques des immigrants comme éléments d'explication de cette évolution. Je constaterai que le modèle standard explique presque entièrement l'avantage dont jouissaient les immigrants en matière de propriété en 1981, ainsi que la montée des taux de propriété au fil des ans dans la population de souche. Le modèle standard explique toutefois le tiers seulement en gros de l'évolution des taux de 1981 à 2001 dans la population immigrante même après prise en compte de la baisse bien connue des fortunes économiques des immigrants. J'examinerai certaines des conséquences de cette sous-explication et ferai plusieurs recommandations de recherches complémentaires.

    Date de diffusion : 2005-02-03

  • Articles et rapports : 11F0019M2005237
    Description :

    Le présent document de recherche révèle que les antécédents familiaux (niveau de scolarité des parents, type de famille, ethnicité, lieu de résidence) exercent des effets importants, directs et indirects, sur la participation aux études postsecondaires. Les effets indirects des antécédents s'exercent par le biais d'un ensemble de variables intermédiaires représentant les résultats en matière d'études secondaires ainsi que les attitudes et les comportements connexes. Dans l'ensemble, la forte proportion de l'effet des antécédents familiaux qui s'exerce indirectement indique que la période de la vie précédant celle où le financement des études postsecondaires et les enjeux connexes deviennent importants est cruciale pour un accès équitable et efficace aux études postsecondaires. Ces résultats sont fondés sur deux mesures de l'accès à l'éducation selon le sexe (« toute forme d'études postsecondaires » et « études universitaires ») obtenues grâce à l'Enquête auprès des sortants et l'Enquête de suivi auprès des sortants de Statistique Canada.

    Date de diffusion : 2005-01-18

  • Articles et rapports : 89-613-M2004005
    Description :

    Le rapport traite des tendances du marché de l'habitation et de la qualité, de la logeabilité et de l'abordabilité des logements, ainsi que des besoins impérieux de logement dans les régions métropolitaines de recensement (RMR), de 1991 à 2001.

    Le rapport commence par une revue des tendances observées dans la population et sur le marché de l'habitation. Il comprend une analyse de l'évolution des prix des maisons, des loyers et des revenus au cours des années 1990 ainsi que des facteurs qui sous-tendaient la croissance de la demande de logement à la fin de la décennie. Sur cette toile de fond, les chapitres suivants traitent de la qualité du logement des ménages vivant dans les RMR en 1991, 1996 et 2001. Les ménages qui ne vivent pas dans un logement acceptable et qui n'ont pas suffisamment de revenu pour accéder à un tel logement sont réputés avoir des besoins impérieux de logement. Le dernier chapitre du rapport explore la distribution spatiale des besoins impérieux de logement dans les RMR en 2001 et les caractéristiques des quartiers où les besoins impérieux de logement étaient le plus répandus.

    Cette publication n'est pas disponible. Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Andrew Heisz au 613-951-3748 ou Sébastien Larochelle-Côté au 613-951-0803.

    Date de diffusion : 2005-01-05

Données (2)

Données (2) (2 results)

  • Tableau : 85-224-X20050008647
    Description :

    Le présent chapitre expose les tendances des homicides suicides pour trois groupes : les conjoints, les enfants et les jeunes de moins de 18 ans ainsi que les adultes âgés (65 ans et plus). Les analyses suivantes portent sur les données de l'Enquête sur les homicides, tout en tenant compte des descriptions des homicides, qui mettent en contexte ces données.

    Date de diffusion : 2005-07-14

  • Tableau : 94F0048X
    Description :

    Ces profils fournissent un survol statistique du Canada, en présentant la plupart des variables univariées du recensement selon divers échelons géographiques. Les données des variables du recensement ont été recueillies d'un échantillon de 20 % de la population, à l'exception des données pour les variables sur l'âge, le sexe et l'état matrimonial, qui ont été recueillies de la population totale.

    Date de diffusion : 2005-04-26

Analyses (15)

Analyses (15) (15 of 15 results)

  • Articles et rapports : 11F0019M2005272
    Description :

    La présente étude repose sur l'appariement de données fiscales concernant les filles, leurs parents, leur partenaire et les parents de leur partenaire pour examiner les interactions entre la mobilité intergénérationnelle du revenu et l'appariement conjugal des jeunes couples au Canada. Nous montrons comment l'appariement assortatif contribue à la persistance intergénérationnelle du revenu du ménage. La force de l'association entre le revenu du beau-fils et celui des parents de la femme signifie que le lien intergénérationnel est plus puissant pour les revenus du ménage que pour le revenu personnel des filles uniquement. Il en est de même si l'on examine la situation du point de vue opposé, de sorte que les gains des filles et de leur partenaire sont reliés au revenu des parents de ce dernier. Ces résultats indiquent que l'appariement assortatif intensifie la persistance intergénérationnelle du revenu au niveau individuel.

    Dans la deuxième partie du document, nous considérons l'appariement assortatif selon le revenu parental. Nous constatons que le revenu des parents de la fille a une élasticité de près de 0,2 par rapport au revenu des parents de son partenaire. Cette association est à peu près du même ordre de grandeur que le lien intergénérationnel entre les revenus des parents et des enfants. Nous étudions les variations de la corrélation entre les revenus parentaux en fonction de plusieurs variables mesurées; les corrélations sont plus faibles pour les couples qui cohabitent, ainsi que pour ceux qui forment tôt une union, ceux qui vivent dans les régions rurales et, ce qui est fort intéressant, ceux qui divorcent ultérieurement. Nous interprétons ce dernier résultat comme étant la preuve qu'en moyenne, les couples pour lesquels les revenus des parents sont comparables jouissent d'une union plus stable.

    Date de diffusion : 2005-12-08

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038969
    Description :

    On a porté une certaine attention aux tendances relatives aux changements de logement chez les personnes âgées en 2004, et ce, dans un contexte où l'on se préoccupe de plus en plus de l'affaiblissement de la demande de logements en location. Dans le présent article, on examinera le cas des personnes âgées qui choisissent un logement plus petit, celles qui choisissent un logement plus grand et celles qui déménagent parce que leurs habitudes de vie changent. On traitera des caractéristiques des personnes âgées qui déménagent, des événements de la vie associés à leur déménagement et des différents types de changements de logement qu'ils ont effectués.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 11F0019M2005267
    Description :

    Nous analysons la mobilité intergénérationnelle du revenu des Canadiens nés de parents immigrants d'après les données du Recensement de 2001. Nous brossons un portrait détaillé de la population canadienne et fournissons des estimations de la mobilité intergénérationnelle chez les enfants d'immigrants originaires de 70 pays différents. Le degré de persistance, estimé au moyen de modèles de régression vers la moyenne, est à peu près le même pour les immigrants que pour l'ensemble de la population, et la mobilité intergénérationnelle chez les immigrants est plus importante au Canada qu'aux États Unis. Nous recourons également à la régression quantile afin de distinguer le rôle du capital social de celui d'autres contraintes limitant la mobilité et constatons que ces contraintes existent et sont associées au niveau de scolarité du père.

    Date de diffusion : 2005-10-25

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028451
    Description :

    L'âge entraîne certaines restrictions qui influent sur le lieu de résidence, le mode d'habitation et les personnes qui partagent un logement. Le logement à prix abordable peut être un sujet de préoccupation pour les aînés. Cette préoccupation peut revêtir une importance particulière aux yeux des personnes âgées qui perdent leur conjoint et dont le revenu du ménage est réduit alors que les coûts d'habitation demeurent inchangés. À l'aide des données du Recensement de la population de 2001 et de l'Enquête sociale générale (ESG) de 2002, on examine, dans le présent article, la situation des personnes âgées afin de déterminer avec qui elles vivent et l'abordabilité de leur logement.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 11-008-X20050028455
    Description :

    Les Sud-Asiatiques, dont le nombre s'élevait à 917 000 en 2001, formaient alors le deuxième groupe de minorités visibles en importance, tout juste après les Chinois, dont la population s'établissait à un peu plus d'un million de personnes. La communauté sudasiatique est l'une des populations les plus diversifiées des minorités visibles, comprenant des groupes distincts sur les plans ethnique, religieux et linguistique et dont l'ascendance, les antécédents en matière d'immigration et l'expérience personnelle des membres varient grandement. S'appuyant sur les données de l'Enquête sur la diversité ethnique (EDE) de 2002 et du Recensement de la population de 2001, cet article traite de la diversité de la population des Sud-Asiatiques au Canada. On y retrace leur histoire en ce pays, puis on examine comment les antécédents ethniques et culturels de ce groupe se manifestent dans leur vie de tous les jours.

    Date de diffusion : 2005-09-13

  • Articles et rapports : 11F0019M2005261
    Description :

    L'éducation des enfants est modélisée en tant que problème principal-agent modifié où l'enfant tâche de maximiser son propre bien-être face à une stratégie parentale destinée à maximiser la perception qu'a le parent du bien-être de la famille. Ainsi, les enfants et les parents sont tous des joueurs, mais les enfants ont des taux d'actualisation plus élevés que les parents. La simultanéité du style parental et du comportement des enfants est confirmée au moyen des données tirées de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes menée au Canada en 1994.

    Date de diffusion : 2005-08-02

  • Articles et rapports : 11-008-X20050017961
    Description :

    En général, les recherches montrent que le fait de retarder le mariage tend à réduire la probabilité de convoler en justes noces. Lorsqu'elle atteint l'âge de 30 ans, une personne célibataire peut ne pas vouloir contracter le mariage. En effet, il est possible que l'union lui semble moins réalisable ou moins souhaitable qu'elle ne l'était à un plus jeune âge.

    Dans le présent article, on examine la situation des « célibataires d'âge mûr », c'est-à-dire des hommes et des femmes ayant dépassé l'âge moyen pour un premier mariage (28 ans chez les femmes et 30 ans chez les hommes), mais qui sont encore dans le groupe d'âge le plus actif (moins de 55 ans). Ces hommes et ces femmes, représentant plus de 1,1 million de personnes en 2001, n'étaient jamais mariés légalement et ne vivaient pas en union libre au moment de l'enquête. Plus d'un demi million eux prévoyaient ne jamais se marier. Dans l'article, on analyse certaines différences entre les célibataires d'âge mûr qui ne prévoient pas se marier et ceux qui en ont l'intention.

    Date de diffusion : 2005-06-07

  • Articles et rapports : 11F0019M2005253
    Description :

    Le present article résume les conclusions de le document de recherché intitulée Les immigrants achètent-ils pour s'intégrer? : Le rôle du regroupement ethnique dans la propension à devenir propriétaire chez douze groupes d'immigrants à Toronto, 1996 à 2001. La théorie de l'assimilation spatiale est un modèle d'accession à un statut social reliant les positions spatiale et sociale des membres des groupes minoritaires (Massey et Denton, 1985). Lorsqu'on l'applique aux immigrants, le modèle fait ressortir que ceux ci se regrouperont d'abord dans des quartiers typiquement pauvres, où il existe des concentrations élevées de membres de la même collectivité ethnique, mais que cette concentration ethnique est temporaire et perd de son utilité au fil du temps. Dès que le statut socioéconomique de la famille de l'immigrant s'améliore, celle ci s'intègre dans le secteur résidentiel général et s'installe dans un meilleur quartier, où il existe généralement une moins grande ségrégation résidentielle (Massey et Denton, 1985). Par ailleurs, même si le mode d'occupation du logement ne constitue pas une dimension explicite de la théorie de l'assimilation spatiale, compte tenu de la relation bien établie entre le revenu, le capital humain et l'accession à la propriété (Balakrishnan et Wu, 1992; Laryea, 1999), de même que de l'importance de l'accession à la propriété en tant qu'indicateur de bien être et d'assimilation résidentielle (Myers et Lee, 1998), un des éléments de l'ascension socioéconomique d'une famille d'immigrants est la transition de l'état de locataire à celui de propriétaire (Alba et Logan, 1992). Toujours selon la théorie de l'assimilation spatiale, la concentration de membres d'un même groupe devrait être inversement corrélée à l'accession à la propriété, les enclaves ethniques étant généralement perçues comme des zones à logements locatifs pauvres (Fong et Gulia, 1999; Myles et Hou, 2004).

    Selon des recherches récentes (Alba et Nee, 2003; Logan, Alba et Zhang, 2002), toutefois, certains groupes d'immigrants pourraient choisir d'aller à l'encontre de l'assimilation spatiale en formant des « collectivités ethniques » durables (Logan, Alba et Zhang, 2002), exerçant ainsi un « effet d'enclave » positif et croissant sur l'accession à la propriété (Borjas, 2002). Dans le présent rapport, nous évaluons la possibilité d'un effet d'enclave en tant qu'explication des profils d'accession à la propriété observés entre 1996 et 2001 chez les douze plus grands groupes de nouveaux immigrants à Toronto. Au moyen de données sur la composition ethnique des quartiers longitudinalement cohérentes et temporellement antécédentes à 1996, nous déterminons si les immigrants choisissent d'acheter une maison en dehors de leur enclave, ou préfèrent un quartier habité par des membres du même groupe qu'eux qui sont propriétaires de leur logement. À cette fin, nous passons en revue les avantages qu'il pourrait y avoir à vivre dans une enclave et à y acheter une maison. Puis nous élaborons un cadre prédictif, en vue de déterminer quels groupes seraient susceptibles de bénéficier de la création de collectivités ethniques de propriétaires. Nous présentons ensuite le problème du « déséquilibre par rapport au quartier » et nous évaluons l'effet d'enclave sur l'accession à la propriété à partir d'un échantillon de nouveaux résidents (1996 à 2001) et des caractéristiques ethniques du quartier où ils habitaient en 1996, au moyen de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (Van de Ven et Van Praag, 1981).

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005252
    Description :

    De nombreux chercheurs considèrent l'accession des immigrants à la propriété comme signifiant leur assimilation au secteur résidentiel général, même si l'étude du caractère ethnique des quartiers où les immigrants achètent effectivement des maisons confirme rarement cette affirmation. Dans le présent article, nous nous servons des données des fichiers maîtres des recensements de la population du Canada de 1996 et de 2001, ainsi que de modèles probit bivariés avec correction pour la sélection de l'échantillon (que nous appelons modèles probit d'Heckman) pour évaluer les déterminants ethniques au niveau du quartier de l'accession à la propriété à Toronto, au Canada. En déterminant si l'achat d'une maison est associé à une faible concentration ethnique, il est possible de préciser si les immigrants quittent leur enclave à la recherche d'une maison dans la « terre promise », comme le laisse entendre la théorie classique de l'assimilation, ou si, aujourd'hui, certains d'entre eux cherchent à s'établir dans les « collectivités ethniques » décrites récemment par Logan, Alba et Zhang (2002) dans le American Sociological Review. L'évaluation du rôle de la concentration ethnique dans des conditions d'équilibre permet de constater que, dans le cas de plusieurs groupes, la concentration de membres d'un même groupe influe sur la propension à acheter une maison.

    Date de diffusion : 2005-05-26

  • Articles et rapports : 11F0019M2005247
    Description :

    Dans la présente étude, nous procédons à trois comparaisons fondées sur les données recueillies au deuxième cycle (1996 1997) de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) au Canada. En premier lieu, nous comparons les résultats sur le plan de la santé des enfants des personnes nées au Canada (canadiennes de naissance ou CDN) et ceux du groupe d'immigrants en général. Nous examinons également les différences entre les trois sous groupes d'immigrants, soit ceux des immigrants américains, européens et asiatiques. En deuxième lieu, nous vérifions l'hypothèse selon laquelle, à niveau de ressources égal, les enfants de n'importe quel groupe d'immigrants au Canada ont de meilleurs résultats en matière de santé. En troisième lieu, nous examinons l'association entre la durée de résidence des immigrants de divers groupes et les résultats en matière de santé de leurs enfants. Une famille immigrante est une famille dans laquelle au moins l'un des parents, soit le père ou la mère, est né à l'étranger. Les résultats en matière de santé sont mesurés selon l'évaluation de l'état de santé de l'enfant par la PCM (personne qui connaît le mieux l'enfant). Nos estimations se fondent sur des modèles logit ordonnés. Les enfants sélectionnés aux fins d'analyse sont âgés de 4 à 13 ans.

    Selon les données de l'ELNEJ, les résultats en matière de santé des enfants des familles immigrantes en général sont semblables à ceux du groupe CDN. Toutefois, les résultats en matière de santé des groupes des immigrants asiatiques sont légèrement inférieurs tandis que ceux du groupe d'immigrants américains sont nettement supérieurs. Mis à part le groupe d'immigrants américains, selon certaines indications, à niveau de ressources égal, l'état de santé des enfants de tout autre groupe d'immigrants serait moins bon. Selon les résultats de la décomposition, les résultats en matière de santé nettement meilleurs du groupe d'immigrants américains sont attribuables à un niveau supérieur de ressources observables et non observables, tandis que les résultats moins bons du groupe d'immigrants asiatiques sont attribuables à un niveau inférieur de ressources observables et non observables. Par contre, les résultats en matière de santé du groupe d'immigrants européens sont meilleurs que ceux du groupe CDN lorsqu'on tient compte de la variation des ressources et moins bons lorsqu'on tient compte de la variation des coefficients de productivité. Enfin, selon certaines preuves statistiques, si les résultats en matière de santé des enfants de familles immigrantes sont initialement moins bons, ils s'améliorent à mesure que se prolonge la durée de résidence des parents immigrants. Les conclusions de l'étude indiquent que, de façon générale, les résultats actuels en matière de santé des enfants des familles immigrantes ne sont pas une source de grave inquiétude. Toutefois, il y aurait peut être lieu de s'inquiéter de ceux du groupe d'immigrants asiatiques.

    Date de diffusion : 2005-04-15

  • Articles et rapports : 11F0019M2005244
    Description :

    La présente étude comparative porte sur le rôle que jouent les antécédents familiaux dans l'accès aux études postsecondaires au Canada et aux États Unis. Étant donné que les études postsecondaires sont financées d'une façon très différente dans l'un et l'autre pays, les antécédents familiaux peuvent jouer des rôles foncièrement différents. Les résultats donnent à penser que la poursuite d'études universitaires est moins courante chez les étudiants à faible revenu et les membres de minorités visibles aux États Unis que chez leurs homologues au Canada. Plusieurs raisons possibles sont examinées.

    Date de diffusion : 2005-03-15

  • Articles et rapports : 89-599-M2005002
    Description :

    Dans cette étude, on examine s'il existe des liens entre les symptômes dépressifs des jeunes et les changements observés dans leurs relations avec leurs parents et leurs pairs à l'adolescence. À l'aide des données de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes, l'étude donne un aperçu des relations entre les jeunes et leurs mères, leurs pères et leurs amis. On y étudie également de quelle façon les relations ont changé au cours d'une période de deux ans et quels sont les liens existant entre ces changements et les symptômes dépressifs observés chez les jeunes de 16 à 17 ans.

    Date de diffusion : 2005-02-16

  • Articles et rapports : 11F0019M2005238
    Description :

    Par le passé, les familles d'immigrants en âge de travailler dans les grandes agglomérations urbaines du Canada présentaient des taux de propriété de l'habitation supérieurs à ceux de la population de souche. Ces 20 dernières années cependant, l'avantage est passé à la population de souche à cause tant d'une baisse des taux d'immigration que d'une hausse des taux de propriété chez les Canadiens nés au pays. Mon propos sera d'évaluer l'efficacité des modèles standard des choix de consommation avec des indicateurs comme ceux de l'âge, du revenu, de la scolarité et du type de familles et avec plusieurs caractéristiques des immigrants comme éléments d'explication de cette évolution. Je constaterai que le modèle standard explique presque entièrement l'avantage dont jouissaient les immigrants en matière de propriété en 1981, ainsi que la montée des taux de propriété au fil des ans dans la population de souche. Le modèle standard explique toutefois le tiers seulement en gros de l'évolution des taux de 1981 à 2001 dans la population immigrante même après prise en compte de la baisse bien connue des fortunes économiques des immigrants. J'examinerai certaines des conséquences de cette sous-explication et ferai plusieurs recommandations de recherches complémentaires.

    Date de diffusion : 2005-02-03

  • Articles et rapports : 11F0019M2005237
    Description :

    Le présent document de recherche révèle que les antécédents familiaux (niveau de scolarité des parents, type de famille, ethnicité, lieu de résidence) exercent des effets importants, directs et indirects, sur la participation aux études postsecondaires. Les effets indirects des antécédents s'exercent par le biais d'un ensemble de variables intermédiaires représentant les résultats en matière d'études secondaires ainsi que les attitudes et les comportements connexes. Dans l'ensemble, la forte proportion de l'effet des antécédents familiaux qui s'exerce indirectement indique que la période de la vie précédant celle où le financement des études postsecondaires et les enjeux connexes deviennent importants est cruciale pour un accès équitable et efficace aux études postsecondaires. Ces résultats sont fondés sur deux mesures de l'accès à l'éducation selon le sexe (« toute forme d'études postsecondaires » et « études universitaires ») obtenues grâce à l'Enquête auprès des sortants et l'Enquête de suivi auprès des sortants de Statistique Canada.

    Date de diffusion : 2005-01-18

  • Articles et rapports : 89-613-M2004005
    Description :

    Le rapport traite des tendances du marché de l'habitation et de la qualité, de la logeabilité et de l'abordabilité des logements, ainsi que des besoins impérieux de logement dans les régions métropolitaines de recensement (RMR), de 1991 à 2001.

    Le rapport commence par une revue des tendances observées dans la population et sur le marché de l'habitation. Il comprend une analyse de l'évolution des prix des maisons, des loyers et des revenus au cours des années 1990 ainsi que des facteurs qui sous-tendaient la croissance de la demande de logement à la fin de la décennie. Sur cette toile de fond, les chapitres suivants traitent de la qualité du logement des ménages vivant dans les RMR en 1991, 1996 et 2001. Les ménages qui ne vivent pas dans un logement acceptable et qui n'ont pas suffisamment de revenu pour accéder à un tel logement sont réputés avoir des besoins impérieux de logement. Le dernier chapitre du rapport explore la distribution spatiale des besoins impérieux de logement dans les RMR en 2001 et les caractéristiques des quartiers où les besoins impérieux de logement étaient le plus répandus.

    Cette publication n'est pas disponible. Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Andrew Heisz au 613-951-3748 ou Sébastien Larochelle-Côté au 613-951-0803.

    Date de diffusion : 2005-01-05

Références (3)

Références (3) (3 results)

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 62F0026M2005007
    Description :

    Dans ce guide, on présente de l'information susceptible d'intéresser les utilisateurs de données provenant de l'Enquête sur les dépenses des ménages. Dans le cadre de cette enquête, on recueille des données sur les habitudes de dépenses, les caractéristiques des logements et de l'équipement ménager des ménages canadiens. L'enquête vise les ménages privés des 10 provinces. (Depuis 1999, les territoires sont étudiés à tous les deux ans.)

    Ce guide comprend les définitions des termes et des variables de l'enquête, ainsi que des descriptions sur les méthodes de l'enquête et la qualité des données. Il contient aussi une section décrivant les statistiques pouvant être produites au moyen des données sur les dépenses (dont la part consacrée au budget, la part de marché, les agrégats et les médianes).

    Date de diffusion : 2005-12-12

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 62F0026M2005006
    Description :

    Dans ce rapport, on présente les indicateurs de qualité produits pour l'Enquête sur les dépenses des ménages de 2003. Ces indicateurs de qualité, tels que les coefficients de variation, les taux de non-réponse, les taux de glissement et les taux d'imputation, permettent aux utilisateurs d'interpréter les données.

    Date de diffusion : 2005-10-06

  • Produits techniques : 75F0002M2005010
    Description :

    Depuis un certain temps, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) utilise les données du Recensement de la population sur les caractéristiques du logement et les dépenses liées au logement. Bien que la source de données que constitue le recensement réponde dans une large mesure aux besoins de la SCHL, cet organisme du gouvernement fédéral a exploité les enquêtes-ménages annuelles de Statistique Canada pour obtenir des renseignements plus fréquents. Cela devait lui permettre d'avoir une image plus fidèle des tendances annuelles, et peut-être d'avoir un plus grand choix d'autres caractéristiques pour le recoupement des données sur le logement des ménages canadiens. En 2001, la SCHL a commencé à commanditer des questions supplémentaires à la fois dans l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) et dans l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), à compter de l'année de référence 2002.

    Date de diffusion : 2005-07-22

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :