Analyse 101, partie 3 : communiquer ses conclusions

Numéro de catalogue : 892000062020011

Date de diffusion : le 23 septembre 2020

Cette vidéo va vous apprendre comment résumer et interpréter vos données et comment communiquer vos conclusions. Les éléments clés de la communication de vos conclusions sont les suivants :

  • choisir les conclusions essentielles,
  • résumer et interpréter les résultats,
  • organiser et évaluer les revues et
  • préparer la diffusion
Étape du parcours des données
Analyser, modéliser
Compétence des données
Analyse des données
Audience
Essentiel
Conditions préalables suggérées
Durée
12:40
Coût
Gratuit

Voir la vidéo

Analyse 101, partie 3 : communiquer ses conclusions - Transcription

(Le symbole et le mots-symbole de Statistique Canada apparaissent sur l'écran: "Analyse 101, partie 3 : communiquer ses conclusions")

Analyse 101: Partie 3 - Communiquer ses conclusions

Bienvenue à la vidéo 3 d'analyse 101. Maintenant, vous avez appris à planifier un projet d'analyse et à analyser vos données, nous discuterons des pratiques exemplaires en ce qui concerne l'interprétation de vos résultats et la communication de vos conclusions.

Objectifs d'apprentissage

Cette vidéo va vous apprendre comment résumer et interprétez vos données et comment communiquer vos conclusions. Les éléments clés de la communication de vos conclusions sont les suivantes. Choisir les conclusions essentielles résumé et interpréter les résultats.

Étapes du processus d'analyse

(Série de 6 images représentant les étapes de la phase d'analyse dans le cheminement des données où les premières étapes sont l'élaboration d'un plan d'analyse, les étapes intermédiaire sont de mettre en oeuvre ce plan et les dernières étapes sont de communiquer ses conclusions.)

Organiser et évaluer les revues et préparer la diffusion. Retournons au 6 étapes du plan d'analyse, nous nous concentrons maintenant sur la communication de vos conclusions. Si vous avez regardé les vidéos de statistique Canada sur la littéracie en matière de données, vous constaterez que ce travail fait partie de la 3e étape du cheminement des données, La phase d'analyse.

Étapes 5: Résumer et interpréter ses résultats

Voyons d'abord la façon de résumer et d'interpréter vos résultats.

Racontez votre cheminement

(Texte représentant les 4 partie de l'étape 5: Contexte - Données probantes provenant d'autres pays ou renseignements anecdotiques; Méthodes - Comparaison entre les milléniaux (âgés de 25 à 34 ans) et les générations précédentes; Conclusions - Les milléniaux ont une valeur nette et un niveau d'endettement plus élevés que la génération X; Interprétation - Les prêts hypothécaires sont le principal facteur à l'origine de l'endettement des milléniaux.)

L'un des aspect les plus difficiles du processus d'analyse, consiste à communiquer vos conclusions de façon claire à vos lecteurs. Prenons l'étude sur les milléniaux, à titre d'exemple. D'abord, nous avons commencé par le contexte. Nous avons souligné les constatations antérieures au sujet des milléniaux américains qui nous ont motivé à étudier les milléniaux canadiens. Ensuite, nous avons discuté des données et de la méthodologie utilisée en définissant les milléniaux et en expliquant notre comparaison de leur situation financière avec celle des générations précédentes. Par la suite, nous avons effectué une revue générale des principales conclusions, la structure. Par exemple, nous avons indiqué que même si les milléniaux présentaient une valeur nette plus élevée que les membres de la génération x lorsqu'ils étaient plus jeunes, les milléniaux étaient également plus endettés. Finalement, nous avons interprété nos conclusions en creusant davantage le pourquoi. Nous avons constaté que la dette hypothécaire, qui reflète l'augmentation de la valeur des logements a contribué au niveau d'endettement plus élevé des milléniaux.

Choisissez soigneusement les conclusions essentielles à votre histoire

Vous produirez probablement un certain nombre de tableaux de données ou d'estimations tout au long de votre analyse. Choisissez soigneusement les conclusions qui sont essentiels à votre histoire. Passez en revue vos questions analytiques et sélectionnez des éléments visuels qui contribuent clairement à répondre à ces questions. N'oubliez pas que vos résultats ne constituent pas l'histoire en soi, mais bien les preuves qui appuient votre histoire.

Résumez vos conclusions et suivez une structure logique

Une fois que vous avez sélectionné vos résultats clés, résumé vos conclusions et présentez les selon une structure logique. Déterminez vos messages clés souvent, ces messages serviront de sous-titres dans un rapport ou une étude. De plus, assurez-vous de toujours présenter vos conclusions dans le contexte élargi du sujet. Vous avez fait un excellent travail, vous voulez que les personnes se souviennent de ce que votre analyse apporte à la littérature. En créant une structure claire vous ferez en sorte que les personnes se souviendront de votre travail.

Définissez les concepts

(Texte: On entend par "milléniaux" toutes les personnes de notre ensemble de données qui étaient âgées de 25 à 34 ans en 2016.)

Comme nous l'avons vu dans la vidéo 2, des définitions de concepts clés propre au projet ont peut être été établies avant que vous amorcez votre analyse. Incluez toutes les définitions pertinentes dans votre document d'analyse, par exemple, notre définition des milléniaux pour aider vos lecteurs à mieux comprendre vos conclusions.

Évitez le jargon et expliquez les abréviations

Dans votre document d'analyse, éviter le jargon et expliquer clairement les abréviations. Par exemple, au lieu d'utiliser un terme statistique comme cohorte de naissance synthétique, expliquer vos résultats en langage clair et simple. Définissez toutes les abréviations que vous utilisez à la première occurrence, comme SDR qui signifie subdivision de recensement. Assurez vous de garder un ton neutre en utilisant un langage clair et simple et en évitant d'exagérer vos résultats ou de faire des suppositions en les interprétants.

Utilisez un langage neutre

(Texte: Subjectif - Important ou minime, élevé ou bas, seulement ou beaucoup; Neutre - a augmenté ou diminué de X %, est X fois plus grand ou plus petit que.)

Éviter des termes comme important, élevé ou seulement qui peuvent être subjectif et appliquez vous à employer un langage neutre lorsque vous donner des explications.

Attendez-vous à faire des erreurs

Voici quelques exemples de phrases qui n'étaient pas neutre et qui ont été améliorés une fois que nous avons laissé les données parler d'elles-mêmes. Au lieu de dire la croissance de l'emploi, a chuté de 2 pour 100. Vous pouvez dire, l'emploi a reculé de 2 pour 100 au dernier trimestre, ce qui représente la baisse la plus marquée au cours des 2 dernières années. Le 2e énoncé, permet de conserver un langage neutre. Au lieu de dire les milléniaux, sont aux prises avec un marché de l'habitation beaucoup plus précaire et sont beaucoup plus endettés. Vous pouvez dire la dette hypothécaire médiane des milléniaux âgés de 30 à 34 ans étaient plus de 2,5 fois supérieur à leur revenu médian après impôts. Ne recourez pas à des exagérations pour faire valoir votre point. Rester neutre. Ces énoncés sont claires et appuyés par des données. Attendez vous à faire des erreurs? L'erreur est inhérente à tout travail d'analyse. N'oubliez pas que vous êtes la personne qui connaît le mieux votre projet, ce qui vous place dans une position idéale pour repérer vos erreurs. Lorsque vous terminez votre premier jet, laissez le de côté pendant plusieurs jours puis, relisez le avec un regard neuf. N'ayez pas peur de demander de l'aide à d'autres personnes pour corriger vos erreurs. N'oubliez pas non plus qu'en apprenant de vos erreurs, vous renforcerez vos compétences en analyse.

 

Étape 6: Diffuser ses résultats

Passons maintenant en revue la dernière étape. Qui est la façon de préparer votre travail en vue de sa diffusion et de communiquer vos conclusions avec succès.

Faites revoir votre travail par d'autres personnes

Une partie importante de la préparation de votre travail en vue de sa diffusion consiste à le faire revoir par d'autres personnes. Vous pouvez demander à différentes personnes de vous fournir leurs commentaires, notamment à des collègues, à des gestionnaires, à des spécialistes du domaine, à des experts en données ou en méthodologie.

Obtenez des commentaires sur différents aspects de votre travail

Demander aux personnes qui relieront votre travail de vous fournir des commentaires sur différents aspects de votre travail, comme, la clarté des objectifs analytiques, la pertinence des données utilisées, la définition des concepts et la revue de la littérature. L'approche méthodologique, l'interprétation des résultats, la clarté et la neutralité de la rédaction.

Organisez et évaluez les commentaires reçus

Après avoir reçu les commentaires des personnes qui ont relu votre travail, organisez les et évaluez les. Cerner les préoccupations communes et déterminer celle qui nécessiteront une analyse supplémentaire. Assurez vous de clarifier tous les points que les personnes qui ont relu votre travail ont eu de la difficulté à comprendre.

Consignez votre réponse aux commentaires reçus

Consignez votre réponse à chacun des commentaires reçus. Si vous n'êtes pas en mesure de répondre à certaines préoccupations, il est important d'en préciser la raison. Dans certains cas, votre organisme peut exiger que vous répondiez officiellement aux commentaires reçus. Toutefois, même si ce n'est pas nécessaire, le fait de consigner les décisions que vous prenez lorsque vous révisez votre travail est une pratique exemplaire à suivre.

Bon nombre de personnes et de processus sont mis à contribution dans la préparation de votre produit en vue de sa diffusion

Habituellement, bon nombre de processus et de personnes sont mis à contribution dans la préparation de votre produit analytique en vue de sa diffusion. A Statistique Canada les produits analytiques font l'objet d'une révision d'un formatage, d'une traduction, d'une évaluation de l'accessibilité, d'un processus d'approbation et d'une préparation pour un communiqué de presse. Vous avez tout intérêt à tenir compte des exigences associées à votre produit, qu'il s'agisse d'une note d'information, d'une infographie ou de renseignements sur le site web de votre organisme.

La façon dont votre produit est diffusé dépend de votre public cible

La façon dont votre produit sera diffusé dépendra de votre public cible. Tenez compte de votre public cible. Que sait-il déjà? Que cherche t-il à savoir? Par exemple, grand public voudra des messages clés de nature générale, tandis que les médias où là collectivité des analystes des politiques, voudront plus d'informations, plus d'éléments visuels ou de graphiques. Les chercheurs, les universitaires ou les experts voudront des détails au sujet de vos données, de votre méthodologie et des limites de votre travail.

La façon dont votre produit est diffusé dépend de votre public cible: Médias et grand public

Par exemple, nous recourons souvent à des graphiques et à des infographies pour représenter visuellement les faits saillants lorsque nous communiquer les conclusions au grand public. Dans le cadre de notre étude sur le bien-être économique des milléniaux, les conclusions ont été diffusées sur Twitter dans une infographie et dans un communiqué de presse qui résumait les messages clés de l'analyse.

La façon dont votre produit est diffusé dépend de votre public cible: Décideurs

D'autres publics, comme les décideurs, pourraient vouloir des conclusions plus détaillées ou un moyen de communication qui leur permettrait d'obtenir rapidement des réponses à leurs questions. Nous avons communiqué les résultats de l'étude sur les milléniaux aux analystes et aux décideurs au moyen d'un webinaire de la publication d'une étude présentant des résultats détaillés et sous forme d'autres présentations.

La façon dont votre produit est diffusé dépend de votre public cible: Chercheurs, universitaires et experts

Les conclusions sont communiquées aux chercheurs, aux universitaires et aux experts sous forme de document de recherche détaillée où d'articles dans des publications évaluées par des pairs ainsi qu'au cours de conférences. Ce public, s'intéressera davantage au détail précis de votre travail et à la façon dont vos conclusions s'inscrivent dans le domaine de recherche plus vaste et la base de connaissances connexes.

Préparez-vous à communiquer vos conclusions aux médias

En dernier lieu, il est essentiel de bien communiquer vos conclusions aux médias. Vérifiez si votre organisme offre de la formation sur les médias avant de communiquer vos conclusions, prenez le temps de résumer vos principaux résultats et de déterminer vos messages clés. Réfléchissez à la façon de communiquer vos conclusions en termes simples. Prévoyez les questions possibles et créer un document des questions et réponses possibles.

Résumé des points clés

Voilà un aperçu de la façon de réviser et de diffuser votre travail. Premièrement, racontez votre cheminement, Deuxièmement, interprétez vos conclusions en utilisant un langage clair et neutre. Troisièmement, faites revoir votre travail par d'autres personnes. Finalement, la préparation est essentielle à la communication de vos conclusions. Et rappelez-vous de demeurer fidèle à votre question analytique tout en racontant une histoire claire. Nous vous invitons à visionner notre étude de cas où nous vous donnons un exemple du processus analytique sous l'angle d'une étude sur le potentiel piétonnier des quartiers et l'activité physique.

(Le mot-symbole « Canada » s'affiche.)

Qu'avez-vous pensé?

S'il vous plaît nous donner vos commentaires afin que nous puissions mieux fournir des produits qui répondent aux besoins de nos utilisateurs.

Date de modification :