Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada

Qu'est-ce que l'indice des prix à la consommation (IPC)?

Numéro de catalogue : Numéro de catalogue : 11-629-x

Numéro d'exemplaire : 2014001

Août 2014

Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada - Transcription

Qu'est-ce que l'indice des prix à la consommation (IPC)? : Description des éléments visuels

L'Indice des prix à la consommation, communément appelé IPC, mesure le taux de la variation moyenne des prix des biens et services achetés par les consommateurs au Canada. L'IPC est l'indicateur de l'inflation le plus utilisé.

(La vidéo commence par une boîte de recherche stylisée dans laquelle est inscrite la question « Qu'est-ce que l'Indice des prix à la consommation (IPC)? » Les résultats montrent la définition qui est prononcée  par la voix hors champ. Un graphique linéaire très simple montrant une tendance à la hausse illustre l'inflation, et le texte « L'indicateur de l'inflation le plus utilisé. » apparaît à côté du graphique.)

Imaginez un panier à provisions. Remplissez-le d'articles que vous et d'autres personnes au Canada pourriez acheter. Maintenant, suivez le coût de ce panier au fil du temps. La variation du coût du panier reflète une variation de prix pure, ce que mesure l'IPC.

(Un panier apparaît, des éléments représentatifs tombent dans le panier sous la rubrique « articles que vous et d'autres personnes pourriez acheter ». Une étiquette apparaît sur le panier, indiquant « 60 $. » La caméra se déplace ensuite vers un panier identique, avec une étiquette indiquant « $ 62. » Une image du cercle apparaît à l'écran indiquant « variation de prix pur », puis «ce que mesure l'IPC ».)

Le panier de l'IPC contient tous les biens et services achetés par les ménages au Canada : l'épicerie que vous achetez, les tarifs d'électricité et d'eau que vous payez, vos visites au salon de coiffure, vos séjours à l'hôtel, et bien plus encore.

(Cinq boîtes défilent, lesquelles comportent des icônes représentant divers biens et services : un sac d'épicerie, une prise de courant, un robinet, une enseigne de coiffeur et une annonce d'hôtel.)

Chaque article qui se trouve dans le panier possède une importance relative, soit sa propre pondération, qui représente la proportion que les ménages dépensent pour chaque article. Par exemple, proportionnellement, les Canadiens dépensent beaucoup plus pour l'essence que pour le lait. Par conséquent, l'essence possédera une pondération plus grande que le lait dans le panier de l'IPC.

(Un graphique circulaire apparaît et deux des sections représentent les proportions associées à l'essence et au lait. La section correspondant à l'essence est plus grande, et celle du lait est plus petite.)

Le panier représente les habitudes d'achat des consommateurs canadiens, lesquelles changent au fil du temps. Par exemple, il y a bien des années, l'IPC comprenait le prix d'un tourne-disque ou d'un lecteur huit pistes. Aujourd'hui, le panier contient des articles tels que des téléphones intelligents et des ordinateurs. Il est essentiel de mettre le panier à jour fréquemment afin que l'IPC demeure représentatif des dépenses des consommateurs.

(Un diagramme montrant un bonhomme et des lignes reliées à des symboles du dollar illustre les « habitudes d'achat ». Un tourne-disque faisant jouer un disque se déplace sur une ligne du temps vers le texte « Les habitudes d'achat changent au fil du temps », puis fait place à un téléphone intelligent et à des appareils informatiques.)

Comme le choix de biens et services est presque illimité, Statistique Canada doit se livrer à une activité de coordination de grande envergure pour mesurer le prix du panier. La plupart des prix servant à calculer l'IPC sont relevés dans des points de vente au détail situés à de nombreux endroits partout au pays. La collecte est effectuée par des employés de Statistique Canada, appelés intervieweurs. D'autres prix sont recueillis au bureau central de Statistique Canada au moyen de sources telles que des données administratives et Internet.

(Dans la première scène,  une séquence tournée à partir d'un chariot d'épicerie en mouvement montre le choix presque illimité de produits offerts dans les supermarchés. Dans la deuxième scène, une série d'icônes représente des employés qui effectuent une activité de coordination de grande envergure. La troisième scène représente un employé de bureau utilisant les touches numériques de son clavier pour faire des calculs. La quatrième scène est une carte du Canada sur laquelle apparaissent des étiquettes de prix dans chaque province et territoire, pour montrer que les prix sont recueillis dans les points de vente au détail partout au pays. La cinquième scène est une représentation en dessin animé d'employés travaillant comme « Intervieweurs », tel qu'il est indiqué sous l'image, suivie de la description : « Relèvent les prix dans les points de vente au détail partout au pays. Cette scène se transforme en illustration de trois immeubles sous lesquels figure le texte « Bureau central de Statistique Canada ».)

Pour mesurer la variation de prix pure, les intervieweurs se rendent chaque mois dans les mêmes points de vente au détail pour relever les prix de produits identiques. On tient compte de la variation de la quantité et de la qualité des produits. Par exemple, si la taille d'une boîte de jus diminue, mais que le prix ne change pas, les consommateurs, par le fait même, payent le produit plus cher. Des ajustements sont faits pour que l'IPC reflète ces changements.

(Des sacs de différentes couleurs portant une abréviation correspondant à chaque mois de l'année se succèdent sous le titre « Visites mensuelles par relevés de prix ». Un contenant de jus portant un prix de 2 $ sur le côté et l'indication d'un volume de 500 ml apparaît. Une étiquette montre deux prix : le prix global et le prix par litre. On peut y lire « 2 $ pour 500 ml = 4 $ le litre ». Le contenant rapetisse et le volume indiqué sur le côté passe à « 250 ml ». On peut maintenant lire sur l'étiquette « 2 $ pour 250 ml = 8 $ le litre ».)

Afin que l'IPC soit un indicateur de la variation des prix à la consommation de haute qualité, Statistique Canada utilise des méthodes reconnues à l'échelle internationale qui se comparent favorablement à celles utilisées par les autres organismes statistiques dans le monde.

(Un globe terrestre en rotation apparaît. Le texte « Indicateur de la variation des prix à la consommation de haute qualité » apparaît dessous. )

L'IPC canadien est utilisé à des fins de toutes sortes, y compris l'ajustement des salaires ou des paiements afin de maintenir le pouvoir d'achat malgré la variation des prix à la consommation. Par exemple, les prestations de retraite et les tranches d'imposition sont ajustées en fonction des variations de l'IPC. Les gouvernements et les entreprises utilisent aussi l'IPC pour évaluer le rendement de l'économie et pour aider à orienter l'élaboration des politiques budgétaires et monétaires.

(Un chèque en blanc apparaît sous le titre « Rajustement des salaires ». Des billets sortant de la fente d'un guichet automatique apparaissent au-dessus du texte « Les prestations de retraite et les tranches d'imposition sont ajustées en fonction des variations de l'IPC ». L'illustration d'une ville apparaît au-dessus du texte « Gouvernements et entreprises ». Un graphique linéaire s'affiche ensuite sous le titre « Politiques budgétaires et monétaires ».)

Merci d'avoir regardé cette vidéo. Pour en savoir davantage sur l'IPC, visitez le site Web de Statistique Canada.

(Le texte « Merci d'avoir regardé cette vidéo » apparaît à l'écran avec l'URL du site, www.statcan.gc.ca.)

(Vidéo devient noire.)

(Le mot-symbole du gouvernement du Canada apparaît et puis s'efface à la fin.)

Date de modification :