Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Le revenu des Canadiens, 2011

Diffusion : 2013-06-27

Le revenu médian après impôt des familles comptant deux personnes ou plus s'est établi à 68 000 $ en 2011, soit à peu près le même niveau qu'en 2010. Il s'agit de la quatrième année d'affilée sans changement significatif du revenu après impôt.

Entre 2007 (l'année précédant le récent ralentissement économique) et 2011, le revenu après impôt a augmenté, passant de 66 700 $ à 68 000 $.

Les familles biparentales avec enfants ont connu une augmentation du revenu médian après impôt, celui-ci étant passé de 81 100 $ en 2010 à 83 600 $ en 2011. Aucun changement significatif n'a été observé pour ce qui est du revenu médian des autres types de famille. Le revenu médian après impôt des familles de personnes non âgées (soit celles dont le soutien économique principal était âgé de moins de 65 ans) s'est établi à 73 300 $ en 2011, et celui des familles de personnes âgées, à 49 300 $. Les familles monoparentales ayant à leur tête une femme avaient un revenu médian de 39 900 $.

En ce qui concerne les personnes seules, leur revenu médian après impôt était de 25 800 $ en 2011, soit un niveau inchangé par rapport à 2010. Au sein de ce groupe, les personnes de moins de 65 ans avaient un revenu médian de 26 700 $ et les personnes âgées, de 24 200 $.

Composantes du revenu après impôt

Le revenu après impôt correspond au total du revenu du marché et des transferts gouvernementaux, moins l'impôt sur le revenu. Le revenu du marché comprend les gains, les revenus de régimes de retraite privés, les revenus d'investissements et les revenus d'autres sources telles que les pensions alimentaires et les prestations d'invalidité.

Le revenu du marché médian des familles comptant deux personnes ou plus a augmenté pour passer de 66 700 $ en 2010 à 68 400 $ en 2011.

Les familles biparentales avec enfants ont connu une augmentation de leur revenu du marché médian, celui-ci étant passé de 86 900 $ en 2010 à 91 000 $ en 2011. Le revenu du marché médian des familles de personnes âgées a également augmenté, passant de 24 300 $ en 2010 à 27 400 $ en 2011.

Pour ce qui est des personnes seules, leur revenu du marché médian est resté le même qu'en 2010, se situant à 20 900 $ en 2011. Ce revenu est demeuré stable pour les personnes âgées (9 000 $) ainsi que pour les personnes de moins de 65 ans (26 600 $).

En 2011, près de 20 millions de personnes de 16 ans et plus recevaient une forme quelconque de transferts gouvernementaux, nombre inchangé par rapport à 2010. Cette stabilité est attribuable à une diminution du nombre de personnes de moins de 65 ans recevant des transferts (en baisse de 176 000 pour se situer à 15,2 millions) et à une augmentation du nombre de personnes âgées recevant des transferts (en hausse de 170 000 pour s'élever à 4,8 millions).

Le montant médian des transferts gouvernementaux reçus par les familles canadiennes a fléchi pour passer de 6 700 $ en 2010 à 6 000 $ en 2011. Les familles de personnes âgées et les familles de personnes de moins de 65 ans ont toutes deux connu une diminution de 600 $ en 2011, le montant médian de leurs transferts s'établissant à 25 500 $ et à 3 500 $ respectivement. Les familles biparentales ont également connu une diminution du montant médian de leurs transferts, celui-ci étant passé de 4 800 $ en 2010 à 3 900 $ en 2011.

Parmi les personnes seules, les personnes de moins de 65 ans ont connu une augmentation du montant médian de leurs transferts gouvernementaux, qui sont passés de 600 $ en 2010 à 700 $ en 2011, tandis que pour les personnes âgées, ce montant était inchangé, à 16 200 $

Pour les familles comptant deux personnes ou plus, l'impôt sur le revenu médian versé a augmenté, passant de 8 500 $ en 2010 à 9 100 $ en 2011. Chez les familles biparentales avec enfants, il s'est aussi accru pour passer de 12 500 $ en 2010 à 14 000 $ en 2011.

Contrairement à la situation des familles, l'impôt sur le revenu médian versé par les personnes seules en 2011 a été inchangé par rapport à 2010. Le montant médian versé par les personnes âgées était de 100 $, tandis que pour les personnes de moins de 65 ans, il était de 3 000 $.

Incidence du faible revenu

Selon les seuils de faible revenu après impôt, 3 millions de Canadiens, ou 8,8 % de la population, vivaient en situation de faible revenu en 2011, ce qui correspond au même niveau qu'en 2010. En comparaison, 3,4 millions de Canadiens, ou 11,2 % de la population, vivaient dans cette situation en 2001. Environ 571 000 enfants de 17 ans et moins, ou 8,5 %, vivaient dans des familles à faible revenu en 2011, un pourcentage également inchangé par rapport à 2010. En ce qui concerne les enfants vivant dans une famille monoparentale ayant à sa tête une femme, l'incidence était de 23,0 %, tandis que pour les enfants vivant dans des familles biparentales, l'incidence était de 5,9 %. Ces deux pourcentages étaient inchangés par rapport à 2010.

Parmi les personnes vivant seules, environ 199 000 personnes âgées (14,9 %) et 1,2 million de personnes de moins de 65 ans (32,3 %) vivaient en situation de faible revenu en 2011, soit le même nombre qu'en 2010.

Comparaisons entre les provinces

L'Alberta est la seule province où les familles comptant deux personnes ou plus ont connu une variation du revenu médian après impôt, celui-ci ayant augmenté pour passer de 80 400 $ en 2010 à 83 800 $ en 2011. Quant aux personnes seules, l'Ontario est la seule province où ces personnes ont connu une variation entre 2010 et 2011, leur revenu médian après impôt ayant diminué, passant de 28 600 $ à 25 900 $.

Les familles de l'Alberta avaient le revenu médian après impôt le plus élevé (83 800 $), suivies de celles de la Saskatchewan (75 000 $), de l'Ontario (70 400 $) et de la Colombie-Britannique (69 700 $).



  Note aux lecteurs

Le présent communiqué examine le revenu des familles et des personnes seules, ainsi que le faible revenu au Canada. Il est fondé sur des données annuelles sur le revenu pour 2011 fournies par les participants à l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu. Comme les estimations sont fondées sur des échantillons probabilistes, les analyses qui y sont présentées tiennent compte de l'aspect aléatoire des résultats. Par conséquent, deux estimations ponctuelles ne sont pas nécessairement différentes, même si les chiffres diffèrent. Pour tenir compte de la variabilité d'échantillonnage, les différences entre les estimations sont présentées uniquement lorsqu'elles sont statistiquement significatives à un intervalle de confiance de 95 %.

Le présent rapport analyse le revenu en se basant, en grande partie, sur des valeurs médianes. La médiane est le point central entre la moitié des familles au revenu plus élevé et l'autre moitié au revenu plus faible. Toutes les estimations du revenu sont exprimées en dollars constants de 2011, afin de tenir compte de l'inflation et de permettre des comparaisons au fil du temps, en termes réels.

Bien que ce rapport traite du faible revenu uniquement sur la base des seuils de faible revenu après impôt, les autres lignes (la mesure du faible revenu et la mesure du panier de consommation de Ressources humaines et Développement des compétences Canada) peuvent être consultées dans Les lignes de faible revenu, 2011-2012 de la Série de documents de recherche sur le revenu. De plus, des statistiques sur le faible revenu basées sur chacune des lignes sont accessibles dans les tableaux CANSIM 202-0801 à 202-0809.

Il s'agit de la dernière diffusion de données tirées de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu. À compter de l'année de référence 2012, les données transversales sur le revenu proviendront de la nouvelle Enquête canadienne sur le revenu.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous sans frais au 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).

Date de modification :