Statistiques par sujet – Adaptation et ajustement des entreprises

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Auteur(s)

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Auteur(s)

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Auteur(s)

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Auteur(s)

2 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Enquête ou programme statistique

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Contenu

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (48)

Tout (48) (25 of 48 results)

Données (8)

Données (8) (8 of 8 results)

Analyses (36)

Analyses (36) (25 of 36 results)

  • Le Quotidien
    Description : Communiqué publié dans Le Quotidien – Bulletin de diffusion officielle de Statistique Canada
    Date de diffusion : 2014-10-21

  • Le Quotidien
    Description : Communiqué publié dans Le Quotidien – Bulletin de diffusion officielle de Statistique Canada
    Date de diffusion : 2014-08-25

  • Le Quotidien
    Description : Communiqué publié dans Le Quotidien – Bulletin de diffusion officielle de Statistique Canada
    Date de diffusion : 2014-05-15

  • Articles et rapports : 11F0027M2014091
    Description :

    La présente étude s’appuie sur des données provenant de la base de données du Programme d’analyse longitudinale de l’emploi de Statistique Canada pour examiner la distribution des taux de croissance de l’emploi au Canada de 2000 à 2009, en se concentrant surtout sur les entreprises situées dans les queues de la distribution, appelées ici entreprises à forte croissance (EFC) et entreprises à réduction rapide des effectifs (ERR).

    L’étude a trois objectifs. Le premier consiste à décrire les distributions des taux de croissance de l’emploi au Canada afin de voir si elles concordent avec celles observées dans d’autres pays. Le deuxième consiste à quantifier la contribution des EFC et des ERR à la création ainsi qu’à la destruction agrégées des emplois. Enfin, le troisième consiste à examiner, en faisant appel à des techniques de régression quantile, le rôle de la taille et de l’âge des entreprises dans le rendement des EFC et des ERR.

    Date de diffusion : 2014-05-15

  • Le Quotidien
    Description : Communiqué publié dans Le Quotidien – Bulletin de diffusion officielle de Statistique Canada
    Date de diffusion : 2012-07-05

  • Le Quotidien
    Description : Communiqué publié dans Le Quotidien – Bulletin de diffusion officielle de Statistique Canada
    Date de diffusion : 2012-06-27

  • Articles et rapports : 11-626-X2012009
    Description :

    Cet article de la série Aperçus économiques décompose la croissance annuelle nette de l'emploi dans le secteur des entreprises en création brute d'emplois et suppression brute d'emplois au niveau de l'entreprise. Il est fondé sur des recherches effectuées par Statistique Canada sur la dynamique des entreprises.

    Date de diffusion : 2012-06-27

  • Articles et rapports : 11-622-M2012024
    Description :

    Le présent document porte sur les variations annuelles de l'emploi dans le secteur canadien des entreprises de 2001 à 2009. Cette période comprend une période d'expansion (2001 à 2008), suivie d'une récession (2008-2009). Les données au niveau de l'entreprise sont utilisées pour décomposer la variation annuelle nette de l'emploi en création brute et suppression brute d'emplois, ce qui permet de mesurer la taille de la redistribution annuelle totale des emplois. Ces mesures du renouvellement de l'emploi sont comparées d'une industrie et catégorie de taille d'entreprise à l'autre.

    Date de diffusion : 2012-06-27

  • Articles et rapports : 11F0027M2012078
    Description :

    La présente étude porte sur la manière dont l'expansion des entreprises sur les marchés contribue à la croissance de la productivité. On y examine la question de savoir s'il existe un lien entre l'entrée sur de nouveaux marchés, tant internationaux qu'intérieurs, et une croissance plus marquée de la productivité. Une autre question examinée consiste à savoir si le fait de sortir des marchés d'exportation donne nécessairement lieu à une baisse de rendement où si ce fait peut là encore être un facteur de prospérité dans la mesure où une telle sortie va de pair avec l'entrée sur de nouveaux marchés. Enfin, les auteurs examinent la stratégie suivie par les entreprises qui entrent sur de nouveaux marchés afin de mettre en lumière les différences stratégiques qui les distinguent des entreprises du même pays qui ne parviennent pas à s'adapter.

    Date de diffusion : 2012-03-20

  • Articles et rapports : 11F0027M2010063
    Description :

    Cette étude examine la façon dont la libéralisation du commerce et les fluctuations des taux de change réels influent sur l'entrée et la sortie sur le marché d'exportation et sur la productivité au niveau de l'établissement. Elle s'appuie sur l'expérience des établissements manufacturiers canadiens au cours de trois périodes distinctes caractérisées par des taux différents de réduction tarifaire bilatérale et des mouvements différents des taux de change bilatéraux réels. Les profils d'entrée et de sortie en réponse à ces mouvements et les résultats sur le plan de la productivité diffèrent sensiblement entre ces trois périodes. Comme une bonne partie de la documentation récente, l'étude arrive à la conclusion qu'il y a autosélection des établissements qui sont présents sur les marchés d'exportation - les établissements qui ont une plus grande efficience ont aussi une probabilité plus élevée d'entrer sur les marchés d'exportation et une probabilité moindre d'en sortir. Le contraire se produit aussi : les entrants sur les marchés d'exportation améliorent leur productivité par rapport au groupe dont ils proviennent, tandis que les établissements qui demeurent sur les marchés d'exportation font mieux que les établissements comparables qui en sont sortis, ce qui appuie la thèse voulant que l'exportation stimule la productivité. Enfin, nous constatons que les conditions générales d'accès au marché, y compris les tendances des taux de change réels, influent significativement sur l'ampleur des gains de productivité provenant de la participation au marché d'exportation. En particulier, l'augmentation de la valeur du dollar canadien après 2002 a presque entièrement annulé les avantages sur le plan de la productivité dont auraient dû profiter les nouveaux participants au marché d'exportation.

    Date de diffusion : 2010-06-25

  • Articles et rapports : 11F0027M2010061
    Description :

    Nous examinons les effets simultanés des réductions tarifaires et des fluctuations des taux de change réels sur la disparition des usines dans les industries manufacturières canadiennes entre 1979 et 1996. Nous constatons que l'appréciation de la devise ainsi que les réductions tarifaires accroissent la probabilité qu'une usine disparaisse, mais que les réductions tarifaires ont un effet nettement plus prononcé. Corroborant les prévisions des modèles récents d'échanges internationaux tenant compte de l'hétérogénéité des entreprises, nous constatons aussi que les effets des réductions tarifaires et des fluctuations des taux de change sont hétérogènes, c'est-à-dire qu'ils varient selon l'usine et sont particulièrement prononcés parmi celles qui sont les moins efficaces. Nos résultats révèlent une hétérogénéité multidimensionnelle que les modèles actuels ne tenant compte que d'une hétérogénéité unidimensionnelle (différence d'efficacité entre les usines) ne peuvent expliquer entièrement. Il existe des différences significatives et importantes entre les exportateurs et les non exportateurs, ainsi qu'entre les usines sous contrôle canadien et celles sous contrôle étranger. Le taux d'échec des exportateurs et des usines sous contrôle étranger est nettement plus faible; toutefois, leur survie est plus sensible aux variations des tarifs et des taux de change réels, que l'on tienne compte ou non des différences de niveau d'efficacité.

    Date de diffusion : 2010-04-14

  • Articles et rapports : 11F0027M2010060
    Description :

    Dans ce document, nous cherchions à savoir si ce sont les synergies ou la discipline de gestion qui opère différemment sur les grandes et les petites usines pour influer sur la probabilité qu'ait lieu des fusions. Les résultats indiquent que les caractéristiques qui fournissent le genre de synergies sur lequel s'appuient les changements de propriété sont des facteurs importants donnant lieu à des changements de propriété d'usine dans la plupart des catégories de taille. Cependant, l'importance de l'effet varie selon la catégorie de taille d'usine, les synergies étant plus importantes dans les usines de grande taille.

    Les usines sous contrôle étranger sont plus susceptibles de faire l'objet d'une prise de contrôle dans toutes les catégories de taille. En outre, les taux effectifs de changement de contrôle diffèrent beaucoup plus dans les catégories de petites tailles que de grandes tailles d'usine. Comparativement aux usines sous contrôle canadien, les usines de multinationales contiennent, dans les catégories de petite taille, une quantité relativement plus importante de capital incorporel du type qui en fait des moyens intéressants de transmission de nouvelles connaissances par la voie d'une prise de contrôle.

    Date de diffusion : 2010-02-25

  • Articles et rapports : 11-624-M2008020
    Description :

    Le présent document présente les tendances à long terme de l'impartition et de la délocalisation dans les diverses industries au Canada.

    Date de diffusion : 2008-10-27

  • Articles et rapports : 11F0027M2008055
    Description :

    Le présent document a trois objectifs principaux. Premièrement, il présente les tendances à long terme de l'impartition et de la délocalisation dans les diverses industries au Canada. Deuxièmement, il examine la relation entre la délocalisation et les changements aux structures des échanges au niveau de l'industrie. Il est axé sur deux moteurs importants qui, selon certains, alimentent les récentes tendances vers la délocalisation : la mondialisation et les changements technologiques liés aux technologies de l'information et des communications. Troisièmement, le document examine les répercussions économiques de la délocalisation en observant la relation entre l'ampleur de la délocalisation et la croissance de la productivité, le passage à des activités à grande valeur ajoutée et les changements aux marchés du travail.

    Date de diffusion : 2008-05-23

  • Articles et rapports : 11F0027M2008054
    Description :

    Le présent document décrit la façon dont les établissements de fabrication canadiens s'adaptent à la concurrence croissante des importations en provenance de pays à bas salaires en modifiant leur portefeuille de produits. Nous faisons la distinction dans l'analyse entre les produits « de base » et les produits « périphériques », ainsi qu'entre les produits différenciés et les produits homogènes. Nous tenons compte également des complémentarités de coûts et des complémentarités technologiques en nous appuyant sur les liens, au niveau des entrées-sorties, entre les produits fabriqués par un établissement. Nous donnons des preuves d'un important roulement des produits dans les établissements au cours de la période allant de 1988 à 1996. Les changements les plus importants ont eu lieu dans les établissements multiproduits et concernent les produits périphériques. Les produits les plus touchés sont ceux susceptibles d'être utilisés comme entrées dans la fabrication du produit « de base », ceux qui sont homogènes (plutôt que différenciés) et ceux qui présentent des complémentarités d'entrées relativement faibles avec le produit de base. Les établissements qui font face à une forte concurrence des importations modifient leur portefeuille de produits de façon à se concentrer sur la fabrication de leur produit de base et à s'écarter de celle de produits périphériques non apparentés.

    Date de diffusion : 2008-05-16

  • Articles et rapports : 11F0027M2008052
    Description :

    Au cours des trois dernières décennies, les obstacles tarifaires ont diminué de façon significative, ce qui a mené à une intégration plus grande des établissements de fabrication canadiens aux marchés mondiaux, et plus particulièrement le marché des États-Unis. On a accordé beaucoup d'attention aux effets de cette transition à l'échelle nationale, mais peu à la variation de ces effets d'une région à l'autre. Dans un pays de la taille d'un continent, il existe de bonnes raisons de croire que les effets du commerce varieront d'une région à l'autre. De façon plus particulière, l'emplacement a un effet significatif sur la taille des marchés auxquels les entreprises ont accès, et cela peut avoir des répercussions sur la mesure dans laquelle elles réorganisent leur production par suite de la diminution des obstacles tarifaires. À partir d'un fichier de microdonnées longitudinales sur les établissements de fabrication (1974 à 1999), la présente étude a pour but d'évaluer l'effet de l'accroissement du commerce entre les régions sur l'organisation de la production à l'intérieur des établissements. L'étude a permis de déterminer que des niveaux plus élevés d'intensité des exportations (exportations en proportion de la production) entre les régions comportent un lien positif avec des cycles de production plus longs, des établissements plus importants et une plus grande spécialisation des produits à l'intérieur de ces établissements. Ces effets sont les plus marqués en Ontario et au Québec, les deux provinces les mieux situées par rapport au marché des États-Unis.

    Date de diffusion : 2008-05-09

  • Articles et rapports : 11F0027M2008051
    Description :

    Cette étude traite de l'incidence, sur la productivité manufacturière au Canada, de l'adoption de l'Accord de libre-échange (ALE) canado-américain. On y constate que les réductions tarifaires au Canada ont fait monter les taux de sortie des établissements non exportateurs modérément productifs, d'où un réaménagement des parts de marché au profit des établissements hautement productifs, ce qui aide à expliquer que la productivité globale ait augmenté là où ont diminué les tarifs au Canada. On y constate en outre que tous les gains de productivité dans les établissements par suite des réductions tarifaires aux États-Unis concerne les établissements exportateurs en général et les nouvelles entreprises exportatrices en particulier. On y démontre enfin que toute absence de variation de la production et toute élimination d'emplois à la suite de l'adoption de l'ALE n'intéressent que les établissements canadiens non exportateurs, alors que les établissements exportateurs acquièrent, eux, les gains procurés par cette entente.

    Date de diffusion : 2008-05-07

  • Articles et rapports : 11F0027M2007044
    Description :

    Réalisée à l'aide d'un fichier longitudinal de microdonnées sur les établissements manufacturiers (1974 à 1999), cette étude a pour but d'évaluer l'effet de l'accroissement du commerce sur le niveau de spécialisation industrielle des économies manufacturières régionales. En accord avec la théorie selon laquelle les échanges sont dictés par l'avantage comparatif, l'analyse démontre que, dans toutes les régions, une plus forte intensité des exportations (exportations en pourcentage de la production) est associée à une spécialisation industrielle plus poussée. Cependant, elle montre aussi que les variations de l'intensité des exportations ne sont que faiblement associées à celles de la spécialisation. Il en est ainsi parce que l'avantage comparatif a tendance à se déplacer des industries qui représentent une part importante de l'emploi régional dans le secteur de la fabrication vers celles qui, au départ, représentent une part plus faible. Ces fluctuations de l'avantage comparatif permettent d'expliquer pourquoi les régions manufacturières du Canada ne se sont pas spécialisées davantage malgré le contexte d'intégration croissante au marché mondial.

    Date de diffusion : 2007-06-25

  • Articles et rapports : 11-010-X20070039602
    Description :

    Le ralentissement de la productivité en 2006 a pris naissance principalement dans les mines et la fabrication. La perte de productivité dans les mines s'inscrit dans une tendance à long terme, tandis que, dans la fabrication, il s'agit surtout d'un phénomène cyclique. De nombreux secteurs sont aux prises avec un problème de qualité de main-d'oeuvre, en particulier dans l'Ouest canadien.

    Date de diffusion : 2007-03-15

  • Articles et rapports : 11F0027M2006038
    Description :

    La présente étude porte sur l'effet de la libéralisation des échanges sur la taille des usines, la durée des cycles de production et la diversification des produits. Nous élaborons tout d'abord un modèle du commerce de produits différenciés sous l'hypothèse d'usines multiproduits. Nous présentons ensuite des preuves empiriques à partir d'un grand panel d'usines de fabrication canadiennes et d'après leur expérience de l'Accord de libre échange entre le Canada et les États Unis (ALE) de 1989. Selon le modèle, les réductions tarifaires bilatérales réduisent la diversification des produits des usines exportatrices, augmentent la durée des cycles de production et ont un effet ambigu sur la taille de ces usines. En outre, elles réduisent la diversification des produits et la taille des usines non exportatrices mais n'ont pas d'effet sur la durée des cycles de production de ces usines. Les données empiriques sur les usines non exportatrices appuient le modèle de façon générale. Les données recueillies sur les usines exportatrices montrent que les établissements exportateurs réduisent la diversification des produits et augmentent la durée des cycles de production et la taille des usines, mais ces changements ne semblent pas être liés aux réductions tarifaires. Une fois entrées sur les marchés d'exportation, les usines réagissent à des forces autres que les réductions tarifaires. De nouvelles réductions tarifaires ont alors moins d'effet sur ces usines.

    Date de diffusion : 2006-05-19

  • Articles et rapports : 11-624-M2006013
    Description :

    Le présent document traite de l'incidence du contrôle étranger sur les branches d'activité non financières canadiennes. Il est axé sur l'évolution de la part des actifs et des recettes sous contrôle étranger au cours d'une longue période durant laquelle le régime canadien de réglementation de l'investissement direct étranger a d'abord été plus contraignant, puis s'est libéralisé. Ces changements réglementaires ont coïncidé avec un repli, puis une reprise des activités des multinationales étrangères dans l'industrie canadienne. Nous présentons les résultats agrégés pour les branches d'activité non financières, ainsi que des totalisations particulières pour le secteur de l'énergie. Nous présentons aussi des totalisations par secteur plus détaillées pour la période allant de 2000 à 2003.

    Date de diffusion : 2006-03-23

  • Articles et rapports : 11-010-X20060039136
    Description :

    Le contrôle étranger au Canada a chuté pour ensuite remonter, principalement en raison de changements apportés à la réglementation, tout particulièrement celle touchant l'énergie.

    Date de diffusion : 2006-03-16

  • Articles et rapports : 11-622-M2005008
    Description :

    La présente étude expose les grands changements observés au chapitre de la propriété étrangère au Canada ces quarante dernières années. On y utilise plusieurs sources de données complémentaires produites par Statistique Canada afin d'analyser l'importance de la propriété étrangère au Canada. Au cours de cette période de quarante ans, il y a eu d'abord un repli, puis une remontée, des activités menées par les multinationales étrangères au Canada. Le repli survenu au cours de cette période, qui était associé à une réglementation rigoureuse de l'investissement étranger, a pu être observé dans la plupart des secteurs mais a été particulièrement marqué dans le secteur des mines et de l'énergie. La reprise, qui a fait suite à une libéralisation de la réglementation, a également été généralisée, quoique plusieurs secteurs, notamment ceux à vocation scientifique et le secteur de l'énergie, aient fait exception.

    Date de diffusion : 2005-11-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2005256
    Description :

    Nous examinons si la libéralisation des échanges influe sur la rentabilité et le levier financier à l'aide de données canadiennes de la période ayant suivi l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis. Nous constatons que, en cas de réduction des tarifs nationaux, les bénéfices diminuent et le levier financier augmente dans les entreprises qui soutiennent la concurrence des importateurs et que, en cas de baisse des tarifs étrangers, les premiers augmentent et le second diminue dans les entreprises d'industries à vocation exportatrice. Ce tableau est conforme à la théorie des « préséances » pour la structuration du capital.

    Date de diffusion : 2005-06-22

  • Articles et rapports : 11F0019M2005257
    Description :

    Le present article résume les conclusions de le document de recherché intitulée: Libéralisation des échanges, rentabilité et capitaux d'emprunt. L'évolution de la politique internationale du commerce peut avoir une incidence sur les décisions relatives aux capitaux d'emprunt, c'est à-dire l'importance relative de ces capitaux et des capitaux propres dans le financement de l'entreprise, sous forme de ratio d'endettement. L'objectif premier de l'étude est de déterminer empiriquement si la libéralisation des échanges influe sur l'endettement. Un second objectif est d'estimer l'effet de cette libéralisation sur la rentabilité. Les changements touchant la politique du commerce tiennent une grande place dans le cadre international où bien des entreprises exercent leur activité et, dans sa formulation, la théorie que nous avançons donne à penser que la libéralisation des échanges agit sur les capitaux d'emprunt en grande partie par son incidence sur les bénéfices. La vérification du lien entre la libéralisation et la rentabilité sera donc un critère primordial de validation de l'ensemble de notre structure théorique. L'étude est subdivisée de la façon suivante : en premier lieu, quatre hypothèses vérifiables sont élaborées au sujet de l'effet possible de la libéralisation des échanges sur les bénéfices et les capitaux d'emprunt; vient ensuite une description de l'ensemble de données, puis l'exposé des résultats et l'analyse, et enfin, la conclusion.

    Date de diffusion : 2005-06-22

Références (4)

Références (4) (4 of 4 results)

Explorez notre page de partenaires pour trouver la liste complète de nos partenaires et de leurs produits associés.

Date de modification :