Sommaire de l'évaluation du Programme du Recensement de l'agriculture et de l'innovation dans le Programme de la statistique agricole

Le Programme de la statistique agricole (PSA) se compose d'un ensemble intégré de composantes qui comprend les enquêtes sur les cultures et le bétail, les statistiques économiques agricoles, les statistiques agroenvironnementales, les données fiscales et les autres données administratives, la recherche et l'analyse, la télédétection et le Recensement de l'agriculture (REAG). Les renseignements statistiques produits dans le cadre du REAG sont uniques, car ils permettent de brosser un portrait exhaustif de l'industrie et des gens qui la composent et de fournir des données régionales, lesquels jouent tous un rôle essentiel non seulement pour l'industrie agricole, mais aussi pour répondre aux besoins en matière de données des programmes environnementaux, des programmes de santé, du commerce et de la gestion de crise. Les renseignements statistiques du PSA sont utilisés par un large éventail d'organismes, notamment les différents ordres de gouvernement, les organismes privés et à but non lucratif, les établissements universitaires, ainsi que les particuliers.

Cette évaluation a été effectuée par Statistique Canada, conformément à la Politique sur les résultats du Secrétariat du Conseil du Trésor (2016) et au Plan d'audit et d'évaluation fondé sur les risques de Statistique Canada (2019-2020 à 2023-2024). Le principal objectif de l'évaluation était de fournir une analyse neutre et fondée sur des données probantes de la stratégie de diffusion du REAG de 2016 et de la conception et de la mise en œuvre de la migration du REAG vers le Programme intégré de la statistique des entreprises (PISE). L'évaluation a aussi permis d'analyser des projets entrepris dans le cadre du PSA dans son ensemble, en mettant l'accent sur les projets appuyant l'initiative de modernisation de Statistique Canada.

L'évaluation a révélé que la majorité des personnes consultées se sont dites satisfaites de la diffusion des données du REAG de 2016 et ont souligné qu'elle représentait une amélioration par rapport à 2011. Les tableaux de données ont été relevés comme étant les produits les plus utilisés. En ce qui a trait à la rapidité de diffusion, les personnes consultées se sont dites satisfaites de la diffusion du premier ensemble de tableaux (données sur les exploitants agricoles – un an après le jour du recensement). Cependant, le délai de diffusion des deux autres ensembles de tableaux de données a affecté leur utilité (deux ans et demi après le jour du recensement dans le cas du dernier tableau de données diffusé avec des données socioéconomiques). Des lacunes ont également été identifiées en termes d'analyse croisée avec les secteurs non agricoles et les secteurs émergents ainsi que dans les directives pour les outils Web.

La migration du REAG vers le PISE se déroulait comme prévu au moment de l'évaluation. L'étape de la transition était terminée et l'étape de l'intégration était déjà bien amorcée. Des structures de gouvernance étaient en place, et les produits livrables et les calendriers étaient gérés avec efficacité. Les efforts se poursuivaient pour résoudre les problèmes, comme ceux liés aux compatibilités entre le Portail de gestion de la collecte (PGC) et le PISE et la disponibilité des outils, ainsi que la capacité d'appuyer l'évaluation de la qualité des données. Le lancement de l'étape de la production amènera de nouveaux risques, tandis que de nouvelles ressources seront appelées à intervenir et que les contraintes de temps seront accrues.

Tous les projets de PSA examinés concordaient avec les piliers de la modernisation et les résultats attendus. La plupart des projets visaient principalement à accroître l'utilisation des données provenant d'autres sources et à intégrer les données. L'évaluation a permis de constater que bien que des structures de gouvernance existaient et qu'une surveillance régulière ait été effectuée, les pratiques de gestion de projet pourraient être renforcées.

L'évaluation proposait six recommandations :

Recommandation 1

Pour le REAG de 2021, la Division de l'agriculture examine diverses avenues afin d'améliorer la rapidité de diffusion des deux derniers ensembles de tableaux de données (données chronologiques et données socioéconomiques) et d'accroître l'analyse croisée avec les secteurs non agricoles.

Recommandation 2

Les outils Web s'accompagnent de directives sur la façon de les utiliser et d'interpréter les données qui en sont issues. Une approche proactive doit être adoptée à l'égard du lancement des nouveaux outils. Les webinaires ont été relevés comme un moyen efficace, et l'utilisation d'autres moyens permettraient d'assurer une couverture encore plus grande.

Recommandation 3

Les problèmes non résolus liés à la migration vers le PISE, y compris les incompatibilités entre le PISE et le PGC ainsi que la capacité de traitement du PISE, soient résolus avant l'étape de la production.

Recommandation 4

Les risques importants pendant l'étape de la production, surtout en ce qui a trait à l'évaluation de la qualité des données et à l'exercice des rôles et des responsabilités, soient surveillés et atténués.

Recommandation 5

Les processus de planification liés aux projets à venir ne relevant pas du Cadre de gestion des projets de l'organisme comprennent une évaluation initiale qui tienne compte d'éléments comme les risques, l'importance relative, la visibilité auprès de la population et les interdépendances. L'évaluation menée doit servir à déterminer le degré de surveillance et de gestion de projet nécessaire.

Recommandation 6

Des processus et des outils permettant de documenter et de partager les pratiques exemplaires soient mis en œuvre et les leçons tirées par d'autres organismes (internes et externes) soient mises à profit. 

Date de modification :