Une ligne historique des statistiques canadiennes sur les prix à la production

Date de diffusion : 31 juillet 2017

Pour célébrer le 150e anniversaire du pays, une nouvelle ligne du temps interactive a été créée pour présenter les événements marquants dans l'histoire des statistiques sur les prix à la production au Canada. Vous trouverez dans cette ligne du temps les réponses aux questions telles que : Qui a recueilli les toutes premières statistiques du Canada? Que mesurent les indices canadiens des prix à la production?

Légende

  • Statistiques générales 1605

    • En 1605, les missionnaires français à Port-Royal (aujourd'hui la Nouvelle-Écosse) recueillent les toutes premières statistiques de ce qui deviendra le Canada. Il s'agit de renseignements sur les naissances, les décès et les mariages.
  • Statistiques générales 1608

    • En 1608, Champlain fonde la Ville de Québec et les notes méticuleuses qu'il prend partout où il va seront utilisées plus tard pour compiler des statistiques sur les habitants de la ville.
  • Statistiques générales 1666

    • En 1666, Jean Talon, envoyé en Nouvelle-France par le roi de France Louis XIV, mène le premier recensement de l'Amérique du Nord. Ce recensement visait à évaluer les richesses industrielles et agricoles de la colonie, la valeur des ressources forestières et minérales locales ainsi que le nombre d'animaux domestiques, de seigneuries, d'immeubles publics et d'églises.
  • Statistiques générales 1847

    • En 1847, la collecte de statistiques est prescrite par la loi dans les provinces unies du Haut-Canada et du Bas-Canada.
  • Statistiques générales 1851

    • En 1851, le premier recensement décennal de la population est réalisé dans ce qui deviendra le Dominion du Canada.
  • Statistiques générales 1870

    • La période de 1867 à 1896 a été marquée par la formation des provinces du Manitoba et de la Colombie-Britannique ainsi que le raccordement de l'Ouest avec le centre du Canada par le Chemin de fer Canadien Pacifique.
    • L'Acte concernant le premier recensement du Dominion a été adopté en 1870 à titre de mesure législative pour le Recensement du Canada de 1871, et les recensements décennaux ont commencé à inclure une enquête de l'industrie, qui comprenait  des questions sur les industries manufacturière et minière.
  • Statistiques générales 1905

    • La Loi du recensement et des statistiques de 1905 a entraîné la création d'un bureau permanent du recensement et de la statistique. Les activités du bureau comprenaient des recensements postaux effectués auprès des fabricants et des éleveurs laitiers.
  • Statistiques générales 1910

    • Le développement économique du Canada s'est accéléré très rapidement entre 1896 et 1913. La construction des chemins de fer a continué à grande échelle et les immigrants ont afflué vers les terres agricoles des prairies. La production de blé est devenue plus de quatre fois plus importante, et le secteur manufacturier a connu des avancées technologiques rapides dans la production du fer et de l'acier.
    • Les premiers indices des prix canadiens ont été préparés par R.H. Coats et publiés par le ministère du Travail dans l'ouvrage intitulé Wholesale Prices in Canada, 1890-1909.
  • Statistiques générales 1911

    • Les machines à perforer les cartes et les tabulatrices électriques ont fait leur apparition, révolutionnant la compilation des statistiques.
  • Statistiques générales 1914

    • Le déclenchement de la guerre en août 1914 a interrompu la baisse des prix de gros. Les gains de la première année et demie de guerre étaient faibles en comparaison. Le marché des produits de base était limité par l'incertitude de la guerre en cette période. La hausse la plus importante des prix en temps de guerre fut observée en 1916 et pendant la première moitié de 1917, alors que la production de guerre était en pleine croissance, ceci a eu pour effet d'avoir une avancée irrégulière jusqu'à l'automne 1918.
  • Statistiques générales 1918

    • La Loi sur la statistique de 1918 a été adoptée, et le Bureau fédéral de la statistique (maintenant Statistique Canada) a été créé et on lui a attribué le mandat de « recueillir, analyser, compiler et publier des renseignements statistiques concernant les activités commerciales, sociales, industrielles, économiques et générales et l'état de la population. »
  • Statistiques générales 1923

    • Les prix établis pendant la période de 1914 à 1920 étaient inhabituels, c'est-à-dire que les augmentations pour les biens entièrement et principalement fabriqués étaient comparables à ceux des biens bruts et partiellement fabriqués. Les mesures de contrôle des prix de cette période étaient en comparaison peu nombreuses et n'ont pas été mises en œuvre avant que la progression des prix soit déjà bien avancée.
    • Le Bureau fédéral de la statistique a publié son premier rapport intitulé Prix et indices des prix visant la période de 1918 à 1922. L'Indice des prix de gros provenant des publications des Prix et indices des prix a par la suite évolué pour devenir l'Indice des prix de vente de l'industrie.
  • Statistique de la construction 1926

  • Statistiques générales 1927

    • Au début des années 1900, il était difficile d'obtenir de nombreuses séries continues de prix pour des spécifications de produits bien définies. Les employés de la Division des prix du Bureau fédéral de la statistique compilaient les données sur les prix à partir des journaux et des publications spécialisées.
    • Durant les années de la Crise de 1930 à 1933, le commerce extérieur a rapidement diminué, et les surplus pour la majorité des produits les plus primaires sont devenus si élevés qu'ils sont devenus très problématiques. Les prix de ces produits ont baissé beaucoup plus rapidement que ceux des produits fabriqués, ce qui a entraîné une diminution du pouvoir d'achat des producteurs de produits primaires ainsi qu'un taux de chômage important et une réduction de production dans les industries manufacturières.
    • Le rétablissement des prix suivant la dépression était lent et irrégulier. Avant que la guerre n'éclate en 1939, les indices de prix n'avaient jamais approché les niveaux précédant la Crise. Les activités commerciales ont considérablement chuté vers la fin de 1937 et de 1938, et les niveaux de prix ont également connu une baisse rapide. Les marchés des grains étaient particulièrement faibles et les stocks de blé canadiens atteignirent des volumes record.
  • Statistique des biens 1935

    • Les activités du premier Indice des prix des produits agricoles (IPPA) ont commencé.

      Les prix moyens que les fermiers reçoivent pour leurs récoltes sont consignés chaque année depuis 1909 par l'entremise des correspondants agricoles du Bureau du recensement et de la statistique ou du Bureau fédéral de la statistique. À partir de ces données, un indice annuel a été calculé pour chaque récolte et pour l'ensemble des récoltes entre 1913 et 1934.

      L'IPPA actuel est une série mensuelle qui mesure la variation des prix reçus par les agriculteurs pour les produits agricoles qu'ils produisent et qu'ils vendent. Le prix des produits est établi au moment de la première transaction, ce qui signifie que les frais déduits avant que le producteur soit payé sont exclus, mais les primes et les bonus qui peuvent être attribué à certains produits sont inclus. L'indice des prix comporte des indices des cultures et du bétail distincts, des indices pour divers groupes de produits, tels que les céréales, les oléagineux, les cultures spéciales, les bovins et les porcs, et un indice global. Ces indices sont tous publiés mensuellement et annuellement aux échelons provincial et national.

      L'IPPA est un indicateur important de l'activité économique du secteur de l'agriculture. La série est utilisée par des économistes et des analystes du secteur agricole qui s'intéressent à la performance du secteur, aux prix courants des produits agricoles et à l'élaboration de politiques. Les renseignements fournis par l'IPPA servent aux producteurs, aux associations de producteurs, aux analystes des produits du secteur privé tels que les entreprises céréalières et les usines de transformation de la viande, aux exportateurs internationaux, au secteur bancaire et aux organismes gouvernementaux qui s'occupent des politiques agricoles.

  • Statistiques générales 1939

    • L'historique des prix de la première année et demie de la Seconde Guerre mondiale a présenté de nombreux parallèles à la guerre des années 1914 et 1915. Elles ont toutes deux interrompu des crises comparativement graves et, lors des premières étapes des deux guerres, les échecs militaires essuyés face aux forces armées Alliées ont temporairement interrompu les premières avancées dans le marché des produits de base. Les deux guerres ont également connu une hausse rapide des prix vers la fin de la deuxième année. Cependant, à partir de ce point, le parallèle ne tient plus. L'augmentation rapide de 1916 et 1917 ne correspond pas aux avancées modérées de 1942 et 1943; cette différence est encore plus prononcée entre 1918 et 1943.
    • L'organisation efficace du contrôle des prix a été établie dans les premières étapes du conflit par la plupart des principaux belligérants. Au Canada, des mesures de contrôle individuelles par rapport aux principaux produits sont entrées en vigueur en 1939, et un « plafond » général a été instauré pour les prix en 1941. Le contrôle des prix a été coordonné avec une hausse marquée de l'imposition du revenu personnel, des campagnes d'emprunt de la Victoire et le rationnement des produits de base en pénurie. Les efforts de la guerre ont entraîné de nombreuses exigences imposées au Bureau de la statistique.
    • La majeure partie de la série d'indices des prix des produits de base avait été établie en supposant que l'influence réciproque libre entre les forces du marché national et étranger contribue au comportement des prix. La quasi-disparition de telles conditions du jour au lendemain a considérablement changé l'importance accordée à la série établie. La nécessité d'obtenir des données exactes sur les prix pour établir les politiques en temps de guerre a exercé une pression sans précédent sur ces dossiers. Des statistiques détaillées sur l'approvisionnement, la consommation et les réserves de carburant, de métaux et de minerais étaient nécessaires.
    • Les principaux ajouts aux programmes du Bureau pendant la guerre comprenaient un recensement étendu des statistiques de l'industrie et l'élaboration d'une classification industrielle normalisée utilisée comme cadre pour la collecte et la compilation de toutes les statistiques fondées sur l'industrie.
  • Statistiques générales 1946

    • Entre 1946 et 1975, le Bureau a mis l'accent sur l'amélioration de la qualité des statistiques. Des systèmes de classification à jour pour les industries, les produits et les autres secteurs ont été créés et mis en œuvre; des techniques professionnelles ont de plus en plus été appliquées à la conception et à l'échantillonnage des enquêtes, aux analyses et à la méthodologie. Les technologies ont évolué, de la machine à additionner à l'ordinateur central. Pour la première fois, les indicateurs économiques ont été désaisonnalisés.
  • Statistique de la construction 1950

    • Les activités du premier Indice des taux de salaires syndicaux dans la construction (ITSSC) ont commencé.

      L'ITSSC mesure les changements mensuels dans le temps des taux horaires inscrits dans les conventions collectives, lorsqu'ils existent, pour 16 métiers dans 22 régions métropolitaines.

      Ces séries peuvent aider de plusieurs façons les utilisateurs à se tenir au courant de l'évolution des échelles salariales chez les travailleurs syndiqués de la construction, relever les différences de rémunération entre les métiers et entre les régions, servir à incorporer les indices dans les clauses d'indexation de leurs contrats de construction et elles peuvent également servir à l'analyse de séries chronologiques.

  • Statistique des biens 1955

    • Les activités du premier Indice des prix des machines et du matériel (IPMM) ont commencé.

      L'IPMM fournit des estimations trimestrielles de la variation des prix des machines et du matériel achetés par les industries au Canada. Cette information est organisée tant du point de vue de l'industrie que du produit.

      À titre d'indicateur économique, l'IPMM fournit de l'information sur les coûts changeants de l'achat de biens en immobilisations des industries canadiennes. Cette information est organisée tant du point de vue de l'industrie que du produit. De plus, l'IPMM suit ces fluctuations de prix pour les produits intérieurs et pour les produits importés.

  • Statistique des biens 1956

    • Après la Seconde Guerre mondiale, le besoin de créer un ensemble de comptes nationaux pour faire le suivi de l'économie a mené à la création du premier Indices des prix de vente dans l'industrie (IPVI).

      L'IPVI offrait une mesure du changement de prix des extrants des industries manufacturières.

      Au cours des vingt années qui ont suivies, d'autres industries ont été ajoutées à l'IPVI.

    Statistique de la construction 1956

    • Les activités du premier Indices des prix de la construction routière (IPCR) ont commencé.

      L'IPCR mesurait les changements de prix annuels du travail effectué pour un programme fixe de construction routière.

      Cet indice a aidé à englober l'ensemble des changements de prix dans le secteur canadien de la construction.

      L'IPCR a pris fin en 1993.

  • Statistique des biens 1961

    • Les activités du premier Indice des prix des entrées dans l'agriculture (IPEA) ont commencé.

      Les données sont disponibles pour 13 régions géographiques : chacune des provinces, l'est du Canada (Terre-Neuve et Labrador, l'Île du Prince Édouard, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec, et Ontario), l'ouest du Canada (Manitoba, Saskatchewan, Alberta, et Colombie-Britannique), et le Canada qui inclue les dix provinces.

      L'IPEA est un indicateur de l'évolution des coûts des intrants que doivent assumer les agriculteurs canadiens. À ce titre, l'IPEA sert à suivre l'évolution des prix qui sont utilisés par les bureaux de commercialisation et dans les programmes de stabilisation. Les gouvernements se servent des données de l'indice pour élaborer des politiques économiques nationales et régionales sur le secteur de l'agriculture.

  • Statistique de la construction 1967

    • Le premier Indice des prix à la construction dans les services d'électricité (IPCSE) a été lancé.

      L'IPCSE mesure le changement de prix annuel des projets de construction des services d'électricité.

      L'IPCSE offre aux utilisateurs des renseignements qu'ils peuvent utiliser dans l'indexation des contrats, l'analyse coûts bénéfices, les études d'étalonnage et l'analyse des séries chronologiques.

      Bien que l'indice est actuellement suspendu, des activités d'élaboration sont en cours afin de le recréer à l'aide de nouveaux modèles tenant mieux compte des systèmes de ligne de distribution et de transport d'énergie.

  • Statistique de la construction 1969

    • Le premier Indice des prix des logements neufs (IPLN) a été lancé.

      L'IPLN est une série mensuelle qui mesure les variations au fil du temps des prix de vente des maisons résidentielles neuves établis par les entrepreneurs lorsque les spécifications détaillées de chaque maison demeurent les mêmes pendant deux mois consécutifs. L'enquête porte sur les types de logements suivants : les maisons individuelles, les maisons jumelées et les maisons en rangée. L'enquête permet également de recueillir les estimations, par les entrepreneurs, de la valeur actuelle (évaluée au prix du marché) des terrains. Ces estimations font l'objet d'une mise en indice indépendante, laquelle permet d'obtenir la série publiée pour le terrain. La valeur actuelle du bâtiment fait aussi l'objet d'une mise en indice indépendante et est présentée comme la série pour la maison.

      Des économistes, des universitaires et le grand public utilisent l'IPLN pour suivre les tendances de cette composante importante du secteur de la construction. Au sein de Statistique Canada, les composantes de ces séries servent à calculer certains éléments de l'Indice des prix à la consommation. De plus, dans le cadre du Système canadien des comptes macroéconomiques, les séries servent à la déflation de la valeur du parc immobilier national. Compte tenu de leur niveau de détail géographique et de leur sensibilité aux variations de l'offre et de la demande, les séries de l'IPLN revêtent un intérêt particulier pour le secteur de l'immobilier à des fins de comparaison avec le marché de la revente. L'IPLN est aussi utile aux entrepreneurs en construction, aux analystes de marché qui s'intéressent à la politique en matière de logement, aux fournisseurs et aux fabricants de produits de construction, aux sociétés d'assurance, aux organismes fédéraux comme la Société canadienne d'hypothèques et de logement, et aux organismes de logement provinciaux et municipaux chargés de la politique en matière de logement.

  • Statistiques générales 1971

    • Le mandat de Statistique Canada est déterminé par une mise à jour de la Loi sur la statistique, qui stipule que les fonctions est de « recueillir, compiler, analyser, dépouiller et publier des renseignements statistiques sur les activités commerciales, industrielles, financières, sociales, économiques et générales de la population et sur l'état de celle-ci ».

    Statistique de la construction 1971

    • Les activités du premier Indices des prix des installations de traitement des produits chimiques et minéraux (IPITPCM) ont commencé.

      L'IPITPCM mesure les variations des prix relativement à la construction d'un modèle d'usine de transformation représentatif des industries où le travail de transformation représente un élément important : produits chimiques, pétrole, pâtes et papier, ciment et chaux, mines, fonte et affinage.

      Cet indice contribuait à la couverture globale des variations des prix dans le secteur de la construction au Canada.

      La période visant l'IPITPCM a pris fin au quatrième trimestre de 1989.

    • Les activités du premier Indices des prix des installations de traitement des produits chimiques et pétrochimiques (IPITPCP) ont commencé.

      L'IPITPCP mesurait les variations des prix de la construction d'une usine de transformation qui caractérise les sociétés chimiques et pétrochimiques.

      Cet indice contribuait à la couverture globale des variations des prix dans le secteur de la construction au Canada.

      La période visant l'IPITPCP a pris fin au quatrième trimestre de 1989.

    Statistique des services 1971

    • Le début des activités concernant Certains d'indices financiers (CIF) ont commencés.

      Ces indices mesuraient les variations dans les taux des prêts hypothécaires conventionnels, les taux auxquels des banques à charte accordent des prêts, les moyennes de rendement des obligations et les taux de change pour certaines devises étrangères.

      Cet indice contribuait à la couverture globale des variations des prix de service au sein de l'économie canadienne.

      La période visant le SIF a pris fin en 2000.

  • Statistique de la construction 1972

    • Les activités du premier Indice des prix de la construction de bâtiments non résidentiels (IPCBNR) ont commencés.

      L'IPCBNR est une série trimestrielle qui mesure les variations dans les prix versés par les clients aux entrepreneurs pour la construction d'un bâtiment commercial, d'un centre commercial, d'une école, d'un immeuble d'industrie légère ou d'un entrepôt représentatif. Cet indice se rapporte au travail effectué par des entrepreneurs généraux et spécialisés et exclut les coûts du terrain, du regroupement de terrains, de la conception, de l'aménagement et des commissions immobilières.

      Les séries de l'IPCBNR sont utiles de plusieurs façons. Ils servent à l'interprétation des conditions économiques courantes et sont d'intérêt particulier pour les agences gouvernementales qui entreprennent des analyses économiques et aux utilisateurs concernés par l'impact des changements des prix sur les dépenses d'immobilisations. De plus, les séries sont utilisées par le Système canadien de comptabilité nationale dans la production d'estimations du produit intérieur brut réel ou bien en utilisant la déflation pour déterminer la production du secteur de la construction de bâtiments non résidentiels. D'autres utilisations comprennent la mise à jour des coûts de construction par revalorisation, l'évaluation de la performance d'une entreprise, redresser la valeur de capitaux fixes, préparer les prévisions financières requises pour des projets de construction et calculer les taux réels de rendement sur des investissements.

    • Les activités des premiers Indices des prix de l'acier de charpente semi-ouvré (IPACS) ont commencés.

      Les IPACS mesuraient les variations de prix de l'acier de charpente (mis en place ou dans les travaux de construction) et des réservoirs d'entreposage en vrac d'acier, montés sur place.

      Ces indices contribuaient à la couverture globale des variations des prix dans le secteur de la construction au Canada.

      La période visant l'IPACS a pris fin en 1995.

    • Les activités des premiers Indices des prix du béton préfabriqué (IPBP) ont commencés.

      Les IPBP mesuraient les variations semi-annuelles de prix de l'approvisionnement, de la fabrication et de l'installation sur place du béton préfabriqué sur les chantiers de construction au Canada.

      Ces indices contribuaient à la couverture globale des variations des prix dans le secteur de la construction au Canada.

      La période visant ces indices a pris fin en 1994.

  • Statistique de la construction 1976

    • Les activités du premier Indice des prix des installations de télécommunications (IPICT) ont commencés.

      L'IPICT mesurait les variations des prix dans le temps des dépenses en immobilisations effectuées par les principales entreprises de l'industrie canadienne des télécommunications. Il permettait d'estimer la variation d'une année à l'autre des coûts de reproduction courants pour différentes catégories d'éléments d'actif des entreprises des télécommunications.

      Cet indice contribuait à la couverture globale des variations des prix dans le secteur de la construction au Canada.

      La période visant cet indice a pris fin en 1998.

  • Statistique des biens 1981

    • Les activités du premier Indice des prix de vente de l'énergie électrique pour les acheteurs non résidentiels (IPVEE) on commencés.

      Les IPVEE est une série mensuelle qui mesure les mouvements de prix de l'électricité vendue par les distributeurs aux utilisateurs commerciaux et industriels.

      Cet indice est un indicateur important pour évaluer le changement des coûts de l'énergie électrique pour l'acheteur non résidentiel.

    • Les activités du premier Indice des prix des matières brutes (IPMB) ont commencés.

      L'IPMB mesure les variations des prix des matières brutes achetées par les industries canadiennes en vue de leur transformation subséquente. Comme il s'agit d'un indice des prix d'achat, les prix comprennent tous les frais engagés par l'acheteur pour faire parvenir le produit à la porte de l'établissement. Ils comprennent les frais de transport, les taxes nettes payées et les droits de douane ainsi que les subventions, s'il y a lieu.

      L'IPMB est produit et publié conjointement avec l'IPPI, car il satisfait le même intérêt et les mêmes besoins. L'indice démontre les variations des prix pour un ensemble important de produits « d'entrées » utilisés dans la fabrication de produits au Canada. Il permet la couverture globale des fluctuations des prix dans l'économie canadienne et est aussi important pour l'évaluation des mouvements des prix des produits dérivés des matières brutes. De plus, l'IPMB appuie le Système de comptabilité nationale canadien (SCN), servant au calcul du produit intérieur brut (PIB) réel par industrie. Ensemble, ces indices constituent un important indicateur de la vigueur de l'économie.

      De plus, l'IPMB, comme la série de l'IPPI, est utile aux études analytiques de la formation et du comportement des prix. Il est fréquemment utilisé dans le processus d'indexation des contrats, et souvent utilisé comme intrant représentatif dans d'autres séries d'indices de prix.

  • Statistique des biens 1986

    • L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) a remplacé l'Indice des prix de vente dans l'industrie (IPVI).

      Depuis leur introduction en 1956, l'IPVI a servi à plusieurs autres fins. Parmi les plus importantes de ces dernières figure la sélection de séries de prix individuels pour le processus d'indexation des contrats.

      En 1986, l'IPPI a remplacé l'IPVI et il s'appliquait dorénavant aux biens ainsi qu'à la production des industries manufacturières. L'IPPI a une portée plus vaste que celle de l'IPVI.

      L'IPPI est considéré comme un indicateur de grande qualité et valeur pour plusieurs raisons, la plus importante étant sa pertinence, à savoir ce que l'IPPI mesure. L'IPPI mesure la fluctuation des prix des biens produits au Canada qui sont destinés à la consommation intérieure ainsi qu'à l'exportation qui fournit une mesure facile du rendement économique du secteur manufacturier canadien. L'IPPI appuie également le Système de comptabilité nationale du Canada (SCN), servant au calcul du produit intérieur brut (PIB) réel. Il constitue un indicateur important de la vigueur de l'économie.

      L'IPPI est utile aux études analytiques de la formation et du comportement des prix et est fréquemment utilisé dans le processus d'indexation des contrats et il sert souvent d'intrant représentatif dans d'autres séries d'indices des prix. Parfois, sa contribution est importante sinon indirecte, comme dans le cas des questions ou des différends d'ordre commercial.

  • Statistique de la construction 1988

    • Le premier Indice des prix de construction d'immeubles d'appartements (IPCIA) a été publié.

      L'IPCIA est une série trimestrielle qui mesure les variations dans ce que les clients paieraient aux entrepreneurs pour construire un immeuble d'appartements représentatif. Cet indice se rapporte au travail effectué tant par les entrepreneurs généraux que par les entrepreneurs spécialisés et exclut les coûts du terrain, du regroupement de terrains, de la conception, de l'aménagement et des commissions immobilières.

      L'IPCIA est d'intérêt particulier pour les organismes gouvernementaux qui entreprennent des analyses économiques et d'autres utilisateurs concernés par l'incidence des changements des prix sur les dépenses d'immobilisations. Par exemple, Statistique Canada utilise l'IPCIA dans la production d'estimations de la contribution du secteur de la construction aux dépenses nationales, à la production réelle et au stock de capital. Il est utilisé également pour réévaluer les dépenses, la production et les nouvelles commandes de travaux de construction, mettre à jour des projets dont le coût a déjà été déterminé, ajuster le coût de projets aux fins d'indexation, ainsi que prévoir les besoins financiers nécessaires aux projets de construction proposés et les taux de rendement réels des investissements.

  • Statistique des services 1989

    • Les activités du premier Indice des prix des services d'ingénierie conseil (IPSIC) ont commencés.

      LIPSIC était une enquête annuelle qui recueillait de l'information financière et de l'information sur les salaires afin de produire des indices de prix permettant de mesurer les changements de prix pour les services d'ingénierie conseil.

      L'IPSIC était un bon indicateur de l'activité économique du secteur des services d'ingénierie conseil et pouvait être utilisé comme outil supplémentaire lors de l'évaluation de rendement, dans la surveillance des coûts et dans l'évaluation des contrats. De plus, les indices étaient utilisés par le Système canadien de la comptabilité nationale comme déflateurs pour estimer la valeur réelle de la production brute de cette industrie.

      Les données relatives à l'IPSCI ont été publiées pour la dernière fois en 2013. L'indice a été remplacé en 2015 par l'Indice des prix des services d'architecture, de génie et de services connexes (IPSAGC), qui est encore publié aujourd'hui.

  • Statistique des biens 1992

    • Les activités du premier Indice des prix des ordinateurs et des périphériques (IPOP) ont commencé.

      L'expansion du secteur de la technologie de l'information et des communications (TIC) a rendu nécessaire un plus grand nombre d'indicateurs économiques propres à ce secteur. Comparativement aux produits traditionnels comme (p. ex. : le bois, l'automobile ou l'acier), les ordinateurs ont connu une évolution technologique rapide et ininterrompue, d'où un incessant mouvement d'amélioration et d'accroissement de production pour un prix donné.

      L'IPOP est une série mensuelle qui mesure les fluctuations, au fil du temps, des prix des ordinateurs et du matériel périphérique vendus aux administrations publiques, aux entreprises et aux consommateurs. Pour produire ces séries, on emploie la méthode hédonistique, qui permet de créer une série d'indices qui suivent l'évolution de la variation pure des prix.

      La série des indices des prix de la TIC est utilisée par les économistes, les analystes de l'industrie et la population en général pour suivre et comprendre les événements et les tendances à mesure qu'ils se produisent dans ce domaine important du secteur de la TIC. À Statistique Canada, la série portant sur les consommateurs sert à calculer l'Indice des prix à la consommation. De plus, plusieurs séries sont utilisées par le Système canadien des comptes macroéconomiques pour rajuster la valeur des investissements bruts par l'administration publique et les entreprises.

  • Statistique des services 1993

    • Les activités du premier Indice des prix des services professionnels en informatique (IPSPI) ont commencé.

      L'IPSPI recueille de l'information financière et de l'information sur les salaires et honoraires versés aux travailleurs contractuels afin de produire des indices de prix permettant de mesurer les changements de prix pour les services professionnels en informatique tels les services de traitement de données, d'hébergement et services connexes, la conception et l'édition de logiciels et progiciels, les conseils en matière d'équipement informatique et de logiciels, la gestion des installations informatiques et les services d'entretien de systèmes.

      L'IPSPI est un bon indicateur de l'activité économique du secteur des services en informatique et peut également être utilisé comme outil supplémentaire lors de l'évaluation du rendement, dans la surveillance des coûts et dans l'évaluation des contrats. De plus, les indices sont utilisés par le Système canadien des comptes macroéconomiques comme déflateurs pour estimer la valeur réelle de la production brute de cette industrie.

  • Statistique des services 1996

    • Les activités du premier Indice de prix de services de télécommunications (IPST) ont commencé.

      L'IPST était un indice des prix trimestriel qui mesurait les fluctuations au fil du temps des prix pour les services des appels téléphoniques interurbains par fil fournis par les entreprises de télécommunications aux clients commerciaux au Canada. Ces services d'appels téléphoniques interurbains couvrent les appels entre les provinces canadiennes et les territoires ainsi que les appels internationaux.

      La série de l'IPST était un indicateur utile pour décrire l'activité économique dans l'industrie des services de télécommunications. De plus, les indices étaient utilisés par le Système canadien des comptes macroéconomiques comme déflateurs pour estimer la valeur réelle de la production brute de cette industrie.

      L'IPSCT était offert à l'échelle du pays seulement. La dernière publication des données a été effectuée en 1998. On s'emploie actuellement à inclure d'autres types de services.

  • Statistique des biens 2000

    • Les activités du premier Indice des prix des logiciels commerciaux (IPLC) ont commencé.

      L'IPLC est une série mensuelle qui mesure l'évolution du prix d'achat des logiciels généralement achetés par les entreprises et les administrations publiques.

      L'indice est utilisé par les économistes, les analystes de l'industrie et le public en général, pour suivre et comprendre les événements et les tendances de cet important contributeur du secteur des Technologies de l'information et des communications (TIC).

    Statistique des services 2000

    • Les activités du premier Indice de prix des services de comptabilité (IPSC) ont commencé.

      L'IPSC recueille de l'information sur les prix de plusieurs services comptables, dont la vérification, les services fiscaux et la tenue de livres. Les indices de prix sont construits à partir des données de façon à mesurer les changements des prix au fil du temps.

      L'IPSP est un bon indicateur de l'activité économique du secteur des services professionnels en informatique et peut être utilisé comme outil supplémentaire lors de l'évaluation de rendement, dans la surveillance des coûts et dans l'évaluation des contrats. De plus, les indices sont également utilisés par le Système canadien des comptes macroéconomiques afin d'estimer la valeur ajoutée réelle pour l'industrie et de mesurer les changements au niveau de la productivité.

  • Statistique des services 2001

    • Les activités du premier Indice des prix des services d'hébergement des voyageurs (IPSHV) ont commencé.

      L'IPSHV est une série mensuelle qui mesure les variations des prix à court terme des services d'hébergement. Ces services incluent la location de chambres pour une nuitée ou pour un court séjour et excluent les repas et les autres services complémentaires (c.-à-d. : le stationnement, l'Internet, etc.). L'indice reflète les variations des taux de location de chambre pour les services d'hébergement des hôtels et des motels, à l'exclusion de toute taxe.

      L'IPSHV est un indicateur utile de l'activité économique de l'industrie des services d'hébergement à court terme des voyageurs, et du secteur touristique en général. La série peut également servir à mesurer les coûts des voyages d'affaires. De plus, le Système canadien des comptes macroéconomiques utilise l'IPSHV comme déflateur pour estimer la valeur réelle de la production brute de l'industrie des services d'hébergement à court terme des voyageurs.

  • Statistique de la construction 2002

    • Le premier Indice des prix de la construction des infrastructures (IPCI) a été publié.

      IPCI est une série annuelle créée pour le compte de la Ville d'Ottawa selon le principe du recouvrement des coûts. L'IPCI mesure la variation des prix payés par le client pour la construction d'infrastructures municipales représentatives financée par des droits d'aménagement.

      L'indice fournit aux utilisateurs de l'information pouvant servir à l'indexation de contrats, aux analyses coûts-avantages, aux études d'étalonnage et à l'analyse de séries chronologiques.

  • Statistique des services 2003

    • Les activités du premier Indice des prix des services de messageries et de services de messagers (IPSMSM) ont commencé.

      L'IPSMSM est un indice des prix mensuel qui mesure l'évolution du prix des services de messagerie et des services de messagers qui sont fournis par des entreprises de livraisons sur de courtes et de longues distances vers des entreprises clientes au Canada. Le volet des services de messageries comprend les livraisons à l'intérieur de villes, provinces et territoires canadiens et entre ceux-ci ainsi que certaines livraisons internationales. Le volet des services locaux de messagers suit uniquement l'évolution des prix des livraisons intra-urbaines.

      La série de l'IPSMSM est un indicateur utile de l'activité économique de l'industrie des messageries et des services de messagers.

  • Statistique des biens 2007

    • Les activités du premier Rapport sur les prix des exportations et des importations (RPEI) ont commencé.

      Le Rapport sur les prix des exportations et des importations vise à recueillir les prix à l'exportation et à l'importation d'un ensemble représentatif de marchandises au moyen d'une enquête menée directement auprès des exportateurs et importateurs canadiens.

      Ces données sont utilisées dans les indices de prix à l'exportation et à l'importation préparés par Statistique Canada, et complètent ou, dans certains cas, remplacent les prix actuellement employés pour construire ces indices.

  • Statistique des services 2009

    • Le premier Indice des prix des services du commerce de gros (IPSCG) a été publié.

      Le but de cette enquête est de recueillir et de compiler des données sur les prix afin de mesurer la variation mensuelle du mouvement des prix des services fournis par les services de gros. Ces prix sont combinés et enchaînés pour former un indice de prix. Les estimations sont produites trimestriellement.

      Ces données sur les prix sont combinées pour estimer un indice de prix pour le secteur des services de gros qui peuvent être reliés à d'autres indices des services aux entreprises afin de fournir les meilleures prévisions de rendement et productivité réels, de surveiller l'inflation et de faire avancer un important programme de recherches à Statistique Canada.

  • Statistique des services 2010

    • Le premier Indice des prix des services de location et de location à bail de machines et de matériel d'usage commercial et industriel (IPSLBMUCI) a été publié.

      La présente enquête recueille l'information nécessaire à la production d'indices qui mesurent les fluctuations mensuelles des prix dans le secteur de la location et de la location à bail de machines et matériel d'usage commercial et industriel. Les estimations sont produites sur une base trimestrielle.

      L'IPSLBMUCI est un indicateur utile de l'activité économique du secteur, et elle peut également être utile pour l'évaluation du rendement, la surveillance des coûts, l'évaluation des contrats et les comparaisons des données repères. De plus, le Système canadien des comptes macroéconomiques utilise ces indices comme déflateurs pour en arriver à des estimations de la production réelle du secteur.

    • Le premier Indice des prix des services de camionnage pour compte d'autrui (IPSCCA) a été publié.

      L'industrie du camionnage pour compte d'autrui est une composante vitale de l'économie canadienne et les services que les entreprises de camionnage fournissent sont fondamentaux pour la circulation efficace et efficiente des biens. Le Rapport sur les prix des services de camionnage pour compte d'autrui recueille les prix des services/livraisons; qui sont essentiels à la création d'un indice de prix pour ce secteur. L'indice mesure les fluctuations des prix des services fournis par l'industrie du camionnage.

      Les entreprises peuvent utiliser l'Indice des prix des services de camionnage pour compte d'autrui (IPCCA) pour mesurer leur rendement par rapport aux normes de l'industrie, pour planifier leur stratégie de commercialisation ou pour préparer des plans d'affaires pour les investisseurs. Les gouvernements utilisent les données de l'indice afin d'élaborer des politiques économiques nationales et régionales et des programmes destinés à promouvoir la compétitivité nationale et internationale. Les associations commerciales, les analystes commerciaux et les investisseurs utilisent également ces données pour étudier le rendement économique et les caractéristiques de l'industrie.

      Les données de l'indice fournissent également au Système canadien des comptes macroéconomiques un meilleur déflateur pour ce secteur de l'économie.

    • Le premier Indice des prix des services des loyers commerciaux (IPSLC) a été publié.

      L'IPSLC mesure la variation mensuelle des prix des loyers commerciaux au Canada au fil du temps; les estimations sont produites sur une base trimestrielle.

      Les prix relevés sont les loyers moyens mesurés selon le prix au pied carré pour un échantillon d'immeubles commerciaux.

      Cet indice des prix peut être utilisé conjointement avec d'autres indices des prix des services pour surveiller l'inflation, et il est également utilisé par le Système de comptabilité nationale du Canada pour déflater ce secteur de l'économie.

    • Le premier Indice des prix des services du commerce de détail (IPSCD) a été publié.

      L'IPSCD est construit à partir de données sur les prix qui sont recueillies par le Rapport sur les prix du commerce de détail.

      Ces données sur les prix sont combinées pour estimer un indice de prix pour des services de détail qui peuvent être reliés à d'autres indices des services aux entreprises afin de fournir les meilleures prévisions de rendement et productivité réels, de surveiller l'inflation et de faire avancer un important programme de recherches à Statistique Canada.

  • Statistique des services 2013

    • Le premier Indice des prix des services de nouveaux prêts (IPSNP) a été publié.

      L'IPSNP mesure les variations mensuelles des prix des services de nouveaux prêts au Canada au cours du temps; les estimations sont produites sur une base trimestrielle. Les prix sont calculés par différence entre les taux annuels en pourcentage appliqués aux nouveaux produits de prêt et les moyennes pondérées des rendements des instruments du marché financier. Les variables utilisées pour calculer les prix sont les taux annuels pondérés en pourcentage appliqués aux services de nouveaux prêts, les avances de fonds par produit et les taux du marché.

      L'objectif premier de cette mesure est de fournir des renseignements supplémentaires pour faciliter la déflation des sorties de l'industrie, des activités bancaires et autres activités d'intermédiation financière par le biais de dépôts, du Système canadien des comptes macroéconomiques. L'indice représente seulement les nouveaux prêts et n'offre donc qu'une couverture limitée de l'activité globale de l'industrie qui comprend les services fournis pour les prêts existants ainsi que d'autres activités.

  • Statistique des services 2014

    • Le premier Indice des prix des services aériens de passagers (IPSAP) a été publié.

      L'IPSAP est une série annuelle permettant de mesurer les changements de prix des tarifs aériens de base (c.-à-d. tarifs hors taxes et surcharges), afin de suivre les tendances tarifaires générales dans le temps, des services intérieurs et internationaux. Les données qui sont recueillies pour les transporteurs canadiens de niveau I servent à produire des indices de prix annuels.

      Les entreprises peuvent utiliser l'IPSAP pour mesurer leur rendement par rapport aux normes de l'industrie, pour planifier leur stratégie de commercialisation ou pour préparer des plans d'affaires pour les investisseurs. Les gouvernements utilisent les données de l'indice afin d'élaborer des politiques économiques nationales et régionales et des programmes destinés à promouvoir la compétitivité nationale et internationale. Les associations commerciales, les analystes commerciaux et les investisseurs utilisent également ces données pour étudier l'activité, le rendement économique et les caractéristiques de l'industrie.

  • Statistique des services 2015

    • Le premier Indice des prix des services d'architecture, de génie et de services connexes (IPSAGC) a été publié.

      L'IPSAGC sert à mesurer l'évolution des prix au fil du temps pour ces services. Les prix de mandats représentatifs pour les services d'architectes, d'architectes paysagistes, d'ingénieurs et d'arpenteurs (avec levés géophysiques et sans levés géophysiques) sont mesurés tous les trimestres.

      L'IPSAGC est une enquête longitudinale qui permet de recueillir des renseignements sur les prix des services d'architecture, de génie, d'arpentage et de cartographie tous les trimestres. Les services d'architecture sont divisés en deux catégories : Architecture et Architecture paysagère. Les services d'arpentage et de cartographie sont délimités par les catégories géophysique et non géophysique.

      L'IPSAGC est un bon indicateur de l'activité économique du secteur de l'architecture, du génie et des services connexes. Les indices peuvent aussi s'avérer utiles comme outils supplémentaires d'évaluation du rendement, de surveillance des coûts, d'évaluation des contrats et de comparaison des données repères. De plus, ils sont utilisés dans le Système canadien des comptes macroéconomiques pour établir des estimations de la valeur ajoutée en dollars constants. La valeur ajoutée en dollars constants est nécessaire, car elle permet de mesurer les fluctuations de la productivité dans le secteur.

  • Statistique des services 2016

    • Le premier Indice de prix des services de conseils (IPSCo) a été publié.

      L'IPSCo mesure la variation trimestrielle des prix de différents services de conseil, comme les services de conseils en gestion, de conseils en environnement et de conseils scientifiques et techniques.

      Cet indice de prix est utile à titre d'indicateur de l'activité économique dans le secteur des services de conseil, et il peut aussi servir d'outil complémentaire à des fins d'évaluation du rendement, de suivi des coûts, d'évaluation des contrats et d'analyse comparative. De plus, l'indice est utilisé par le Système canadien des comptes macroéconomiques pour produire des estimations de la valeur ajoutée réelle au niveau du secteur et pour mesurer les changements touchant la productivité de ce dernier.

    • Le premier Indice des prix des services bancaires d'investissement (IPSBI) a été publié.

      L'IPSBI mesure les variations de prix annuelles des services bancaires d'investissement au Canada, au fil du temps. Les prix sont calculés comme une moyenne pondérée des commissions en pourcentage pour les nouvelles émissions d'actions et de titres d'emprunts sur les marchés financiers canadiens.

      L'objectif premier de cette mesure est de déflater les sorties de biens connexes dans le Système canadien des comptes macroéconomiques.

  • Statistiques générales 2017

    • Nous travaillons toujours à présenter aux Canadiens des renseignements statistiques pertinents et de haute qualité.
    • De nouveaux indices des prix à la production seront publiés bientôt!
Date de modification :