Statistiques par sujet – Prix et indices des prix

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (11)

Tout (11) (11 of 11 results)

  • Tableau : 62-010-X19970023422
    Description :

    La période de base officielle de l'indice des prix à la consommation (IPC) est actuellement 1986=100. Cette période de base a été utilisée pour la première fois au moment de la diffusion des données de l'IPC pour juin 1990. Statistique Canada s'apprête à convertir toutes les séries des indices de prix à la période de base 1992=100. Par conséquent, toutes les séries en dollars constants seront aussi converties en dollars de 1992. L'IPC adoptera la nouvelle période de base lorsque paraîtront les données de l'indice pour janvier 1998 dès le 27 février 1998.

    Date de diffusion : 1997-11-17

  • Articles et rapports : 62F0014M1997010
    Description :

    Le débat sur la mesure des biais de l'Indice des prix à la consommation, né du rapport de la "Commission consultative américaine sur l'étude de l'indice des prix à la consommation", mieux connu sous le nom du rapport Boskin, n'est pas nouveau : il remonte à plusieurs décennies. Toutefois, plusieurs circonstances confèrent un caractère spécial au débat actuel.

    Cette publication présente l'expérience et le point de vue de cinq pays différents de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en ce qui a trait à la mesure des biais de l'IPC. Alors que la plupart des organismes statistiques reconnaissent que leur IPC n'est pas une mesure parfaite de l'inflation, certains organismes des pays de l'OCDE ont toujours préconisé le développement de programme de recherche destiné à améliorer ces mesures.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103357
    Description :

    L'ABS publie actuellement une vaste gamme d'indices distincts des prix à la consommation, des prix à la production et des prix du commerce international, dont chacun est lié à un segment particulier de l'activité économique, ainsi que des indices implicites de déflation et d'indices à pondération fixe dérivés des comptes nationaux. Ces indices individuels peuvent être considérés comme des indicateurs partiels, car chacun concerne une activité économique particulière. Les divers indices sont établis en fonction de besoins précis et font l'objet de publications spécialisées distinctes, aux profils très différents. L'indice des prix à la consommation est souvent utilisé comme mesure de l'inflation, mais il présente plusieurs lacunes conceptuelles à ces fins. Ces dernières années, la recherche de nouvelles approches de la mesure de l'inflation a retenu de plus en plus l'attention à l'échelle interntionale. L'objet du présent document de travail est de présenter brièvement le cadre utilisé et les progrès actuels et à venir dans le domaine de la statistique des prix. Il permet de conclure que malgré le fait qu'il n'y ait eu aucune étude sur le biais de L'IPC australien, on croit que tout biais éventuel est vraisemblablement faible.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103364
    Description :

    Du point de vue du R.-U., le rapport Boskin ne soulève aucun fait nouveau; il accorde simplement plus d'importance à certaines questions. À l'Office for National Statistics du R.-U., comme dans tout autre service national de statistiques dans le monde, depuis plusieurs années, on a fait un nombre considérable de recherches sur la méthodologie liée aux indices des prix à la consommation, et les travaux se poursuivent. À notre avis, le Retail Prices Index (RPI) demeure actuellement la mesure de l'inflation de la consommation au R.-U. la plus précise qui soit. Il est calculé selon la meilleure méthodologie existante, sur les conseils d'un comité concultatif indépendant du RPI. Nous croyons que bien des questions soulevées dans le rapport Boskin pour les État-Unis sont moins valables au R.-U., ce qui est aussi l'avis de plusieurs commentateurs indépendants. Néanmoins, comme bien d'autres pays, nous avons entrepris d'autres recherches et analyses pour enquêter plus à fond sur les questions soulevées.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103365
    Description :

    Le rapport final de la Commission Boskin (du nom de son président, Michael Boskin) est tombé comme un gros pavé dans une mare tranquille. Il a fait un énorme éclaboussement aux États-Unis, et les raz-de-marée et les ondes de choc se sont répercutés dans le monde entier. Mais huit mois après la publication du rapport de décembre 1996, le calme plat est presque revenu au centre de la mare où le pavé est tombé. Cette communication présente certaines des raisons pour lesquelles aucune des occasions n'a été saisie à la suite de la publication du rapport. L'auteur conclut que l'une des occasions ratées est la création d'un système plus unifié de statistiques économiques. Me'me si Statistics USA ne marque aucun progrès, il y a toujours de l'espoir pour l'avenir.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103362
    Description :

    On a discuté du biais de mesure de l'IPC des décennies durant, mais c'est la question de la surestimation de l'inflation et donc des prestations sociales qui, en raison de l'importance des déficits budgétaires de l'État, a avivé l'intérêt pour ce biais. Dans le rapport final de la U.S. Advisory Commission to Study the Concumer Price Index, que présidait Michael Boskin, on affirme que, depuis 1996, l'IPC américain a été surévalué de 1.1% par an. Depuis que ce rapport a été rendu public, maints groupes intéressés se sont interrogés sur l'ordre de grandeur de ce biais dans l'IPC canadien. Il s'agissait de savoir si le biais canadien avait la même ampleur. Dans cet article, nous commencerons par présenter la question du biais dans le contexte de l'IPC canadien, et nous traiterons de certains des plans que Statistique Canada entend bientôt réaliser pour améliorer sa mesure de l'IPC. Nous concluons que, si l'IPC canadien peut être entaché des problèmes que pose l'IPC américain, l'effet global de ces biais est moins marqué, puisque Statistique Canada s'est doté plus tôt d'une méthodologie appropriée. En fait, dans des études récentes, Crawford (1993 et 1997) a essayé d'estimer un biais global et est parvenu à la conclusion que, à cause du généreux jugement porté dans les estimations, il est probable que le biais de mesure soit en moyenne moins de 0,5%.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103363
    Description :

    Les débats autour des problèmes de mesure de l'inflation ne sont pas nouveaux. Ils sont revenus récemment dans l'actualité avec la publication, par une commission du Sénat américain présidée par M.J. Boskin, d'un rapport affirmant que l'indice des prix à la consommation (IPC) américain surestimait l'inflation de 1,1% par an. Le présent article montre que le biais qui pourrait affecter l'indice des prix en France serait d'un ordre de grandeur très nettement inférieur. Résumer l'évolution d'une multitude de prix en un seul chiffre est forcément difficile. Même dans le cas théorique le plus favorable où l'on considère un consommateur unique face à un choix budgétaire, les problèmes de traitement des substitutions entre produits existants sont importants. On sait néanmoins assez bien caractériser les propriétés des diverses approches envisageables et les procédures statistiques utilisées en France mettent notre indice largement à l'abri des critiques sur ce point. L'apparition de nouveaux produits (entendus au sens large: produits réellement nouveaux sur le marché, produits déjà vendus ailleurs mais apparaissant dans un nouveau point de vente, en remplacement ou pas d'un produit ancien) soulève des difficultés non encore complètement résolues que ce soit aux États-Unis, en France ou dans les autres pays. La commission Boskin a affirmé qu'il existerait du fait des nouveaux produits, une surestimation de 0,6% par ans dans l'IPC des États-Unis. Cette affirmation reporse sur des estimations fragiles et probablement exagérées. Cette conclusion rejoint l'avis exprimé par un certain nombre d'experts américains.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M1996003
    Description :

    L'analyse de la productivité est l'un des fondements essentiels de l'analyse de la croissance économique à long terme. Elle est indispensable pour comprendre les facteurs qui contribuent à la productivité, et pour définir les relations entre la productivité, la croissance et la compétivité internationale.

    Statistique Canada publie des indices annuels partiels de la productivité pour 30 secteurs industriels et le secteur commercial de l'économie. Cependant, les valeurs de la production, la productivité et les tendances des prix dans l'industrie de la construction sont encore mal connus. Quatre voies paraissent évidentes pour l'étude de la productivité dans l'industrie de la construction : (a)la recherche à partir des mesures de la productivité déjà disponibles;(b)une approche nouvelle des méthodes implicites couramment appliquées au calcul des indices des prix des sorties; (c)l'estimation de la productivité dans certains secteurs de l'industrie de la construction; et (d)la comparaison de la productivité entre les provinces ou avec les pays étrangers.

    Dans le présent article, l'accent a d'abord été placé sur les deux premières possibilités tandis que des exemples ont été donnés pour les deux autres possibilités. En particulier, en proposant une structure formelle aux rajustements pratiqués sur les facteurs des entrées qui servent au calcul des indices des sorties, on a pensé que l'on pourrait obtenir des résultats beaucoup plus durables et impartiaux. Notre objectif est en particulier de chercher et de promouvoir des mesures dont l'industrie de la construction pourra disposer, et qui lui paraîtront suffisamment intéressantes à une époque où elle éprouve un besoin de plus en plus pressant de renseignements informatisés. Enfin, on s'est efforcé de trouver comment obtenir de nouvelles estimations de la productivité à partir des meilleures statistiques disponibles.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1997004
    Description :

    Le concept d'inflation sous-jacente est devenu avec les années des plus importants pour les banques centrales de différents pays. En effet, plusieurs d'entre elles ont reçu à un moment ou à un autre le mandat de réduire l'inflation et de réaliser la stabilité des prix. Au Canada, ce mandat a été confié à la Banque du Canada en février 1991.

    L'inflation sous-jacente est souvent perçue comme étant la tendance dans les mouvements de prix à la consommation. Cette revue de la littérature montre que plus d'une définition de l'inflation sous-jacente existe. Puis, une brève description des différentes méthodes proposées pour mesurer l'inflation sous-jacente, ainsi que certains de leurs résultats sont présentés. Finalement, la revue offre une bibliographie d'articles traitant de l'inflation sous-jacente.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1996001
    Description :

    Les Canadiens vivent sous un climat inflationniste depuis plusieurs décennies. Tout le monde se rappelle qu'à une certaine époque, les biens et services de consommation coûtaient moins cher. Même les plus jeunes savent qu'une friandise coûtait moins cher il y a cinq ou dix ans que maintenant. Le pouvoir d'achat du dollar canadien a donc diminué graduellement avec les années.

    Même si chacun sait que tout coûte plus cher maintenant qu'avant, il existe des situations où on semble l'oublier. Le but de cet article est de présenter une situation qui montre l'illusion de richesse que peut procurer une situation inflationniste à plus ou moins long terme. Dans un premier temps, nous observerons l'influence de l'inflation et de l'impôt sur les revenus d'intérêt d'un retraité pour une année donnée. Puis, nous regarderons sur une plus longue période les effets de l'inflation et de l'impôt sur les revenus d'intérêt. Lorsque l'impôt n'est pas pris en compte, on se retrouve dans une situation de placement dans un Régime enregistré d'épargne-retraite.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1996002
    Description :

    Les indices des prix sont des outils indispensables à l'analyse des sorties réelles dans l'industrie de la construction et aux mesures relatives de la performance et de la productivité. Ces indices fournissent à la fois un raccourci du passé et un cadre nécessaire pour essayer de prévoir l'avenir. Les indices des prix font partie des renseignements sur lesquels s'appuie le gouvernement fédéral pour élaborer ses politiques, et en particulier pour les programmes de soutien aux gouvernements provinciaux. Ces indices sont utilisés pour les contrats de la construction aussi, dans lesquels ils permettent de prendre en considération la fluctuation des prix et de l'inflation. Cependant, calculer des indices capable de refléter d'une manière satisfaisante la variation des prix "purs" dans l'industrie de la construction est une tâche ardue. Les produits de la construction ne correspondent pas à une norme unique, et tous impliquent des différences considérables de qualité, de taille, de conception et de techniques. Avec les renseignements relevés dans l'industrie de la construction, on a donc mis au point plusieurs types d'indices.

    Le présent article propose un abrégé des différentes façons d'aborder le calcul des indices des prix pour la construction, ainsi que l'étude et la comparaison des résultats obtenus avec certains des indices qui sont actuellement calculés par Statistique Canada. Les comparaisons sont particulièrement destinées à permettre de faire une évaluation des résultats que l'on peut obtenir avec les indices étudiés dans le contexte de certaines applications.

    Date de diffusion : 1997-05-05

Données (1)

Données (1) (1 result)

  • Tableau : 62-010-X19970023422
    Description :

    La période de base officielle de l'indice des prix à la consommation (IPC) est actuellement 1986=100. Cette période de base a été utilisée pour la première fois au moment de la diffusion des données de l'IPC pour juin 1990. Statistique Canada s'apprête à convertir toutes les séries des indices de prix à la période de base 1992=100. Par conséquent, toutes les séries en dollars constants seront aussi converties en dollars de 1992. L'IPC adoptera la nouvelle période de base lorsque paraîtront les données de l'indice pour janvier 1998 dès le 27 février 1998.

    Date de diffusion : 1997-11-17

Analyses (10)

Analyses (10) (10 of 10 results)

  • Articles et rapports : 62F0014M1997010
    Description :

    Le débat sur la mesure des biais de l'Indice des prix à la consommation, né du rapport de la "Commission consultative américaine sur l'étude de l'indice des prix à la consommation", mieux connu sous le nom du rapport Boskin, n'est pas nouveau : il remonte à plusieurs décennies. Toutefois, plusieurs circonstances confèrent un caractère spécial au débat actuel.

    Cette publication présente l'expérience et le point de vue de cinq pays différents de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en ce qui a trait à la mesure des biais de l'IPC. Alors que la plupart des organismes statistiques reconnaissent que leur IPC n'est pas une mesure parfaite de l'inflation, certains organismes des pays de l'OCDE ont toujours préconisé le développement de programme de recherche destiné à améliorer ces mesures.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103357
    Description :

    L'ABS publie actuellement une vaste gamme d'indices distincts des prix à la consommation, des prix à la production et des prix du commerce international, dont chacun est lié à un segment particulier de l'activité économique, ainsi que des indices implicites de déflation et d'indices à pondération fixe dérivés des comptes nationaux. Ces indices individuels peuvent être considérés comme des indicateurs partiels, car chacun concerne une activité économique particulière. Les divers indices sont établis en fonction de besoins précis et font l'objet de publications spécialisées distinctes, aux profils très différents. L'indice des prix à la consommation est souvent utilisé comme mesure de l'inflation, mais il présente plusieurs lacunes conceptuelles à ces fins. Ces dernières années, la recherche de nouvelles approches de la mesure de l'inflation a retenu de plus en plus l'attention à l'échelle interntionale. L'objet du présent document de travail est de présenter brièvement le cadre utilisé et les progrès actuels et à venir dans le domaine de la statistique des prix. Il permet de conclure que malgré le fait qu'il n'y ait eu aucune étude sur le biais de L'IPC australien, on croit que tout biais éventuel est vraisemblablement faible.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103364
    Description :

    Du point de vue du R.-U., le rapport Boskin ne soulève aucun fait nouveau; il accorde simplement plus d'importance à certaines questions. À l'Office for National Statistics du R.-U., comme dans tout autre service national de statistiques dans le monde, depuis plusieurs années, on a fait un nombre considérable de recherches sur la méthodologie liée aux indices des prix à la consommation, et les travaux se poursuivent. À notre avis, le Retail Prices Index (RPI) demeure actuellement la mesure de l'inflation de la consommation au R.-U. la plus précise qui soit. Il est calculé selon la meilleure méthodologie existante, sur les conseils d'un comité concultatif indépendant du RPI. Nous croyons que bien des questions soulevées dans le rapport Boskin pour les État-Unis sont moins valables au R.-U., ce qui est aussi l'avis de plusieurs commentateurs indépendants. Néanmoins, comme bien d'autres pays, nous avons entrepris d'autres recherches et analyses pour enquêter plus à fond sur les questions soulevées.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103365
    Description :

    Le rapport final de la Commission Boskin (du nom de son président, Michael Boskin) est tombé comme un gros pavé dans une mare tranquille. Il a fait un énorme éclaboussement aux États-Unis, et les raz-de-marée et les ondes de choc se sont répercutés dans le monde entier. Mais huit mois après la publication du rapport de décembre 1996, le calme plat est presque revenu au centre de la mare où le pavé est tombé. Cette communication présente certaines des raisons pour lesquelles aucune des occasions n'a été saisie à la suite de la publication du rapport. L'auteur conclut que l'une des occasions ratées est la création d'un système plus unifié de statistiques économiques. Me'me si Statistics USA ne marque aucun progrès, il y a toujours de l'espoir pour l'avenir.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103362
    Description :

    On a discuté du biais de mesure de l'IPC des décennies durant, mais c'est la question de la surestimation de l'inflation et donc des prestations sociales qui, en raison de l'importance des déficits budgétaires de l'État, a avivé l'intérêt pour ce biais. Dans le rapport final de la U.S. Advisory Commission to Study the Concumer Price Index, que présidait Michael Boskin, on affirme que, depuis 1996, l'IPC américain a été surévalué de 1.1% par an. Depuis que ce rapport a été rendu public, maints groupes intéressés se sont interrogés sur l'ordre de grandeur de ce biais dans l'IPC canadien. Il s'agissait de savoir si le biais canadien avait la même ampleur. Dans cet article, nous commencerons par présenter la question du biais dans le contexte de l'IPC canadien, et nous traiterons de certains des plans que Statistique Canada entend bientôt réaliser pour améliorer sa mesure de l'IPC. Nous concluons que, si l'IPC canadien peut être entaché des problèmes que pose l'IPC américain, l'effet global de ces biais est moins marqué, puisque Statistique Canada s'est doté plus tôt d'une méthodologie appropriée. En fait, dans des études récentes, Crawford (1993 et 1997) a essayé d'estimer un biais global et est parvenu à la conclusion que, à cause du généreux jugement porté dans les estimations, il est probable que le biais de mesure soit en moyenne moins de 0,5%.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M19970103363
    Description :

    Les débats autour des problèmes de mesure de l'inflation ne sont pas nouveaux. Ils sont revenus récemment dans l'actualité avec la publication, par une commission du Sénat américain présidée par M.J. Boskin, d'un rapport affirmant que l'indice des prix à la consommation (IPC) américain surestimait l'inflation de 1,1% par an. Le présent article montre que le biais qui pourrait affecter l'indice des prix en France serait d'un ordre de grandeur très nettement inférieur. Résumer l'évolution d'une multitude de prix en un seul chiffre est forcément difficile. Même dans le cas théorique le plus favorable où l'on considère un consommateur unique face à un choix budgétaire, les problèmes de traitement des substitutions entre produits existants sont importants. On sait néanmoins assez bien caractériser les propriétés des diverses approches envisageables et les procédures statistiques utilisées en France mettent notre indice largement à l'abri des critiques sur ce point. L'apparition de nouveaux produits (entendus au sens large: produits réellement nouveaux sur le marché, produits déjà vendus ailleurs mais apparaissant dans un nouveau point de vente, en remplacement ou pas d'un produit ancien) soulève des difficultés non encore complètement résolues que ce soit aux États-Unis, en France ou dans les autres pays. La commission Boskin a affirmé qu'il existerait du fait des nouveaux produits, une surestimation de 0,6% par ans dans l'IPC des États-Unis. Cette affirmation reporse sur des estimations fragiles et probablement exagérées. Cette conclusion rejoint l'avis exprimé par un certain nombre d'experts américains.

    Date de diffusion : 1997-10-02

  • Articles et rapports : 62F0014M1996003
    Description :

    L'analyse de la productivité est l'un des fondements essentiels de l'analyse de la croissance économique à long terme. Elle est indispensable pour comprendre les facteurs qui contribuent à la productivité, et pour définir les relations entre la productivité, la croissance et la compétivité internationale.

    Statistique Canada publie des indices annuels partiels de la productivité pour 30 secteurs industriels et le secteur commercial de l'économie. Cependant, les valeurs de la production, la productivité et les tendances des prix dans l'industrie de la construction sont encore mal connus. Quatre voies paraissent évidentes pour l'étude de la productivité dans l'industrie de la construction : (a)la recherche à partir des mesures de la productivité déjà disponibles;(b)une approche nouvelle des méthodes implicites couramment appliquées au calcul des indices des prix des sorties; (c)l'estimation de la productivité dans certains secteurs de l'industrie de la construction; et (d)la comparaison de la productivité entre les provinces ou avec les pays étrangers.

    Dans le présent article, l'accent a d'abord été placé sur les deux premières possibilités tandis que des exemples ont été donnés pour les deux autres possibilités. En particulier, en proposant une structure formelle aux rajustements pratiqués sur les facteurs des entrées qui servent au calcul des indices des sorties, on a pensé que l'on pourrait obtenir des résultats beaucoup plus durables et impartiaux. Notre objectif est en particulier de chercher et de promouvoir des mesures dont l'industrie de la construction pourra disposer, et qui lui paraîtront suffisamment intéressantes à une époque où elle éprouve un besoin de plus en plus pressant de renseignements informatisés. Enfin, on s'est efforcé de trouver comment obtenir de nouvelles estimations de la productivité à partir des meilleures statistiques disponibles.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1997004
    Description :

    Le concept d'inflation sous-jacente est devenu avec les années des plus importants pour les banques centrales de différents pays. En effet, plusieurs d'entre elles ont reçu à un moment ou à un autre le mandat de réduire l'inflation et de réaliser la stabilité des prix. Au Canada, ce mandat a été confié à la Banque du Canada en février 1991.

    L'inflation sous-jacente est souvent perçue comme étant la tendance dans les mouvements de prix à la consommation. Cette revue de la littérature montre que plus d'une définition de l'inflation sous-jacente existe. Puis, une brève description des différentes méthodes proposées pour mesurer l'inflation sous-jacente, ainsi que certains de leurs résultats sont présentés. Finalement, la revue offre une bibliographie d'articles traitant de l'inflation sous-jacente.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1996001
    Description :

    Les Canadiens vivent sous un climat inflationniste depuis plusieurs décennies. Tout le monde se rappelle qu'à une certaine époque, les biens et services de consommation coûtaient moins cher. Même les plus jeunes savent qu'une friandise coûtait moins cher il y a cinq ou dix ans que maintenant. Le pouvoir d'achat du dollar canadien a donc diminué graduellement avec les années.

    Même si chacun sait que tout coûte plus cher maintenant qu'avant, il existe des situations où on semble l'oublier. Le but de cet article est de présenter une situation qui montre l'illusion de richesse que peut procurer une situation inflationniste à plus ou moins long terme. Dans un premier temps, nous observerons l'influence de l'inflation et de l'impôt sur les revenus d'intérêt d'un retraité pour une année donnée. Puis, nous regarderons sur une plus longue période les effets de l'inflation et de l'impôt sur les revenus d'intérêt. Lorsque l'impôt n'est pas pris en compte, on se retrouve dans une situation de placement dans un Régime enregistré d'épargne-retraite.

    Date de diffusion : 1997-05-05

  • Articles et rapports : 62F0014M1996002
    Description :

    Les indices des prix sont des outils indispensables à l'analyse des sorties réelles dans l'industrie de la construction et aux mesures relatives de la performance et de la productivité. Ces indices fournissent à la fois un raccourci du passé et un cadre nécessaire pour essayer de prévoir l'avenir. Les indices des prix font partie des renseignements sur lesquels s'appuie le gouvernement fédéral pour élaborer ses politiques, et en particulier pour les programmes de soutien aux gouvernements provinciaux. Ces indices sont utilisés pour les contrats de la construction aussi, dans lesquels ils permettent de prendre en considération la fluctuation des prix et de l'inflation. Cependant, calculer des indices capable de refléter d'une manière satisfaisante la variation des prix "purs" dans l'industrie de la construction est une tâche ardue. Les produits de la construction ne correspondent pas à une norme unique, et tous impliquent des différences considérables de qualité, de taille, de conception et de techniques. Avec les renseignements relevés dans l'industrie de la construction, on a donc mis au point plusieurs types d'indices.

    Le présent article propose un abrégé des différentes façons d'aborder le calcul des indices des prix pour la construction, ainsi que l'étude et la comparaison des résultats obtenus avec certains des indices qui sont actuellement calculés par Statistique Canada. Les comparaisons sont particulièrement destinées à permettre de faire une évaluation des résultats que l'on peut obtenir avec les indices étudiés dans le contexte de certaines applications.

    Date de diffusion : 1997-05-05

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :