Santé buccodentaire: population édentée au Canada 2007 à 2009

Seulement 6,4 % des Canadiens adultes âgés de 20 à 79 ans ont déclaré n'avoir aucune dent naturelle. Le nombre de Canadiens ayant déclaré n'avoir aucune dent naturelle a diminué depuis 1990.

De 2007 à 2009, parmi les Canadiens adultes âgés de 20 à 79 ans, l'examen par un dentiste a révélé que 93,6 % avaient des dents naturelles et que 6,4 % étaient édentés, c'est-à-dire qu'ils n'avaient aucune dent naturelle. On ne note aucun changement notable par rapport aux pourcentages enregistrés en 2003. Il s'agit toutefois d'une baisse marquée par rapport à 1990, alors que 17 % de la population avait déclaré n'avoir aucune dent naturelle.

La perte de toutes les dents naturelles peut entraîner des changements dans les habitudes alimentaires, une carence nutritionnelle, une perte de poids involontaire et des difficultés d'élocution si le problème n'est pas corrigé.

Ce sont principalement chez les adultes de 40 ans et plus qu'on observe la perte complète des dents naturelles. Moins de 1 % de la population de 20 à 39 ans a perdu toutes ses dents. Chez les personnes de 40 à 59 ans, 4,3 % des hommes et 4,4 % des femmes n'ont pas de dents naturelles.

Le taux augmente de façon marquée chez les personnes âgées de 60 à 79 ans, 22,3 % des hommes et 21,1 % des femmes n'ayant aucune dent naturelle.

La baisse à long terme de la population édentée correspond à une utilisation généralisée de fluorures au Canada et à un accès amélioré aux soins dentaires au cours des dernières décennies.

Graphique 1
Pourcentage de la population à domicile sans dents naturelles, selon le groupe d'âge

Description

Graphique 1 Pourcentage de la population à domicile sans dents naturelles, selon le groupe d'âge

*Note:À utiliser avec prudence (données comportant un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %)
Sources:Enquête sur la promotion de la santé de 1990; Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2003; Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007 à 2009.

Comparaison internationale des populations édentées

Les autres pays qui assurent un suivi de la santé buccodentaire grâce à des mesures physiques déclarent aussi des baisses de leur population édentée. Étant donné que les estimations de la population édentée comportent un rapport étroit avec les groupes d'âge de l'ensemble de la population visée par les enquêtes (cet état est rare chez les jeunes et plus prononcé chez les groupes plus âgés, ce qui rend compte de la perte graduelle de dents de cette génération tout au long de la vie), certaines comparaisons figurant ci-après permettent de mettre les résultats du Canada dans le contexte d'autres enquêtes comportant des examens dentaires pour certains groupes d'âge.

Tableau 1
Pourcentage de la population sans dents naturelles, certains pays

Signes conventionnels dans les tableaux
Pays Groupe d'âge
30 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans
Canada F 4,0E 12,5E 24,6
États-Unis 1,3 4,9 12,6 22,3
Finlande <1 6 16 36
Royaume-Uni <1 6 20 36
E À utiliser avec prudence (données comportant un coefficient de variation de 16,6 % à 33,3 %)
F trop peu fiable pour être publié (données comportant un coefficient de variation de plus de 33,3 %)
Sources : Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007 à 2009; États-Unis : National Health and Nutrition Examination Survey (2003-2004); Finlande : Santé 2000*; Royaume-Uni : Adult Dental Health Survey de 1998.
* La référence complète aux estimations de la Finlande est : SUOMINEN-TAIPALE, L., A. NORDBLAD, et M. VEHKALAHTI. 2008. &laquo; Edentulousness and number of teeth », Oral Health in the Finnish Adult Population. Health 2000 Survey., publié sous la direction de L. SUOMINEN-TAIPALE, A. NORDBLAD, M. VEHKALAHTI et A. AROMAA, Publications of the National Public Institute B 25/2008, Helsinki, Hakapaino Oy, p. 39 à 43. Santé buccodentaire en Finlande

Mesures de la santé buccodentaire dans le cadre de l'ECMS

Santé Canada a parrainé les mesures de la santé buccodentaire de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) afin d'obtenir le premier portrait national de la santé buccodentaire des Canadiens depuis plus de 30 ans. La partie clinique de l'ECMS comprenait un examen dentaire de 15 minutes par un dentiste qualifié. Le dentiste s'est servi d'une sonde exploratrice et d'un miroir pour vérifier l'état des dents, des gencives et de la langue de tous les participants consentants de l'ECMS. Des données détaillées ont été recueillies sur chaque dent. Avant de quitter la clinique, les participants de l'ECMS ont reçu les résultats de leur examen buccodentaire.

Le ministère de la Défense nationale a fourni six équipes de deux dentistes chacune pour la période de deux ans de collecte des données. Santé Canada s'est chargé de la formation de tous les dentistes responsables de recueillir des mesures physiques dans le cadre de l'ECMS. Cette formation a été donnée d'après les normes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) par un formateur de référence, et ce, afin de s'assurer que tous rapportent leurs observations de la même façon.

L'ECMS a l'appui de neuf associations nationales de la santé, y compris l'Association dentaire canadienne.

Santé Canada a préparé le Rapport des résultats du module sur la santé buccodentaire de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé 2007-2009. Ce rapport peut être obtenu en visitant le site Web du Groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur la santé dentaire. La fiche d'information sur les statistiques sur la santé buccodentaire 2007-2009 offre un sommaire des résultats.


D'autres renseignements sur les mesures physiques de la santé de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007 à 2009 sont disponibles dans le module sur la santé de Statistique Canada.
Date de modification :