Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada, 2001 à 2010

Diffusion : 2016-03-21

Les immigrants installés au Canada depuis plus de 10 ans affichent des taux de propriété d'entreprises privées constituées en société plus élevés que ceux des personnes nées au Canada. Cependant, selon une nouvelle étude, les types d'entreprises appartenant aux immigrants ont tendance à employer moins de travailleurs rémunérés que ceux qui appartiennent aux Canadiens nés au pays.

Les taux de propriété d'entreprises sont relativement faibles chez les immigrants pendant leurs premières années au Canada, mais au fil du temps, leurs taux dépassent ceux des personnes nées au Canada.

En 2010, chez les immigrants ayant produit une déclaration aux fins de l'impôt sur le revenu et qui étaient installés au Canada depuis 10 à 30 ans, environ 6 % étaient propriétaires d'entreprises privées constituées en société employant des travailleurs rémunérés. En comparaison, le pourcentage correspondant chez les personnes nées au Canada ayant produit une déclaration aux fins de l'impôt sur le revenu se chiffrait à environ 5 %. Cependant, tandis que les entreprises privées constituées en société appartenant aux immigrants employaient en moyenne environ quatre employés rémunérés, celles détenues par des personnes nées au Canada comptaient approximativement sept employés rémunérés.

De toutes les entreprises privées constituées en société appartenant aux immigrants, 45 % se trouvaient dans quatre industries : les services professionnels, scientifiques et techniques; le commerce de détail; les services d'hébergement et de restauration; le transport et l'entreposage. Le tiers des entreprises privées constituées en société appartenant à des personnes nées au Canada se trouvaient dans ces quatre industries.

Le taux de travail autonome au sein d'entreprises non constituées en société était également plus élevé chez les immigrants de plus longue date (22 %) que chez les Canadiens nés au pays (16 %). Lorsque l'on considère seulement les personnes dont au moins la moitié du total de leurs gains provient d'un travail autonome au sein d'une entreprise non constituée en société (définies comme travailleurs principalement autonomes non constitués en société), ces taux s'établissaient à 12 % chez les immigrants de plus longue date et à 8 % chez les personnes nées au Canada.

Les immigrants qui étaient des demandeurs principaux de la catégorie des gens d'affaires affichaient le taux d'incidence combiné de propriété d'entreprises constituées en société et de travail principalement autonome non constitué en société le plus élevé, celui-ci s'élevant à 40 %. Chez les demandeurs principaux de la catégorie de l'immigration économique, le taux combiné atteignait 17 %, tandis qu'il s'établissait à 15 % pour ceux de la catégorie du regroupement familial et les réfugiés.

  Note aux lecteurs

Le public est invité à clavarder avec un expert au sujet de cette étude aujourd'hui le 21 mars 2016, de 14 h à 15 h, heure de l'Est.

Produits

Le document de recherche « Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada », qui fait partie de la série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Les faits saillants des résultats de cette étude sont offerts dans l'article « Propriété d'entreprises et emploi dans les entreprises appartenant à des immigrants au Canada », qui fait partie de la publication Aperçus économiques (Numéro au catalogue11-626-X), laquelle est accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec René Morissette au 613-951-3608 (rene.morissette@canada.ca), Division de l'analyse sociale et de la modélisation.

Date de modification :