Statistiques par sujet – Méthodes statistiques

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (15)

Tout (15) (15 of 15 results)

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Microdonnées à grande diffusion : 89M0005X
    Description :

    Résumé à venir

    Date de diffusion : 1996-10-21

  • Articles et rapports : 91F0015M1996001
    Description :

    Cette publication décrit la méthode employée pour projeter la fécondité lors de la préparation des projections de population de 1993 à 2016, par âge et sexe, pour le Canada, les provinces et les territoires. Une nouvelle version du modèle paramétrique basée sur la courbe III de Pearson a été utilisée pour projeter la distribution par âge de la fécondité. Dans ce cas l'utilisation de la courbe de type III présente une amélioration par rapport à celle de la courbe de type I utilisée jusqu'à présent, parce que la courbe de type III, à la fois reflète mieux la distribution par âge des taux de fécondité et les estimés des naissances. Comme les projections appuyées sur la population de 1993 sont les premières à tenir compte du sous dénombrement net du recensement pour estimer la population de base, on a dû recalculer les taux de fécondité par âge avec des dénominateurs corrigés. Il en est résulté, pour toute la série de 1971 à 1993, des taux plus faibles et par conséquent des indices synthétiques également plus faibles. Les trois jeux d'hypothèses et de projections ont pris en considération les nouveaux taux.

    On souhaite que cette publication procure une information valide en ce qui concerne les aspects techniques et analytiques du modèle de projection utilisé actuellement. Des discussions sur les niveaux actuels et futurs des schémas de fécondité pour le pays, les provinces et les territoires sont également offerts au lecteur.

    Date de diffusion : 1996-08-02

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114382
    Description :

    Un algorithme général à probabilités égales est présenté. On donne les probabilités d’inclusion d’ordre deux qui correspondent à cet algorithme. Celui-ci généralise la méthode de sélection-rejet permettant de constituer un échantillon au moyen d’un plan simple sans remise. Un autre cas particulier de cet algorithme baptisé « algorithme de stratification mobile » est discuté. Il permet d’obtenir un effet de stratification lissé en utilisant comme variable de stratification le numéro d’ordre des unités d’observation. On donne des approximations des probabilités d’inclusion d’ordre un et deux. Ces approximations permettent de construire un estimateur de la moyenne de la population ainsi qu’un estimateur de la variance de cet estimateur de moyenne. Cet algorithme est ensuite comparé à un plan stratifié classique avec allocation proportionnelle.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114388
    Description :

    Les auteurs examinent l’estimation de la variance d’une totalisation issue d’un échantillonnage stratifié à degrés multiples pour l’estimateur de stratification a posteriori et l’estimateur de régression généralisée. En linéarisant l’estimateur de variance jackknife, on obtient un nouvel estimateur, différent de celui obtenu par la méthode de linéarisation ordinaire. En matière de calcul, cet estimateur est plus simple à utiliser que l’estimateur de variance jackknife. Pourtant, il donne des valeurs qui s’approchent de celles de la méthode du jackknife. Les auteurs étudient les propriétés de l’estimateur de variance jackknife linéarisé, de l’estimateur de variance linéarisé ordinaire et de l’estimateur de variance jackknife dans le cadre d’une simulation. D’après l’écart entre le total estimatif des variables auxiliaires et les totaux connus de la population, les trois estimateurs donnent de bons résultats, conditionnellement ou non. Un estimateur de variance jackknife reposant sur une nouvelle pondération incorrecte a donné de piètres résultats, signe qu’il est important de procéder de façon adéquate à une nouvelle pondération quand on recourt à la méthode du jackknife.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114385
    Description :

    Les auteurs examinent le recensement par saisie-resaisie multiples en assouplissant l’hypothèse classique d’un appariement parfait. Ils proposent des modèles avec erreur d’appariement permettant de caractériser les méthodes d’appariement sujettes à des erreurs. Les données observées prennent la forme d’un tableau de contingence 2^k auquel manque une cellule et suivent une distribution multinomiale. Les auteurs proposent une méthode pour estimer la population. Cette approche s’applique à la fois aux modèles log-linéaires habituels pour les tableaux de contingence et aux modèles log-linéaires de l’hétérogénéité du potentiel de saisie. Enfin, les auteurs illustrent leur méthode et procèdent à une estimation en recourant à une répétition générale du recensement de 1990, effectuée en 1988 par le U.S. Bureau of the Census.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114381
    Description :

    Les problèmes que pose le contrôle statistique de la divulgation, lequel a pour but d’empêcher les utilisateurs des données de divulguer des renseignements sur des répondants particuliers, se sont multipliés rapidement au cours des dernières années. La situation est due principalement à l’augmentation de la demande de données détaillées provenant des bureaux de la statistique, elle-même causée par l’accroissement continuel de l’usage des ordinateurs. Auparavant, ces bureaux produisaient des tableaux contenant relativement peu d’information. Aujourd’hui, par contre, les utilisateurs de données demandent des tableaux beaucoup plus détaillés et, qui plus est, des microdonnées à analyser eux-mêmes. Or, l’augmentation du contenu informatique des données rend le contrôle statistique de la divulgation beaucoup plus difficile. Les auteurs se fondent sur l’expérience qu’ils ont acquise dans le domaine du contrôle statistique de la divulgation à Statistics Netherlands pour exposer les problèmes qu’il faut, selon eux, surmonter quand on essaie de protéger les microdonnées contre la divulgation.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114384
    Description :

    On a utilisé la méthode de Lavallée-Hidiroglou (L-H) pour le calcul des bornes de stratification dans le cadre de l’Enquête annuelle du Bureau of the Census sur les dépenses en capital (Annual Capital Expenditures Survey, ou ACES), afin de stratifier une portion de l’univers de cette enquête aux fins de l’étude pilote et des enquêtes préliminaires subséquentes. Cette méthode itérative minimise la taille de l’échantillon tout en fixant le niveau souhaité de fiabilité en établissant des bornes appropriées. Toutefois, deux problèmes se sont posés lors de son application. D’abord, des bornes de départ différentes ont engendré des bornes finales différentes. Deuxièmement, la convergence vers les bornes localement optimales a été lente; autrement dit, le nombre d’itérations était élevé et la convergence n’était pas garantie. Le présent article décrit les difficultés rencontrées avec la méthode L-H et montre comment elles ont été résolues de manière à ce que cette méthode fonctionne correctement pour l’ACES. Nous décrivons notamment comment les tracés de contours ont été établis et utilisés afin d’illustrer l’importance des problèmes relevés lors de l’utilisation de la méthode L-H. Nous décrivons en outre les changements apportés à la méthode L-H afin d’en faire un moyen utile de détermination des bornes de stratification pour l’ACES.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114387
    Description :

    Les auteurs examinent la méthodologie de l’analyse de la variance dans le cas d’une distribution gaussienne inverse et l’adaptent à l’estimation des paramètres régionaux de populations finies. Grâce à une étude de Monte Carlo, ils démontrent que le choix de ces estimateurs est défendable pour les données d’enquête étalées vers la droite, telles que celles sur le revenu ou sur le rendement d’un secteur particulier.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114386
    Description :

    Dans certaines enquêtes, on peut utiliser, pour la correction de la non-réponse, de nombreuses variables auxiliaires relatives aux répondants et aux non-répondants. On peut s’interroger sur le choix des variables auxiliaires à retenir aux fins de cette correction et sur la façon de les utiliser. Dans la présente recherche, nous examinons diverses méthodes de correction de la non-réponse fondées sur des modèles de régression logistique, sur des algorithmes de recherche par catégories et sur la méthode du quotient généralisée. Ces méthodes servent à la pondération de la non-réponse pour l’Enquête Survey of Income and Program Participation (SIPP). Les estimations issues des diverses méthodes de correction sont comparées entre elles et également à des estimations de référence provenant d’autres sources.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114389
    Description :

    Il existe un certain nombre de méthodes asymptotiquement équivalentes qui permettent de calculer l’approximation, par série de Taylor, des variances pour les statistiques complexes. Binder et Patak (1994) ont présenté la justification théorique pour une classe de méthodes. Toutefois, on peut établir bon nombre de ces méthodes à partir d’exemples pratiques en utilisant des techniques directes qui ne sont pas décrites clairement dans Binder et Patak. Dans cette communication, nous présentons une approche de type « recette », utilisable pour de nombreux exemples et dont les bonnes propriétés d’échantillonnage de taille finie ont été démontrées. La méthode retenue devient normalement claire lorsque l’on utilise des concepts comme méthodes basées sur un modèle ou linéarisation de la méthode du jackknife; toutefois, notre approche permet d’obtenir les résultats recherchés de façon plus directe. En outre, nous présentons de nouveaux résultats pour l’application de ces techniques à des échantillons à deux phases.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114383
    Description :

    L’estimation de la tendance-cycle par la méthode X-11-ARMMI est souvent effectuée en appliquant le filtre de Henderson à 13 termes à des données désaisonnalisées, modifiées par des valeurs extrêmes. Cependant, ce filtre produit dans la courbe tendance-cycle finale ou « historique » un grand nombre d’ondulations indésirables qui sont interprétées, erronément, comme des points de retournement. L’utilisation d’un filtre de Henderson plus long, tel que celui à 23 termes, n’est pas une solution, car ce filtre retarde la détection des points de retournement, donc, ne convient pas pour les analyses économiques et commerciales courantes. L’auteure propose une nouvelle méthode d’utilisation du filtre de Henderson à 13 termes ayant l’avantage de i) diminuer le nombre d’ondulations indésirables, ii) réduire l’importance des corrections apportées aux valeurs préliminaires et iii) ne pas augmenter le décalage avec lequel sont décelés les points de retournement. Les résultats de l’application de la méthode à neuf indicateurs avancés de l’Indice composite canadien des indicateurs avancés sont présentés à titre d’illustration.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 75-001-X19960022891
    Description :

    Rapport sur un symposiumEn novembre dernier, Statistique Canada a tenu la 12e édition de son symposium international annuel sur les enjeux de la méthodologie. L'article résume les observations de certains des conférenciers concernant les changements qui bouleversent présentement les activités d'élaboration et de diffusion des données statistiques.

    Date de diffusion : 1996-06-05

  • Articles et rapports : 11F0019M1996091
    Description :

    Introduction : Le contexte économique actuel oblige tous les partenaires des réseaux de soins de santé, qu'ils soient publics ou privés, à identifier les facteurs qui conditionnent l'utilisation des services de soins de santé. Pour améliorer notre compréhension des phénomènes qui sous-tendent ces relations, Statistique Canada et le Manitoba Centre for Health Policy and Evaluation viennent de mettre sur pied une nouvelle base de données. Pour un échantillon représentatif de la province du Manitoba, des microdonnées transversales portant sur le niveau de santé des individus, sur leurs caractéristiques socio-économiques et des données longitudinales détaillées portant sur l'utilisation des services de soins de santé ont été couplées.

    Données et méthodes : L'enquête sur la santé et les limitations d'activités de 1986-87, le recensement de 1986 et les dossiers de la Manitoba Health ont été couplés (sans utilisation de noms ou d'adresses) en utilisant le progiciel CANLINK. Dans le cadre du projet pilote 20 000 unités de base ont été sélectionnées selon des techniques d'échantillonnage modernes pour constituer la base de données. Préalablement à l'appariement des fichiers, des consultations ont été tenues afin d'établir un cadre visant à protéger la vie privée et à préserver la confidentialité des données.

    Résultat : Un taux de couplage de 74 % a été obtenu pour les ménages privés. Une évaluation de la qualité basée sur la comparaison de noms et d'adresses a permis d'établir que le taux global de concordance parmi les paires appariées est de 95,5 %. Le taux d'appariement de même que le taux de concordance varient selon l'âge et la composition du ménage. Les estimations produites à partir de l'échantillon reflètent bien le profil socio-démographique, la mortalité, l'hospitalisation, les coûts et la consommation de soins de santé des résidents du Manitoba.

    Discussion : Le taux de couplage de 74 % s'avère satisfaisant en comparaison du taux de réponses rapporté dans la plupart des enquêtes auprès de la population. En raison de l'excellence du taux de concordance et de la précision des estimations provenant de l'échantillon, cette base de données va permettre d'étudier adéquatement l'association entre les composantes socio-démographiques, la santé et l'utilisation des soins de santé pour la province de Manitoba.

    Date de diffusion : 1996-03-30

  • Articles et rapports : 82-003-X19950032450
    Description :

    Des tables de mortalité abrégées pour l'année 1991 ont été réalisées grâce aux données recueillies lors du Recensement du Canada de 1991, aux estimations du sous- dénombrement net au recensement et aux données sur la mortalité de 1990 à 1992. Les auteurs se sont intéressés à la sensibilité des valeurs qui composent les tables de mortalité, à diverses méthodes d'estimation et à diverses estimations de la populaiton. Ils ont comparé les résultats obtenues avec quatre méthodes (incluant Greville, Chiang et Keyfitz) et utilisé les estimations de la population, corrigées ou non en fonction du sous- dénombrement net au recensement, pour vérifier les effets de la méthode et du type d'estimation de la population sur les valeurs des tables de mortalité. Il en concluent que l'influence de la méthode d'estimation est bien moins grande que celle des estimations de la population. L'espérance de vie à la naissance varie d'au plus 15 jours selon la méthode de calcul choisies, mais de quelque 73 jours lorsqu'on change d'estimation de la population. Puisque l'importance du sous-dénombrement net fluctue avec l'âge, le sexe et la province, l'espérance de vie connai't des variations correspondantes.

    Date de diffusion : 1996-02-09

Données (1)

Données (1) (1 result)

Analyses (14)

Analyses (14) (14 of 14 results)

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Articles et rapports : 91F0015M1996001
    Description :

    Cette publication décrit la méthode employée pour projeter la fécondité lors de la préparation des projections de population de 1993 à 2016, par âge et sexe, pour le Canada, les provinces et les territoires. Une nouvelle version du modèle paramétrique basée sur la courbe III de Pearson a été utilisée pour projeter la distribution par âge de la fécondité. Dans ce cas l'utilisation de la courbe de type III présente une amélioration par rapport à celle de la courbe de type I utilisée jusqu'à présent, parce que la courbe de type III, à la fois reflète mieux la distribution par âge des taux de fécondité et les estimés des naissances. Comme les projections appuyées sur la population de 1993 sont les premières à tenir compte du sous dénombrement net du recensement pour estimer la population de base, on a dû recalculer les taux de fécondité par âge avec des dénominateurs corrigés. Il en est résulté, pour toute la série de 1971 à 1993, des taux plus faibles et par conséquent des indices synthétiques également plus faibles. Les trois jeux d'hypothèses et de projections ont pris en considération les nouveaux taux.

    On souhaite que cette publication procure une information valide en ce qui concerne les aspects techniques et analytiques du modèle de projection utilisé actuellement. Des discussions sur les niveaux actuels et futurs des schémas de fécondité pour le pays, les provinces et les territoires sont également offerts au lecteur.

    Date de diffusion : 1996-08-02

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114382
    Description :

    Un algorithme général à probabilités égales est présenté. On donne les probabilités d’inclusion d’ordre deux qui correspondent à cet algorithme. Celui-ci généralise la méthode de sélection-rejet permettant de constituer un échantillon au moyen d’un plan simple sans remise. Un autre cas particulier de cet algorithme baptisé « algorithme de stratification mobile » est discuté. Il permet d’obtenir un effet de stratification lissé en utilisant comme variable de stratification le numéro d’ordre des unités d’observation. On donne des approximations des probabilités d’inclusion d’ordre un et deux. Ces approximations permettent de construire un estimateur de la moyenne de la population ainsi qu’un estimateur de la variance de cet estimateur de moyenne. Cet algorithme est ensuite comparé à un plan stratifié classique avec allocation proportionnelle.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114388
    Description :

    Les auteurs examinent l’estimation de la variance d’une totalisation issue d’un échantillonnage stratifié à degrés multiples pour l’estimateur de stratification a posteriori et l’estimateur de régression généralisée. En linéarisant l’estimateur de variance jackknife, on obtient un nouvel estimateur, différent de celui obtenu par la méthode de linéarisation ordinaire. En matière de calcul, cet estimateur est plus simple à utiliser que l’estimateur de variance jackknife. Pourtant, il donne des valeurs qui s’approchent de celles de la méthode du jackknife. Les auteurs étudient les propriétés de l’estimateur de variance jackknife linéarisé, de l’estimateur de variance linéarisé ordinaire et de l’estimateur de variance jackknife dans le cadre d’une simulation. D’après l’écart entre le total estimatif des variables auxiliaires et les totaux connus de la population, les trois estimateurs donnent de bons résultats, conditionnellement ou non. Un estimateur de variance jackknife reposant sur une nouvelle pondération incorrecte a donné de piètres résultats, signe qu’il est important de procéder de façon adéquate à une nouvelle pondération quand on recourt à la méthode du jackknife.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114385
    Description :

    Les auteurs examinent le recensement par saisie-resaisie multiples en assouplissant l’hypothèse classique d’un appariement parfait. Ils proposent des modèles avec erreur d’appariement permettant de caractériser les méthodes d’appariement sujettes à des erreurs. Les données observées prennent la forme d’un tableau de contingence 2^k auquel manque une cellule et suivent une distribution multinomiale. Les auteurs proposent une méthode pour estimer la population. Cette approche s’applique à la fois aux modèles log-linéaires habituels pour les tableaux de contingence et aux modèles log-linéaires de l’hétérogénéité du potentiel de saisie. Enfin, les auteurs illustrent leur méthode et procèdent à une estimation en recourant à une répétition générale du recensement de 1990, effectuée en 1988 par le U.S. Bureau of the Census.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114381
    Description :

    Les problèmes que pose le contrôle statistique de la divulgation, lequel a pour but d’empêcher les utilisateurs des données de divulguer des renseignements sur des répondants particuliers, se sont multipliés rapidement au cours des dernières années. La situation est due principalement à l’augmentation de la demande de données détaillées provenant des bureaux de la statistique, elle-même causée par l’accroissement continuel de l’usage des ordinateurs. Auparavant, ces bureaux produisaient des tableaux contenant relativement peu d’information. Aujourd’hui, par contre, les utilisateurs de données demandent des tableaux beaucoup plus détaillés et, qui plus est, des microdonnées à analyser eux-mêmes. Or, l’augmentation du contenu informatique des données rend le contrôle statistique de la divulgation beaucoup plus difficile. Les auteurs se fondent sur l’expérience qu’ils ont acquise dans le domaine du contrôle statistique de la divulgation à Statistics Netherlands pour exposer les problèmes qu’il faut, selon eux, surmonter quand on essaie de protéger les microdonnées contre la divulgation.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114384
    Description :

    On a utilisé la méthode de Lavallée-Hidiroglou (L-H) pour le calcul des bornes de stratification dans le cadre de l’Enquête annuelle du Bureau of the Census sur les dépenses en capital (Annual Capital Expenditures Survey, ou ACES), afin de stratifier une portion de l’univers de cette enquête aux fins de l’étude pilote et des enquêtes préliminaires subséquentes. Cette méthode itérative minimise la taille de l’échantillon tout en fixant le niveau souhaité de fiabilité en établissant des bornes appropriées. Toutefois, deux problèmes se sont posés lors de son application. D’abord, des bornes de départ différentes ont engendré des bornes finales différentes. Deuxièmement, la convergence vers les bornes localement optimales a été lente; autrement dit, le nombre d’itérations était élevé et la convergence n’était pas garantie. Le présent article décrit les difficultés rencontrées avec la méthode L-H et montre comment elles ont été résolues de manière à ce que cette méthode fonctionne correctement pour l’ACES. Nous décrivons notamment comment les tracés de contours ont été établis et utilisés afin d’illustrer l’importance des problèmes relevés lors de l’utilisation de la méthode L-H. Nous décrivons en outre les changements apportés à la méthode L-H afin d’en faire un moyen utile de détermination des bornes de stratification pour l’ACES.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114387
    Description :

    Les auteurs examinent la méthodologie de l’analyse de la variance dans le cas d’une distribution gaussienne inverse et l’adaptent à l’estimation des paramètres régionaux de populations finies. Grâce à une étude de Monte Carlo, ils démontrent que le choix de ces estimateurs est défendable pour les données d’enquête étalées vers la droite, telles que celles sur le revenu ou sur le rendement d’un secteur particulier.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114386
    Description :

    Dans certaines enquêtes, on peut utiliser, pour la correction de la non-réponse, de nombreuses variables auxiliaires relatives aux répondants et aux non-répondants. On peut s’interroger sur le choix des variables auxiliaires à retenir aux fins de cette correction et sur la façon de les utiliser. Dans la présente recherche, nous examinons diverses méthodes de correction de la non-réponse fondées sur des modèles de régression logistique, sur des algorithmes de recherche par catégories et sur la méthode du quotient généralisée. Ces méthodes servent à la pondération de la non-réponse pour l’Enquête Survey of Income and Program Participation (SIPP). Les estimations issues des diverses méthodes de correction sont comparées entre elles et également à des estimations de référence provenant d’autres sources.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114389
    Description :

    Il existe un certain nombre de méthodes asymptotiquement équivalentes qui permettent de calculer l’approximation, par série de Taylor, des variances pour les statistiques complexes. Binder et Patak (1994) ont présenté la justification théorique pour une classe de méthodes. Toutefois, on peut établir bon nombre de ces méthodes à partir d’exemples pratiques en utilisant des techniques directes qui ne sont pas décrites clairement dans Binder et Patak. Dans cette communication, nous présentons une approche de type « recette », utilisable pour de nombreux exemples et dont les bonnes propriétés d’échantillonnage de taille finie ont été démontrées. La méthode retenue devient normalement claire lorsque l’on utilise des concepts comme méthodes basées sur un modèle ou linéarisation de la méthode du jackknife; toutefois, notre approche permet d’obtenir les résultats recherchés de façon plus directe. En outre, nous présentons de nouveaux résultats pour l’application de ces techniques à des échantillons à deux phases.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199600114383
    Description :

    L’estimation de la tendance-cycle par la méthode X-11-ARMMI est souvent effectuée en appliquant le filtre de Henderson à 13 termes à des données désaisonnalisées, modifiées par des valeurs extrêmes. Cependant, ce filtre produit dans la courbe tendance-cycle finale ou « historique » un grand nombre d’ondulations indésirables qui sont interprétées, erronément, comme des points de retournement. L’utilisation d’un filtre de Henderson plus long, tel que celui à 23 termes, n’est pas une solution, car ce filtre retarde la détection des points de retournement, donc, ne convient pas pour les analyses économiques et commerciales courantes. L’auteure propose une nouvelle méthode d’utilisation du filtre de Henderson à 13 termes ayant l’avantage de i) diminuer le nombre d’ondulations indésirables, ii) réduire l’importance des corrections apportées aux valeurs préliminaires et iii) ne pas augmenter le décalage avec lequel sont décelés les points de retournement. Les résultats de l’application de la méthode à neuf indicateurs avancés de l’Indice composite canadien des indicateurs avancés sont présentés à titre d’illustration.

    Date de diffusion : 1996-06-14

  • Articles et rapports : 75-001-X19960022891
    Description :

    Rapport sur un symposiumEn novembre dernier, Statistique Canada a tenu la 12e édition de son symposium international annuel sur les enjeux de la méthodologie. L'article résume les observations de certains des conférenciers concernant les changements qui bouleversent présentement les activités d'élaboration et de diffusion des données statistiques.

    Date de diffusion : 1996-06-05

  • Articles et rapports : 11F0019M1996091
    Description :

    Introduction : Le contexte économique actuel oblige tous les partenaires des réseaux de soins de santé, qu'ils soient publics ou privés, à identifier les facteurs qui conditionnent l'utilisation des services de soins de santé. Pour améliorer notre compréhension des phénomènes qui sous-tendent ces relations, Statistique Canada et le Manitoba Centre for Health Policy and Evaluation viennent de mettre sur pied une nouvelle base de données. Pour un échantillon représentatif de la province du Manitoba, des microdonnées transversales portant sur le niveau de santé des individus, sur leurs caractéristiques socio-économiques et des données longitudinales détaillées portant sur l'utilisation des services de soins de santé ont été couplées.

    Données et méthodes : L'enquête sur la santé et les limitations d'activités de 1986-87, le recensement de 1986 et les dossiers de la Manitoba Health ont été couplés (sans utilisation de noms ou d'adresses) en utilisant le progiciel CANLINK. Dans le cadre du projet pilote 20 000 unités de base ont été sélectionnées selon des techniques d'échantillonnage modernes pour constituer la base de données. Préalablement à l'appariement des fichiers, des consultations ont été tenues afin d'établir un cadre visant à protéger la vie privée et à préserver la confidentialité des données.

    Résultat : Un taux de couplage de 74 % a été obtenu pour les ménages privés. Une évaluation de la qualité basée sur la comparaison de noms et d'adresses a permis d'établir que le taux global de concordance parmi les paires appariées est de 95,5 %. Le taux d'appariement de même que le taux de concordance varient selon l'âge et la composition du ménage. Les estimations produites à partir de l'échantillon reflètent bien le profil socio-démographique, la mortalité, l'hospitalisation, les coûts et la consommation de soins de santé des résidents du Manitoba.

    Discussion : Le taux de couplage de 74 % s'avère satisfaisant en comparaison du taux de réponses rapporté dans la plupart des enquêtes auprès de la population. En raison de l'excellence du taux de concordance et de la précision des estimations provenant de l'échantillon, cette base de données va permettre d'étudier adéquatement l'association entre les composantes socio-démographiques, la santé et l'utilisation des soins de santé pour la province de Manitoba.

    Date de diffusion : 1996-03-30

  • Articles et rapports : 82-003-X19950032450
    Description :

    Des tables de mortalité abrégées pour l'année 1991 ont été réalisées grâce aux données recueillies lors du Recensement du Canada de 1991, aux estimations du sous- dénombrement net au recensement et aux données sur la mortalité de 1990 à 1992. Les auteurs se sont intéressés à la sensibilité des valeurs qui composent les tables de mortalité, à diverses méthodes d'estimation et à diverses estimations de la populaiton. Ils ont comparé les résultats obtenues avec quatre méthodes (incluant Greville, Chiang et Keyfitz) et utilisé les estimations de la population, corrigées ou non en fonction du sous- dénombrement net au recensement, pour vérifier les effets de la méthode et du type d'estimation de la population sur les valeurs des tables de mortalité. Il en concluent que l'influence de la méthode d'estimation est bien moins grande que celle des estimations de la population. L'espérance de vie à la naissance varie d'au plus 15 jours selon la méthode de calcul choisies, mais de quelque 73 jours lorsqu'on change d'estimation de la population. Puisque l'importance du sous-dénombrement net fluctue avec l'âge, le sexe et la province, l'espérance de vie connai't des variations correspondantes.

    Date de diffusion : 1996-02-09

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Date de modification :