Statistiques par sujet – Méthodes statistiques

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (18)

Tout (18) (18 of 18 results)

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214462
    Description :

    Dans les cas de non-réponse totale, deux genres de variables se dégagent parfois des unités de l’échantillon initial s ; ce sont les variables servant à estimer le mécanisme de réponse (les probabilités de réponse) et les variables (en l’occurrence, les covariables) qui expliquent la variable d’intérêt dans le sens normal de la théorie de la régression. Dans le présent article, fondé sur l’ouvrage de Särndal et Swensson (1985 a, b), nous analysons les estimateurs corrigés en fonction de la non-réponse en faisant tantôt intervenir des covariables et tantôt non. Cette étude nous amène à conclure qu’un estimateur qui renferme de fortes covariables tend à présenter plusieurs caractéristiques favorables. Par exemple, les estimateurs qui utilisent des covariables sont beaucoup moins exposés au biais dû à la non-réponse. Nous examinons aussi le calcul d’erreurs types et d’intervalles de confiance valables pour les estimateurs comprenant des covariables. Enfin, nous analysons la structure de l’erreur type.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214463
    Description :

    L’auteur examine le sous-échantillonnage des non-répondants, tel que l’ont proposé Hansen et Hurwitz (1946), et la stratification a posteriori effectuée avant le sous-échantillonnage. Pour l’estimation des moyennes relatives à des caractéristiques étudiées, il propose des estimateurs par quotient adaptés à diverses situations et analyse les avantages de chacun. Des estimateurs par quotient particuliers sont également proposés pour les cas problèmes.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214449
    Description :

    Presque tous les recensements et enquêtes comportent deux types de non-réponses : la non-réponse au questionnaire (non-réponse totale) et la non-réponse à une question (non-réponse partielle). Plusieurs méthodes de compensation de la non-réponse ont été élaborées pour tenter de réduire la distorsion due à la non-réponse. Cet article résume les méthodes de compensation de la non-réponse utilisées au U.S. Census Bureau, et traite particulièrement du problème de la non-réponse au questionnaire. On examine aussi sommairement les travaux de recherche actuels et futurs dans ce domaine.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214450
    Description :

    À partir d’un échantillon annuel de déclarations d’impôt présentées par des sociétés américaines, le fisc américain (IRS) prépare des estimations de totaux de plusieurs centaines d’éléments financiers pour des ensembles et des sous-ensembles. Le plan d’échantillonnage de base est hautement stratifié et relativement complexe. Ce plan a été modifié lors de l’échantillonnage des déclarations de 1981 et 1982; on y a ajouté une procédure d’échantillonnage à deux degrés. Ce changement répondait à la nécessité d’une meilleure répartition des ressources dans un contexte de budgets en décroissance. Les éléments qu’on ne peut observer dans le sous-échantillon font l’objet d’une prédiction par imputation « hot deck » modifiée. Le présent document décrit la conception de cette nouvelle procédure de même que l’estimation et l’évaluation de ses effets.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214446
    Description :

    Cette étude traite de l’influence du plan de sondage sur l’estimation d’un modèle de régression linéaire. L’auteur étudie plus particulièrement les plans de sondage qui dépendent des valeurs de la variable endogène dans la population, c’est-à-dire les plans endogènes (ou informatifs). L’auteur définit aussi un estimateur convergent des coefficients de régression. La variance de cet estimateur correspond à la somme d’un élément lié au plan de sondage et d’un autre lié à la perturbation. L’auteur examine aussi brièvement la régression sans modèle. L’estimateur utilisé dans une régression de ce genre équivaut à l’estimateur utilisé dans une régression avec modèle lorsqu’il y a un plan de sondage endogène.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214445
    Description :

    On examine le problème de l’estimation des mouvements mensuels des loyers à partir de données recueillies tous les quatre mois. Cinq estimateurs composites différents de l’indice des loyers sont présentés et expliqués tant du point de vue intuitif que théorique. La communication présente et résume une étude empirique qui teste et compare les méthodes proposées. L’auteur expose des recommandations.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214448
    Description :

    La désaisonnalisation d’une série temporelle n’est pas une procédure simple, en particulier lorsque le niveau d’une série a presque doublé en un an. La récession de 1981-82 a eu un fort impact très brusque non seulement sur la structure des séries, mais également sur l’estimation de la tendance-cycle et de la composante saisonnière à la fin de la série. Des problèmes de désaisonnalisation sérieux peuvent se poser. On peut citer comme exemple la sélection du mauvais modèle de décomposition, qui peut se traduire par un sous-ajustement des mois à saisonnalité élevée et par un sur-ajustement dans le cas des mois à saisonnalité faible. Ce modèle peut également donner un faux point de retournement. Les auteurs analysent ces deux aspects de l’interaction entre une récession grave et la désaisonnalisation.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214451
    Description :

    Le Recensement de la Construction (RC) au Canada se sert d’un plan de sondage complexe pour échantillonner les petites entreprises (les entreprises dont le revenu brut est inférieur à $750,000). Des échantillons stratifiés sont sélectionnés à partir de base de sondage qui se chevauchent. À partir d’un des échantillons, deux sous-échantillons sont sélectionnés de façon indépendante. De l’information plus détaillée est recueillie, pour les entreprises choisies dans les sous-échantillons. Deux stratégies pourraient être envisagées, pour estimer des totaux pour les variables recueillies dans les sous-échantillons. La première approche serait de déterminer des poids, basés sur les fractions de sondage. Cette approche nécessite l’utilisation de plusieurs poids différents. Une seconde approche serait d’imputer des valeurs aux entreprises sélectionnées dans l’échantillon mais pas dans les sous-échantillons. Cette approche crée un fichier « rectangulaire » complet au niveau de l’échantillon. Un seul poids peut ensuite être utilisé pour obtenir des estimés pour la population. Cette approche « d’imputation massive » est présentement utilisée par le Recensement de la Construction. L’étude vise à comparer les estimés qui pourraient être obtenus, en utilisant diverses stratégies d’estimation aux estimés obtenus lorsque l’approche d’imputation massive est employée.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214447
    Description :

    L’Enquête sur la santé et l’incapacité au Canada, enquête supplémentaire à l’Enquête sur la population active du Canada en octobre 1983, a permis de recueillir des données sur les personnes invalides à l’aide d’un questionnaire de sélection et d’un questionnaire supplémentaire remis uniquement aux personnes sélectionnées. Les données tirées du questionnaire de sélection, qui couvrait un ensemble d’activités quotidiennes, ont servi à grouper les répondants selon des caractéristiques identifiables. Les auteurs décrivent les groupes de répondants et analysent les méthodes utilisées pour former ces groupes. Ils proposent également une échelle d’incapacité partiellement ordonnée.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114437
    Description :

    Les auteurs définissent et analysent divers genres de réponse ou de non-réponse ainsi que les indices, notamment des taux, qui servent à mesurer ces phénomènes; ils étudient également les effets de ces phénomènes sur les méthodes d’estimation et les procédés administratifs. Le problème de la non-réponse donne naissance à des expressions variées comme taux d’intégralité, taux d’admissibilité, taux de contact et taux de refus, et plusieurs de ces termes peuvent avoir des définitions variées. Il y a aussi les taux de non-réponse à une question et les taux de réponse par caractéristique. Suivant l’usage qu’on en fait, les taux peuvent être pondérés ou non.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114440
    Description :

    Afin de répondre aux exigences de traitement de la plupart de ses enquêtes, Statistique Canada a mis sur pied un projet visant à élaborer un système généralisé de contrôle et d’imputation. Les auteurs de ce document analysent les diverses méthodes d’imputation qui ont été proposées dans le cadre de ce projet, pour traiter la non-réponse partielle. Ils se penchent aussi sur les aspects importants de l’application de ces propositions dans un système généralisé.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114442
    Description :

    Dans toutes les enquêtes-entreprises mensuelles, trimestrielles ou annuelles, il est nécessaire de vérifier les données fournies par les unités répondantes et d’en imputer pour les unités non répondantes. Le présent document porte sur les diverses méthodes de contrôle et d’imputation des données. Le contrôle des données comprend le contrôle statistique et le contrôle de la cohérence. L’imputation est effectuée aussi bien pour les cas de non-réponse totale que pour ceux de non-réponse partielle.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114438
    Description :

    L’application de fonctions d’estimation optimales aux enquêtes par sondage (Godambe et Thompson 1986) produit des résultats optimaux en situation de non-réponse.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114441
    Description :

    Des réponses incomplètes rendent difficile l’analyse de données d’enquête. En appliquant la méthode du maximum de vraisemblance, il est possible d’obtenir des estimateurs pour les paramètres à l’étude et d’effectuer certains tests statistiques. Dans le présent document, nous définissons les estimateurs du maximum de vraisemblance pour le cas où la non-réponse est considérée comme étant répartie aléatoirement. Nous examinons une méthode d’imputation des valeurs manquantes ainsi que le problème de l’estimation des points d’inflexion pour la moyenne. Nous tentons également d’étendre les résultats de notre analyse à des covariances structurées et au cas où la non-réponse n’est pas aléatoire.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114443
    Description :

    Lorsque la technique d’ajustement par classes de pondération est mise en application pour compenser l’effet de la non-réponse, plusieurs questions méritent des réponses précises et quantifiées : Comment le choix des variables servant à la définition des classes affecte-t-il l’erreur quadratique moyenne totale, en particulier le biais de non-réponse et la variance échantillonnale ? Selon quelle règle et quelle procédure doit-on choisir les variables d’ajustement ? A partir de quel critère peut-on établir des tailles optimales pour les classes de pondération ? Enfin, lorsque cette procédure est mise en application pour compenser la non-réponse au niveau d’éléments spécifiques d’un questionnaire comment utiliser efficacement des variables auxiliaires fortement correlées lorsque celles-ci sont elles-mêmes affectées par la non-réponse ? Cet article s’adresse aux professionnels impliqués dans la pratique qui cherchent des lignes directrices.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114404
    Description :

    La non-réponse intégrale et la non-réponse à une question sont les causes des données d’enquête manquantes. On corrige habituellement la non-réponse intégrale par une certaine correction des pondérations, tandis que la non-réponse à une question est corrigée par une sorte d’imputation. Les auteurs examinent les méthodes de correction par pondération et imputation ainsi que leurs propriétés.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114439
    Description :

    L’imputation multiple est une méthode de traitement de la non-réponse à une enquête qui consiste à remplacer chaque donnée manquante par un vecteur de valeurs possibles, qui reflète un certain degré d’incertitude à propos des valeurs à imputer. La description de la méthode est précédée d’un exemple simple et d’un aperçu des fondements théoriques.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114444
    Description :

    Un nouveau système de traitement, utilisant la méthode d’imputation du plus proche voisin (N-N), est employé pour l’Enquête nationale sur les fermes (ENF). Une étude empirique a été faite pour déterminer si les estimations ENF seraient affectées par l’emploi de groupes d’imputation basés sur le type de ferme. Pour la règle d’imputation examinée ici, l’étude prouve que l’effet peut être petit.

    Date de diffusion : 1986-06-16

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (18)

Analyses (18) (18 of 18 results)

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214462
    Description :

    Dans les cas de non-réponse totale, deux genres de variables se dégagent parfois des unités de l’échantillon initial s ; ce sont les variables servant à estimer le mécanisme de réponse (les probabilités de réponse) et les variables (en l’occurrence, les covariables) qui expliquent la variable d’intérêt dans le sens normal de la théorie de la régression. Dans le présent article, fondé sur l’ouvrage de Särndal et Swensson (1985 a, b), nous analysons les estimateurs corrigés en fonction de la non-réponse en faisant tantôt intervenir des covariables et tantôt non. Cette étude nous amène à conclure qu’un estimateur qui renferme de fortes covariables tend à présenter plusieurs caractéristiques favorables. Par exemple, les estimateurs qui utilisent des covariables sont beaucoup moins exposés au biais dû à la non-réponse. Nous examinons aussi le calcul d’erreurs types et d’intervalles de confiance valables pour les estimateurs comprenant des covariables. Enfin, nous analysons la structure de l’erreur type.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214463
    Description :

    L’auteur examine le sous-échantillonnage des non-répondants, tel que l’ont proposé Hansen et Hurwitz (1946), et la stratification a posteriori effectuée avant le sous-échantillonnage. Pour l’estimation des moyennes relatives à des caractéristiques étudiées, il propose des estimateurs par quotient adaptés à diverses situations et analyse les avantages de chacun. Des estimateurs par quotient particuliers sont également proposés pour les cas problèmes.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214449
    Description :

    Presque tous les recensements et enquêtes comportent deux types de non-réponses : la non-réponse au questionnaire (non-réponse totale) et la non-réponse à une question (non-réponse partielle). Plusieurs méthodes de compensation de la non-réponse ont été élaborées pour tenter de réduire la distorsion due à la non-réponse. Cet article résume les méthodes de compensation de la non-réponse utilisées au U.S. Census Bureau, et traite particulièrement du problème de la non-réponse au questionnaire. On examine aussi sommairement les travaux de recherche actuels et futurs dans ce domaine.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214450
    Description :

    À partir d’un échantillon annuel de déclarations d’impôt présentées par des sociétés américaines, le fisc américain (IRS) prépare des estimations de totaux de plusieurs centaines d’éléments financiers pour des ensembles et des sous-ensembles. Le plan d’échantillonnage de base est hautement stratifié et relativement complexe. Ce plan a été modifié lors de l’échantillonnage des déclarations de 1981 et 1982; on y a ajouté une procédure d’échantillonnage à deux degrés. Ce changement répondait à la nécessité d’une meilleure répartition des ressources dans un contexte de budgets en décroissance. Les éléments qu’on ne peut observer dans le sous-échantillon font l’objet d’une prédiction par imputation « hot deck » modifiée. Le présent document décrit la conception de cette nouvelle procédure de même que l’estimation et l’évaluation de ses effets.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214446
    Description :

    Cette étude traite de l’influence du plan de sondage sur l’estimation d’un modèle de régression linéaire. L’auteur étudie plus particulièrement les plans de sondage qui dépendent des valeurs de la variable endogène dans la population, c’est-à-dire les plans endogènes (ou informatifs). L’auteur définit aussi un estimateur convergent des coefficients de régression. La variance de cet estimateur correspond à la somme d’un élément lié au plan de sondage et d’un autre lié à la perturbation. L’auteur examine aussi brièvement la régression sans modèle. L’estimateur utilisé dans une régression de ce genre équivaut à l’estimateur utilisé dans une régression avec modèle lorsqu’il y a un plan de sondage endogène.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214445
    Description :

    On examine le problème de l’estimation des mouvements mensuels des loyers à partir de données recueillies tous les quatre mois. Cinq estimateurs composites différents de l’indice des loyers sont présentés et expliqués tant du point de vue intuitif que théorique. La communication présente et résume une étude empirique qui teste et compare les méthodes proposées. L’auteur expose des recommandations.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214448
    Description :

    La désaisonnalisation d’une série temporelle n’est pas une procédure simple, en particulier lorsque le niveau d’une série a presque doublé en un an. La récession de 1981-82 a eu un fort impact très brusque non seulement sur la structure des séries, mais également sur l’estimation de la tendance-cycle et de la composante saisonnière à la fin de la série. Des problèmes de désaisonnalisation sérieux peuvent se poser. On peut citer comme exemple la sélection du mauvais modèle de décomposition, qui peut se traduire par un sous-ajustement des mois à saisonnalité élevée et par un sur-ajustement dans le cas des mois à saisonnalité faible. Ce modèle peut également donner un faux point de retournement. Les auteurs analysent ces deux aspects de l’interaction entre une récession grave et la désaisonnalisation.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214451
    Description :

    Le Recensement de la Construction (RC) au Canada se sert d’un plan de sondage complexe pour échantillonner les petites entreprises (les entreprises dont le revenu brut est inférieur à $750,000). Des échantillons stratifiés sont sélectionnés à partir de base de sondage qui se chevauchent. À partir d’un des échantillons, deux sous-échantillons sont sélectionnés de façon indépendante. De l’information plus détaillée est recueillie, pour les entreprises choisies dans les sous-échantillons. Deux stratégies pourraient être envisagées, pour estimer des totaux pour les variables recueillies dans les sous-échantillons. La première approche serait de déterminer des poids, basés sur les fractions de sondage. Cette approche nécessite l’utilisation de plusieurs poids différents. Une seconde approche serait d’imputer des valeurs aux entreprises sélectionnées dans l’échantillon mais pas dans les sous-échantillons. Cette approche crée un fichier « rectangulaire » complet au niveau de l’échantillon. Un seul poids peut ensuite être utilisé pour obtenir des estimés pour la population. Cette approche « d’imputation massive » est présentement utilisée par le Recensement de la Construction. L’étude vise à comparer les estimés qui pourraient être obtenus, en utilisant diverses stratégies d’estimation aux estimés obtenus lorsque l’approche d’imputation massive est employée.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600214447
    Description :

    L’Enquête sur la santé et l’incapacité au Canada, enquête supplémentaire à l’Enquête sur la population active du Canada en octobre 1983, a permis de recueillir des données sur les personnes invalides à l’aide d’un questionnaire de sélection et d’un questionnaire supplémentaire remis uniquement aux personnes sélectionnées. Les données tirées du questionnaire de sélection, qui couvrait un ensemble d’activités quotidiennes, ont servi à grouper les répondants selon des caractéristiques identifiables. Les auteurs décrivent les groupes de répondants et analysent les méthodes utilisées pour former ces groupes. Ils proposent également une échelle d’incapacité partiellement ordonnée.

    Date de diffusion : 1986-12-15

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114437
    Description :

    Les auteurs définissent et analysent divers genres de réponse ou de non-réponse ainsi que les indices, notamment des taux, qui servent à mesurer ces phénomènes; ils étudient également les effets de ces phénomènes sur les méthodes d’estimation et les procédés administratifs. Le problème de la non-réponse donne naissance à des expressions variées comme taux d’intégralité, taux d’admissibilité, taux de contact et taux de refus, et plusieurs de ces termes peuvent avoir des définitions variées. Il y a aussi les taux de non-réponse à une question et les taux de réponse par caractéristique. Suivant l’usage qu’on en fait, les taux peuvent être pondérés ou non.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114440
    Description :

    Afin de répondre aux exigences de traitement de la plupart de ses enquêtes, Statistique Canada a mis sur pied un projet visant à élaborer un système généralisé de contrôle et d’imputation. Les auteurs de ce document analysent les diverses méthodes d’imputation qui ont été proposées dans le cadre de ce projet, pour traiter la non-réponse partielle. Ils se penchent aussi sur les aspects importants de l’application de ces propositions dans un système généralisé.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114442
    Description :

    Dans toutes les enquêtes-entreprises mensuelles, trimestrielles ou annuelles, il est nécessaire de vérifier les données fournies par les unités répondantes et d’en imputer pour les unités non répondantes. Le présent document porte sur les diverses méthodes de contrôle et d’imputation des données. Le contrôle des données comprend le contrôle statistique et le contrôle de la cohérence. L’imputation est effectuée aussi bien pour les cas de non-réponse totale que pour ceux de non-réponse partielle.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114438
    Description :

    L’application de fonctions d’estimation optimales aux enquêtes par sondage (Godambe et Thompson 1986) produit des résultats optimaux en situation de non-réponse.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114441
    Description :

    Des réponses incomplètes rendent difficile l’analyse de données d’enquête. En appliquant la méthode du maximum de vraisemblance, il est possible d’obtenir des estimateurs pour les paramètres à l’étude et d’effectuer certains tests statistiques. Dans le présent document, nous définissons les estimateurs du maximum de vraisemblance pour le cas où la non-réponse est considérée comme étant répartie aléatoirement. Nous examinons une méthode d’imputation des valeurs manquantes ainsi que le problème de l’estimation des points d’inflexion pour la moyenne. Nous tentons également d’étendre les résultats de notre analyse à des covariances structurées et au cas où la non-réponse n’est pas aléatoire.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114443
    Description :

    Lorsque la technique d’ajustement par classes de pondération est mise en application pour compenser l’effet de la non-réponse, plusieurs questions méritent des réponses précises et quantifiées : Comment le choix des variables servant à la définition des classes affecte-t-il l’erreur quadratique moyenne totale, en particulier le biais de non-réponse et la variance échantillonnale ? Selon quelle règle et quelle procédure doit-on choisir les variables d’ajustement ? A partir de quel critère peut-on établir des tailles optimales pour les classes de pondération ? Enfin, lorsque cette procédure est mise en application pour compenser la non-réponse au niveau d’éléments spécifiques d’un questionnaire comment utiliser efficacement des variables auxiliaires fortement correlées lorsque celles-ci sont elles-mêmes affectées par la non-réponse ? Cet article s’adresse aux professionnels impliqués dans la pratique qui cherchent des lignes directrices.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114404
    Description :

    La non-réponse intégrale et la non-réponse à une question sont les causes des données d’enquête manquantes. On corrige habituellement la non-réponse intégrale par une certaine correction des pondérations, tandis que la non-réponse à une question est corrigée par une sorte d’imputation. Les auteurs examinent les méthodes de correction par pondération et imputation ainsi que leurs propriétés.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114439
    Description :

    L’imputation multiple est une méthode de traitement de la non-réponse à une enquête qui consiste à remplacer chaque donnée manquante par un vecteur de valeurs possibles, qui reflète un certain degré d’incertitude à propos des valeurs à imputer. La description de la méthode est précédée d’un exemple simple et d’un aperçu des fondements théoriques.

    Date de diffusion : 1986-06-16

  • Articles et rapports : 12-001-X198600114444
    Description :

    Un nouveau système de traitement, utilisant la méthode d’imputation du plus proche voisin (N-N), est employé pour l’Enquête nationale sur les fermes (ENF). Une étude empirique a été faite pour déterminer si les estimations ENF seraient affectées par l’emploi de groupes d’imputation basés sur le type de ferme. Pour la règle d’imputation examinée ici, l’étude prouve que l’effet peut être petit.

    Date de diffusion : 1986-06-16

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Date de modification :