Statistique Canada et les données désagrégées

Répondre aux besoins de données pendant la COVID-19

La COVID-19 a eu des répercussions sans précédent sur les Canadiens, en particulier sur les populations les plus vulnérables. Pour comprendre ces répercussions, des données désagrégées sont nécessaires pour les populations des minorités visibles, les immigrants, les personnes âgées, les Autochtones et d'autres populations vulnérables.

Statistique Canada a amélioré les instruments d'enquête par approche participative et s'en est servi afin de recueillir de l'information clé sur des  populations vulnérables, y compris les immigrants, les Autochtones et les groupes de minorités visibles, lorsqu'il y a suffisamment de réponses de la part des Canadiens à cette fin. Nous remercions les Canadiens d'avoir participé à ces importantes initiatives. Pour aller de l'avant, à compter de juillet 2020, l'Enquête sur la population active comprendra une question sur le statut de minorité visible.

Statistique Canada diffuse quotidiennement de nouvelles conclusions par l'intermédiaire de son portail sur la COVID-19 en mettant davantage l'accent sur les expériences uniques de différents groupes de population.

Investissements dans les données désagrégées avant la COVID-19

Avant la COVID-19, le gouvernement a reconnu l'importance de combler des lacunes en matière de données désagrégées et il a pris des mesures pour remédier à cette situation. La pandémie a rendu ces lacunes plus visibles et a accru l'urgence de les combler.

En 2018-2019, le gouvernement a alloué la somme de 6,7 millions de dollars en financement sur cinq ans, et 600 000 $ par la suite, pour établir un Centre des statistiques sur le genre, la diversité et l'inclusion (CSGDI). Le CSGDI a pour objectif d'appuyer l'élaboration de politiques et de programmes fondée sur des données probantes en effectuant une veille et en préparant des rapports sur le genre, la diversité et l'inclusion. En plus de ce financement, Statistique Canada a reçu 4,2 millions de dollars en 2019-2020 pour quatre activités distinctes dans le cadre de la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme.

Statistique Canada continue de travailler avec ses homologues fédéraux, provinciaux et territoriaux à trouver des façons de brosser un tableau plus complet de la situation.

2018-2019 : Centre des statistiques sur le genre, la diversité et l'inclusion

Réalisations à ce jour

  • Le CSGDI a lancé le Carrefour de statistiques sur le genre, la diversité et l'inclusion , qui met l'accent sur les données désagrégées par genre et autres identités pour appuyer l'élaboration de politiques et la prise de décisions fondées sur des données probantes. Le carrefour est une plateforme centralisée qui offre un soutien aux ministères lorsqu'ils préparent des conseils à l'intention des ministres et élaborent des politiques fondées sur des données probantes.
  • Afin de suivre les progrès réalisés par le gouvernement du Canada en ce qui concerne le Cadre des résultats relatifs aux genres, le CSGDI a publié 29 tableaux d'indicateurs, désagrégés par genre et autres identités. Ces indicateurs servent à informer les Canadiens des progrès réalisés par le Canada pour atteindre l'égalité des genres.
  • Le CSGDI a entrepris des travaux afin d'appuyer la collecte de données désagrégées pour la population LGBTQ2. Par exemple, une nouvelle norme sur le genre a été élaborée. Cette norme a été incluse dans le Test du recensement de 2019 et est actuellement utilisée dans de nombreuses enquêtes sociales. Elle permet à Statistique Canada de mieux rendre compte de la population de diverses identités de genre au Canada et de s'assurer que les données de Statistique Canada reflètent les réalités de la population canadienne. Le CSGDI élabore également une nouvelle norme pour la désagrégation des données fondées sur l'orientation sexuelle.
  • Un certain nombre d'articles et d'infographies, dont quatre produits mettant en lumière de nouvelles données désagrégées sur les communautés noires au Canada, ont été publiés afin de répondre aux besoins stratégiques clés et de mieux faire connaître les questions liées au genre, à la diversité et à l'inclusion. Il est possible de trouver un exemple de ce type de produit, « Portrait socioéconomique de la population noire du Canada », dans l'édition du 25 février 2020 du Quotidien.
  • Les sources de données existantes ont été utilisées de manière nouvelle et novatrice pour étudier la question de l'égalité des genres. Cela comprend, par exemple, une analyse de la diversité au sein des conseils d'administration et une analyse de la propriété d'entreprise par genre au Canada.
  • Il est impossible de disposer de renseignements fiables sur le genre, la diversité et l'inclusion au Canada en l'absence de normes statistiques solides définissant clairement les concepts que l'on mesure. Statistique Canada joue un rôle de premier plan en veillant à ce que des normes solides soient établies et adoptées dans le cadre du système statistique national. Cela comprend l'accessibilité aux normes statistiques pour la collecte de données désagrégées. L’édition du 24 juillet 2020 du Quotidien, « Des normes statistiques éprouvées et fiables », examine comment les normes statistiques fournissent des renseignements sur les données recueillies sur un sujet particulier pour aider les personnes à comprendre et à interpréter ces données. 

2019-2020 : Stratégie canadienne de lutte contre le racisme

Quatre activités distinctes

  • Expansion de l'Enquête sociale générale (ESG) de 2020 sur l'identité sociale : Ce projet consiste à augmenter la taille de l'échantillon de l'ESG sur l'identité sociale. Cela permettra d'effectuer des analyses stratégiques plus ciblées sur l'expérience de certains groupes ethnoculturels dans la plupart des provinces et des régions provinciales du Canada. La collecte du nouveau cycle de l'ESG sur l'identité sociale débutera plus tard cette année.
  • Expérience du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC) : Ce projet examinera les changements possibles proposés pour le Programme DUC afin de permettre la collecte de données sur plus d'une motivation pouvant contribuer aux crimes haineux.
  • Appuyer le nouveau Comité consultatif des experts de la statistique ethnoculturelle et de l'immigration : Ce projet fait appel à un comité consultatif externe d'experts sur une période de trois ans afin de guider et de conseiller Statistique Canada dans l'élaboration d'un cadre conceptuel sur la diversité ethnoculturelle et l'inclusion  et dans l'élaboration de groupes d'indicateurs pour faire le suivi de l'inclusion pertinents au fil du temps.
  • Produits analytiques sociaux, économiques et judiciaires : Ce projet fournira des analyses statistiques des données nouvelles et existantes sur l'inclusion et l'exclusion afin de mieux comprendre les expériences vécues par des communautés particulières au Canada, y compris les groupes ethnoculturels, dans les domaines de la participation socioéconomique et du système judiciaire. Le travail est déjà en cours pour améliorer l'information sur les crimes motivés par la haine en reliant les données de la police aux données des tribunaux.

Prochaines étapes

Même si beaucoup de choses ont été faites, la pandémie a également souligné l'importance de la collaboration entre les organismes et entre les administrations afin de répondre aux demandes croissantes pour un plus grand nombre de données désagrégées sur les répercussions socioéconomiques de la pandémie.

Pour que Statistique Canada fournisse davantage de renseignements désagrégés sur les groupes de population, les données doivent d'abord être recueillies de façon normalisée afin de permettre des comparaisons significatives. Un volume suffisant de données doit également être recueilli pour permettre ces comparaisons.

Dans le cas des enquêtes, lorsque les données sont recueillies directement auprès des Canadiens, Statistique Canada étudie les secteurs où il faut des échantillons de tailles plus importantes pour produire des renseignements désagrégés. Les données conservées par d'autres partenaires et administrations pourraient également être transmises à Statistique Canada de façon transparente, avec des mesures de protection de la vie privée et de la confidentialité, afin d'offrir une image plus intégrée des groupes de population et de leur expérience.

Date de modification :