Statistiques par sujet – Méthodes statistiques

Préciser les résultats par

Aide pour les filtres et la recherche
Filtres actuellement sélectionnés pouvant être supprimés

Mot(s)-clé(s)

Type d’information

1 facettes affichées. 0 facettes sélectionnées.

Année de publication

1 facettes affichées. 1 facettes sélectionnées.

Autres ressources disponibles pour appuyer vos recherches.

Aide pour trier les résultats
Explorer notre base centrale des principaux concepts normalisés, définitions, sources de données et méthodes.
En cours de chargement
Chargement en cours, veuillez patienter...
Tout (23)

Tout (23) (23 of 23 results)

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214536
    Description :

    Le présent document porte sur la mise à jour des échantillons et des bases utilisés dans les enquêtes à passages répétés. Le système de mise à jour décrit remplit quatre objectifs principaux : 1) maintenir une répartition géographique équilibrée de l’échantillon, 2) maintenir constante la taille de l’échantillon, 3) maintenir le caractère non biaisé de l’estimateur et 4) empêcher l’apparition de distorsion dans l’estimation des tendances. Le système est basé sur les valeurs de Peano qui permettent de créer une courbe de remplissage fractale. L’exemple utilisé pour présenter le nouveau système est un sondage à l’échelle nationale portant sur les établissements des États-Unis, sondage effectué par la A.C. Nielsen Company.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214537
    Description :

    Dans cet article, nous nous intéressons principalement aux enquêtes à passages répétés où une partie des unités de l’échantillon est observée sur plusieurs périodes et une partie n’est pas observée à certaines périodes. Nous voyons en quoi consiste l’estimation par les moindres carrés pour de telles enquêtes. Nous nous arrêtons aussi à des méthodes d’estimation en vertu desquelles les estimations existantes n’ont pas à être révisées lorsque de nouvelles données sont connues. Par ailleurs, nous considérons des méthodes pour estimer des paramètres longitudinaux; mentionnons à cet égard les tableaux de variation brute. Nous décrivons aussi la méthode d’estimation utilisée dans une enquête à passages répétés sur l’utilisation du sol, réalisée par le U.S. Soil Conservation Service. Enfin, nous illustrons l’effet de l’erreur de mesure sur les estimations de la variation brute et montrons que les plans de sondage qui permettent d’estimer les paramètres du processus d’erreur de mesure peuvent être très efficients.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214531
    Description :

    L’étalonnage est l’opération qui consiste à améliorer les estimations tirées d’une enquête infra-annuelle à l’aide des estimations correspondantes tirées d’une enquête annuelle. Par exemple, les estimations de l’enquête annuelle sur les ventes au détail peuvent servir à améliorer les estimations des ventes au détail mensuelles. Dans cet article, nous nous penchons tout d’abord sur le problème que pose l’étalonnage des séries chronologiques issues d’enquêtes économiques et nous analysons les solutions les plus appropriées dans les circonstances. Dans un deuxième temps, nous proposons deux nouvelles méthodes statistiques qui reposent sur un modèle non linéaire pour données infra-annuelles. Finalement, nous obtenons des estimations étalonnées en appliquant la méthode des moindres carrés pondérés.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214533
    Description :

    Le modèle ARMMI est souvent utilisé pour l’analyse des modèles de séries chronologiques. Toutefois, ce genre d’analyse fait souvent abstraction des erreurs contenues dans les données d’enquête. Par l’intermédiaire de modèles d’espace d’états comportant des conditions initiales partiellement diffuses, les auteurs montrent comment estimer les paramètres inconnus du modèle ARMMI à l’aide des méthodes du maximum de vraisemblance. En outre, ils montrent qu’il est possible de lisser les estimations d’enquête à l’aide d’un modèle empirique de Bayes et de faire une vérification du modèle ARMMI. Enfin, ils appliquent ces techniques à une série sur le chômage tirée de l’Enquête sur la population active.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214528
    Description :

    Les réponses des panels de la Consumer Expenditure Interview Survey des É.-U. sont comparées afin d’évaluer l’importance du télescopage dans le premier cycle, non délimité, de cette enquête. Les résultats de l’analyse de certaines catégories de dépenses viennent appuyer les conclusions d’autres études selon lesquelles le télescopage peut être appréciable dans des interviews avec période de référence non délimitée et varie selon la catégorie de dépenses. De plus, nous en venons à constater que les estimations tirées du premier cycle sont supérieures à celles tirées des cycles subséquents, même après avoir éliminé l’effet de télescopage; par ailleurs, on peut attribuer en grande partie cet effet à la durée relativement courte de la période de référence du premier cycle de l’enquête.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214530
    Description :

    L’auteur montre que, pour une catégorie d’estimateurs linéaires sans biais appliqués à une catégorie de plans d’échantillonnage, il est possible d’estimer un rapport de population au moyen d’un rapport d’estimateurs non biaisés sans connaître les poids d’échantillonnage. Cette catégorie de plans d’échantillonnage comprend des plans aussi courants que l’échantillonnage avec probabilités inégales avec ou sans remise, l’échantillonnage stratifié avec répartition proportionnelle et probabilités inégales de sélection sans remise dans chaque strate, etc.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214529
    Description :

    L’Enquête sur la population active du Canada repose sur un plan avec renouvellement de panel. À chaque mois, on renouvelle un sixième de l’échantillon global et on en conserve les cinq sixièmes. Ainsi, une fois qu’un panel est introduit dans l’échantillon, il y demeure 6 mois avant d’en être exclu. Cette caractéristique du plan de sondage ainsi que le mode de sélection des panels font que les estimations de panel pour le même mois ou des mois différents sont corrélées. La corrélation entre deux estimations de panel est désignée comme la corrélation de panel. Nous définissons trois types de corrélation de panel dans cet article : (1) la corrélation (désignée par \rho) entre des estimations de la même caractéristique tirées du même panel à des mois différents; (2) la corrélation (désignée par \gamma) entre des estimations de la même caractéristique tirées de panels géographiquement rapprochés l’un de l’autre à des mois différents; (3) la corrélation (désignée par \tau) entre des estimations de caractéristiques différentes tirées du même panel dans le même mois ou dans des mois différents. En deuxième lieu, nous décrivons des méthodes permettant d’estimer les corrélations de panel et calculons les coefficients de corrélation estimés pour certaines variables en nous servant de données pour 1980-1981 et 1985-1987; nous terminons par une analyse des résultats.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214534
    Description :

    Dans l’estimation pour petits domaines (ou petites régions), on cherche le plus souvent à exploiter le caractère transversal des données de manière que l’information relative à une petite région serve pour d’autres petites régions. Par ailleurs, dans le cas des enquêtes à passages répétés, il est possible d’accroître l’efficacité de l’estimation en modélisant aussi les propriétés temporelles des données. Nous expliquons notre pensée en considérant des modèles de régression à coefficients corrélés de façon transversale et qui varient de façon longitudinale. L’emploi de données de périodes antérieures pour estimer des moyennes de périodes courantes nous amène à nous interroger sur la façon de prévenir les défaillances de modèle. Dans cet article, nous proposons des modifications pour que les prédicteurs de moyennes globales de petites régions (fondés sur un modèle) concordent avec les estimateurs d’enquête correspondants et nous examinons les propriétés statistiques de ces modifications. Nous appliquons ensuite la nouvelle méthode à des données sur le prix de vente des maisons, qui servent au calcul des indices des prix du logement.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214527
    Description :

    La United States National Crime Survey (Enquête nationale sur la criminalité aux États-Unis) est une enquête-ménage de grande envergure ayant pour objet l’établissement d’estimations des pourcentages de personnes ou de ménages victimes d’actes criminels. L’enquête est une enquête par panel avec renouvellement et, selon le plan de sondage, les unités de logement sélectionnées font partie de l’échantillon pendant trois ans et demi, les occupants de ces unités de logements étant interviewés tous les six mois. Comme aussi peu que 25 % des personnes interviewées dans le cadre de l’enquête participent à tous les cycles d’interview au cours de la période de trois ans et demi, la non-réponse constitue un des graves problèmes entachant les données longitudinales recueillies à l’aide de la National Crime Survey. De plus, l’occurrence de la non-réponse n’est pas aléatoire, c’est-à-dire qu’elle varie selon que le répondant a été ou non victime d’actes criminels. Le présent article porte sur des modèles d’estimation des flux bruts dans les catégories relatives à deux modes de classement des actes criminels déclarés : selon le nombre d’actes criminels et selon la gravité de l’acte criminel. Dans ces modèles, il y a des mécanismes de non-réponse aléatoire ou non aléatoire et les probabilités se rattachant aux flux bruts peuvent ne pas être assujetties à des contraintes ou être symétriques. Les modèles sont ajustés aux données recueillies dans le cadre de la National Crime Survey à l’aide d’estimateurs du maximum de vraisemblance.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214535
    Description :

    Scott et Smith (1974) et Scott, Smith et Jones (1977) ont proposé d’utiliser les résultats de l’extraction de signal afin d’améliorer les estimations tirées des enquêtes à passages répétés; c’est ce qu’on appelle l’approche chronologique à l’estimation dans les enquêtes à passages répétés. Dans cet article, nous examinons les fondements théoriques de cette approche en précisant qu’elle repose sur la reconnaissance de deux sources de variation - variation chronologique et variation d’échantillonnage - et qu’elle peut aussi servir à résoudre d’autres problèmes qui mettent en évidence ces deux sources de variation. Avec cette approche, nous obtenons des résultats théoriques concernant la convergence selon le plan des estimateurs de séries chronologiques et l’absence de corrélation entre la série du signal et la série des erreurs d’échantillonnage. Nous constatons que, dans la perspective d’un plan de sondage, l’approche chronologique engendre, par rapport aux estimateurs classiques, une variance et une erreur quadratique moyenne moins élevées mais un biais plus grand. Nous voyons brièvement comment appliquer cette approche par la modélisation puis, à titre d’exemple, nous prenons la série des ventes au détail des établissements de restauration (ou restaurants) et des débits de boissons, tirée de la Retail Trade Survey du U.S. Bureau of the Census.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214532
    Description :

    À l’aide de graphiques et de cartes de la province de Saskatchewan, nous faisons une analyse des naissances enregistrées en 1986 et 1987 par division de recensement. Nous cherchons à déterminer de quelle manière le nombre des naissances est lié aux périodes de l’année et aux régions géographiques; à cette fin, nous établissons des cartes en courbes de niveau qui décrivent le phénomène des naissances de façon uniforme. Le fait qu’il s’agit de données agrégées pose un problème majeur. En deuxième lieu, nous voulons vérifier dans quelle mesure le modèle normal logarithmique de Poisson peut remplacer, pour des données discrètes, le modèle de régression normal pour variables aléatoires continues. À cette fin, une hiérarchie de modèles pour variables aléatoires discrètes sont ajustés aux observations par la méthode du maximum de vraisemblance; il s’agit du modèle de Poisson ordinaire, du modèle de Poisson avec effet des années et des jours ouvrables et du modèle normal logarithmique de Poisson avec effet des années et des jours ouvrables, l’utilisation de ce dernier étant justifiée par l’absence de covariables importantes dans le processus d’ajustement. Comme nous l’indiquons dans l’article, il s’agit là de résultats provisoires.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114558
    Description :

    Dans cet article, nous montrons brièvement comment les statisticiens du U.S. Bureau of the Census ont pu, par leurs recherches, contribuer à l’avancement de la théorie et de la pratique des recensements et des sondages. Nous essayons aussi de voir ce que nous réserve l’avenir à ce chapitre.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114552
    Description :

    Les effets de l’utilisation d’un questionnaire à remplir soi-même ou d’une méthode d’interviews sur place sur les réponses d’un échantillon d’adolescents au sujet de leur consommation d’alcool et de leurs comportements connexes sont examinés. Les résultats corroborent en général les études précédentes sur la relation qui existe entre la méthode de collecte des données et la distribution des réponses présentant un contenu délicat ou non normatif. Bien que significatives sur le plan statistique, un bon nombre des différences ne sont pas assez grandes pour être considérées comme importantes sur le plan pratique.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114556
    Description :

    Dans le présent article nous présentons certaines caractéristiques importantes de l’histoire des enquêtes par sondage en Suède et nous commentons les progrès connexes dans les techniques de sondage (méthodes et théorie) utilisées dans les statistiques officielles. Le compte rendu est divisé en trois périodes, de la façon suivante : i) avant 1900; ii) de 1900 à 1950 et iii) après 1950. L’accent est mis sur la troisième période.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114555
    Description :

    Dans cet article, l’auteur propose une formule d’estimation non biaisée de la variance pour un plan de sondage à deux phases tel qu’utilisé dans de nombreuses enquêtes agricoles. Ce genre de plan consiste, dans un premier temps, à prélever des unités primaires d’échantillonnage (UPE) définies selon des critères géographiques au moyen d’une méthode d’échantillonnage aléatoire simple stratifié; les unités secondaires d’échantillonnage dans les UPE prélevées sont ensuite stratifiées à leur tour en fonction de leurs caractéristiques, et l’on prélève un échantillon de ces dernières au cours d’une deuxième phase d’échantillonnage aléatoire simple stratifié.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114551
    Description :

    Dans cet article, nous nous intéressons au problème du regroupement de classes d’imputation définies par un grand nombre de combinaisons de variables auxiliaires. En nous fondant sur les principes de l’analyse typologique, nous proposons une solution qui vise à réduire le nombre de niveaux des variables auxiliaires de manière à obtenir un nombre de classes d’imputation plus raisonnable. À titre d’exemple, nous examinons le processus d’imputation de l’âge dans le Système de morbidité hospitalière, où les variables auxiliaires sont le sexe et le diagnostic.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114557
    Description :

    Un recensement par étapes consiste en F échantillons périodiques non chevauchants qui représentent chacun un taux de sondage de 1/F et qui sont conçus de telle manière qu’en faisant la somme des données des F échantillons, on obtient un dénombrement complet de la population du territoire visé avec F / F = 1. En agrégeant les données de k échantillons (k < F), on obtient un échantillon plus global représentant un taux de sondage k/F, qui répond à des besoins plus ponctuels (recensements annuels ou quinquennaux). Dans le cas de populations naturellement mobiles, les bases de sondage aréolaires couvriront le territoire national. Ces méthodes pourront souvent être préférées à d'autres méthodes de recensement que nous traitons aussi dans cet article. L'agrégation asymétrique est une méthode recommandée pour résoudre les problèmes liés à l'existence de cases à faible fréquence pour les domaines aréolaires (provinces, régions, États), problèmes du reste communs à la plupart des pays et à d'autres unités de population. Les plans à panel fractionné (PPF) sont un autre moyen d'agréger des données d'enquêtes périodiques; le PPF combine un échantillon constant p avec des échantillons non chevauchants a - b - c - d de sorte que pa - pb - pc - pd désignent des échantillons à chevauchement partiel pour des plans à usages multiples.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114549
    Description :

    Dans de nombreuses enquêtes réalisées par l’État, les répondants sont interviewés à un certain nombre de reprises avant que l’enquête ne prenne fin; on parle alors d’enquête avec plan de renouvellement ou d’échantillonnage répété. On a souvent recours à des estimateurs composites - qui intègrent des données de la période courante et de périodes antérieures - pour déterminer la valeur d’une caractéristique d’intérêt. Comme l’ont mentionné d’autres auteurs, on peut se servir des estimateurs composites dans un plan de renouvellement afin de réduire la variance des estimateurs de variation de niveau. Dans cet article, nous établissons des formules simples pour les variances d’une catégorie d’estimateurs composites de niveau, de variation de niveau et de niveau moyen. Nous considérons tout d’abord des plans de renouvellement à un niveau, où seul le mois courant fait l’objet de l’interview. Nous établissons des résultats pour des plans de sondage qui prévoient m interviews dans une période de M mois. Nous passons ensuite aux plans à plusieurs niveaux à chaque mois, un groupe parmi p est interviewé. Les membres de ce groupe répondent alors à des questions qui portent sur les p mois antérieurs. Les résultats obtenus dans les diverses sections de cet article s’appliquent à un très grand nombre d’enquêtes des organismes d’État.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114553
    Description :

    L’Enquête nationale sur les fermes est une enquête par échantillonnage qui produit des estimations annuelles sur une variété de sujets reliés à l’agriculture canadienne. En 1988, l’enquête a été dotée d’un nouveau plan de sondage. Ce nouveau plan fait intervenir des bases de sondage multiples et des méthodes d’échantillonnage multidimensionnelles qui sont différentes de celles du plan précédent. Dans cet article, on décrit d’abord la stratégie et les méthodes utilisées pour le nouveau plan de sondage. Ensuite, on apporte des précisions sur quelques facteurs qui affectent la précision des estimations. Enfin, on évalue la performance du nouveau plan suite à son utilisation.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114550
    Description :

    L’Essai modulaire 2, une enquête de Statistique Canada dont le but était d’aider à la mise au point du questionnaire du recensement de 1991 utilisait deux questionnaires distincts. L’échantillon de l’enquête était non probabiliste. Cet article décrit brièvement la méthodologie de l’enquête et comment les tests aléatoires ont été utilisés pour comparer les deux questionnaires.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114559
    Description :

    L’idée fondamentale de cet article est que pour bien comprendre l’évolution des méthodes d’enquête au sens technique, il est nécessaire de suivre l’évolution des établissements chargés de la réalisation des enquêtes. C’est pourquoi nous envisageons ici les méthodes d’enquête d’un point de vue général pour que, dans un deuxième temps, le lecteur soit plus à même de saisir la démarche mathématique exposée dans les ouvrages traitant la théorie des sondages. Après une courte introduction, nous résumons l’évolution des facteurs institutionnels et circonstanciels qui ont prévalu en Europe et aux États-Unis jusque dans les premières décennies du XXe siècle, en insistant sur les administrations publiques. Nous nous intéressons ensuite aux circonstances qui ont entouré la création d’organismes d’enquête aux États-Unis, principalement dans les années 1930 et 1940. Par ailleurs, nous ne manquons pas de souligner le rôle qu’a joué le U.S. Bureau of the Census dans l’étude des erreurs non dues à l’échantillonnage, entreprise dans les années 1940 et 1950. Enfin, nous examinons l’évolution qui s’est faite dans les méthodes d’enquête depuis 1960 à trois chapitres en particulier.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114554
    Description :

    Nous cherchons ici à estimer le total d’une population finie qui est stratifiée à deux niveaux : un niveau secondaire, caractérisé par une faible variabilité intrastrate mais inconnu avant la première phase du sondage, et un niveau préliminaire (stratification a priori), qui permet de prévoir avec assez d’efficacité, pour chaque unité, les résultats de la stratification a posteriori. Dans un sondage à deux phases visant à tenir compte de la non-réponse, par exemple, la stratification a posteriori peut servir à diviser une sous-population en deux groupes : répondants et non-répondants. Nous appliquons les estimateurs de Vardeman et Meeden (1984) suivant diverses hypothèses concernant le genre d’information préalable utilisée. Au moyen d’une simulation, nous analysons l’erreur type de ces estimateurs en regard de celle des méthodes courantes. Lorsqu’il n’existe pas d’information préalable et que l’on a recours à l’échantillonnage proportionnel, l’estimateur est non biaisé et sa variance est calculée par approximation. Dans ce cas, la variance est toujours inférieure à celle de l’échantillonnage double ordinaire pour stratification. Par ailleurs, lorsqu’il n’y a pas d’information préalable mais que l’on a recours à l’échantillonnage non proportionnel, il est possible, moyennant une légère modification du plan d’échantillonnage de la seconde phase, de déterminer un estimateur non biaisé de même que la variance correspondante, un estimateur non biaisé de cette variance et un mode de répartition optimale pour les deux phases du sondage. Enfin, nous examinons des applications de ces méthodes.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114560
    Description :

    À l’origine, les recherches en théorie et pratique des sondages étaient surtout orientées vers l’élaboration de plans de sondage efficaces et de méthodes d’estimation de total ou de moyenne de population tout aussi efficaces. Par la suite, on s’est attaché à faire une analyse critique des fondements théoriques de l’estimation fondée sur les sondages et on a proposé des modèles d’inférence pour les totaux ou les moyennes. Durant les dix dernières années, des progrès sensibles ont été réalisés dans l’élaboration de méthodes d’analyse de données d’enquête qui tiennent compte de la complexité du plan de sondage. Dans cet article, nous passons en revue quelques-unes des étapes de cette évolution et nous en faisons l’évaluation.

    Date de diffusion : 1990-06-15

Données (0)

Données (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Analyses (23)

Analyses (23) (23 of 23 results)

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214536
    Description :

    Le présent document porte sur la mise à jour des échantillons et des bases utilisés dans les enquêtes à passages répétés. Le système de mise à jour décrit remplit quatre objectifs principaux : 1) maintenir une répartition géographique équilibrée de l’échantillon, 2) maintenir constante la taille de l’échantillon, 3) maintenir le caractère non biaisé de l’estimateur et 4) empêcher l’apparition de distorsion dans l’estimation des tendances. Le système est basé sur les valeurs de Peano qui permettent de créer une courbe de remplissage fractale. L’exemple utilisé pour présenter le nouveau système est un sondage à l’échelle nationale portant sur les établissements des États-Unis, sondage effectué par la A.C. Nielsen Company.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214537
    Description :

    Dans cet article, nous nous intéressons principalement aux enquêtes à passages répétés où une partie des unités de l’échantillon est observée sur plusieurs périodes et une partie n’est pas observée à certaines périodes. Nous voyons en quoi consiste l’estimation par les moindres carrés pour de telles enquêtes. Nous nous arrêtons aussi à des méthodes d’estimation en vertu desquelles les estimations existantes n’ont pas à être révisées lorsque de nouvelles données sont connues. Par ailleurs, nous considérons des méthodes pour estimer des paramètres longitudinaux; mentionnons à cet égard les tableaux de variation brute. Nous décrivons aussi la méthode d’estimation utilisée dans une enquête à passages répétés sur l’utilisation du sol, réalisée par le U.S. Soil Conservation Service. Enfin, nous illustrons l’effet de l’erreur de mesure sur les estimations de la variation brute et montrons que les plans de sondage qui permettent d’estimer les paramètres du processus d’erreur de mesure peuvent être très efficients.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214531
    Description :

    L’étalonnage est l’opération qui consiste à améliorer les estimations tirées d’une enquête infra-annuelle à l’aide des estimations correspondantes tirées d’une enquête annuelle. Par exemple, les estimations de l’enquête annuelle sur les ventes au détail peuvent servir à améliorer les estimations des ventes au détail mensuelles. Dans cet article, nous nous penchons tout d’abord sur le problème que pose l’étalonnage des séries chronologiques issues d’enquêtes économiques et nous analysons les solutions les plus appropriées dans les circonstances. Dans un deuxième temps, nous proposons deux nouvelles méthodes statistiques qui reposent sur un modèle non linéaire pour données infra-annuelles. Finalement, nous obtenons des estimations étalonnées en appliquant la méthode des moindres carrés pondérés.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214533
    Description :

    Le modèle ARMMI est souvent utilisé pour l’analyse des modèles de séries chronologiques. Toutefois, ce genre d’analyse fait souvent abstraction des erreurs contenues dans les données d’enquête. Par l’intermédiaire de modèles d’espace d’états comportant des conditions initiales partiellement diffuses, les auteurs montrent comment estimer les paramètres inconnus du modèle ARMMI à l’aide des méthodes du maximum de vraisemblance. En outre, ils montrent qu’il est possible de lisser les estimations d’enquête à l’aide d’un modèle empirique de Bayes et de faire une vérification du modèle ARMMI. Enfin, ils appliquent ces techniques à une série sur le chômage tirée de l’Enquête sur la population active.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214528
    Description :

    Les réponses des panels de la Consumer Expenditure Interview Survey des É.-U. sont comparées afin d’évaluer l’importance du télescopage dans le premier cycle, non délimité, de cette enquête. Les résultats de l’analyse de certaines catégories de dépenses viennent appuyer les conclusions d’autres études selon lesquelles le télescopage peut être appréciable dans des interviews avec période de référence non délimitée et varie selon la catégorie de dépenses. De plus, nous en venons à constater que les estimations tirées du premier cycle sont supérieures à celles tirées des cycles subséquents, même après avoir éliminé l’effet de télescopage; par ailleurs, on peut attribuer en grande partie cet effet à la durée relativement courte de la période de référence du premier cycle de l’enquête.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214530
    Description :

    L’auteur montre que, pour une catégorie d’estimateurs linéaires sans biais appliqués à une catégorie de plans d’échantillonnage, il est possible d’estimer un rapport de population au moyen d’un rapport d’estimateurs non biaisés sans connaître les poids d’échantillonnage. Cette catégorie de plans d’échantillonnage comprend des plans aussi courants que l’échantillonnage avec probabilités inégales avec ou sans remise, l’échantillonnage stratifié avec répartition proportionnelle et probabilités inégales de sélection sans remise dans chaque strate, etc.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214529
    Description :

    L’Enquête sur la population active du Canada repose sur un plan avec renouvellement de panel. À chaque mois, on renouvelle un sixième de l’échantillon global et on en conserve les cinq sixièmes. Ainsi, une fois qu’un panel est introduit dans l’échantillon, il y demeure 6 mois avant d’en être exclu. Cette caractéristique du plan de sondage ainsi que le mode de sélection des panels font que les estimations de panel pour le même mois ou des mois différents sont corrélées. La corrélation entre deux estimations de panel est désignée comme la corrélation de panel. Nous définissons trois types de corrélation de panel dans cet article : (1) la corrélation (désignée par \rho) entre des estimations de la même caractéristique tirées du même panel à des mois différents; (2) la corrélation (désignée par \gamma) entre des estimations de la même caractéristique tirées de panels géographiquement rapprochés l’un de l’autre à des mois différents; (3) la corrélation (désignée par \tau) entre des estimations de caractéristiques différentes tirées du même panel dans le même mois ou dans des mois différents. En deuxième lieu, nous décrivons des méthodes permettant d’estimer les corrélations de panel et calculons les coefficients de corrélation estimés pour certaines variables en nous servant de données pour 1980-1981 et 1985-1987; nous terminons par une analyse des résultats.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214534
    Description :

    Dans l’estimation pour petits domaines (ou petites régions), on cherche le plus souvent à exploiter le caractère transversal des données de manière que l’information relative à une petite région serve pour d’autres petites régions. Par ailleurs, dans le cas des enquêtes à passages répétés, il est possible d’accroître l’efficacité de l’estimation en modélisant aussi les propriétés temporelles des données. Nous expliquons notre pensée en considérant des modèles de régression à coefficients corrélés de façon transversale et qui varient de façon longitudinale. L’emploi de données de périodes antérieures pour estimer des moyennes de périodes courantes nous amène à nous interroger sur la façon de prévenir les défaillances de modèle. Dans cet article, nous proposons des modifications pour que les prédicteurs de moyennes globales de petites régions (fondés sur un modèle) concordent avec les estimateurs d’enquête correspondants et nous examinons les propriétés statistiques de ces modifications. Nous appliquons ensuite la nouvelle méthode à des données sur le prix de vente des maisons, qui servent au calcul des indices des prix du logement.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214527
    Description :

    La United States National Crime Survey (Enquête nationale sur la criminalité aux États-Unis) est une enquête-ménage de grande envergure ayant pour objet l’établissement d’estimations des pourcentages de personnes ou de ménages victimes d’actes criminels. L’enquête est une enquête par panel avec renouvellement et, selon le plan de sondage, les unités de logement sélectionnées font partie de l’échantillon pendant trois ans et demi, les occupants de ces unités de logements étant interviewés tous les six mois. Comme aussi peu que 25 % des personnes interviewées dans le cadre de l’enquête participent à tous les cycles d’interview au cours de la période de trois ans et demi, la non-réponse constitue un des graves problèmes entachant les données longitudinales recueillies à l’aide de la National Crime Survey. De plus, l’occurrence de la non-réponse n’est pas aléatoire, c’est-à-dire qu’elle varie selon que le répondant a été ou non victime d’actes criminels. Le présent article porte sur des modèles d’estimation des flux bruts dans les catégories relatives à deux modes de classement des actes criminels déclarés : selon le nombre d’actes criminels et selon la gravité de l’acte criminel. Dans ces modèles, il y a des mécanismes de non-réponse aléatoire ou non aléatoire et les probabilités se rattachant aux flux bruts peuvent ne pas être assujetties à des contraintes ou être symétriques. Les modèles sont ajustés aux données recueillies dans le cadre de la National Crime Survey à l’aide d’estimateurs du maximum de vraisemblance.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214535
    Description :

    Scott et Smith (1974) et Scott, Smith et Jones (1977) ont proposé d’utiliser les résultats de l’extraction de signal afin d’améliorer les estimations tirées des enquêtes à passages répétés; c’est ce qu’on appelle l’approche chronologique à l’estimation dans les enquêtes à passages répétés. Dans cet article, nous examinons les fondements théoriques de cette approche en précisant qu’elle repose sur la reconnaissance de deux sources de variation - variation chronologique et variation d’échantillonnage - et qu’elle peut aussi servir à résoudre d’autres problèmes qui mettent en évidence ces deux sources de variation. Avec cette approche, nous obtenons des résultats théoriques concernant la convergence selon le plan des estimateurs de séries chronologiques et l’absence de corrélation entre la série du signal et la série des erreurs d’échantillonnage. Nous constatons que, dans la perspective d’un plan de sondage, l’approche chronologique engendre, par rapport aux estimateurs classiques, une variance et une erreur quadratique moyenne moins élevées mais un biais plus grand. Nous voyons brièvement comment appliquer cette approche par la modélisation puis, à titre d’exemple, nous prenons la série des ventes au détail des établissements de restauration (ou restaurants) et des débits de boissons, tirée de la Retail Trade Survey du U.S. Bureau of the Census.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000214532
    Description :

    À l’aide de graphiques et de cartes de la province de Saskatchewan, nous faisons une analyse des naissances enregistrées en 1986 et 1987 par division de recensement. Nous cherchons à déterminer de quelle manière le nombre des naissances est lié aux périodes de l’année et aux régions géographiques; à cette fin, nous établissons des cartes en courbes de niveau qui décrivent le phénomène des naissances de façon uniforme. Le fait qu’il s’agit de données agrégées pose un problème majeur. En deuxième lieu, nous voulons vérifier dans quelle mesure le modèle normal logarithmique de Poisson peut remplacer, pour des données discrètes, le modèle de régression normal pour variables aléatoires continues. À cette fin, une hiérarchie de modèles pour variables aléatoires discrètes sont ajustés aux observations par la méthode du maximum de vraisemblance; il s’agit du modèle de Poisson ordinaire, du modèle de Poisson avec effet des années et des jours ouvrables et du modèle normal logarithmique de Poisson avec effet des années et des jours ouvrables, l’utilisation de ce dernier étant justifiée par l’absence de covariables importantes dans le processus d’ajustement. Comme nous l’indiquons dans l’article, il s’agit là de résultats provisoires.

    Date de diffusion : 1990-12-14

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114558
    Description :

    Dans cet article, nous montrons brièvement comment les statisticiens du U.S. Bureau of the Census ont pu, par leurs recherches, contribuer à l’avancement de la théorie et de la pratique des recensements et des sondages. Nous essayons aussi de voir ce que nous réserve l’avenir à ce chapitre.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114552
    Description :

    Les effets de l’utilisation d’un questionnaire à remplir soi-même ou d’une méthode d’interviews sur place sur les réponses d’un échantillon d’adolescents au sujet de leur consommation d’alcool et de leurs comportements connexes sont examinés. Les résultats corroborent en général les études précédentes sur la relation qui existe entre la méthode de collecte des données et la distribution des réponses présentant un contenu délicat ou non normatif. Bien que significatives sur le plan statistique, un bon nombre des différences ne sont pas assez grandes pour être considérées comme importantes sur le plan pratique.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114556
    Description :

    Dans le présent article nous présentons certaines caractéristiques importantes de l’histoire des enquêtes par sondage en Suède et nous commentons les progrès connexes dans les techniques de sondage (méthodes et théorie) utilisées dans les statistiques officielles. Le compte rendu est divisé en trois périodes, de la façon suivante : i) avant 1900; ii) de 1900 à 1950 et iii) après 1950. L’accent est mis sur la troisième période.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114555
    Description :

    Dans cet article, l’auteur propose une formule d’estimation non biaisée de la variance pour un plan de sondage à deux phases tel qu’utilisé dans de nombreuses enquêtes agricoles. Ce genre de plan consiste, dans un premier temps, à prélever des unités primaires d’échantillonnage (UPE) définies selon des critères géographiques au moyen d’une méthode d’échantillonnage aléatoire simple stratifié; les unités secondaires d’échantillonnage dans les UPE prélevées sont ensuite stratifiées à leur tour en fonction de leurs caractéristiques, et l’on prélève un échantillon de ces dernières au cours d’une deuxième phase d’échantillonnage aléatoire simple stratifié.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114551
    Description :

    Dans cet article, nous nous intéressons au problème du regroupement de classes d’imputation définies par un grand nombre de combinaisons de variables auxiliaires. En nous fondant sur les principes de l’analyse typologique, nous proposons une solution qui vise à réduire le nombre de niveaux des variables auxiliaires de manière à obtenir un nombre de classes d’imputation plus raisonnable. À titre d’exemple, nous examinons le processus d’imputation de l’âge dans le Système de morbidité hospitalière, où les variables auxiliaires sont le sexe et le diagnostic.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114557
    Description :

    Un recensement par étapes consiste en F échantillons périodiques non chevauchants qui représentent chacun un taux de sondage de 1/F et qui sont conçus de telle manière qu’en faisant la somme des données des F échantillons, on obtient un dénombrement complet de la population du territoire visé avec F / F = 1. En agrégeant les données de k échantillons (k < F), on obtient un échantillon plus global représentant un taux de sondage k/F, qui répond à des besoins plus ponctuels (recensements annuels ou quinquennaux). Dans le cas de populations naturellement mobiles, les bases de sondage aréolaires couvriront le territoire national. Ces méthodes pourront souvent être préférées à d'autres méthodes de recensement que nous traitons aussi dans cet article. L'agrégation asymétrique est une méthode recommandée pour résoudre les problèmes liés à l'existence de cases à faible fréquence pour les domaines aréolaires (provinces, régions, États), problèmes du reste communs à la plupart des pays et à d'autres unités de population. Les plans à panel fractionné (PPF) sont un autre moyen d'agréger des données d'enquêtes périodiques; le PPF combine un échantillon constant p avec des échantillons non chevauchants a - b - c - d de sorte que pa - pb - pc - pd désignent des échantillons à chevauchement partiel pour des plans à usages multiples.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114549
    Description :

    Dans de nombreuses enquêtes réalisées par l’État, les répondants sont interviewés à un certain nombre de reprises avant que l’enquête ne prenne fin; on parle alors d’enquête avec plan de renouvellement ou d’échantillonnage répété. On a souvent recours à des estimateurs composites - qui intègrent des données de la période courante et de périodes antérieures - pour déterminer la valeur d’une caractéristique d’intérêt. Comme l’ont mentionné d’autres auteurs, on peut se servir des estimateurs composites dans un plan de renouvellement afin de réduire la variance des estimateurs de variation de niveau. Dans cet article, nous établissons des formules simples pour les variances d’une catégorie d’estimateurs composites de niveau, de variation de niveau et de niveau moyen. Nous considérons tout d’abord des plans de renouvellement à un niveau, où seul le mois courant fait l’objet de l’interview. Nous établissons des résultats pour des plans de sondage qui prévoient m interviews dans une période de M mois. Nous passons ensuite aux plans à plusieurs niveaux à chaque mois, un groupe parmi p est interviewé. Les membres de ce groupe répondent alors à des questions qui portent sur les p mois antérieurs. Les résultats obtenus dans les diverses sections de cet article s’appliquent à un très grand nombre d’enquêtes des organismes d’État.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114553
    Description :

    L’Enquête nationale sur les fermes est une enquête par échantillonnage qui produit des estimations annuelles sur une variété de sujets reliés à l’agriculture canadienne. En 1988, l’enquête a été dotée d’un nouveau plan de sondage. Ce nouveau plan fait intervenir des bases de sondage multiples et des méthodes d’échantillonnage multidimensionnelles qui sont différentes de celles du plan précédent. Dans cet article, on décrit d’abord la stratégie et les méthodes utilisées pour le nouveau plan de sondage. Ensuite, on apporte des précisions sur quelques facteurs qui affectent la précision des estimations. Enfin, on évalue la performance du nouveau plan suite à son utilisation.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114550
    Description :

    L’Essai modulaire 2, une enquête de Statistique Canada dont le but était d’aider à la mise au point du questionnaire du recensement de 1991 utilisait deux questionnaires distincts. L’échantillon de l’enquête était non probabiliste. Cet article décrit brièvement la méthodologie de l’enquête et comment les tests aléatoires ont été utilisés pour comparer les deux questionnaires.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114559
    Description :

    L’idée fondamentale de cet article est que pour bien comprendre l’évolution des méthodes d’enquête au sens technique, il est nécessaire de suivre l’évolution des établissements chargés de la réalisation des enquêtes. C’est pourquoi nous envisageons ici les méthodes d’enquête d’un point de vue général pour que, dans un deuxième temps, le lecteur soit plus à même de saisir la démarche mathématique exposée dans les ouvrages traitant la théorie des sondages. Après une courte introduction, nous résumons l’évolution des facteurs institutionnels et circonstanciels qui ont prévalu en Europe et aux États-Unis jusque dans les premières décennies du XXe siècle, en insistant sur les administrations publiques. Nous nous intéressons ensuite aux circonstances qui ont entouré la création d’organismes d’enquête aux États-Unis, principalement dans les années 1930 et 1940. Par ailleurs, nous ne manquons pas de souligner le rôle qu’a joué le U.S. Bureau of the Census dans l’étude des erreurs non dues à l’échantillonnage, entreprise dans les années 1940 et 1950. Enfin, nous examinons l’évolution qui s’est faite dans les méthodes d’enquête depuis 1960 à trois chapitres en particulier.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114554
    Description :

    Nous cherchons ici à estimer le total d’une population finie qui est stratifiée à deux niveaux : un niveau secondaire, caractérisé par une faible variabilité intrastrate mais inconnu avant la première phase du sondage, et un niveau préliminaire (stratification a priori), qui permet de prévoir avec assez d’efficacité, pour chaque unité, les résultats de la stratification a posteriori. Dans un sondage à deux phases visant à tenir compte de la non-réponse, par exemple, la stratification a posteriori peut servir à diviser une sous-population en deux groupes : répondants et non-répondants. Nous appliquons les estimateurs de Vardeman et Meeden (1984) suivant diverses hypothèses concernant le genre d’information préalable utilisée. Au moyen d’une simulation, nous analysons l’erreur type de ces estimateurs en regard de celle des méthodes courantes. Lorsqu’il n’existe pas d’information préalable et que l’on a recours à l’échantillonnage proportionnel, l’estimateur est non biaisé et sa variance est calculée par approximation. Dans ce cas, la variance est toujours inférieure à celle de l’échantillonnage double ordinaire pour stratification. Par ailleurs, lorsqu’il n’y a pas d’information préalable mais que l’on a recours à l’échantillonnage non proportionnel, il est possible, moyennant une légère modification du plan d’échantillonnage de la seconde phase, de déterminer un estimateur non biaisé de même que la variance correspondante, un estimateur non biaisé de cette variance et un mode de répartition optimale pour les deux phases du sondage. Enfin, nous examinons des applications de ces méthodes.

    Date de diffusion : 1990-06-15

  • Articles et rapports : 12-001-X199000114560
    Description :

    À l’origine, les recherches en théorie et pratique des sondages étaient surtout orientées vers l’élaboration de plans de sondage efficaces et de méthodes d’estimation de total ou de moyenne de population tout aussi efficaces. Par la suite, on s’est attaché à faire une analyse critique des fondements théoriques de l’estimation fondée sur les sondages et on a proposé des modèles d’inférence pour les totaux ou les moyennes. Durant les dix dernières années, des progrès sensibles ont été réalisés dans l’élaboration de méthodes d’analyse de données d’enquête qui tiennent compte de la complexité du plan de sondage. Dans cet article, nous passons en revue quelques-unes des étapes de cette évolution et nous en faisons l’évaluation.

    Date de diffusion : 1990-06-15

Références (0)

Références (0) (Aucun résultat)

Votre recherche pour «» n’a donné aucun résultat dans la présente section du site.

Vous pouvez essayer :

Date de modification :