Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, 2013 à 2063

Diffusion : 2014-09-17

Selon l'ensemble des scénarios de projection, la population canadienne devrait continuer à croître au cours des 50 prochaines années pour atteindre entre 40,0 millions et 63,5 millions de personnes en 2063. La variation entre les scénarios illustre l'incertitude inhérente aux projections démographiques et est liée à l'intensité future de la fécondité, de la mortalité et des migrations. Dans le scénario de croissance moyenne, la population canadienne passe de 35,2 millions de personnes en 2013 à 51,0 millions de personnes en 2063.

Cependant, la croissance démographique ralentirait au cours des prochaines années selon les scénarios de croissance moyenne et faible, en raison de la contribution de plus en plus faible de l'accroissement naturel (solde des naissances et des décès) à la croissance démographique du Canada. En effet, il est attendu que le nombre de décès augmente au cours des prochaines décennies sous l'effet de la croissance et du vieillissement de la population.

Dans tous les scénarios, l'accroissement migratoire resterait le principal facteur de la croissance de la population au cours des 50 prochaines années, comme c'est le cas depuis le début des années 1990.

Selon tous les scénarios, le vieillissement démographique se poursuivrait au cours des prochaines années. Plus spécifiquement, au cours des deux prochaines décennies, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus au sein de la population devrait croître à un rythme accéléré sous l'effet de l'arrivée à 65 ans des générations nombreuses issues du baby-boom (1946 à 1965). Ainsi, en 2030, l'année où la dernière génération du baby-boom atteindra l'âge de 65 ans, près d'une personne sur quatre au Canada serait âgée de 65 ans et plus (22,2 % selon le scénario de croissance forte, 22,8 % selon le scénario de croissance moyenne et 23,6 % selon le scénario de croissance faible) comparativement à 15,3 % en 2013.

Le nombre de personnes de 65 ans et plus pour 100 personnes âgées entre 15 et 64 ans augmenterait également, passant d'environ 22 en 2013 à 37 en 2030 selon le scénario de croissance moyenne.

Durant la même période, la proportion que représente la population en âge de travailler — soit les personnes de 15 à 64 ans, dont la vaste majorité est active sur le marché du travail — diminuerait selon tous les scénarios de projection, passant de 68,6 % en 2013 pour atteindre environ 60 % en 2030, selon le scénario. Entre 2030 et 2063, cette proportion resterait à peu près stable.

Le nombre de personnes très âgées, soit de 80 ans et plus, augmenterait également selon tous les scénarios de projection. En 2063, le nombre de personnes de 80 ans et plus pourrait se chiffrer à près de 5 millions selon le scénario de croissance moyenne, comparativement à 1,4 million en 2013. Toujours selon ce scénario, la proportion que représentent les personnes très âgées augmenterait modestement de 2013 à 2026, passant de 4,1 % à 5,3 %, puis plus rapidement entre 2026 et 2045, passant de 5,3 % à 9,6 %, sous l'effet de l'arrivée des générations du baby-boom à 80 ans. Durant cette période, la proportion des personnes très âgées au sein de la population de 65 ans et plus augmenterait également, soit de 26,6 % en 2013 pour passer à 39,4 % en 2045.

Le Canada pourrait compter plus de 62 000 centenaires en 2063 selon le scénario de croissance moyenne, comparativement à un peu moins de 7 000 en 2013. Cette multiplication par neuf du nombre de centenaires au cours des 50 prochaines années serait essentiellement attribuable à l'arrivée à 100 ans des baby-boomers dès 2046 et au recul projeté de la mortalité.

Provinces et territoires

Entre 2013 et 2038, la plupart des provinces et des territoires pourraient voir leur population croître, bien que celle de certaines provinces atlantiques et de certains territoires pourrait décroître selon certains scénarios.

À l'échelle des provinces et des territoires, les cinq scénarios de croissance moyenne proposent des résultats variés en raison des diverses hypothèses liées à la migration interprovinciale, qui a souvent une grande influence sur la croissance démographique des régions.

Malgré ces différences, tous les scénarios suggèrent que le vieillissement démographique se poursuivra dans toutes les provinces et tous les territoires au cours des 25 prochaines années. La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus sera plus élevée dans les provinces atlantiques et au Québec comparativement aux provinces de l'Ouest, à l'exception de la Colombie-Britannique.

Provinces atlantiques

Selon tous les scénarios sauf un, la population de Terre-Neuve-et-Labrador diminuerait au cours des 25 prochaines années.

C'est à Terre-Neuve-et-Labrador que la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus pourrait être la plus élevée au Canada en 2038, soit entre 32 % et 36 % selon les scénarios élaborés.

Selon tous les scénarios de projection, la population de l'Île-du-Prince-Édouard continuerait à croître au cours des 25 prochaines années, affichant des taux d'accroissement similaires à ceux du Canada dans son ensemble.

La plupart des scénarios font état d'une décroissance de la population de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick d'ici 2038. Un solde migratoire interprovincial positif pourrait cependant inverser cette tendance selon certains scénarios de croissance moyenne.

La proportion de personnes âgées en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick en 2038 dépasserait le seuil de 30 % selon tous les scénarios de projection.

Québec

La population du Québec augmenterait au cours des 25 prochaines années selon tous les scénarios de projection, principalement sous l'effet de l'immigration.

Le taux de croissance de la population du Québec demeurerait cependant inférieur à la moyenne nationale dans la plupart des scénarios. Conséquemment, le poids démographique du Québec pourrait continuer à décroître au cours des 25 prochaines années.

Ontario

Dans tous les scénarios de projection, la population de l'Ontario augmenterait au cours des 25 prochaines années et pourrait varier entre 14,8 millions et 18,3 millions de personnes en 2038. L'Ontario demeurerait la province la plus populeuse dans tous les scénarios de projection.

Dans tous les scénarios, l'immigration demeurerait le principal facteur de la croissance démographique en Ontario.

Provinces des Prairies

La population du Manitoba et de la Saskatchewan augmenterait au cours des 25 prochaines années selon tous les scénarios de projections, principalement sous l'effet de l'immigration dans les deux provinces, mais aussi sous l'effet d'un solde migratoire interprovincial positif en Saskatchewan dans certains scénarios.

Dans tous les scénarios, la croissance de la population de l'Alberta serait la plus forte parmi les provinces canadiennes au cours des 25 prochaines années. En 2038, la population de l'Alberta pourrait varier entre 5,6 millions et 6,8 millions de personnes selon les scénarios, comparativement à 4,0 millions de personnes en 2013.

La population de l'Alberta pourrait dépasser celle de la Colombie-Britannique en 2038 selon la plupart des scénarios.

La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus en 2038 serait inférieure à la moyenne nationale au Manitoba et en Saskatchewan, variant entre 19 % et 23 % selon les scénarios.

L'Alberta continuerait de présenter, en 2038, la plus faible proportion de personnes âgées parmi les provinces canadiennes, soit moins de 20 % dans tous les scénarios.

Colombie-Britannique

La population de la Colombie-Britannique continuerait à augmenter au cours des 25 prochaines années dans tous les scénarios de projection, notamment sous l'effet de l'immigration et, dans certains scénarios, de la migration interprovinciale.

La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus pourrait atteindre entre 24 % et 27 % en 2038 en Colombie-Britannique selon les scénarios, soit un niveau supérieur à la moyenne nationale.

Territoires

La croissance de la population du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest au cours des 25 prochaines années sera largement influencée par les migrations interprovinciales.

En 2038, la population du Yukon pourrait compter entre 35 900 et 62 000 personnes, selon les scénarios élaborés. En 2013, la population du Yukon était de 36 700 personnes.

La population projetée aux Territoires du Nord-Ouest pourrait atteindre entre 38 300 et 48 800 personnes en 2038. Ce territoire comptait 43 500 personnes en 2013.

Sous l'effet d'une fécondité nettement plus élevée qu'ailleurs au Canada, la population du Nunavut augmenterait au cours des 25 prochaines années et pourrait varier entre 43 800 et 53 300 personnes en 2038 selon les scénarios, comparativement à 35 600 personnes en 2013.

La population projetée en 2038 au Nunavut demeurerait la plus jeune au Canada dans tous les scénarios, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus ne dépassant pas 9 %. Cette proportion était de 3,5 % en 2013.

  Note aux lecteurs

Ce communiqué présente de nouvelles projections démographiques selon l'âge et le sexe pour le Canada, les provinces et les territoires. Les projections démographiques ne sont pas des prévisions. Alors que les prévisions décrivent l'avenir le plus probable, les projections tentent d'établir des scénarios plausibles à long terme reposant sur des hypothèses concernant la fécondité, l'espérance de vie et les migrations. Ces hypothèses sont habituellement formulées notamment grâce à l'observation des tendances passées.

Ces projections ont comme population de départ les estimations démographiques postcensitaires au 1er juillet 2013. La population des provinces et des territoires a été projetée jusqu'en 2038 et celle du Canada dans son ensemble, jusqu'en 2063.

Ce communiqué présente les principaux résultats de sept scénarios de projection, soit le scénario de croissance faible, cinq scénarios de croissance moyenne qui diffèrent quant à leur hypothèse touchant les migrations interprovinciales, et le scénario de croissance forte. Le scénario de croissance moyenne poursuit, en grande partie, les tendances démographiques récentes au Canada. La fécondité, la mortalité, l'immigration et l'émigration présentent des variations à la hausse ou à la baisse dans les scénarios de croissance forte et faible.

Le document Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, 2013 à 2063 (Numéro au catalogue91-520-X), présente une analyse des principaux résultats des projections. Le document Projections démographiques pour le Canada (2013 à 2063), les provinces et territoires (2013 à 2038) : rapport technique sur la méthodologie et les hypothèses (Numéro au catalogue91-620-X) présente la méthodologie sous-jacente aux projections, ainsi que les méthodes utilisées pour élaborer les diverses hypothèses utilisées.

Des tableaux détaillés de données pour chacun des scénarios élaborés sont disponibles dans CANSIM.

La publication Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, 2013 à 2063 (Numéro au catalogue91-520-X), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

La publication Projections démographiques pour le Canada (2013 à 2063), les provinces et territoires (2013 à 2038) : rapport technique sur la méthodologie et les hypothèses (Numéro au catalogue91-620-X), est également maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Le public est également invité à clavarder avec un expert le 19 septembre, de 12 h 30 à 13 h 30, heure de l'Est.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (ligneinfomedias@statcan.gc.ca).

Date de modification :