Enquête sur les dépenses des ménages, 2010

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

Version PDF

Communiqué précédent

Les ménages canadiens ont consacré en moyenne 53 016 $ aux biens et services de toutes sortes en 2010. De ce montant, le logement représentait 28,3 % des dépenses, le transport, 20,7 % et l'alimentation, 14,0 %. L'achat de vêtements constituait 6,5 % des dépenses totales, les soins de santé, 4,1 % et les communications 3,3 %.

En moyenne, les couples ayant des enfants ont consacré 74 126 $ aux biens et services, soit le montant le plus élevé de tous les types de ménages. Les ménages composés d'une personne ont affiché les dépenses les plus faibles, soit 30 563 $.

À l'échelon provincial, les dépenses moyennes les plus élevées liées aux biens et services ont été effectuées par les ménages de l'Alberta (61 134 $), suivis des ménages de la Colombie-Britannique (56 812 $). Les ménages de l'Île-du-Prince-Édouard (44 856 $) ont affiché les dépenses les plus faibles.

Logement

Les ménages canadiens ont consacré en moyenne 14 997 $ aux coûts de logement en 2010. Les propriétaires-occupants ont dépensé 17 026 $ en moyenne, tandis que les locataires ont consacré environ les deux tiers de ce montant, soit 10 874 $.

À l'échelon provincial, les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador ont affiché les plus faibles dépenses moyennes de logement, soit 10 395 $. Les ménages de l'Alberta ont enregistré les dépenses les plus élevées à cet égard, soit 17 268 $.

La plus forte part des dépenses consacrées au logement a été observée pour les ménages de l'Ontario, lesquels ont été à l'origine de 30,4 % des dépenses totales en biens et services. Ils ont été suivis de ceux de la Colombie-Britannique (29,5 %). Les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador ont affiché la part la plus faible des dépenses, soit 23,0 %.

Les dépenses consacrées au logement étaient directement liées à la taille du centre de population. Les ménages des régions rurales ont consacré en moyenne 10 755 $ au logement, comparativement à 17 224 $ pour les ménages dans les centres ayant une population égale ou supérieure à un million d'habitants.

Transport

Les ménages ont dépensé en moyenne 10 999 $ pour les transports en 2010.

De ce montant, en moyenne 9 946 $ ont été consacrés au transport privé, ce qui comprend les voitures, les camions et les fourgonnettes, ainsi que leurs coûts d'exploitation. Les 1 053 $ restants ont été consacrés au transport public, qui englobe les dépenses liées au transport en commun, aux services de taxi, d'autobus et de train ainsi qu'aux tarifs aériens.

Les dépenses totales consacrées au transport ont considérablement varié selon le type de ménage. En moyenne, les couples ayant des enfants ont dépensé 15 570 $ pour les transports, soit près de trois fois plus que les 5 577 $ consacrés par les ménages composés d'une personne.

En ce qui concerne le transport privé, les dépenses moyennes étaient les plus élevées dans les régions rurales (11 255 $) et les plus faibles dans les centres de population comptant un million d'habitants ou plus (9 558 $).

Pour ce qui est du transport public, les dépenses diminuaient avec l'âge. Les dépenses moyennes étaient les plus élevées dans les ménages dirigés par une personne de moins de 30 ans, se chiffrant à 1 292 $. Elles étaient les plus faibles dans les ménages ayant à leur tête une personne de 65 ans ou plus (578 $).

Alimentation

Les ménages ont dépensé en moyenne 7 443 $ pour s'alimenter en 2010. De ce montant, 5 377 $ en moyenne ont été consacrés aux aliments achetés au magasin, et les 2 066 $ restants, aux repas au restaurant.

Les ménages de la Nouvelle-Écosse (6 888 $) ont affiché les dépenses alimentaires moyennes les plus faibles et ceux de l'Alberta (8 427 $), les plus élevées.

Les ménages dirigés par une personne âgée ont enregistré la plus forte part de dépenses pour des aliments achetés au magasin, soit 12,0 % des dépenses totales, et la part la plus faible pour des aliments achetés au restaurant, soit 3,4 % des dépenses totales.

En comparaison, les ménages ayant à leur tête une personne âgée de moins de 30 ans ont enregistré la part la plus élevée de dépenses dans les restaurants, soit 5,4 % des dépenses totales, et la part la plus faible des dépenses pour des aliments achetés au magasin (8,6 %).

L'Enquête sur les dépenses des ménages remaniée a recueilli des renseignements sur les dépenses alimentaires d'une manière comparable aux Enquêtes sur les dépenses alimentaires antérieures. Par conséquent, il est possible d'effectuer des comparaisons au fil du temps des parts de dépenses par type d'aliment.

Par exemple, la part des dépenses consacrée à la viande a suivi sa tendance à la baisse à long terme. En 1982, les dépenses en viande, y compris les produits de viande transformée, représentaient 27 % des dépenses consacrées aux aliments achetés au magasin, soit la part la plus importante. En 2010, ce pourcentage avait reculé pour s'établir à 18 %.

Au cours de la même période, la part des dépenses consacrées aux fruits et aux légumes est passée de 19 % à 23 %, remplaçant la viande en tant que catégorie la plus importante.

Soins de santé

En 2010, les ménages ont consacré en moyenne 2 194 $ aux dépenses personnelles en soins de santé. Ces dépenses comprennent les primes d'assurance et les soins de santé non remboursés par un régime de soins de santé public ou privé.

Les dépenses moyennes en matière de soins de santé étaient directement liées à l'âge. Les ménages dirigés par une personne de moins de 30 ans ont déclaré des dépenses moyennes de 1 180 $, alors que ceux ayant à leur tête une personne âgée de 65 ans et plus ont dépensé en moyenne 2 610 $.

Les ménages de la Colombie-Britannique (2 680 $) ont enregistré la moyenne la plus élevée de dépenses en soins de santé, et ceux de l'Ontario (1 816 $), la plus faible.

Communications

En 2010, les ménages ont dépensé en moyenne 1 731 $ en ce qui a trait aux communications. Ces dépenses comprenaient des dépenses moyennes de 388 $ pour l'accès à Internet, de 511 $ pour les téléphones conventionnels et de 731 $ pour les téléphones cellulaires.

Plus des trois quarts (78,2 %) des ménages canadiens ont déclaré avoir au moins un téléphone cellulaire. Le nombre de propriétaires de téléphone cellulaire était le plus élevé en Alberta (87,9 %), et le plus faible au Québec (67,3 %).

En 2010, 1 ménage sur 10 a déclaré utiliser seulement des téléphones cellulaires et n'avoir aucun téléphone conventionnel.

Au total, 78,4 % des ménages ont déclaré avoir accès à Internet à la maison. Le pourcentage de personnes disposant d'un tel accès était le plus élevé en Alberta (84,2 %) et en Colombie-Britannique (83,7 %) et le plus faible au Nouveau-Brunswick (69,2 %). De l'ensemble des ménages, 5,7 % utilisaient l'accès commuté.

Dépenses moyennes totales

En 2010, les dépenses moyennes totales déclarées par les ménages canadiens étaient de 70 574 $. Ce total comprend les dépenses en biens et services, en plus des dépenses en impôts sur le revenu, en cotisations de pension, en primes d'assurance et en dons en argent.

Les dépenses moyennes de 53 016 $ en biens et services représentaient 75,1 % des dépenses totales. L'impôt sur le revenu, les dons, les primes d'assurance et les cotisations de pension constituaient les 24,9 % restants.

Le recours aux dépenses moyennes totales permet une meilleure analyse des dépenses par groupe de revenu. Par exemple, le cinquième des ménages ayant le plus faible revenu a déclaré des dépenses totales de 28 583 $ en 2010. De ce montant, 51,8 % a été consacré au logement, à l'alimentation et à l'habillement. L'impôt sur le revenu représentait 0,8 % des dépenses totales.

En comparaison, le cinquième des ménages ayant le revenu le plus élevé a dépensé en moyenne 139 001 $. Ces ménages ont consacré 29,5 % de leur budget à l'alimentation, au logement et à l'habillement, tandis qu'une proportion de 27,5 % est allée aux impôts sur le revenu.

Graphique 1 
Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2010
Graphique 1 : Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2010

Description du graphique : Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2010

Version CSV du graphique

Note aux lecteurs

Il s'agit de la première diffusion de l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) remaniée. Le remaniement a été effectué dans le but d'intégrer de nouveaux éléments, comme les dépenses alimentaires détaillées, et d'améliorer les méthodes de collecte.

La nouvelle méthodologie prévoit l'utilisation d'un questionnaire avec périodes de rappel adaptées à un poste de dépense, jumelé à un journal quotidien des dépenses que le ménage remplit pendant les deux semaines qui suivent l'interview. Le journal fournit des renseignements plus détaillés, surtout au sujet des dépenses alimentaires. De plus, l'enquête s'appuie sur des données administratives pour améliorer les renseignements sur le revenu et pour réduire le fardeau de réponse.

Les catégories de dépenses qui se trouvent dans l'EDM remaniée sont semblables à celles des années précédentes. Cependant, les changements apportés aux méthodes de collecte des données, de traitement et d'estimation ont entraîné une rupture dans les séries de données. Par conséquent, il faut faire preuve de prudence au moment de comparer les données de l'EDM de 2010 à celles d'années antérieures, à moins d'indication contraire.

Les données portent sur toutes les provinces, toutefois les territoires sont omis. Les données pour ces derniers seront recueillies lors de la collecte de l'EDM de 2012.

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM203-0021 à 203-0029.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête numéro d'enquête3508.

Des tableaux de données sont également offerts à partir du module Tableaux sommaires de notre site Web.

Le document « Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2010 », qui fait partie de la Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages (Numéro au catalogue62F0026M2012001, gratuit), contient des renseignements sur la méthodologie, les concepts et la qualité des données de l'enquête remaniée. Il est maintenant offert sous l'onglet Ressource clé de note site Web. À partir du module Publications, choisissez Publications par sujet, puis Revenu, dépenses, pensions et richesse et ensuite Dépenses et épargne des ménages.

Un document intitulé « Note aux utilisateurs de données de l'Enquête sur les dépenses des ménages de 2010 » (Numéro au catalogue62F0026M2012002, gratuit) est également accessible.

Des totalisations personnalisées sont également offertes.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec le Centre de contact national de Statistique Canada au 613-951-8116 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).