Analyse 101, partie 4 : étude de cas

Numéro de catalogue : 892000062020012

Date de diffusion : le 23 septembre 2020

Dans cette vidéo, nous allons revoir les étapes du processus analytique.

Vous aurez une meilleure compréhension de la façon dont les analystes font chaque étape du processus analytique par un exemple que nous allons vous montrer. L'exemple que nous allons présenter est un projet qui a examiné la relation entre le potentiel piétonnier des quartiers, c'est-à-dire la façon dont les quartiers favorisent l'activité physique, et l'activité physique réelle des Canadiens.

Étape du parcours des données
Analyser, modéliser
Compétence des données
Analyse des données
Audience
Essentiel
Conditions préalables suggérées
Durée
10:01
Coût
Gratuit

Voir la vidéo

Analyse 101, partie 4 : étude de cas - Transcription

(Le symbole et le mots-symbole de Statistique Canada apparaissent sur l'écran: "Analyse 101, partie 4 : étude de cas")

Analyse 101: Partie 4 - Étude de cas

Bonjour et bienvenue à notre étude de cas du cours analyse 101. Avant de regarder cette vidéo, assurez vous d'avoir visionné les vidéos 1 à 3 afin de vous familiariser avec les 3 étapes du processus d'analyse.

Objectifs d'apprentissage

Dans cette vidéo, nous allons revoir les étapes du processus analytique et vous aurez une meilleure compréhension de la façon dont les analystes font chaque étape du processus analytique par un exemple que nous allons vous montrer, l'exemple que nous allons présenter, est un projet qui a examiné la relation entre le potentiel piétonnier des quartiers, c'est-à-dire la façon dont les quartiers favorisent l'activité physique et l'activité physique réelle des canadiens.

Étapes du processus d'analyse

(Série de 6 images représentant les étapes de la phase d'analyse dans le cheminement des données où les premières étapes sont l'élaboration d'un plan d'analyse, les étapes intermédiaire sont de mettre en oeuvre ce plan et les dernières étapes sont de communiquer ses conclusions.)

Au cours de cette vidéo, nous ferons référence au 6 étapes du processus analytique et nous illustrerons ces étapes au moyen de l'exemple de potentiel piétonnier.

Que savons-nous déjà?

Pour créer notre plan d'analyse, commençons par comprendre le contexte général, que savons nous déjà sur le sujet? Et bien nous savons déjà que l'obésité est un problème au Canada. L'enquête canadienne sur les mesures de la santé révèle que au Canada, 29 pour 100 des enfants et des jeunes font de l'embonpoint ou sont obèses et 60 pour 100 des adultes font de l'embonpoint ou sont obèses. Nous savons également que de nombreux adultes et enfants canadiens ne sont pas assez actifs. Les données de l'enquête canadienne sur les mesures de la santé montre que 33 pour 100 des enfants et des jeunes au Canada respectent les directives canadiennes en matière d'activité physique, ce qui signifie qu'environ 66 pour 100 d'entre eux ne les respecte pas. De même, 18 pour 100 des adultes canadiens respectent ces directives. En réponse à ces défis, nous avons porter davantage attention à l'idée de changer le milieu dans lequel nous vivons pour aider les canadiens à faire des choix de vie plus sain.

(Texte: "Sans que l'on s'en rende compte, nos quartiers et la façon donts ils sont construits ont une incidence sur notre état de santé")

Cette idée a été au cœur du rapport de l'administrateur en chef de la santé publique de 2017 sur l'état de la santé publique au Canada. Ce rapport indique qu'il est difficile de modifier les comportements. Que peut-on faire pour aider les canadiens à devenir actifs, créer plus de parcs, s'assurer d'avoir de meilleurs chemins piétonniers ou de rues plus sûres? Les décideurs devraient-il se pencher sur les taux de criminalité? La liste des possibilités est infinie.

Que savons-nous déjà? Les milieux façonnent notre santé

Notre milieu peut façonner de plusieurs façons nos comportements liés à la santé. Par exemple, notre milieu, bâti comme le potentiel piétonnier d'un quartier et nous comportements liés à la santé comme le temps qu'il faut pour se rendre au travail ou le nombre d'activités sportives que nous pratiquons peuvent avoir des répercussions sur notre santé mentale et physique. Pensez à votre propre quartier. Sa conception vous facilite-t-elle la tâche ou la rend-elle plus difficile lorsqu'il s'agit de se rendre à pied à certains endroits ou de sortir faire de l'exercice ou jouer avec vos enfants?

Que savons-nous déjà? Lacunes dans les connaissances

Maintenant que nous comprenons le sujet général, nous allons déterminer certaines lacunes dans les connaissances. Des études antérieures ont démontré que les adultes du Canada qui vivent dans des quartiers ayant un bon potentiel piétonnier sont plus actifs. Toutefois, des conclusions récentes ne portaient que sur quelques villes canadiennes et ne fournissaient pas d'estimation nationale. De même, des travaux antérieurs ont examiné les moyens d'aider les adultes à devenir plus actifs, mais leurs analyses en ce qui concernent les enfants étaient limitées.

Quelle est la question d'analyse?

Il est important de formuler une question d'analyse pertinente pour définir la portée de votre travail. La question principale de cette étude était le lien entre le potentiel piétonnier et l'activité physique au Canada diffère-t-il selon l'âge? Elle est clair, bien définie et rédigée dans un langage simple.

Préparer et vérifier les données: Base de données sur l'accessibilité à la vie active dans les milieux de vie au Canada

Il est maintenant temps de mettre notre plan en œuvre. La première étape consiste à préparer et à vérifier nos données. Comme nous avions accès à un nouvel ensemble de données sur le potentiel piétonnier au Canada, nous voulions tirer parti de cette nouvelle source de données. Avant d'aller plus loin, laissez-moi vous donner un peu plus de contexte sur le potentiel piétonnier. Essentiellement, le potentiel piétonnier signifie la mesure dans laquelle un quartier favorise l'activité physique. Le potentiel piétonnier est plus élevé dans les quartiers plus dense comme ceux ou plus de personnes vivent sur un îlot. Il est également plus élevé dans les quartiers qui comptent plus de services comme l'accès aux transports en commun, aux épiceries, aux écoles et dans les quartiers où les rues sont bien connectées. Chaque quartier s'est vu attribuer un score de potentiel piétonnier de 1 à 5. Si vous vivez dans une banlieue à l'extérieur du centre-ville, le score de potentiel piétonnier de votre quartier sera probablement de 3. Les quartiers du centre ville auront probablement un score de 4 ou 5.

 

Effectuer l'analyse

(Texte: Base de données sur l'accessibilité à la vie active dans les milieux de vie au Canada; Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (Personnes âgées de 12 ans ou plus); Enquête canadienne sur les mesures de la santé (Personnes âgées de 3 à 79 ans).)

Pour les besoins de notre analyse, nous avons couplé des données externes sur le potentiel piétonnier à deux importantes enquêtes de statistique Canada sur la santé. nous avons utilisé les deux enquêtes parce qu'elles mesurent l'activité physique différemment. L'une demandait aux répondants d'auto déclaré leur exercice quotidien, tandis que l'autre avait recours à des accéléromètre. Un accéléromètre enregistrent les données relatives aux mouvements minute par minute. C'est un peu comme un podomètre de luxe.

Résumer et interpréter les résultats

Après avoir nettoyé les données, défini les concepts et documenter de façon détaillée nos décisions analytiques, nous pouvons commencer à raconter une histoire basée sur nos conclusions. Notre principale conclusion à révélé que les adultes des quartiers ou le potentiel piétonnier est plus élevé sont plus actifs. Cependant, les enfants et les jeunes ont démontré des tendances différentes. Leurs activités physiques étaient assez uniforme, peu importe le niveau de potentiel piétonnier du quartier. Lorsque nous avons commencé cette analyse, beaucoup de données probantes établissaient un lien entre le potentiel piétonnier d'un quartier et l'activité physique chez les adultes, mais seulement un petit nombre de documents examinés ces mêmes éléments chez les enfants. Certaines études ont révélé que les enfants étaient plus actifs physiquement dans les quartiers ou le potentiel piétonnier est plus élevée, tandis que d'autres ont constaté le contraire. Nous avons effectué une analyse selon l'âge pour examiner cette question de manière plus approfondie. Nos résultats ont indiqué que les enfants de moins de 12 ans étaient plus actifs dans les quartiers où le potentiel piétonnier est plus faible, comme les banlieues où l'on circule davantage en voiture et, où les arrière-cours, les cours d'école et les parcs qui permettent de courir et jouer en toute sécurité peuvent être plus grands Pourtant, la relation entre l'activité physique et le potentiel piétonnier du quartier chez les enfants de 12 ans ou plus étaient semblables à celles des adultes. Ils étaient plus actifs physiquement dans les quartiers ou le potentiel piétonnier était plus élevé. Résumé, vos résultats en termes simples est la meilleure façon de transmettre votre message à divers publics. Comme vous l'avez appris dans des vidéos précédentes, il est important de traduire une analyse complexe en histoire cohérente. Vous êtes responsable d'assimiler l'information et de guider votre lecteur tout au long du récit.

Résumer et interpréter les résultats: Et alors?

L'interprétation de vos résultats impliquent également d'aider votre public cible à comprendre le facteur, et alors? Pour nous, cela signifiait mettre en évidence le fait que le potentiel piétonnier est un concept pertinent chez les adultes, mais qu'il faut penser différemment lorsqu'il s'agit de favoriser l'activité physique chez les enfants. Par exemple, que dire des parcs, de la sécurité, du voisinage et des taux de criminalité? Expliquez à votre lecteur comment vos conclusions cadrent avec la documentation existante. Il est aussi idéal de préciser ce qui doit être fait à l'avenir pour approfondir nos connaissances et de signaler toute limites de l'étude.

Diffuser votre travail

Ce projet a donné lieu à des analyses très intéressantes et nous les avons diffusées de différentes façons auprès des intervenants, des décideurs et des canadiens. deux documents de recherche importants ont été publiés pour nos publics plus spécialisés et nous avons également créé une infographie sur des points clés pour des publics plus vaste.

Résumé des points clés

(Série de 6 images représentant les étapes de la phase d'analyse dans le cheminement des données où les premières étapes sont l'élaboration d'un plan d'analyse, les étapes intermédiaire sont de mettre en oeuvre ce plan et les dernières étapes sont de communiquer ses conclusions.)

Le processus analytique est un cheminement, il est souvent beaucoup plus long que prévu. Vous devez comprendre votre sujet, prendre votre temps pour formuler une question analytique, claire et pertinente. Vérifier et examiner vos données tout au long du processus et veiller à ce que vos conclusions se traduise en un récit significatif et intéressant. De cette façon, les gens se souviendront de votre travail.

(Le mot-symbole « Canada » s'affiche.)

Qu'avez-vous pensé?

S'il vous plaît nous donner vos commentaires afin que nous puissions mieux fournir des produits qui répondent aux besoins de nos utilisateurs.

Date de modification :